Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre .

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

13/09/19 : Angoulême : le circuit des Remparts démarre ce soir pour un week-end festif qui célèbre les 80 ans du circuit. 600 voitures de sport d'hier et d'aujourd'hui sont attendues sur ce circuit urbain inchangé depuis sa création, avec des stars de la F1.

13/09/19 : La Rochelle : le premier ministre l'a annoncé ce midi, l'agglomération rochelaise a été retenue comme lauréat de l'appel à projet Territoire d'innovation de grande ambition, sur son programme "territoire urbain littoral zéro carbone" à l'horizon 2040

13/09/19 : Charente-Maritime : le ministre de la culture Franck Riester a fait plusieurs annonce ce matin à La Rochelle concernant la réforme de l'audiovisuelle qui sera présentée dans quelques jours à l'Assemblée, à l'occasion du festival du film de fiction.

13/09/19 : Dordogne : Martin Lesage, directeur de cabinet du préfet du Finistère, est nommé secrétaire général de la préfecture de la Dordogne. Sa prise de fonctions interviendra le lundi 16 septembre.

13/09/19 : Selon le classement des villes où "il fait bon vivre" de l'hebdomadaire l'Express (en date du 11/09)Pau se classe 3ème au niveau national (derrière Angers et Dijon), et 1ère de Nouvelle-Aquitaine, sur 100 agglomérations étudiées.

13/09/19 : Agenda: Proximum Group organise un salon d'affaires d'envergure nationale les 26 et 27 novembre à Bordeaux pour promouvoir l'accélération de la transformation 4.0 des entreprises industrielles néo-aquitaines et françaises. 1000 participants attendus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/19 | Un nouveau bar à l’Opéra National de Bordeaux

    Lire

    « Le Comptoir de l’Opéra » c’est le nom du nouveau bar de l’Opéra National de Bordeaux qui ouvrira ses portes le 19 septembre au Grand-Théâtre pour « Les Contes d'Hoffmann » et le 27 septembre à l'Auditorium pour le concert symphonique d'ouverture Elgar/Rachmaninov. Ce nouveau bar accueillera les spectateurs une heure avant les représentations et à l'entracte sur tous les spectacles y compris en matinée (hors spectacles Jeune Public, Apéro-concerts et Concerts du dimanche avec dégustation) et proposera des boissons et produits locaux.

  • 17/09/19 | Biodéchets : les Détritivores expérimentent

    Lire

    L'association Détritivores va mettre en place une expérimentation dans un quartier de Bordeaux (Saint-Pierre) et ceux d'autres villes de la métropole (Eysines, Talence et Bouliac) pour "analyser la fiabilité d'une collecte séparative de biodéchets à la source" à destination des habitants. Dans un communiqué, l'association précise qu'elle mettra à disposition des "bioseaux" pour les particuliers au Comptoir Saint-Rémi courant octobre. Elle organise deux réunions publiques d'information au Comptoir Saint-Rémi le 21 septembre à 11h et le 25 septembre à 18h pour identifier les potentiels volontaires.

  • 17/09/19 | La préfecture de la Dordogne se dévoile au public pour les Journées du patrimoine

    Lire

    A l'occasion des journées européennes du patrimoine, des 21 et 22 septembre, la Préfecture de la Dordogne ouvre ses portes pour des visites guidées le samedi 21 septembre de 14 h à 17 h. La préfecture sera fermée le 22 septembre. Les visites guidées sont organisées par groupe de 25 personnes à 14 h, 15 h et 16 h. Les visites se font uniquement sur inscription préalable au 05.53.02.24 38 ou par mail pref-communication@dordogne.gouv.fr. Se munir d'une pièce d'identité.

  • 16/09/19 | Darwin : renoncement temporaire d'expulsion

    Lire

    La SAS Bastide-Niel (associant les bailleurs sociaux Aquitanis et Domofrance et la société Bordeaux Métropole Aménagement) s'est désistée ce lundi 16 septembre de la demande d'expulsion ordonnée à Darwin pour l'allée centrale, les rues à l'intérieur de l'ancienne caserne Niel et les abords des hangars lors d'une audience en référé au tribunal de grande instance de Bordeaux. Le renoncement n'est pas définitif, puisque la SAS peut toujours déposer une nouvelle demande d'expulsion. Pour le dirigeant de Darwin, Philippe Barre, "c'est un geste d'apaisement (...)mais ça ne règle rien sur le fond".

  • 16/09/19 | Challenge de la mobilité: environ 600 établissements engagés

    Lire

    Du 16 septembre au 22 septembre, le 9ème Challenge de la mobilité Nouvelle-Aquitaine a pour principe que les entreprises, administrations ou associations incitent leurs collaborateurs à utiliser des alternatives à la voiture individuelle pour se rendre au travail (covoiturage, transports en commun, vélo, marche, trottinette, télétravail...) En 2018 dans les 18 agglomérations de la région engagées, les 11 000 participants des 465 établissements inscrits ont parcouru plus de 500 000 km autrement qu'en voiture individuelle, soit 16 tonnes de Co2 évitées ! lwww.challengedelamobilite.com

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | 866 hectares de friches agricoles à remettre en culture dans l'Agglo d'Agen

16/03/2016 | Un inventaire complet des friches agricoles présentes sur le territoire de l'Agglo d'Agen vient d'être réalisé par la SAFER et la Chambre d'agriculture

Friches

En mars 2015, la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne et la SAFER Aquitaine Atlantique lançaient une stratégie commune pour recenser, cartographier et ainsi valoriser les friches agricoles. La Communauté d'Agglomération d'Agen, dans le cadre de ce partenariat, a ainsi bénéficié d'un diagnostic exhaustif et complet sur plus de 3.500 hectares de friches. Il en est ressorti que 25% de ce territoire, soit environ 870ha, pouvaient potentiellement revenir à l’agriculture. 1.100 propriétaires de quelque 2.000 parcelles de plus de 0,5 hectare ont ainsi été rencontrés pour parler du devenir de ces terres.

C'est un sacré travail de fourmis que viennent d'effectuer la SAFER Aquitaine Atlantique et la Chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne. Depuis plus d'un an, des techniciens de ces deux structures travaillent main dans la main pour recenser les friches agricoles présentes sur le territoire de l'agglomération d'Agen. « Le but de cette opération est de diagnostiquer les friches qui pourraient être remises en culture », explique Laurent Magot, le directeur de la Chambre. Cet inventaire intervient car il a été fait un triple constat. Tout d'abord, qu'« en 10 ans (recensement agricole 2010) le département de Lot-et-Garonne a perdu près du quart de ses exploitations ainsi que 17.900ha de terres à vocation agricole ; qu'il existe dans le département une forte pression foncière entre agriculteurs désireux de s’installer, de se restructurer et de consolider leur exploitation agricole et qu'en parallèle, et paradoxalement, le développement des friches progresse », justifie Anne Broyelle, directrice départementale du Lot-et-Garonne de la SAFER Aquitaine Atlantique. « Et oui, aujourd'hui, il y a des tas de terrains qui ne demandent qu’à être cultivés dans l’agglomération d’Agen », pour Jean Dionis du Séjour, président de l'Agglomération agenaise. Un partenariat gagnant-gagnant

Laurent Magot directeur de la Chambre d'agriculture 47

Pour mener à bien cet inventaire, le partenariat SAFER / Chambre d'agriculture / Communauté d'Agglomération d'Agen a reposé sur la mise en commun de moyens techniques et humains propres à chaque structure afin d’inventorier ces friches et d’accompagner l’enjeu de la transmission-installation. « Notre souhait commun était d’initier cette double démarche sur un territoire donné et en concertation avec la collectivité locale concernée », précise Anne Broyelle. Ainsi, la Chambre a mis à disposition un agent tout comme la SAFER une conseillère. Ce partenariat s'est également traduit sur le terrain par la mise en place d'une méthodologie complémentaire, par l'élaboration de questionnaires, par la répartition du territoire (partie « ouest » étudiée par la SAFER et partie « est » étudiée par la Chambre d’agriculture), par des échanges réguliers entre opérateurs de terrain et par la mise en place d’un comité de pilotage. Un partenariat qualifié de « constructif » pour Anne Broyelle. Et « grâce à lui, la Chambre a pu profiter d'un outil informatique, dont dispose la SAFER, des plus performants qui permet de cartographier les terres et, ainsi, établir un diagnostic très précis et valorisant », souligne Laurent Magot. Pour contribuer à cette opération, la Communauté d'Agglomération d'Agen a rémunéré la Chambre à hauteur de 25.000€ par an. Inventaire mode d'emploi Cet inventaire a suivi différentes étapes. Tout d'abord, il a fallu repérer les friches « c'est-à-dire des parcelles n'étant pas des surfaces boisées, des sols artificialisés, des surfaces en eau ou des surfaces agricoles ayant fait l’objet d’une déclaration PAC », indique la directrice départementale de la SAFER. Donc, dans un premier temps, la démarche a consisté à coupler le fichier des friches avec celui des propriétaires fonciers,

Anne Broyelle directrice départementale du Lot-et-Garonne de la SAFER

« en extrayant les parcelles de moins de 0.5ha afin d'obtenir des résultats probants », ajoute Laurent Magot. Ainsi, 2.200 parcelles, 1.100 propriétaires et environ 3.500ha ont été passés à la loupe. Des rendez-vous avec les élus locaux ont été pris pour qualifier cette base de données. Un point sur les parcelles potentiellement aptes à être remises en culture car libres de toutes contraintes familiales, successorales a été fait avec les élus et les propriétaires. En effet, « durant toute l'année 2015, nous avons rencontré ces propriétaires pour leur parler de la location ou de la vente de leur parcelle. » Pour ceux qui veulent vendre, la Safer trouve des acheteurs et pour ceux qui veulent louer, ils passent des conventions de mise à disposition. La Safer est en quelque sorte l'interface entre le locataire et le propriétaire. Elle propose également de faire des locations de un à six ans renouvelables une fois. Ainsi, le propriétaire peut reprendre la main sur son bien et en disposer comme il l'entend, quand il le souhaite. En attendant, ses terres sont exploitées. « Mais les propriétaires ne sont absolument pas forcés de louer ni de vendre. Nous leur proposons », assure le directeur de la Chambre. Les techniciens ont également visité 188 agriculteurs âgés de plus de 55 ans - l'autre préoccupation de ce diagnostic étant la transmission - afin de les questionner sur leur retraite, sur des regroupements possibles de parcelles, ... » résume Laurent Magot. Une fois cette vaste enquête menée, la SAFER a saisi ces données dans l’application VIGIFRICHES (émanation de VIGIFoncier), un rapport a été remis à l'agglomération d'Agen et un atlas de cartes a été réalisé. Un bilan encourageant Aujourd'hui, l'inventaire est terminé et révèle que 866ha de friches agricoles peuvent potentiellement revenir à l’agriculture. « Ce résultat est très intéressant, car il permet d’avoir une vision très claire de l’état des friches sur un territoire et à un instant donné. Aussi, il met en évidence des sites et des propriétaires cibles à accompagner », souligne Anne Broyelle. Mais, aujourd'hui, le travail n'est pas fini. Il se poursuit même par le suivi et l’accompagnement des propriétaires concernés. « Cette expérience a été très bénéfique pour l'Agglo », ajoute, enthousiaste, Jean Dionis du Séjour. Du reste, « d’autres inventaires de ce type devraient être réalisés courant 2016 toujours en partenariat avec la Chambre d'agriculture et les collectivités », conclut Anne Broyelle.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Chambre d'agriculture47

Partager sur Facebook
Vu par vous
10092
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr