Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculture bio: prévenir la pollution des eaux plutôt que la guérir?

01/12/2014 | Les acteurs de la bio en sont convaincus et veulent convaincre les acteurs du territoire: préserver la qualité de l'eau passe par le développement de l'AB sur les aires de captage.

''L'agriculture biologique et qualité de l'eau'', journée thématique à la CUB ce 28 octobre 2014

Le 28 octobre dernier, La Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique, en partenariat avec Agrobio gironde et Bio d'Aquitaine, organisait dans les locaux de la CUB, une journée dédiée aux acteurs du territoire afin de les sensibiliser à «l'agriculture biologique comme comme levier d'action pour un développement territorial durable». Prenant comme axe principal de débat, la relation entre qualité de l'eau et agriculture biologique, les échanges ont ainsi listé dans des discours particulièrement dithyrambiques les apports de la bio sur de multiples enjeux, et permis de présenter différentes initiatives et politiques territoriales innovantes ayant soutenu le développement de cet autre modèle agricole.

L'agriculture biologique, du fait de son non recours aux insecticides et pesticides et d'un recours aux fertilisations en azote modérées, est selon les organisateurs de cette journée, l'outil idéal pour lutter contre la dégradation de la qualité des eaux. Elle est du même coup un argument d'économie au regard du prix de la dépollution des excédents de l'agriculture et de l'élevage dissous dans les eaux de surfaces et côtières. «Un coût estimé à 54 Milliards d'euros», annonce Sylvie Dulong, Présidente d'Agrobio Gironde s'appuyant sur les chiffres du Commissariat général au développement durable.
A cela, elle ajoute que «près de 400 captages sont abandonnés chaque année, en lien avec les pollutions agricoles». Face à ces chiffres, le développement de l'agriculture biologique à proximité des zones de captage se positionne ainsi comme «un outils efficace de prévention contre la pollution de l'eau», assure Sylvie Dulong.

Des molécules interdites depuis plusieurs annéesPour appuyer cette thèse du «bienfait» de l'AB sur la qualité des eaux, la table ronde a donné la parole à Françoise Vernier, ingénieur-chercheur à l'IRSTEA spécialisée sur l'impact des évolutions de l'agriculture au plan environnemental et économique. Elle a ainsi livré les constats établis à partir de la modélisation de différents scénarios agricoles envisagées sur le Bassin du Né, (Poitou-Charente) et plus particulièrement leurs impacts en terme de teneur en herbicides et insecticides sur l'eau d'une station de pompage située à proximité du périmètre agricole étudié.
Sur les différents scénarios analysés, c'est le scénario mixte, introduisant à la fois 20% d'agriculture bio et des pratiques agroenvironnementales sur les 80% de culture restant qui s’avérerait le plus efficace (une hypothèse 100% bio n'a pas été envisagée dans cette étude). «L'introduction de 20% de bio sur des cultures de vignes, diminue de 44% la pression herbicide et insecticide dans l'eau. Un résultat pouvant être atteint en 6 ans seulement», constate la scientifique.
Pour autant précise-t-elle, «pour la partie pesticides, les nappes sont aujourd'hui encore contaminée par des molécules interdites depuis plusieurs années, il y a donc une inertie du milieu». En d'autres termes prévient-elle, «même si on arrêtait tout il resterait encore des problèmes de pollution par ces molécules pour de nombreuses années, surtout concernant les eaux sous-terraines». Autrement dit les pollutions constatées aujourd'hui, sont en partie les témoins d'une agriculture d'hier...

Des solutions "durables, massives et économiquement viables"Concernant la présence de nitrate et d'azote dans les eaux, Sylvain Roumeux, chargé de mission à la FNAB fait l'écho d'études menées notamment par Josette Garnier, Directrice de recherche au CNRS. Selon celle-ci, si la généralisation des mesures agro-environnementales permettrait de stabiliser la situation, en enrayant l'accroissement de la pollution azotée et ses effets, l'amélioration de la qualité de l'eau ne reste que relative. En revanche, une généralisation d'une agriculture 100% bio sur les zones de captage permettrait une diminution nette de la contamination azotée des eaux. Une «reconquête de la qualité de la ressource» tel qu'elle était il y a 30 ans serait envisageable d'ici à 20 ans. «Pour autant, avertie Françoise Dulong, cette reconquête de la qualité de l'eau ne doit pas se contenter de soupoudrage, les solutions envisagées doivent être durables, massives et économiquement viables pour les agriculteurs.»
Car en effet, sans viabilité économique assurée, la conversion bio reste logiquement difficile à mettre en œuvre chez les agriculteurs. Dans le même sens Guillaume Riou agriculteur converti à l'AB, témoigne qu'outre les enjeux liés à sa santé et à une mise en adéquation avec son éthique personnelle du métier d'agriculteur, «il fallait que ma conversion soit économiquement performante», ce qui pour lui a été le cas, du fait de la présence «essentielle» d'acteurs économiques sur le territoire, et du soutien de politiques publiques territoriales, souligne-t-il.

12 territoires pilotesDes acteurs du territoire à convaincre pour les représentants de l'agriculture biologique. Pour y parvenir la FNAB a mis en place depuis 2007, en lien avec les Agences de l'eau et des collectivités, des expérimentations pilotes sur 12 territoires visant à l'identification et à la promotion de leviers d'actions pour inciter au développement de l'AB sur des airesde captage. Parmis eux, documents de planification, politique foncière, ou encore soutien à la struturation et de la consommation locale (via les cantines par exemple).
Un de ces sites pilotes se situe en Aquitaine, sur l'aire d'alimentation de captage du puits de la Prade de Gardonne, pour lequel un programme d'action est en cours de discussion. Objectif ici: réduire les pollutions diffuses de l'eau par les pesticides. Un projet mené en coordination entre acteurs du monde agricole dont Agrobio Périgord et la Chambre d'agriculture, collectivités de la zone concernée, et enfin des organismes publics dont le Syndicat Mixte Départemental de l'Eau, l'Agence de l'eau Adour-Garonne ou encore les services de l'Etat.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1968
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Sept agriculteurs ont été récompensés par la fondation pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 17/11/2018

Des agriculteurs récompensés pour une agriculture durable

Le marais de Bris à Saint-Trojan, île d'Oléron Agriculture | 15/11/2018

La gestion de l’eau, une question d’avenir à la 10e conférence agricole du 17

850 retraités agricoles périgourdins ont dénoncé le manque de considération du gouvernement à leur encontre Agriculture | 14/11/2018

La colère des retraités agricoles périgourdins contre le gouvernement

Des réfugiés dans les rangs des saisonniers pour les vendanges 2018 en appellation Jurançon Agriculture | 13/11/2018

Les réfugiés au secours de l'emploi saisonnier agricole dans les Pyrénées-Atlantiques

Portes ouvertes sur l'installation à Coublucq (64), Maxime Gouze présente son exploitation au porteur de projet présents sur son exploitation ce 7 novembre. A ses côtés sa soeur Lucille, en cours d'installation. Agriculture | 07/11/2018

A Coublucq (64), portes grandes ouvertes sur l'installation agricole

Jean-Louis Zwick, son Directeur productions animales, Nutrition et accouvage Maïsadour Agriculture | 06/11/2018

Influenza aviaire: "Nous sommes maintenant plus robustes", JL Zwick, Directeur Production Animale Maïsadour

Foie gras de canard entier en conserve Agriculture | 31/10/2018

La filière Foie gras est de retour

Assises de la forêt et du bois en Pyrénées-Atlantiques Agriculture | 29/10/2018

Forêt bois : les professionnels en action pour redynamiser la filière dans les Pyrénées-Atlantiques

L’exploitation Altair avec une production de plantes médicinales et aromatiques, à découvrir le 6 novembre de 14 h à 16 h 30, à Liorac sur Louyre (24) Agriculture | 25/10/2018

Le Mois de la bio revient en Nouvelle-Aquitaine

Catherine Benneteau-Pelissero Agriculture | 23/10/2018

Université de Bordeaux/Sciences Agro : vers des compléments alimentaires de qualité

Agrinovembre le 6 novembre à Nérac Agriculture | 17/10/2018

L’Intelligence paysanne au cœur du 4ème Agrinovembre

Sébastien Angers Agriculture | 14/10/2018

Les Agron'Hommes: Sébastien Angers au Québec: il fait la guerre du vide en inondant ses parcelles de diversité végétale

GPI Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 11/10/2018

Agriculture : la Nouvelle-Aquitaine au rythme du Grand Plan d'Investissement

Eric Bantegnies surveille une benne pleine de  cabernets sauvignon Agriculture | 07/10/2018

Vendanges au Château Bertinerie: de la vigne au chai la promesse et la naissance d'un millésime magnifique

Prox'silo, le prototype de silo mobile présenté par la coopérative Maïsadour le 4 octobre 2018 Agriculture | 05/10/2018

Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile