aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

25/08/16 : Guillaume Duval rédacteur en chef d'"Alternatives économiques" traitera du TAFTA lors des Escapades républicaines organisées par "les Ateliers de Marianne" le 3 septembre à partir de 9h à Saint-Symphorien lors du compte rendu de mandat de G. Savary

25/08/16 : Le préfet de la Gironde préfet de la Nouvelle Aquitaine a placé jusqu'à dimanche 28 août le département en "alerte canicule orange". Sont également concernés les Landes, la Charente, la Creuse, la Haute-Vienne.

09/08/16 : Parure estivale pour Saint-Émilion. Jusqu'au 28 août, la Maison du vin organise des initiations à la dégustation (en français et en anglais), et vous en apprendrons un peu plus sur les spécificités du microclimat local. Inscriptions au 05 57 55 50 55

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | 200 cavaliers manifestent contre la hausse de la TVA à Périgueux

19/11/2013 | La filière équestre demande le maintien du taux de TVA réduit après le 1 er janvier. La manifestation périgourdine a été très suivie, ce mardi après-midi.

La manifestation contre l'équitaxe a mobilisé les responsables de centres équestres

Ce mardi après midi 19 novembre, malgré la pluie et le froid, 200 personnes et une soixantaine de chevaux et de poneys ont défilé dans les rues de Périgueux, à l'appel du comité départemental du tourisme équestre et du comité d'équitation. Le 1er janvier, le sport équestre doit appliquer un taux de TVA à 20 %, au lieu de 7 % actuellement. Pour la filière, cette hausse signifie la destruction d'emplois et la disparition de petites structures, notamment en milieu rural. En Dordogne, la filière équestre regroupe 95 centres et représente 500 emplois directs et fait travailler environ un millier de personnes.

Une soixantaine de chevaux et de poneys dans les rues de Périgueux : l'étrange cortège n'est pas passé inaperçu. Cavaliers, enseignants d'équitation, directeurs de centres équestres s'étaient donné rendez-vous devant les grilles de la préfecture. Mardi après-midi, malgré la pluie et le froid, ils ont manifesté leur colère contre la hausse prochaine de la TVA. "Depuis 2005, le cheval est considéré comme une activité agricole et nous bénéficions à ce titre d'un taux de TVA réduit. En théorie, au 1er janvier, nous aurions du passer de 7 % à 10 %. Le gouvernement a pris la décision de passer l'ensemble du sport équestre à 20 %, résume Bernard Delprat, du comité départemental d'équitation.  La Dordogne compte actuellement 95 centres équestres. Ce nombre a fortement progressé ces dernières années. La filière représente 500 emplois. La Dordogne est le premier département aquitain pour le tourisme équestre. "Cette hausse de la TVA de 13 % met en danger des petites structures comme les nôtres. Actuellement, je propose l'heure de cours à 10 euros. Ce tarif permet à des personnes pas très fortunées de pratiquer cette activité. Nous avons des familles entières qui fréquentent notre centre. Passer l'heure de cours à 12 ou 13 euros est difficilement envisageable. Le risque est la baisse réelle d'activité, que nous ressentons déjà depuis un ou deux ans pour raison économique. Beaucoup de pratiquants ne vont pas pouvoir absorber 60 à 80 euros d'augmentation dans une année. Pour nous,avec la hausse de la TVA se pose la question de notre survie économique, alors que nos marges ne sont pas énormes," témoigne David Poillion responsable d'une ferme équestre à Belvès. Selon une étude de la chambre d'agriculture de la Dordogne, le chiffre d'affaires moyen d'un centre équestre est de 58 000 euros par an. 

"Pas un sport de luxe réservé à une élite"Pour l'ensemble de la filière, le retour à un taux de TVA normal serait un grand retour en arrière. "Depuis une petite dizaine d'années, de gros efforts ont été réalisés pour démocratiser cette activité, pour qu'il ne soit pas un sport de luxe réservé à des nantis," observe Jacques Lambert du comité départemental. En moins de dix ans, la fédération française d'équitation est passée de 400 000 à 700 000 licenciés, des centaines de centres équestres ont été créés en France. Avant la manifestation nationale prévue dimanche prochain à Paris, les Périgourdins ont voulu marquer les esprits. Une délégation a été reçue en préfecture. "Notre revendication est simple : nous ne demandons pas de subventions mais la suppression de l'article 63 de la loi de finances 2012. Nous voulons la confirmation du taux réduit pour le sport équestre. L'argument européen ne tient pas  : la cour européenne imposait à la France le retour à taux plein seulement pour la vente des chevaux et les courses, détaille Bernard Delprat. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
544
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr