Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agri Sud-Ouest Innovation: l'année de tous les développements

20/03/2018 | Le 20 mars à Bordeaux, les responsables du pôle de compétitivité spécialisé dans l'agriculture et l'agroalimentaire ont fait le point sur l'année écoulée « menée tambour battant ».

Le 20 mars 2018 à Bordeaux, les responsables du pôle de compétitivité spécialisé dans l'agriculture et l'agroalimentaire ont font le point sur l'année écoulée « menée tambour battant ».

Le jeudi 22 mars, se tiendra le 11ème Printemps du Pôle de compétitivité, Agri Sud-Ouest Innovation. L'occasion notamment de décerner le Prix des Lycéens à un projet soutenu par le pôle. L'occasion aussi, d'une rencontre en amont avec les responsables de la structure pour évoquer les faits marquants de l'année écoulée. Une « année exceptionnelle » selon son président Daniel Segonds. Et pour cause, poursuit-il « nous avons élargi notre territoire d'intervention en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine, sans négliger l'enjeu de la qualité de nos services et notre proximité avec les adhérents ».

Né en Midi-Pyrénées en 2007 et étendu à l'ex-région Aquitaine en 2012, le pôle de compétitivité Agri Sud ouest Innovation a réussi en 2017 à finaliser son extension jusqu'aux limites des deux Régions, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Le développement vers l'Est s'est fait par une fusion absorption du pôle de compétitivité Qualiméd dédié aux agrotechnologies durables. Quant à la présence au-delà de l'ancienne Aquitaine, elle se traduit par « un renforcement des équipes à Bordeaux, et le développement de partenariats très forts avec les acteurs locaux », indique Vincent Costes, le Directeur général du pôle. Des partenariats concrétisés par le biais de « conventions de relais territoriaux », passées avec les organisations consulaires, départements ou encore communautés d'agglomérations.

160 000 km² d'emprise territoriale
« Ces conventions permettent de créer un lien entre un agent de développement généraliste et un chargé d'innovation du Pôle spécialisé en agroalimentaire ». Par ailleurs, l'année 2019, devrait voir l'installation, pour une question d'équilibre territorial, d'un quatrième pied picto-charentais ou limousin au Pôle (en plus de ses présences, bordelaise, toulousaine et montpelliéraine).
Au total, sur ces quelque 160 000 km² d'emprise territoriale, « soit le tiers du territoire français », glisse Denis Segonds, Agri Sud Ouest Innovation compte désormais 411 adhérents dont 280 entreprises parmi lesquelles 230 PME et TPE. Par ailleurs, témoignant de son ancrage territorial fort, Agri Sud-Ouest Innovation est partie prenante du projet TIGA, porté par la Région Nouvelle-Aquitaine autour de la viticulture durable.

Mais, au-delà de cette conquête de terrain, la structure, a aussi développé ses services et actions auprès des adhérents. Si le pôle poursuit sa triple activité de mise en réseau, qui a de plus en plus d'attrait auprès de ses adhérents, de veille et montée en compétence de ses membres, et bien sûr de montage et labellisation de projet, l'année 2017 à vu la création d'une quatrième offre de service : l'accompagnement jusqu'au marché, à travers la mise à disposition d'un « Chargé de Développement des entreprises adhérentes, prêt à passer du temps au sein des entreprises qui le souhaitent, pour bâtir avec le dirigeant, des plans d'action, de partenariats ou de financements pour que le projet créé puisse concrètement apporter de la valeur dans son entreprise et son territoire », explique Vincent Costes. « C'est une démarche assez originale pour un pôle de compétitivité, que de permettre de passer de la rive de l'innovation à la rive de la création de produit » ; souligne pour sa part Denis Segonds.

4,1 M€ à redistribuer via le projet européen DIVA
Enfin, si Agri Sud-Ouest Innovation a cette année encore labellisé une trentaine de projets, permettant l'obtention de 30M d'euros d'accompagnement aux porteurs de projets, il poursuit la démonstration de son expertise de l'innovation avec l'obtention du projet européen DIVA. Ce projet, dans lequel sont aussi embarqués 9 autres clusters européens, « permet au pôle de compétitivité, et c'est une situation inédite, d'être un financeur direct d'actions d'accélération et de maturation de technologies numériques appliquées à l'agriculture ou à l'agroalimentaire. Le tout avec des tickets pouvant aller jusqu'à 60 000 € pour accompagner les porteurs de projets », détaille Laurent Augier, directeur scientifique du pôle. Prévu sur une durée de 3 ans, le projet DIVA, qui vise en d'autres termes le transfert et l'adaptation de technologies numériques matures d'un secteur donné à celui de l'agriculture, est doté de 4,1 M€, dont 75% doivent être redistribués à des PME, autant dire les cibles de prédilection du pôle. Etant à l'initiative du projet, les fonds seront perçus puis redistribués aux autres clusters par le Pôle de compétitivité français. Un projet qui devrait démarrer le 12 avril via un appel à projets et qui a nécessité la création d'un poste dédié basé à Pessac.

Le 11ème Printemps d'Agri Sud-Ouest Innovation se tiendra quant à lui, le 22 mars à Labège près de Toulouse, en présence de Delphine Smagghe, vice-présidente Achats-Qualité, Développement durable et Relations extérieures de Mc Donalds France. L'occasion d'échange entre acteurs du monde agricole, agroalimentaire, et agroindustriel sur le thème : « Nouvelles consommations x nouvelles filières = innovation ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
34490
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr