Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agri Sud-Ouest Innovation, "le militant de l'innovation"

18/03/2016 | Le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, qui accueille depuis le 14 mars un nouveau directeur (Vincent Costes) prépare son assemblée générale avec un mot à la bouche: innovation

Laurent Augier, directeur projet, Pierre Couderc, Vice Président, Fernando Leal-Calderon, Vice Président, Daniel Segonds, Président du pôle Agri Sud-Ouest Innovation et Vincent Costes, Directeur

L'agroraffinerie et la valorisation des co-produits des productions agricoles, l'efficience des systèmes de productions (que ce soit sur le machinisme ou les procédés agroalimentaires) et enfin l'optimisation des intrants, tels que l'eau, les fertilisants ou encore les phytosanitaires, sont les trois axes technologiques forts de développement sur lesquels parie Agri Sud-Ouest Innovation, le pôle de compétitivité spécialisé dans l'agriculture et l'agro-industrie. Un pari pour l'heure réussi puisque, à la veille de sa prochaine assemblée générale, son Président Daniel Segonds, peut se targuer, sans fausse modestie d'être le leader en la matière au niveau national.

Avec une zone d’influence qui couvre le territoire de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées, l’assemblée générale alternant logiquement entre Bordeaux et Toulouse se tiendra cette année dans la ville Rose, le 22 mars prochain. L’occasion d’un débat, en présence de Franck Riboult, Président du Conseil d’administration du Groupe Danone sur « les défis d’un leader mondial de l’agroalimentaire », mais aussi de dresser un bilan de l’action du pôle de compétitivité.

Un bilan plutôt flatteur, comme le détaille, Daniel Segos, qui aime à présenter Agri Sud-Ouest Innovation, et ses quelques 346 adhérents, dont 240 PME, comme « les militants de l’innovation ». Et pour cause, depuis sa création en 2007, 371 projets ont été labellisés ou agréés par le pôle et parmi eux, 39 ont reçu la reconnaissance, et les financements du Fonds Unique Interministériel (FUI). Un record au regard des autres pôles de compétitivités intervenant dans les mêmes domaines qu’Agri Sud Ouest Innovation. « Et sur ces 39 projets FUI, 6 ont été obtenus en 2015, et 11 sont le fruit de co-labellisations avec des pôles de secteurs différents », ajoute le Président. Depuis 2008, ce sont ainsi 824 M€ de recherches qui ont été financées, drainant 320 M€ de subventions publiques (soit environ 40 %) dont 133 M ont déjà été obtenus, « le tout permettant d’irriguer l’ensemble du territoire des deux régions », précise Daniel Segonds.

« Deux régions », qu’il faut encore pour l’heure entendre au sens ante 2016. Pour autant la nouvelle donne territoriale, n’est pas un sujet tabou pour l’équipe de Sud Ouest Innovation, mais pas à n’importe quel prix. « Nous sommes prêts à accueillir des entreprises venues de l’élargissement des régions, mais seulement si on en a les moyens. On ne peut pas risquer de faire l’impasse sur la qualité de nos services en se diluant ». En d’autres termes, le pôle de compétitivité demande des moyens complémentaires, aux régions qui l’abritent, désormais Aquitaine Limousin Poitou-Charentes d’une part, et Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon d’autre part. Une suggestion déjà faite auprès des exécutifs régionaux respectifs qui semblent selon Daniel Segonds avoir fait « bon accueil » à la proposition.... L’assemblée générale où sont annoncés le Président Alain Rousset et la Présidente Carole Delga, sera peut être pour les participants, l’occasion d’en savoir un peu plus...

Sensibiliser les jeunes à l’innovation en agriculture et agroalimentaireMais au-delà des aspects institutionnels, ce rendez-vous du 22 mars, est également, l’occasion de la remise du Prix Agri Sud Ouest Innovation des Lycéens 2016. 600 élèves de première, Teminale et BTS de 28 classes venant de 16 établissements d’enseignement général ou agricole, éliront le projet le plus novateur parmi trois proposés par le pôle. Une manière de sensibiliser les jeunes générations à l’importance et aux multiples visages de l’innovation, y compris dans les secteurs agricole et agroalimentaire.

Premier projet en lice cette année : le projet Komplantes porté par la société Caribou TG, qui vise à la réduction des intrants chimiques dans les traitements sanitaires des élevages, par le développement d’une gamme de compléments alimentaires naturels issus d’infusions de plantes kéfirée (plante d’Asie centrale) permettant de développer la résistance des animaux. Des premiers essais réalisés sur 2 ans, sur divers type d’élevage ont pu parvenir à une réduction atteignant jusqu’à -80 % de produits antibiotiques sur certains d’entre eux....
Deuxième projet soumis au vote des lycéens : Demos, qui outre la labellisation Agri sud ouest innovation, a également bénéficié de financement européen « SME instrument », du programme européen Horizon 2020. Objectif ici : développer et intégrer dans une unité de production, le premier démonstrateur micro-ondes de cuisson de graines oléagineuses, permettant de conserver la qualité des graines, avec une cuisson en 3 minutes contre 40 minutes selon les processus actuels. Une rupture technologique dans la préparation des graines et des huiles.
Enfin, le projet Stevianov, portée par la SICA, l’Epi Salvagnacois est un des projets financés par le FUI, et est le 3e projet soumis aux lycéens. Il s’agit ici rien de moins que de développer une nouvelle filière agricole française en concevant et constituant une « agrochaine » (concept cher au pôle de compétitivité...) de la plante Stevia, dont on peut extraire un édulcorant intense. Il s’agit donc ici de valoriser la plante sur l’ensemble de la chaîne de valeur, partant de l’aval (transformation alimentaire et non alimentaire) vers l’amont (production de la Stevia par la mise en place d’un système de culture mécanisé).
Trois projets qui promettent sans doute des résultats serrés dans le choix des lycéens, dévoilés mardi.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5984
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr