Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculture et changement climatique: constater pour s'adapter

03/12/2015 | Agriculture, changement climatique et stratégie d'adaptation, ont été au cœur d'une journée d'échange estampillée COP 21 à Bordeaux Sciences Agro.

Frédéric Levrault expert climat de la Chambre d'agriculture Poitou-Charentes

Ce 2 décembre à Bordeaux, la Chambre régionale d'Agriculture Aquitaine a rejoint l'ORACLE, Observatoire Régional sur l'Agriculture et le Changement cLimatiquE. Un événement à la pointe de l'actualité, entre COP 21 et la fusion des régions, puisque c'est en Poitou-Charentes que cet observatoire a été initialement créé. A cette occasion se sont tenues les premières Rencontres aquitaines « Agriculture et Changement climatique ». Une journées d'échanges entre professionnels et chercheurs organisée en partenariat entre la chambre consulaire régionale, Bordeaux Sciences Agro, l'Ademe et la Région Aquitaine.

C'est dans la matinée de ce 2 décembre qu'a eu lieu le Comité de pilotage de l'Observatoire Régional Agriculture et Changement climatique dans sa version étendue à l'Aquitaine, après 4 années d'existence concentrée sur le Poitou-Charentes. «Un moment important » pour un observatoire au « rôle essentiel » comme l'a rappelé Bernard Layre, élu référent de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine, appuyé en cela par Luc Servant, Président de la Chambre d'agriculture de Poitou-Charentes, rappelant que « né de la volonté partagée de l'ADEME et de la Chambre d'agriculture, la vocation de l'Observatoire est de rassembler des critères objectifs sur le changement climatique en cours sur le territoire ». Un « monitoring régional » en quelque sorte, sur les évolutions climatiques en cours, qu'elles soient connues via les données météorologiques fournies par Météo France, ou par l'observation de révélateurs agricoles par secteur tels que la date des vendanges pour la vigne ou celle de la floraison pour le pommier.

De l'obsvervation à l'adaptationL'objectif ici est bien d'établir « un constat commun qui permettra un partage de connaissances objectives au niveau des professionnels et à partir de là une diffusion de conseils techniques, visant à s'adapter à la juste mesure des changements climatiques et impacts constatés ». En d'autres termes, un observatoire permettant d'une part de renforcer la prise de conscience des changements climatiques par les acteurs agricoles eux-mêmes, et d'autre part d'élaborer des stratégies d'adaptation de l'agriculture régionale.
Une double dimension qui a été au cœur des Rencontres Agriculture et Changement Climatique. Pour la partie « constat », Frédéric Levrault, initiateur du projet ORACLE en Poitou-Charentes, (invité il y a quelques jours de la Chambre d'agriculture de Gironde), a retracé quelques une des observations notées en Aquitaine, témoignant non seulement d'un changement climatique en cours, mais aussi les éléments d'ores et déjà révélateurs en agriculture. Un des plus frappant étant, dans la région viticole qui est la nôtre, un démarrage des vendanges de plus en plus tôt dans l'année : elles avancent de 4 jours par décennie, note Frédéric Levrault. Un état de fait qui pousse selon lui à de nécessaires adaptations pour les acteurs agricoles. Des adaptations comme autant de défis à court, moyen et long termes (post 2050), si l'humanité ne parvenait pas d'ici là, à modérer l'évolution du réchauffement en cours.

... mais pas sans acceptationPour autant comme il le souligne, s'il est facile (au moins intellectuellement) de fixer des objectifs, chiffrés d'atténuation d'émission de CO2, la chose est plus délicate en matière d' « adaptation ». « Si l'on écarte le simple vœu d'une agriculture viable, économiquement, socialement et environnementalement parlant, il y a un vide méthodologique et sémantique qui rend impossible l'évaluation objective des adaptations une fois mises en oeuvre » Un sujet qui pourrait nourrir les réflexions de l'ORACLE... Sans compter que ces adaptations, qui pourraient bien être proportionnellement importantes à l'élévation du réchauffement subi, doivent être acceptées par les professionnels supposés les mettre en œuvre, et les clients supposés en consommer les produits. Une question de l'acceptabilité plus particulièrement pointée par Nathalie Ollat, chercheuse à l'Inra.
Au-delà des recherches purement scientifiques et techniques mises en œuvre autour des systèmes culturaux pour s'adapter à un climat plus chaud, elle souligne la nécessité de démarches et d'équipes de recherche pluridisciplinaires pour véritablement réussir le pari de l'adaptation agricole. « Aux biologistes, chimistes, ou agronomes qui travaillent et travailleront à ces questions, il faut ajouter des économistes et sociologues, et procéder à des mises en œuvre opérationnelle en travaillant avec les acteurs de terrain ». Un souhait de la scientifique repris dans le projet LACCAVE auquel elle participe, mais qui voit dans l'ORACLE, "une grande opportunité" à faciliter cette mise en relation avec les opérateurs de terrain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16412
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr