aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | A Souprosse: l'innovation met une bonne ambiance chez les canetons

18/06/2015 | Xavier Comet qui a franchi le pas de l'innovation sur son élevage de canard prêt à gaver, fait désormais figure d'exemple dans les Landes.

A l'intérieur de la canetonière de Xavier Comet à Souprosse dans les Landes

Xavier Comet, agriculteur à Souprosse, a ouvert les portes de sa ferme, ou plutôt de sa canetonière, dans le cadre de l'opération Innov'action. L'atout innovation de son élevage de canards prêts à gaver : un bâtiment de démarrage dynamique automatisé. Abritant les canetons de 1 jours à 12 semaines en quasi auto-gestion, il concilie confort de travail pour l'éleveur, économies d'énergie, valorisation de l'aliment, meilleur bien-être des animaux et de meilleurs résultats sur leur qualité. Xavier Comet l'assure : il ne regrette pas son investissement et projette même d'étendre ce système à ces autres bâtiments d'élevage.

Avec désormais un an de recul sur son nouveau bâtiment, Xavier Comet est affirmatif: « il n'y a pas photo ! A l'issue de la phase de démarrage, les animaux qui ont séjourné dans le nouveau bâtiment d'élevage sont plus gros, et plus homogènes, que dans les anciens bâtiments. » D'ailleurs plus globalement, que ce soit en termes de résultat, de confort de travail ou d'ambiance à l'intérieur du bâtiment « rien n'a avoir avec rien !».

Un comparatif plus que satisfaisant dû au caractère automatisé du bâtiment qui permet de coordonner le chauffage, la ventilation, ainsi que la chaîne d'alimentation depuis un tableau de bord placé dans le sas d'entrée. Une fois programmée par l'agriculteur, l'ambiance à l'intérieur de la canetonière est gérée automatiquement grâce à la mise en place de ventilateurs, de trappes à air et d'un échangeur d'air. L'ensemble de cet équipement permet d'avoir en permanence un air assainit, débarrassé de vapeur d'eau, de gaz viciés et de poussières.

"Le poids est presque le double"Et la visite des lieux est bluffante pour les agriculteurs venus s'informer sur ce système lors de la journée portes ouvertes. L'ambiance du bâtiment de 550m2 qui contient 4500 animaux, est parfaitement respirable, aéré, sans mauvaise odeur, avec une litière qui grâce à ce système est maintenue propre et sèche. Une ambiance plaisante pour les visiteurs mais pour les animaux également. Ajouté à cela le chauffage à allumage automatique, le confort est total pour de jeunes canards qui ne peuvent pas assurer leur thermorégulation. Et, résultat de leur bonne condition de vie, ils mangent davantage, sont plus actifs, et donc à la sortie de cette phase de démarrage, plus gros que les générations abrités dans les anciens équipements de Xamier Comet. « Le poids est presque le double à 3 semaines », annonce Xavier Comet.

Avec une phase de démarrage ainsi réussie, c'est autant de sécurité pour la suite de l'élevage des palmipèdes. Autre conséquence du meilleur bien être des animaux: le moindre recours au vétérinaire, et donc des charges en moins pour l'éleveur, qui fait aussi des économies grâce au système de chauffage. Basé sur 6 radians indépendants des uns des autres, chacun s'allume ou s'éteint au moment opportun pour maintenir la température au niveau souhaité par l'agriculteur. Il n'y a donc plus de système de mise en veille, et donc une consommation de gaz largement diminuée...

Le tableau de bord où sont enregistrés les paramètres d'ambiance à l'intérieur de la canetonière, qui seront ensuite gérés automatiquement

Modulation par téléphoneAutre atout innovant du bâtiment en cas d'anomalie : le système avertit l'agriculteur sur son "smart phone", et c'est depuis ce même téléphone portable qu'il pourra, si nécessaire, intervenir à distance sur des modulations à faire. Autant dire « la possibilité de gérer un atelier de 4500 canards à lui seul », affirme Nathalie Castetbon, conseillère palmipèdes à la Chambre d'agriculture des Landes, qui aimerait voir ce montage innovant se développer davantage dans le département. Un gain de main d'oeuvre qui est intéressant pour les exploitants.

Un investissement qui a tout de même un coût mais pour lequel l'agriculteur a bénéficié de subventions de la part de l'Europe, de l'Etat, du Conseil Régional et du Conseil départemental. Sur un prix estimatif de 177 €/m2 pour la mise en place de ce genre de bâtiment (sans la chape de béton), la subvention maximum est évaluée à 27 000€ par les services de la Chambre d'Agriculture. En ce qui concerne Xavier Comet, et compte tenu des résultats qu'il obtient avec ce système, il envisage sérieusement d'automatiser ses autres bâtiments d'élevage. Une fois qu'on a goûté à l'innovation, il semble dur de s'en passer, même en agriculture.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2524
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr