« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

01/09/15 : En raison des orages, 15 000 foyers ont été privés d'électricité lundi soir dans les Pyrénées-Atlantiques où le vent a soufflé jusqu'à 110 km/h.

31/08/15 : Mise en vigilance orange du Lot-et-Garonne en raison de violents orages prévus en fin d'après midi (17/18h) et pendant 2/3h. 20 mn d'eau devraient tomber. Localement de forts coups de vent (90 km/h) et des averses de grêle sont attendus.

31/08/15 : Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, a présenté ce samedi 29 août à La Rochelle, la structure de son site de campagne auprès des militants des 12 fédérations PS d’Aquitaine Poitou-Charentes Limousin.+ d'info

27/08/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges ce jeudi matin au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

27/08/15 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, se rendra en visite officielle au Pays Basque le vendredi 28 août. Après la sous-préfecture de Bayonne, il visitera le centre de coopération policière et douanière de Hendaye et la Police aux frontières.

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

14/08/15 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, 17 personnes ont été tuées lors d'un accident de la route entre les mois de janvier et de juillet 2015. Ce chiffre était de 25 en 2014 pendant la même période. Depuis janvier dernier,464 personnes ont été blessées. + d'info

ExpoGrow 2015 - ExpoGrow 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/09/15 | Aide exceptionnelle du CCAS de Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Dans le cadre de ses missions, le Centre Communal d'Action Sociale aide les Villeneuvois sans emploi à constituer des dossiers d'aide exceptionnelle pour leurs enfants à l'occasion des fêtes de fin d'année. Attribuée par le Département, cette aide s'élève à 76,22 € par enfant âgé de moins de 16 ans au 31 août de l'année en cours. Elle est plafonnée à 152,44 € par famille, pour les familles dont l'un des parents est inscrit au chômage.

  • 31/08/15 | Suspension de la collecte des déchets verts dans le Villeneuvois

    Lire

    A compter du 1er septembre les déchets verts ne seront plus collectés en porte-à-porte. Suspendu pour la période automne-hiver, ce service de ramassage proposé par la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois, reprendra dès le mois de mars 2016. En attendant, les habitants, qui auraient des déchets verts à évacuer, sont invités à se rendre en déchetterie.

  • 30/08/15 | La filière équine va tenir la vedette de la foire-exposition de Pau

    Lire

    Le cheval tient une place particulièrement importante dans les Pyrénées-Atlantiques, un département qui accueille, entre autres, le deuxième centre d'entrainement hippique de France après Chantilly. La filière équine locale sera mise en vedette lors de la foire-exposition de Pau qui se tiendra du 5 au 13 septembre. Diverses animations, dont notamment des spectacles équestres proposés par Zarkam et l'écurie Hasta Luego, seront organisées dans ce cadre. Pour en savoir plus : http://www.foiredepau.com/pg-22-passion-cheval.html

  • 28/08/15 | Bordeaux: la Promenade Sainte-Catherine bientôt ouverte

    Lire

    Après plus de quatre ans de travaux, la Promenade Sainte-Catherine ouvrira ses portes cet automne avec notamment une ouverture au public annoncée le 25 septembre prochain et une inauguration prévue quelques jours plus tard, le 8 octobre. Situé en hyper-centre de Bordeaux, au niveau du haut de la Rue Sainte-Catherine et la Rue Porte-Dijeaux, ce nouveau centre commercial regroupera plus de 30 enseignes, magasins et restaurants, notamment un Starbucks Coffee ou un Lego Store, deux nouveaux venus dans le paysage commercial bordelais.

  • 28/08/15 | La garbure et le sel ouvrent les fêtes béarnaises de septembre

    Lire

    La garbure, cette soupe au chou dans laquelle on retrouve également des viandes confites ainsi que l'incontournable haricot tarbais est l'une des valeurs sûres de la culture béarnaise. Chaque année, un championnat du monde lui est consacré à Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées-Atlantiques. Sa prochaine édition aura lieu le 5 septembre, toute la journée, à partir de 10 h. Elle sera suivie du 10 au 13 septembre par un autre grand rendez-vous : la fête du sel organisée à Salies-de-Béarn. Rens : septembre-en-bearn.com

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Agriculture | 400 paysans du monde réunis en Dordogne pour une plus grande biodiversité

28/09/2012 | 400 agriculteurs venus des cinq continents participent aux premières rencontres internationales des Maisons de semences paysannes qui se déroulent jusqu'à demain en Dordogne.

Témoignage de paysans de l'Inde lors des premiers rencontres internationales des maisons de semences paysannnes

Les premières rencontres internationales des maisons de semences paysannes se déroulent jusqu'à demain soir à Boulazac et au Change. Près de 400 paysans, chercheurs venus d'une quinzaine de pays, échangent, partagent des expériences sur des modes d'organisations collectives pour gérer la biodiversité cultivée. Des délégations régionales et internationales ont apporté leurs témoignages afin de remettre les semences paysannes dans les champs, d'apporter de la diversité. L'enjeu est de taille : il s'agit bien à terme de nourrir la planète en diversifiant l'alimentation.

Jusqu'à demain soir, le département de la Dordogne accueille les premières rencontres internationales des maisons de semences paysannes. De quoi parle t-on ? il s'agit de semences créées par les paysans du monde entier, depuis la nuit des temps, par leur travail de sélection, d'adaptation des plantes au milieu, grâce aux échanges. Ce rendez- vous périgourdin n'est pas le fruit du hasard : la première maison de semences paysannes est née au Change au début des années 2000 avec comme mission de fédérer toutes les initiatives.

Depuis 2001, agriculteurs et jardiniers se sont associés pour remettre en cultures ces variétés paysannes et redonner vie à cette biodiversité. Au sein d’AgroBio Périgord, l’association de développement de l’agriculture biologique, ils ont créé la Maison des Semences Paysannes la même année. Plus de 500 variétés de potagères et de grandes cultures sont ainsi cultivées et reproduites chaque année.

Le Réseau semences paysannes en France, organisateur de cet événement périgourdin, est un réseau national constitué de plus de soixante organisations; dont la fédération Bio d'Aquitaine, impliquées dans les initiatives de promotion et de valorisation de la biodiversité cultivée. Il travaille aussi à la reconnaissance scientifique et juridique des pratiques paysannes et de production et d'échanges et de plants avec des partenaires tels que l'Inra.

Réglementation française très stricte"Nous attendons beaucoup de ces journées, notamment à travers les témoignages des délégations internationales. En Inde, Au brésil, dans certains pays d'Afrique, comme au Togo, on trouve beaucoup de gens qui se sont organisés pour sélectionner leurs semences, les gérer. En France, la réglementation est très restrictive. Les agriculteurs ne peuvent pas  vendre ou acheter que des semences référencées dans les catalogues du Groupement national interprofessionnel des semences. Ce qui fait la part belle aux grands groupes et aux semenciers. Seule tolérance, le fait de ressemer," indique Gérard Joulain, président d'AgroBio Périgord, co-organisateur. Aujourd'hui, de plus en plus de voix s'élèvent en France pour un changement de la législation en matière de commercialisation de semences. "On n'est pas certains que les semences proposées aux catalogues soient exemptes d'OGM. Aujourd'hui, la dangerosité des OGM ne fait plus de doute. L'étude du professeur Gilles Eric Seralini menée sur des rats nourris au maïs génétiquement modifié, publiée il y a une dizaine de jours,   démontre qu'ils développent beaucoup plus de tumeurs cancéreuses, "poursuit Gérard Joulain.

Pendant ces rencontres, les agriculteurs français ont pu découvrir les expériences remarquables d'organisations collectives au Brésil, au Togo, ou en Inde. Exemple, la Deccan développement society est une organisation de développement qui accompagne près de 5000 travailleuses agricoles intouchables dans plus de 75 villages pauvres du district de Medak en Andhra Pradesh. L'organisation mène un programme de développement des banques de semences communautaires dans ces villages afin de rendre le contrôle des semences aux paysans, de leur permettre de reconquérir des terres pauvres peu adaptées aux semences modernes et de recouvrer leur souveraineté alimentaire. 

Une fête pour le grand publicLe réseau national des semences qui a organisé ces rencontres avec l'association Agrobio Périgord a prévu une journée de fête destinée au grand public sur la commune du Change demain samedi 29 septembre à partir de 14 h 30. Nombreuses animations sont au programme : visite de la plate-forme expérimentale de maïs et tournesols, tables rondes, ateliers de dégustation,, bourse de semences, marché de producteurs bio, soirée festive à partir de 19 h 30 avec repas et concert. 

Pour tous renseignements, contact au 05 53 35 88 18 ou sur le site Internet www.agrobioperigord.fr.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
149
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
walter | 28/09/2012

bon voila ,la liste est déjà longue: Des chercheurs ont payé le prix fort pour avoir publié leurs propres résultats. En 1998, le professeur britannique Aprad Pusztai rend publiques les conclusions de son étude menée sur des rats alimentés avec des pommes de terre transgéniques. Les cobayes sont victimes de malformations et de déficiences immunitaires. Arpad Pusztai est démis de ses fonctions au sein de l?Institut de recherche Rowett (Royaume-Uni)? qui était financé par Monsanto. Au début des années 2000, une chercheuse italienne de l?université d?Urbino (Italie), Manuela Malatesta, reproduit une étude toxicologique menée par Monsanto sur des souris nourries au soja transgénique, et révèle de graves conséquences sur les testicules des animaux. Les crédits de recherche lui sont immédiatement coupés. En 2009, c?est Christian Vélot, docteur en biologie du CNRS, qui se voit remercier de l?Institut de génétique et microbiologie de l?Université Paris Sud (Orsay) où il travaille. Il est jugé

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires