Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/05/19 : Résultats complets Bordeaux (33) : LREM 29,47%, EELV 21,54%, RN 9,40%, LR 9,02%, 8,49%, LFI 6,20%, G.S 4,21%

27/05/19 : Dordogne : Résultats définitifs : Participation : 58,28 % : RN : 25,15 %, LREM : 19,26 %, EELV : 11,38 %, LFI : 8,60 %, PS-LUG 7,45 % ; LR : 7,05 %, PC : 3,68 %, LDG Hamon : 3,62 %, DLF : 3, 50 %

27/05/19 : Résultats complets Bègles : EELV 21,69%, LREM 17,67%, RN 14,47%, LFI 10,63%, PS 9,20%

27/05/19 : Angoulême (16) : LREM : 24,05%, EELV : 17,02%, RN : 16,12%, PS-PP : 8,46%, LFI : 8,40%, LR : 7,68%, G.S : 4,79%. Taux de participation : 52,54%.

27/05/19 : Poitiers (86) : LREM : 23,25%, EELV : 19,97%, RN : 12,91%, PS-PP : 9,84%, LR : 7,61%, LFI : 7,42%, G.S : 4,65%. Taux de participation : 51,18%.

27/05/19 : Résultats complets Vienne (86) : RN 22,58%, LREM 21,78%, EELV 14,24%, LR 7,35%, PS 7,30%, LFI 6,58%, DBLF 3,63%, G.S 3,54%

27/05/19 : Résultats complets Libourne (33) : RN 23,20% 22,62% EELV 14,56% PS 7,80%, LFI 6,97%, LR 6,94%, G.S 3,58%

27/05/19 : Résultats complets Charente (16) : RN 25,56%, LREM 21,48%, EELV 12,23%, LFI 7,61%, LR 7,17%, PS 6,56%, DBLF 3,61%, G.S 3,54%

27/05/19 : Niort (79) : LREM : 26,28%, EELV : 18,34%, RN : 12,85%, PS-PP : 9,68%, LFI : 6,95%, LR : 6,16 %, G.S : 4,47%. Taux de participation : 49,20%.

27/05/19 : Deux-Sèvres, résultats départementaux définitifs : LREM : 23,62%, RN 20,64%, EELV : 14,09%, LR : 7,52%, PS-PP : 7,04%, LFI 6,16%, G.S : 3,63%. Taux de participation : 48,99%.

27/05/19 : Résultats Lot-et-Garonne : RN : 29,47 %, LREM : 19,17 %, EELV : 10,30 %, LR : 7,38 %, LFI : 6,70 %, PS : 6,11 %, , DBLF : 4,46 %, GS : 3,03 %, PC : 2,56, UDI : 2,39 %. Taux de participation : 50,20 %. Taux de participation : 55 %.

27/05/19 : Résultats complets Pau : LREM 27,39%, EELV 15,69%, RN 14,94%, PS 9,96%, LR 7,40%, LFI 6,35%, G.S 4%

27/05/19 : Charente-Maritime : résultats départementaux définitifs : RN 25,26%, LREM 22,60%, EELV 13%, RN 7,68%, LFI 6,60%

27/05/19 : La Rochelle : LREM 27,13%, EELV 18,79%, RN 14,38%, LFI : 7,55%

27/05/19 : Gaëtan Malange, maire LR de St Barthélémy d'Agenais "Crise des partis, enjeu écologique dont LR doit s’emparer, absence de ligne claire sur l’Europe, divisions internes... ce soir, la droite doit sérieusement s’interroger... Partons des territoires !"

