Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

  • 14/07/20 | Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se lancent dans un concours photo

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se challengent dans un concours photo dédié aux moissons de l’année 2020. À travers cette initiative, les jeunes agriculteurs souhaitent redynamiser cette saison 2020, selon eux, assez moyenne et pourrait mettre en péril des exploitations « déjà bancales ». Plusieurs lots seront distribués aux gagnants dont un week-end de remplacement offert, financé par JA86.

  • 13/07/20 | La Rochelle: prise d'armes et spectacle pyrotechnique virtuel

    Lire

    A la Rochelle la traditionnelle cérémonie militaire aura lieu Parc Franck-Delmas ce 14 juillet à 11h. Pour des raisons de précautions sanitaires il n’y aura pas de spectacle pyrotechnique lancé en ville. En guise de compensation, les artificiers Lacroix-Ruggieri ont proposé gracieusement un spectacle pyrotechnique virtuel sur-mesure sur le thème des monuments Rochelais qui sera retransmis à 22h30 sur le site de la Ville de La Rochelle www.larochelle.fr, relayé sur Facebook La Rochelle Ensemble, visible plusieurs jours, ainsi que sur les écrans des Francofolies Square Bobinec après les concerts.

  • 13/07/20 | Guéret ouvre un ludo-drive

    Lire

    Un système de prêt de jeu à la semaine vient d’être mis en place par la ludothèque de Guéret. Pour passer commande, il suffit de se rendre sur le site de la Ville et de les appeler pour réserver. Le retrait et le paiement (1,60 € par jeu) se font à l’Espace Fayolle du lundi au vendredi de 9h à 15h. Il faut penser à amener son propre sac !

  • 13/07/20 | Charentes : une journée technique viticole sur le gel et la grêle

    Lire

    La lutte contre le gel et la grêle sera le thème de la journée technique viticole organisée mercredi 22 juillet à 13h30 à la salle des fêtes de Chadenac, par la Chambre d'agriculture dans le cadre d'Innov'action et du plan Ecophyto. Au programme : conférences, témoignages et visite d'essais. Contacts: Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture et ingénieure réseau DEPHY ECOPHYTO à Saintes : 05 46 50 45 00. Sandrine LUCAS, conseillère, œnologue, à St-Jean-d’Angély: 05 46 50 45 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | A Souprosse: l'innovation met une bonne ambiance chez les canetons

18/06/2015 | Xavier Comet qui a franchi le pas de l'innovation sur son élevage de canard prêt à gaver, fait désormais figure d'exemple dans les Landes.

A l'intérieur de la canetonière de Xavier Comet à Souprosse dans les Landes

Xavier Comet, agriculteur à Souprosse, a ouvert les portes de sa ferme, ou plutôt de sa canetonière, dans le cadre de l'opération Innov'action. L'atout innovation de son élevage de canards prêts à gaver : un bâtiment de démarrage dynamique automatisé. Abritant les canetons de 1 jours à 12 semaines en quasi auto-gestion, il concilie confort de travail pour l'éleveur, économies d'énergie, valorisation de l'aliment, meilleur bien-être des animaux et de meilleurs résultats sur leur qualité. Xavier Comet l'assure : il ne regrette pas son investissement et projette même d'étendre ce système à ces autres bâtiments d'élevage.

Avec désormais un an de recul sur son nouveau bâtiment, Xavier Comet est affirmatif: « il n'y a pas photo ! A l'issue de la phase de démarrage, les animaux qui ont séjourné dans le nouveau bâtiment d'élevage sont plus gros, et plus homogènes, que dans les anciens bâtiments. » D'ailleurs plus globalement, que ce soit en termes de résultat, de confort de travail ou d'ambiance à l'intérieur du bâtiment « rien n'a avoir avec rien !».

Un comparatif plus que satisfaisant dû au caractère automatisé du bâtiment qui permet de coordonner le chauffage, la ventilation, ainsi que la chaîne d'alimentation depuis un tableau de bord placé dans le sas d'entrée. Une fois programmée par l'agriculteur, l'ambiance à l'intérieur de la canetonière est gérée automatiquement grâce à la mise en place de ventilateurs, de trappes à air et d'un échangeur d'air. L'ensemble de cet équipement permet d'avoir en permanence un air assainit, débarrassé de vapeur d'eau, de gaz viciés et de poussières.

"Le poids est presque le double"Et la visite des lieux est bluffante pour les agriculteurs venus s'informer sur ce système lors de la journée portes ouvertes. L'ambiance du bâtiment de 550m2 qui contient 4500 animaux, est parfaitement respirable, aéré, sans mauvaise odeur, avec une litière qui grâce à ce système est maintenue propre et sèche. Une ambiance plaisante pour les visiteurs mais pour les animaux également. Ajouté à cela le chauffage à allumage automatique, le confort est total pour de jeunes canards qui ne peuvent pas assurer leur thermorégulation. Et, résultat de leur bonne condition de vie, ils mangent davantage, sont plus actifs, et donc à la sortie de cette phase de démarrage, plus gros que les générations abrités dans les anciens équipements de Xamier Comet. « Le poids est presque le double à 3 semaines », annonce Xavier Comet.

Avec une phase de démarrage ainsi réussie, c'est autant de sécurité pour la suite de l'élevage des palmipèdes. Autre conséquence du meilleur bien être des animaux: le moindre recours au vétérinaire, et donc des charges en moins pour l'éleveur, qui fait aussi des économies grâce au système de chauffage. Basé sur 6 radians indépendants des uns des autres, chacun s'allume ou s'éteint au moment opportun pour maintenir la température au niveau souhaité par l'agriculteur. Il n'y a donc plus de système de mise en veille, et donc une consommation de gaz largement diminuée...

Le tableau de bord où sont enregistrés les paramètres d'ambiance à l'intérieur de la canetonière, qui seront ensuite gérés automatiquement

Modulation par téléphoneAutre atout innovant du bâtiment en cas d'anomalie : le système avertit l'agriculteur sur son "smart phone", et c'est depuis ce même téléphone portable qu'il pourra, si nécessaire, intervenir à distance sur des modulations à faire. Autant dire « la possibilité de gérer un atelier de 4500 canards à lui seul », affirme Nathalie Castetbon, conseillère palmipèdes à la Chambre d'agriculture des Landes, qui aimerait voir ce montage innovant se développer davantage dans le département. Un gain de main d'oeuvre qui est intéressant pour les exploitants.

Un investissement qui a tout de même un coût mais pour lequel l'agriculteur a bénéficié de subventions de la part de l'Europe, de l'Etat, du Conseil Régional et du Conseil départemental. Sur un prix estimatif de 177 €/m2 pour la mise en place de ce genre de bâtiment (sans la chape de béton), la subvention maximum est évaluée à 27 000€ par les services de la Chambre d'Agriculture. En ce qui concerne Xavier Comet, et compte tenu des résultats qu'il obtient avec ce système, il envisage sérieusement d'automatiser ses autres bâtiments d'élevage. Une fois qu'on a goûté à l'innovation, il semble dur de s'en passer, même en agriculture.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9238
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr