Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | 200 cavaliers manifestent contre la hausse de la TVA à Périgueux

19/11/2013 | La filière équestre demande le maintien du taux de TVA réduit après le 1 er janvier. La manifestation périgourdine a été très suivie, ce mardi après-midi.

La manifestation contre l'équitaxe a mobilisé les responsables de centres équestres

Ce mardi après midi 19 novembre, malgré la pluie et le froid, 200 personnes et une soixantaine de chevaux et de poneys ont défilé dans les rues de Périgueux, à l'appel du comité départemental du tourisme équestre et du comité d'équitation. Le 1er janvier, le sport équestre doit appliquer un taux de TVA à 20 %, au lieu de 7 % actuellement. Pour la filière, cette hausse signifie la destruction d'emplois et la disparition de petites structures, notamment en milieu rural. En Dordogne, la filière équestre regroupe 95 centres et représente 500 emplois directs et fait travailler environ un millier de personnes.

Une soixantaine de chevaux et de poneys dans les rues de Périgueux : l'étrange cortège n'est pas passé inaperçu. Cavaliers, enseignants d'équitation, directeurs de centres équestres s'étaient donné rendez-vous devant les grilles de la préfecture. Mardi après-midi, malgré la pluie et le froid, ils ont manifesté leur colère contre la hausse prochaine de la TVA. "Depuis 2005, le cheval est considéré comme une activité agricole et nous bénéficions à ce titre d'un taux de TVA réduit. En théorie, au 1er janvier, nous aurions du passer de 7 % à 10 %. Le gouvernement a pris la décision de passer l'ensemble du sport équestre à 20 %, résume Bernard Delprat, du comité départemental d'équitation.  La Dordogne compte actuellement 95 centres équestres. Ce nombre a fortement progressé ces dernières années. La filière représente 500 emplois. La Dordogne est le premier département aquitain pour le tourisme équestre. "Cette hausse de la TVA de 13 % met en danger des petites structures comme les nôtres. Actuellement, je propose l'heure de cours à 10 euros. Ce tarif permet à des personnes pas très fortunées de pratiquer cette activité. Nous avons des familles entières qui fréquentent notre centre. Passer l'heure de cours à 12 ou 13 euros est difficilement envisageable. Le risque est la baisse réelle d'activité, que nous ressentons déjà depuis un ou deux ans pour raison économique. Beaucoup de pratiquants ne vont pas pouvoir absorber 60 à 80 euros d'augmentation dans une année. Pour nous,avec la hausse de la TVA se pose la question de notre survie économique, alors que nos marges ne sont pas énormes," témoigne David Poillion responsable d'une ferme équestre à Belvès. Selon une étude de la chambre d'agriculture de la Dordogne, le chiffre d'affaires moyen d'un centre équestre est de 58 000 euros par an. 

"Pas un sport de luxe réservé à une élite"Pour l'ensemble de la filière, le retour à un taux de TVA normal serait un grand retour en arrière. "Depuis une petite dizaine d'années, de gros efforts ont été réalisés pour démocratiser cette activité, pour qu'il ne soit pas un sport de luxe réservé à des nantis," observe Jacques Lambert du comité départemental. En moins de dix ans, la fédération française d'équitation est passée de 400 000 à 700 000 licenciés, des centaines de centres équestres ont été créés en France. Avant la manifestation nationale prévue dimanche prochain à Paris, les Périgourdins ont voulu marquer les esprits. Une délégation a été reçue en préfecture. "Notre revendication est simple : nous ne demandons pas de subventions mais la suppression de l'article 63 de la loi de finances 2012. Nous voulons la confirmation du taux réduit pour le sport équestre. L'argument européen ne tient pas  : la cour européenne imposait à la France le retour à taux plein seulement pour la vente des chevaux et les courses, détaille Bernard Delprat. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1579
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
agriculteurs Mercosur Agriculture | 21/02/2018

Les agriculteurs manifestent à Bordeaux

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier Agriculture | 20/02/2018

La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"