27/05/19 : Landes résultats complets: LREM 22,95%, RN 21,29%, EELV 10,80%, PS 10,47%, LR 6,95%, LFI 6,88%, GS 4,23%

26/05/19 : Résultats complets Creuse (23) : RN 24,37%, LREM 18,28%, EELV 9,82%, LR 9,68%, LFI 8,89%, PS 6,97%, G.S 4,21%

26/05/19 : Résultats Tulle (19) : dans la ville de François Hollande, les résultats font office d'exception à la règle. RN : 18,5% ; LEREM : 18,4% ; PS : 14,2% ; EELV : 11,8% ; LFI : 7,7% ; LR : 7,4% ; PCF : 6,3% ; autres listes : 15,7%.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/05/19 | Réaction Sophie Borderie psdte PS du CD47

    Lire

    "En Lot-et-Garonne, les résultats enregistrés sont conformes aux résultats nationaux avec néanmoins une accentuation du vote d’extrême droite, comme cela était malheureusement déjà le cas en 2014. Localement, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre notre combat pour la ruralité et pour l’équité territoriale. Bien souvent, celles et ceux qui subissent des injustices et vivent un sentiment de relégation trouvent refuge dans le vote extrême. Acteurs de la vie publique, nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat. J’y prendrai toute ma part."

  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculteurs et apiculteurs butinent dans le même sens

21/04/2019 |

Abeilles et Territoire

Créée il y a tout juste un an, une quinzaine d’apiculteurs du Nord-Est du Béarn, dans les Pyrénées-Atlantiques, s’est regroupée à travers l’association Abeilles et territoire. Derrière la volonté de mutualiser leurs connaissances et de s’ouvrir au grand public, les protagonistes réfléchissent à développer l’apiculture avec notamment un projet de miellerie collective et à s’approcher du monde agricole. Leur démarche, qui s’inscrit dans l’air du temps, cherche résolument à enterrer l’idée qui oppose l’agriculture à l’apiculture.

Jean-Michel Barbe est le coprésident de l’association Abeilles et territoire. Sa passion pour l’apiculture est née il y a six ans. Apiculteur amateur à Lannecaube, située dans le Nord-Est du Béarn, Jean-Michel profite du printemps pour procéder à un tour de son rucher. Il a d’ailleurs rapatrié une dizaine de ses ruches à son habitation faute d’activité. Ses butineuses ont quitté leurs cabanes. Où plutôt elles ont été dénichées et décimées, pour la plupart, par les deux prédateurs asiatiques très présents aujourd’hui, le frelon asiatique et le varroa destructor. Malgré son intervention, il n’est pas parvenu à enrayer le fléau. Mais le quinquagénaire relativise. « Cette mortalité est la conséquence de multiples facteurs, souligne-t-il. Il y a le réchauffement climatique, les effets de la mondialisation et aussi certains modes de productions agricoles. » Il n’est donc pour lui pas question d’incriminer la profession agricole et de l’associer comme l’unique coupable. « Tirer à boulets rouges sur l’agriculture est une réelle hérésie, lance-t-il. La disparition des abeilles n’est pas de leur unique responsabilité. »

À l’image de son coprésident, les acteurs de l’association s’évertuent alors à faire passer ce message. « C’est important, je pense. Il y a trop d’idées reçues et nous essayons d’apporter des vérités au débat. » Pour cela, l’association compte multiplier les réunions d’information à destination du grand public comme la dernière, orchestrée ce début d’année à Lussagnet-Lusson. « Nous essayons de montrer l’intérêt de l’apiculture dans le territoire et au contraire la compatibilité et la complémentarité qu’elle peut avoir le monde agricole », explique l’apiculteur béarnais.

Développer une miellerie

Au-delà de ce rôle de médiation, l’association souhaite développer des solutions matérielles pour développer l’activité apicole. Dans les cartons avant même la création de l’association, un projet de miellerie collective devrait rapidement voir le jour. Née d’un rapprochement avec la conserverie du Vic-Bilh (N.D.L.R. une structure agroalimentaire développée pour les producteurs qui souhaitent transformer leur production), ce projet collectif, ouvert aux apiculteurs professionnels et amateurs, devrait être opérationnel dès 2021. Jean-Michel voit une réelle opportunité dans le développement de cette miellerie.

En effet, par son implantation géographique, aux confins du Gers, des Hautes-Pyrénées et des Landes, elle pourrait d’abord offrir une solution à tous les apiculteurs de ces départements voisins (Gers, Hautes-Pyrénées et Landes). « Cette structure va permettre ainsi à des apiculteurs professionnels de se lancer en s’affranchissant d’un investissement lié au matériel trop important. » D’une capacité de production prévue aux alentours de 2 tonnes de miel par jour, la miellerie sera dotée de tout le matériel nécessaire — décanteur, extracteur, centrifugeuse… — pour travailler le miel. Ses frais de fonctionnement restent encore flous. Prix au kilo de miel produit ou prix à la tâche, pour l’heure, rien n’est encore défini.

