aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Un jeudi en or pour le marché des producteurs

29/05/2014 | La foire internationale de Bordeaux a connu ce jeudi 29 mai une forte affluence dans ses allées. Une aubaine pour tous les producteurs du salon de l'agriculture.

Le marché des producteurs à la foire internationale de Bordeaux

Ce jeudi 29 mai 2014 est un jour qui aura marqué les annales de la foire internationale de Bordeaux et notamment du salon de l’agriculture. Des milliers de visiteurs se sont rués sur les stands des petits producteurs locaux qui se sont fait dévaliser, non mécontents de l'être...

 Micheline et ses deux fils boulangers pâtissiers n’en reviennent toujours pas : «  ça fait 15 ans que je fais le salon, et c’est la première fois qu’il y a autant de monde. » Pendant trois heures durant, son stand « le boulot campagnard » est resté sans approvisionnement. C’est son fils pâtissier qui a sauvé boutique en préparant d’urgence des gâteaux basques et qui les a apportés, non sans mal, au salon. « Il a été bloqué pendant plus d’une heure dans les bouchons entre la rocade et la foire, et comme le parking était complet, il a dû attendre qu’une place se libère » dit Micheline avec stupeur. Et sa journée n’est pas prête d’être terminée puisque le stock du lendemain a, lui aussi, était écoulé aujourd’hui…Alex, pâtissier et son frère boulanger vont devoir travailler toute la nuit pour fabriquer de bons gâteaux basques et pains pour demain matin.

Des bouchons à l’extérieur de la foire mais aussi à l’intérieur

À la ferme de Sirquet tenu par Romain et son père il fallait faire plus de 40 minutes de queue pour pouvoir croquer à pleine dent magret, foie gras ou confit de canard. Mais apparemment, un peu de patience valait le coup comme le confirme Romain : « les gens étaient ravis une fois leur assiette terminée. »

Elisabeth Uminski, coordinatrice du marché des producteurs, confirme la tendance, en expliquant que « les producteurs ont été dévalisés à midi » tout en y apportant sa touche d’explication : « Je pense que c’est l’addition de plusieurs facteurs. L’incertitude météorologique plus le fait que des personnes n’ont pas pu partir car ils travaillent vendredi, mais également le fait que certains enfants ont école demain, explique peut-être cela… »

Une journée "très intense"

Joseph et ses trois frères présents au stand « le noir des Combes » sont charcutiers. Ils ont tous les trois vécu une journée « très intense » et n’ont « pas eu une minute » à eux… « Personne n’a mangé depuis midi » lance t’il. Heureusement, l’entraide est omniprésente au sein des producteurs. «  On n’avait plus de pain, mais on s’est débrouillé, on a troqué des produits contre d’autre pour s’en sortir. »

Noémie de la ferme auberge Gauvry a, elle aussi, vécu intensément cette journée. « En sept ans, c’est la première fois que je vois autant de monde…ça fait plaisir de voir le salon qui revit, mais faut dire que le marché des producteurs est désormais réputé » tout en soulignant le travail remarquable qu’a fait Elisabeth Uminski.

Si toutefois les producteurs n’ont pas eu assez de stock pour satisfaire les visiteurs aujourd’hui, ils tenteront de se remettre à flot dès demain pour que tout le monde puisse en profiter.

 

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

Partager sur Facebook
Vu par vous
1389
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr