Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/19 : Le comité de ligne TER du bassin de Limoges aura lieu le mardi 28 mai 2019 à 18h à la Maison de Région, 27 boulevard de la Corderie à Limoges. Au menu: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

24/05/19 : Dans le cadre de son Plan Action Climat, l’Agglo de Pau propose 2 soirées d’échanges pour encourager l’émergence de projets citoyens: le 4 juin à 20h à la salle des fêtes d’Artigueloutan et le 18 juin à 20h à la salle communautaire de Poey-de-Lescar.

24/05/19 : La Région Nouvelle-Aquitaine, la Régie régionale des transports landais et la SPL Trans-Landes s'apprêtent expérimenter un autocar roulant au bioGNV sur la ligne régionale Dax-Mont-de-Marsan, soit une émission de -95% de particules et -80% co2 en bio gaz

24/05/19 : En partenariat avec le Conservatoire de Espaces Naturels, la Médiathèque André Labarrère de PAU accueille du 22 mai au 8 juin l'exposition "des abeilles sauvages dans ma ville"ainsi qu'une conférence le vendredi 24 mai de 18h à 20h.

23/05/19 : Suite aux actions engagées depuis plusieurs mois et aux demandes des enseignants ainsi que des familles des élèves et citoyen·nes, la FSU47 a décidé d'organiser une réunion publique à Agen, salle Picasso (à côté du Stadium) le mardi 28 mai à 20 h 30.

23/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h au lycée du IV-Septembre d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

23/05/19 : La Rochelle : Les Francofolies (du 11 au 14 juillet) ont dévoilé la programmation de la scène de la grosse horloge : TERRENOIRE, CORINE, HUBERT LENOIR, CLÉA VINCENT, LA CHICA, YSEULT, MARVIN JOUNO, SAODAJ', DAMPA, DI#SE, SPIDER ZED, KOTTARASHKY.

23/05/19 : Dans le cadre des élections Européennes, Christian JACOB, président du groupe Les Républicains, et la collistière de F.Bellamy Cristina STORONI, vont en Charente-Maritime ce jeudi à la rencontre des acteurs des filières agricoles et des militants LR.

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

  • 24/05/19 | L'ADM47 soutient la création du Lac de Caussade

    Lire

    L’Association des Maires de Lot-et-Garonne a organisé le 23 mai au soir un conseil d’administration exceptionnel pour confirmer son soutien à la création du Lac de Caussade et "permettre de trouver rapidement une sortie de crise avec toutes les parties prenantes". Pour rappel, l'ADM47 a adopté une motion de soutien à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | A Coublucq (64), portes grandes ouvertes sur l'installation agricole

07/11/2018 | Jeudi 7 novembre en Béarn, c'était opération "Portes ouvertes sur l'installation". Maxime Gouze a accueilli des porteurs de projet sur sa ferme, La Maison Lajus.

Portes ouvertes sur l'installation à Coublucq (64), Maxime Gouze présente son exploitation au porteur de projet présents sur son exploitation ce 7 novembre. A ses côtés sa soeur Lucille, en cours d'installation.

Voilà 7 ans qu'au mois de novembre les Jeunes Agriculteurs se mobilisent autour d'un sujet qui leur est cher, l'installation en agriculture, à travers l'organisation de portes ouvertes sur les exploitations d'agriculteurs récemment installés. Ce 7 novembre c'est Maxime Gouze qui accueillait sur son élevage de volailles à Coublucq en Béarn, une cinquantaine de porteurs de projets, pour la plupart en reconversion professionnelles au sein du CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) de Montardon et de son antenne basque d'Ostabat. Une journée pour faire le plein d'information sur l'installation, ses procédures et partenaires, entre présentation en salle, visite de terrain, ateliers et échanges informels

La première partie de cette journée « Installation », et son caractère très informatif, s'est déroulée dans la salle du foyer communal de Coublucq. Au programme, après une courte introcution par Jean-Baptiste Cazalé, Vice président des JA 64 en charge de l'installation,  la présentation du Point Accueil Installation Transmission (PAIT) par son animatrice, Laure Ategno, qui a ainsi également détaillé face à une salle bien remplie le rôle de la structure, les grandes étapes du parcours de l'installation et de la construction du projet, les dispositifs d'aides existants ou encore la nécessité des échéances à fixer et à prendre en compte pour faire avancer le dossier... Autant d'éléments globalement décrits, pour au final faire passer le message que « derrière le montage du dossier administratif, qui prend en moyenne de 9 mois à un an, c'est véritablement un travail de réflexion du porteur de projet sur ce qu'il veut faire, tout en prenant en compte des évolutions pouvant intervenir en cours de processus par rapport à son projet initial ».
Après le PAIT, c'est le banquier, autre partenaire incontournable (ou rarement contournable...) de l'installation qui a présenté à l'auditoire son rôle, ses interventions possibles ainsi que les critères d'analyse permettant de valider, ou pas, un dossier... Un rôle aussi de conseil, insiste l'animateur installation du secteur pour le Crédit agricole Pyrénées Gascogne, avant d'ajouter qu'il y avait au total « assez peu de refus », ces derniers étant le plus souvent l'occasion de revoir un dossier avec le porteur de projet « pour une meilleure orientation de son projet»...

La présentation du PAIT en matinée par Laure Astégno, animatrice PAIT 64


"Une Journée intégrée au programme de nos élèves"
Deux temps de présentation un peu « scolaires » auront pensé certains des participants, mais nécessaire pour cadrer ou rappeler brièvement à ces futurs agriculteurs, les étapes incontournables qui les attendent avant de se lancer dans leur nouvelle vie professionnelle. Gilles Hondareyte, formateur au CFPP le reconnaît d'ailleurs volontiers : « les participants n'ont pas vraiment eu le choix que d'être présents aujourd'hui. Les JA nous ont envoyé l'invitation pour cette journée et nous avons répondu par l'affirmative. Depuis plusieurs années, nous avons inclus ces Journées Installation à notre programme, car nous pensons que c'est l'occasion pour nos élèves d'identifier les partenaires institutionnels incontournables pour leur future installation, mais aussi de discuter très concrètement avec un jeune agriculteur de son projet et sa propre expérience de l'installation. »
Car en effet, après une première présentation de son exploitation et de son parcours dans la salle du foyer de Coublucq, l'ensemble des participants a été guidé jusqu'à l'exploitation de Maxime Gouze, situé à un petit kilomètre de là. « Cette Journée n'a pas pour but d'uniquement leur présenter les facettes administratives, et bancaires de l'installation, mais bien de mesurer qu'il y a derrière un projet de réelles réflexions à de nombreux niveaux. Par la rencontre avec le jeune installée, sur sa ferme, l'idée est bien de leur faire prendre conscience du caractère très concret d'une installation et du processus qui l'entoure. Chaque question, réflexion ou adaptation au cours du parcours administratif aura une conséquence sur leur installation réelle », complète Laure Astégno.

Le choix de la diversification des revenus
Et sur place en effet les questions n'ont pas manqué. D'autant qu'au-delà de l'installation de Maxime en 2012, sa sœur Lucille, arrivée en tant que salariée en 2014, est également en cours d'installation sur l'exploitation familiale, avec comme ambition d'assurer la pérennité de la ferme par sa diversification. Jusque-là spécialisée sur la volailles (après un premier virage en 2011, passant du bovin allaitant à la volaille développée ensuite par l'installation de Maxime), l'exploitation veut s'ouvrir à l'élevage bovin avec la race bazadaise. "Le projet est d'élever et de vendre des génisses prêtes à vêler, mais aussi d'acheter des vaches maigre pour les engraisser et vendre leur viande en vente directe." Un choix de la diversification des revenus pour lequel la récente expérience de la double grippe aviaire, n'est pas du tout, étrangère... " En dépit de toute notre attention et nos mesures sanitaires, déjà en place avant la grippe, c'est un risque qui peut revenir. En prendre conscience a changé notre regard sur notre propre exploitation", explique Maxime Gouze.  
Au delà de l'arrivée de bovins, nécessitant l'agrandissement d'un bâtiment, s'ajoute dans ce projet, désormais porté par le frère et la sœur, la mise en place d'une unité de fabrication d'aliment pour l'ensemble des productions actuelles et futures. « Cela permettra une valorisation constante de l'exploitation dans un contexte de volatilité du marché des céréales... ». Enfin, déjà adepte de la commercialisation en vente directe au sein d'un magasin de producteurs «  Ferm'envie », monté à Serres-Castet en 2012 avec 3 autres familles d'agriculteurs, la famille Gouze ambitionne de développer ce mode de commercialisation directe auprès des collectivités et de cantines, sans pour autant chercher à produire d'avantage. A l'heure actuelle, si 70% de leur volumes sont vendus auprès du groupement « La Maison du Poulet » ( à Saint-Sever), qui commercialise les volailles auprès des bouchers et volaillers, c'est bien la vente directe qui permet une meilleure valorisation du produit, assure tout net Maxime Gouze.

Sur l'exploitation de Maxime Gouze, un de ses 5 bâtiements d'élevage de volaille (Coublucq en Béarn, Pyrénées-Atlantiques)

Le jeu des questions-réponses
Autant de sujets techniques, commerciaux, financiers, mais toujours pratico-pratiques à propos desquels le frère et la sœur ont volontiers joué le jeu des questions-réponses auprès de leur public d'un jour... Jusque dans leurs pratiques culturales, l'après-midi étant consacrée à deux ateliers, dont le premier concernant l'agroécologie, s'est déroulé sur l'exploitation, quand le second, dédié à la définition de la stratégie commerciale dans un projet d'installation s'est tenu dans le foyer de la commune. Une journée assurément riche pour l'ensemble des participants et qui ne viendra sans doute pas remettre en cause la tenue d'une huitième édition de la manifestation l'an prochain. Bien au contraire.

Après Les Landes (le 6 novembre) et les Pyrénées-Atlantiques, trois journées de ce type sont encore prévues en Gironde ( le 19 novembre), Dordogne (le 30 novembre) et Lot-et-Garonne (en décembre, date à confirmer).
Renseignements : accueil@ja-nouvelle-aquitaine.com

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7170
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Légende	Une	Vignette		Modifier	Supprimer En 2018, il s'est vendu en Dordogne près de 16 000 ha en zone rurale pour un montant total de 550 millions d'€ Agriculture | 24/05/2019

En Dordogne, la Safer a un rôle déterminant dans la préservation du foncier agricole

pascal soularue et nicolas besson Agriculture | 24/05/2019

Reprise agricole en terres corrèziennes : l'eau coule sous le pont au Moulin de Mazièras

Dominique Graciet, Bruno Millet et Jean-Pierre Raynaud ont présenté Divine. Agriculture | 23/05/2019

Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine : une Divine année 2019 !

La boucherie Sarthou à Lons participe à l'opération Made in Viande Agriculture | 22/05/2019

"Made in viande" rétablit le dialogue entre consommateurs et professionnels

Lors de l'inauguration d'Agrobio Périgord Agriculture | 22/05/2019

Pour ses 30 ans, Agrobio Périgord veut rendre la Dordogne encore plus bio

Ostréiculteurs au travail Agriculture | 21/05/2019

Gironde : 800 000€ pour les filières agricoles et aquacoles

Oenphinée Cécile Dulimbert Agriculture | 21/05/2019

Start-Up à succès : Oenphinée, le "devin" du vin

Portrait GAEC Reymond Agriculture | 20/05/2019

A Neuvic en Corrèze, la famille Reymond voit la vie en Bleu

Lenaïc Lecrenais, jeune agriculteur installé depuis 2016 au sein de l'EARL Les Ruchers du Born à Pontenx-les-Forges dans les Landes Agriculture | 17/05/2019

Lénaïc Lecrenais, une installation entre passion, partage et engagement pour l'apiculture professionnelle

Julien Blanquet éleveur transhumant d'ânesses laitières bio à Lescun (64) Agriculture | 17/05/2019

Julien Blanquet ou une installation sur un marché de niche: le lait d'ânesses bio

À 29 ans, Arnaud Loret a racheté 33% du GAEC familial et a investi dans une quarantaine d'hectares Agriculture | 16/05/2019

Parcours de vie d'Arnaud Loret : quand un ingénieur en agriculture devient agriculteur

André Faugère, propriétaire à Arbis Agriculture | 16/05/2019

Gironde: lendemains de gel, « une estimation précise à la fin du mois »

Jérémy Houdeline a acheté de nouvelles terres et de nouveaux bâtiments pour s'installer et agrandir le troupeau familial de brebis Agriculture | 16/05/2019

Jérémy Houdeline : l’exemple d’une installation en COPP, un fermage nouvelle formule

Patrice Geoffron professeur de Sciences-Economiques Agriculture | 14/05/2019

Changement climatique « Le mythe des futurs eldorados »

20ème Vinexpo du 13 au 16 mai au Parc des expos de Bordeaux Agriculture | 14/05/2019

« Un Vinexpo d’exception ! » Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux Gironde