Nouer un partenariat avec les acteurs agricoles

L’autre projet de Abeilles et Territoire concerne l’étude d’une parcelle. Dans le souhait d’un rapprochement concret avec les acteurs du monde agricole, un champ pourrait être exploité à la fois par des apiculteurs, des agriculteurs et des acteurs d’organismes locaux. « Derrière, l’idée serait d’étudier les interactions entre l’apiculture et l’agriculture et de dégager des solutions porteuses  », explique l’apiculteur de Lannecaube. Certaines pistes — types de couverts végétaux, choix des espèces… — se révéleront certainement pertinentes et pourront profiter à tous les acteurs. Cette symbiose grandeur nature réjouit l’apiculteur. « Aujourd’hui, comme je dis, il y a deux choses qui disparaissent : les agriculteurs et les abeilles. Faisons en sorte de renverser ce phénomène… », conclut-il.

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10541
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Légende	Une	Vignette		Modifier	Supprimer En 2018, il s'est vendu en Dordogne près de 16 000 ha en zone rurale pour un montant total de 550 millions d'€ Agriculture | 24/05/2019

En Dordogne, la Safer a un rôle déterminant dans la préservation du foncier agricole

pascal soularue et nicolas besson Agriculture | 24/05/2019

Reprise agricole en terres corrèziennes : l'eau coule sous le pont au Moulin de Mazièras

Dominique Graciet, Bruno Millet et Jean-Pierre Raynaud ont présenté Divine. Agriculture | 23/05/2019

Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine : une Divine année 2019 !

La boucherie Sarthou à Lons participe à l'opération Made in Viande Agriculture | 22/05/2019

"Made in viande" rétablit le dialogue entre consommateurs et professionnels

Lors de l'inauguration d'Agrobio Périgord Agriculture | 22/05/2019

Pour ses 30 ans, Agrobio Périgord veut rendre la Dordogne encore plus bio

Ostréiculteurs au travail Agriculture | 21/05/2019

Gironde : 800 000€ pour les filières agricoles et aquacoles

Oenphinée Cécile Dulimbert Agriculture | 21/05/2019

Start-Up à succès : Oenphinée, le "devin" du vin

Portrait GAEC Reymond Agriculture | 20/05/2019

A Neuvic en Corrèze, la famille Reymond voit la vie en Bleu

Lenaïc Lecrenais, jeune agriculteur installé depuis 2016 au sein de l'EARL Les Ruchers du Born à Pontenx-les-Forges dans les Landes Agriculture | 17/05/2019

Lénaïc Lecrenais, une installation entre passion, partage et engagement pour l'apiculture professionnelle

Julien Blanquet éleveur transhumant d'ânesses laitières bio à Lescun (64) Agriculture | 17/05/2019

Julien Blanquet ou une installation sur un marché de niche: le lait d'ânesses bio

À 29 ans, Arnaud Loret a racheté 33% du GAEC familial et a investi dans une quarantaine d'hectares Agriculture | 16/05/2019

Parcours de vie d'Arnaud Loret : quand un ingénieur en agriculture devient agriculteur

André Faugère, propriétaire à Arbis Agriculture | 16/05/2019

Gironde: lendemains de gel, « une estimation précise à la fin du mois »

Jérémy Houdeline a acheté de nouvelles terres et de nouveaux bâtiments pour s'installer et agrandir le troupeau familial de brebis Agriculture | 16/05/2019

Jérémy Houdeline : l’exemple d’une installation en COPP, un fermage nouvelle formule

Patrice Geoffron professeur de Sciences-Economiques Agriculture | 14/05/2019

Changement climatique « Le mythe des futurs eldorados »

20ème Vinexpo du 13 au 16 mai au Parc des expos de Bordeaux Agriculture | 14/05/2019

« Un Vinexpo d’exception ! » Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux Gironde