Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | A Sainte-Sabine, la coopérative Grasasa s'engage dans le développement du territoire

13/06/2018 | Depuis 1969, la Grasasa, en Dordogne, est spécialisée dans la déshydratation et la granulation de produits agricoles et forestiers. Elle emploie 22 personnes.

La coopérative Grasasa emploie 22 personnes et elle est présidée par Thierry Guérin, à gauche sur la photo

Spécialiste de la déshydratation et de la granulation depuis 1969, la Grasasa a développé deux produits phares : le granulé bois dont la production oscille entre 11 000 et 18 000 tonnes et la luzerne déshydratée dont la production atteint entre 6 000 et 8 000 tonnes par an dont 60% en bio. L'aventure a débuté il y a presque 50 ans avec une quinzaine d'agriculteurs par une unité de déshydratation de fourrages qui leur permet de valoriser au mieux leurs cultures et de nourrir leurs troupeaux. La coopérative affiche de nouvelles ambitions notamment avec les besoins en augmentation en luzerne bio.

La semaine dernière, les responsables de la coopérative Grasasa, située à Sainte-Sabine et Born, au sud du département de la Dordogne, ont reçu la visite des responsables de Coop de France déshydratation, l'occasion de découvrir cette usine  située au coeur de son territoire. L'aventure a débuté en 1969 : un groupe d'une quinzaine d'agriculteurs de la commune décide de créer collectivement  une unité de déshydratation de fourrages qui leur permet de valoriser au mieux leurs cultures et de nourrir leurs troupeaux.Aujourd'hui, l'entreprise coopérative travaille sur deux marchés : l'alimentation animale avec de la luzerne et des fourrages déshydratés en conventionnel et en bio, et depuis le début des années 80, le chauffage avec le granulé bois. "Depuis l'origine, nos productions sont en harmonie avec notre territoire. Qualité des produits, de service, respect de l'environnement sont nos priorités, souligne Thierry Guérin, agriculteur et président de la Grasasa. L'entreprise emploie 22 personnes (équivalent temps plein). Au fil des ans, elle  a développé deux produits phares : le granulé bois dont la production oscille entre 11 000 et 18 000 t et la luzerne déshydratée dont la production atteint entre 6 000 et 8 000 t par an dont 60 % en bio. La capacité de production est de 40 000 tonnes, mais l'objectif actuel est plutôt de réaliser entre 25 000 tonnes et 27 000 tonnes.  "Pour  la production de granulés, nous consommons 25 000 à 25 000 tonnes de produits connexes issus de scieries, de plaquettes, de sciures. Moins d'un ha de forêt est concerné par la fabrication de nos granulés, souligne Denis Pinoit, directeur de l'usine. Le second marché, ce sont les fourrages. Et ces derniers intéressent les éleveurs laitiers, la fabrication de fromages et la fabrication d'aliments pour animaux. "Nous faisons actuellement des recherches pour proposer des rations à base de luzerne déshydratée pour les chevaux de courses sous certaines conditions, précise le directeur.

Une demande sur la luzerne bio en forte progression  

la luzerne déshydratée bio est en fort développement
« Sur la campagne 2016 – 2017, les surfaces en bio ont représenté 814 ha  sur un total de 1380 ha. La demande en bio est en pleine expansion. Tous les industriels laitiers cherchent à augmenter leur collecte en bio, les céréaliers sont intéressés par la luzerne pour rendre possible leur conversion en bio » , précise Denis Pinoit, directeur de l’usine en présentant le baromètre du bio  en France. En France, 39 000 tonnes de luzerne déshydratée bio sont produites par an. Une quantité insuffisante pour couvrir la demande. C’est pourquoi 8 à 10 000 t sont importées, principalement d’Italie.  Demandant peu d'intrants, la luzerne est adaptée au système bio, elle sécurise les conversions. Pour les éleveurs, elle contribue à l'autonomie fourragère en protéines et à l'amélioration sanitaire du troupeau.  En 2012, la diversification s'est poursuivie avec l'installation d'un séchoir  à bottes permettant de produire du foin de luzerne séché artificiellement. Cet investissement est destiné à répondre aux besoins en fibres de qualité des éleveurs tout en améliorant l'intérêt économique de la luzerne pour les adhérents. L'avantage de cette unité est d'augmenter la production globale de l'usine et d'avoir un outil supplémentaire pour d'autres productions. La luzerne est issue des récoltes d’une soixantaine de producteurs adhérents situés dans un rayon de 30 kilomètres. Depuis 2017, Grasasa a mis en place un plan d'essais luzerne afin de tester plusieurs variétés.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Yvard Claude Hélène

Partager sur Facebook
Vu par vous
4639
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Mission européenne, projet H2O2O NEFERTITI dans les vignes du château Luchey-Halde à Mérignac Agriculture | 29/07/2019

Réduction des intrants: le réseau européen H2020 Nefertiti s'intéresse aux innovations girondines

Illustration vache dans un champs Agriculture | 28/07/2019

Chambres d’agriculture : 1200 emplois menacés par une baisse de financement

Saint-Christoly-de-Blaye Agriculture | 26/07/2019

La préfète de Nouvelle-Aquitaine à la rencontre des viticulteurs girondins

Lors des controverses de Bergerac, plusieurs exemples de partenariats improbables ont été mises en lumière Agriculture | 19/07/2019

Controverses de Bergerac :l'image des agriculteurs va devenir primordiale

Quelles images du monde agricole dans la société Agriculture | 13/07/2019

L'image des agricultures en débat à Bergerac

Un exemple de bâtiment agricole équipé de panneaux photovoltaïques Agriculture | 11/07/2019

Aider les exploitations périgourdines à la transition énergétique

Vignerons vivant Agriculture | 10/07/2019

Les "vignerons du vivant" veulent attirer les jeunes vers la viticulture

''Empaillage'' de la trésorerie de Mourenx dans la nuit du 9 au 10 juillet 2019 par les éleveurs de la FDSEA64 et JA64 en réation aux Traités CETA et MERCOSUR Agriculture | 10/07/2019

Traités Ceta et Mercosur: Les éleveurs basques et béarnais ont exprimé leur malaise

Les responsables de la section bovine de la FDSEA avaient invité Gilles Gauthier, président de Sobeval à débattre Agriculture | 08/07/2019

La filière bovine périgourdine débat de son avenir

Les Agron'Hommes au Brésil Agriculture | 07/07/2019

Les Agron'Hommes : Gudrun Götsch cuisine l’agroforesterie au Brésil

Néo-Terra agriculture Agriculture | 06/07/2019

Nouvelle-Aquitaine : comment "Néo-Terra" compte pousser au changement de modèles agricoles

Agriculture | 03/07/2019

L'accord annoncé Mercosur-UE: "la trahison de notre élevage"

Didier Guillaume au musée maritime le 1 juillet 2019 Agriculture | 02/07/2019

Rencontre avec Didier Guillaume : « l’agriculture française est une des plus sûres et durables »

Jérôme Zaros lors de la démonstration de levage mécanique Agriculture | 27/06/2019

Viticulture : un levage mécanique plutôt que romantique

Journée de l'élevage et de l'innovation à Morlaas - le 29 juin 2019 Agriculture | 26/06/2019

Journée de l'élevage: un mariage entre tradition et innovation à Morlaàs (64)