Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculture biologique: un pacte et des ambitions pour les acteurs régionaux

06/07/2017 | C'est sous le regard du Commissaire européen à l'agriculture qu'a été signé ce 5 juillet, le Pacte régional Ambition bio par l'ensemble des parties prenantes de la filière.

Signature du Pacte ambition bio 2017-2020

C'est à l'Institut de la Vigne et du Vin à Villenave d'Ornon qu'a eu lieu la signature du Pacte Ambition Bio régional 2017-2020. Un pacte symbolique d'un travail collectif des acteurs régionaux tant dans sa réalisation que dans son ambition. En effet, aux signatures : Alain Rousset pour le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le préfet de région Pierre Dartout pour l'Etat, mais aussi Dominique Marion, président de la Fédération Régionale de l'Agriculture Biologique, Philippe Lassalle Saint-Jean, Président d'InterBio Aquitaine et Bernard Artigue Président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde. Le tout sous le regard bienveillant de Phil Hogen, Commissaire européen en charge de l'Agriculture, présent ces jours-ci à Bordeaux.

L'agriculture bio en Nouvelle-Aquitaine c'est 5% de la surface agricole régionale, et 6% des producteurs soit 4700 fermes bio, sans oublier les 1500 entreprises de transformation et de distribution labellisée BIO. Des chiffres datant de 2016 qui ont sans doute déjà beaucoup évolué, au regard de la forte dynamique qui marque la région en la matière. En effet, « on note une augmentation de 37% des surfaces en conversion en 2 ans », souligne le Président du Conseil régional, bien persuadé désormais, que « l'agriculture biologique, n'est plus un marché de niche elle est aujourd'hui ancrée solidement dans le ¨paysage agricole et agroalimentaire régional ».

Des ambitions, des challenges et des actions
Une situation favorable de la Nouvelle-Aquitaine d'ailleurs bien notée par l'ensemble des partenaires présents, tous convaincus aussi des challenges encore existants que sont « la poursuite de la croissance de la production pour répondre à une demande galopante » (+ 21% entre 2015 et 2016, a souligné le Préfet), « l'amélioration de la structuration de la filière » et « la juste répartition de la valeur ajoutée toute au long de la filière, de la fourche à la fourchette ».
Autant de challenges que se propose de relever le Pacte régional Ambition bio, pour parvenir à l'objectif fort d'ici à 2020 (soit la fin du programme de la PAC en cours) d'« atteindre 10% de la SAU dédiée à la Bio ». A cette même échéance, l'autre chiffre symbolique sur lequel les partenaires s'engagent, et notamment la Région qui en a plus précisément la compétence : « 20% de produits bio dans les cantines des lycées ». A ces ambitions s'ajoute aussi, souligne pour sa part Philippe Lassalle Saint-Jean, la démultiplication sur le territoire régional du label lancé par l'interprofession « Territoire bio engagé ». Premier du genre celui-ci incite à une dynamique territoriale du bio puisqu'il vient valoriser les collectivités pouvant justifier soit de 8% de SAU Bio sur leur territoire, soit 20% de produits bio dans les menus des restaurants collectifs.
Pour parvenir à ces ambitions, un certain nombre d'actions sont donc proposées par ce Pacte, de la formation (dont par exemple l'exemplarité des fermes des lycées agricoles) jusqu'à la transformation et la promotion de l'AB ; mettant dans le cadre l'ensemble des acteurs de la filière et rendant du même coup "la démarche unique en son genre au niveau national".

Des appels à l'Europe

Du point de vue des moyens financiers mis en face, outre l'engagement de l'Etat et de la Région, à "plus de clarté dans l'utilisation des crédits publics", Alain Rousset a rappelé que 21 M€ des Fonds FEADER (fonds européens mais gérés par la collectivité régionale), ont été réorientés en faveur de l'agriculture biologique, le restant des aides européennes à la bio étant mise en œuvre par l'Etat. A ce propos, Alain Rousset a aussi fait part auprès du Commissaire européen de sa demande auprès de l'Europe d'un renforcement des moyens accordés à l'agriculture biologique pouvant être gérées par la Région, ainsi qu'une rémunération des aménités environnementales de ce mode de production dans le cadre de la prochaine PAC, post 2020.
Des demandes sans surprises partagées et réitérées dans les interventions suivantes des professionnels, Dominique Marion, Bernard Artigue et Philippe Lassalle Saint-Jean. Tous trois plaidant également auprès du Commissaire européen pour « une bio lisible, et de qualité au niveau européen afin de conserver la confiance des consommateurs » mais aussi une certaine uniformité du label (et donc des contraintes) bio pour l'ensemble des Etats membres.

A ces dernières interpellations, le Commissaire européen s'est dit confiant quant à la satisfaction de la France le 17 juillet prochain, qui marquera la décision définitive de l'Europe quant au label bio européen, promettant d'ores et déjà que « l'intégrité du secteur biologique de la production jusqu'au consommateur sera assurée » et se satisfaisant de « l'arrivée de règles communes en AB, permettant plus de stabilité au secteur et donc une plus grande facilité à regarder vers l'avant ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
62444
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr