aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | 200 cavaliers manifestent contre la hausse de la TVA à Périgueux

19/11/2013 | La filière équestre demande le maintien du taux de TVA réduit après le 1 er janvier. La manifestation périgourdine a été très suivie, ce mardi après-midi.

La manifestation contre l'équitaxe a mobilisé les responsables de centres équestres

Ce mardi après midi 19 novembre, malgré la pluie et le froid, 200 personnes et une soixantaine de chevaux et de poneys ont défilé dans les rues de Périgueux, à l'appel du comité départemental du tourisme équestre et du comité d'équitation. Le 1er janvier, le sport équestre doit appliquer un taux de TVA à 20 %, au lieu de 7 % actuellement. Pour la filière, cette hausse signifie la destruction d'emplois et la disparition de petites structures, notamment en milieu rural. En Dordogne, la filière équestre regroupe 95 centres et représente 500 emplois directs et fait travailler environ un millier de personnes.

Une soixantaine de chevaux et de poneys dans les rues de Périgueux : l'étrange cortège n'est pas passé inaperçu. Cavaliers, enseignants d'équitation, directeurs de centres équestres s'étaient donné rendez-vous devant les grilles de la préfecture. Mardi après-midi, malgré la pluie et le froid, ils ont manifesté leur colère contre la hausse prochaine de la TVA. "Depuis 2005, le cheval est considéré comme une activité agricole et nous bénéficions à ce titre d'un taux de TVA réduit. En théorie, au 1er janvier, nous aurions du passer de 7 % à 10 %. Le gouvernement a pris la décision de passer l'ensemble du sport équestre à 20 %, résume Bernard Delprat, du comité départemental d'équitation.  La Dordogne compte actuellement 95 centres équestres. Ce nombre a fortement progressé ces dernières années. La filière représente 500 emplois. La Dordogne est le premier département aquitain pour le tourisme équestre. "Cette hausse de la TVA de 13 % met en danger des petites structures comme les nôtres. Actuellement, je propose l'heure de cours à 10 euros. Ce tarif permet à des personnes pas très fortunées de pratiquer cette activité. Nous avons des familles entières qui fréquentent notre centre. Passer l'heure de cours à 12 ou 13 euros est difficilement envisageable. Le risque est la baisse réelle d'activité, que nous ressentons déjà depuis un ou deux ans pour raison économique. Beaucoup de pratiquants ne vont pas pouvoir absorber 60 à 80 euros d'augmentation dans une année. Pour nous,avec la hausse de la TVA se pose la question de notre survie économique, alors que nos marges ne sont pas énormes," témoigne David Poillion responsable d'une ferme équestre à Belvès. Selon une étude de la chambre d'agriculture de la Dordogne, le chiffre d'affaires moyen d'un centre équestre est de 58 000 euros par an. 

"Pas un sport de luxe réservé à une élite"Pour l'ensemble de la filière, le retour à un taux de TVA normal serait un grand retour en arrière. "Depuis une petite dizaine d'années, de gros efforts ont été réalisés pour démocratiser cette activité, pour qu'il ne soit pas un sport de luxe réservé à des nantis," observe Jacques Lambert du comité départemental. En moins de dix ans, la fédération française d'équitation est passée de 400 000 à 700 000 licenciés, des centaines de centres équestres ont été créés en France. Avant la manifestation nationale prévue dimanche prochain à Paris, les Périgourdins ont voulu marquer les esprits. Une délégation a été reçue en préfecture. "Notre revendication est simple : nous ne demandons pas de subventions mais la suppression de l'article 63 de la loi de finances 2012. Nous voulons la confirmation du taux réduit pour le sport équestre. L'argument européen ne tient pas  : la cour européenne imposait à la France le retour à taux plein seulement pour la vente des chevaux et les courses, détaille Bernard Delprat. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
624
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr