Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/09/20 | Pierre Hurmic salue l'entrée au Sénat de Monique de Marco

    Lire

    Réaction enthousiaste du maire de Bordeaux après l'élection en Gironde de Monique de Marco: "C’est une victoire historique pour l’écologie politique. Après avoir gagné Bordeaux, mais aussi Artigues et Carbon Blanc sur la métropole qui ont rejoint Bègles, les écologistes viennent de démontrer leur capacité de conviction sur l’ensemble des territoires girondins. Monique de Marco et le nouveau groupe écologiste porteront au Sénat, avec force et compétence, les causes du climat, du respect du vivant, de la justice sociale et des droits humains. Ils pèseront pour concrétiser rapidement les 149 propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat."

  • 28/09/20 | L'Hermione compte repartir au printemps 2021

    Lire

    L'Hermione pourrait repartir au printemps 2021, a annoncé vendredi le président de l'association Hermione-Lafayette Olivier Pagezy : « Dans le cadre du plan de relance, le ministère du tourisme a un budget pour faire la promotion de la France à l’étranger et il a bien compris le rôle d’ambassade que peut jouer L’Hermione ». Atout France travaille avec l'association sur un projet de voyage dans les pays européens «les plus susceptibles de venir chez nous», pour y porter les couleurs de la région.

  • 28/09/20 | Le traité d’unification allemande fête ses 30 ans à Limoges

    Lire

    Le 2 octobre, la Maison de l’Europe Direct Limousin fête les 30 ans du traité d’unification allemande ainsi que la présidence allemande du Conseil de l’Union Européenne. Au cours de cette journée de célébration à l’Espace Simone Veil, le public pourra découvrir l’exposition « Au coeur de l’Allemagne » et les structures travaillant dans le cadre des relations franco-allemandes. Des conférences autour de cette thématique sont également organisées. Entrée libre et gratuite.

  • 28/09/20 | L’agglo de Royan soutient les entreprises face au Covid19

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique vient de décider une aide d’un million d’euros pour soutenir la trésorerie des entreprises qui ont été touchées par la crise sanitaire. Cette subvention de fonctionnement sera versée aux entreprises de moins de 20 salariés et aux associations employeuses résidant sur le territoire communautaire. Le dossier de demande d’aide doit être déposé avant le 30 octobre et est disponible sur le site de l'agglo.

  • 28/09/20 | Eysines : un nouveau bâtiment pour le Centre Départemental de l'Enfance

    Lire

    Les travaux d'agrandissement et de modernisation du Centre Départemental de l'Enfance et de la Famille entamés en 2016 sont désormais terminés. Le bâtiment, installé à Eysines accueille depuis 1934 les enfants de 0 à 3 ans confiés à l'aide sociale à l'enfance ou nés sous X. Le bâtiment ouvrant ses postes ce vendredi 25 septembre est équipé de panneaux solaires et il est entouré d'un parc arboré. Le montant des travaux du CDEF, qui accueille chaque année une centaine d'enfants et où travaillent 77 agents, s'élève à 4,6 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculture et innovation, un forum pour faire le point

22/11/2016 | Jeudi dernier, 17 novembre était organisé à l'Hôtel de Région le premier forum « Agriculture Innovation » mettant le cap sur l' « agriculture 3.0 ».

Premier forum régional ''Agriculture Innovation" le 17 novembre 2016

La salle d'assemblée plénière du Conseil régional était pleine à craquer ce jeudi à l'occasion du premier forum « Agriculture Innovation » organisé par la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec La Tribune et le Crédit Agricole Aquitaine. L'occasion pour les professionnels de l'agriculture, de la recherche, des start-ups, de la formation, des pôles de compétitivité ainsi que des pouvoirs publics de discuter de la relation entre agriculture et innovation à l'aune des enjeux multiples du secteur. Une après-midi entre témoignages, réflexions et projections pour faire le point sur « l'état de l'art » en la matière, et les perspectives ouvertes pour les décennies à venir. Un premier pas, en quelque sorte, dans l'agriculture 3.0 concrétisée par la présence d'un village de start-ups, et leurs produits et services innovants.

« L'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, avec ses 85 000 exploitations, ses 180 000 emplois et ses 156 SIgnes de Qualité et d'Origine, est la première économie de la Région », rappelait en introduction Lydia Héraud, Conseillère régionale déléguée à la viticulture et aux spiritueux. Une agriculture diverse et aux modèles multiples, mais aux enjeux communs que sont « la performance économique, garante de la compétitivité et de l'emploi, la performance environnementale, au regard notamment des questions liées aux pesticides et à l'eau, et la performance sociale en termes de conditions de travail et de vie des agriculteurs et de leurs salariés ». Un triple enjeu que l'innovation doit viser à relever...
Une innovation dont Philippe Boyer, grand témoin de la journée, spécialiste de la thématique, a rappelé la définition en ouverture des échanges soulignant qu'« une innovation, ce n'est pas une invention. Ce sont des idées qui ont passé le stade du concret et qui sont mises en œuvre grandeur nature. » Il ajoute par ailleurs, qu'une innovation qui réussit, c'est une innovation qui « améliore, ou facilite la vie des gens. Dans le cas inverse, elle ne prendra pas. » En d'autres terme une innovation n'acquiert de la valeur que par l'usage que l'on en fait.

"L'innovation pour ne pas être enclavé dans son métier"
Des notions d'innovation par l'usage et pour une vie facilitée, c'est totalement le propos de Yoahn Delage, agriculteur en Charente, installé hors cadre familial, qui a choisi ce métier confiant que « le développement de la technologie permettrait d'avoir une qualité de vie décente, sans être enclavé dans son métier ». Un développement de la technologie pour lequel il est véritablement proactif sur son exploitation. Cet exploitant en grandes cultures est pour le moins équipé : GPS, drone, conduite automatisée des moissonneuses batteuses, pratique culturale innovante... le tout allié à un constructeur lui permettant d'expérimenter grandeur nature ces outils et méthodes innovantes.
Mais l'innovation en agriculture, ce n'est pas qu'aux champs comme le démontre les fameux « Drive fermier ». Désormais au nombre de quatre sur la métropole bordelaise, ils permettent, comme l'explique Denis Chaussier, viticulteur adhérant à la démarche, « aux citadins via une plateforme de commande sur internet de venir chercher en point relais, ( les fameux « drive ») les produits fermiers de leur choix », ou la vente directe réinventée, sans besoin pour le consommateur de passer par la case « ferme » tous les week-end... L'innovation appliquée en agriculture, c'est donc aussi dans le réseau de distribution des produits agricoles.

Avec Christophe Giraud, Directeur adjoint de l'EPLFPA, autant dire l'établissement réunissant l'ensemble des lycées agricoles de Gironde, l'innovation se trouve aussi dans la formation. Et pour cause, l'arrivée de nouvelles technologies, au croisement du secteur agricole, aéronautique (par exemple pour les drones), spatial (cartographie et géolocalisation) ou bien encore numérique, (s'agissant du traitement des données ou l'utilisation d'outils d'aide à la décision), amène ces établissements à s'ouvrir au-delà de leurs propres frontières. Une tendance illustrée par le lancement ce même jeudi d'une « formation commando sur l'innovation agricole dans laquelle nous avons cherché à capter l'ensemble des technologies transverses et utiles à l'agriculture », décrit le responsable. Une formation à destination de demandeurs d'empois, mise en œuvre en partenariat avec l'Aérocampus et notamment le Data Space Campus, mais aussi des jeunes pousses telles que Reflet du monde sur le pilotage de drône léger, SkybirdsView, sur les drônes lourds, ou encors avec Telespazio France, sur la navigation, le traitement des données, les cartes de modulation et les outils d'aides à la décision... Une formation permettant de mettre sur le marché du travail de nouveaux profils, à la fois chef d'exploitation et agriculteurs de précision, dès la fin du mois de janvier. « Une manière aussi de susciter le marché et l'activité sur ce type de postes, encore inexistant mais sur lesquels les choses s'accélèrent vite et de manière massive », constate Christophe Giraud. L'innovation appliquée en agriculture s'est donc aussi tant sur le contenu des formations que les relations nouvelles entres différents types d'acteurs...

"Permettre à l'agriculteur d'être socialement valorisé"
Un travail en collectif qui est le propre du Cluster Innovin dont le directeur, Gilles Brianceau était également présent ce jeudi. « Notre cœur d'activité est l'ingénierie de projet, rappelle-t-il. Nous mettons en lien entreprises et laboratoires de recherche, au service d'acteurs de la filière, face à une demande ou un besoin constaté». En d'autres termes, associant utilisateurs, laboratoires de recherche et entreprises innovantes, c'est aussi la garantie pour ces dernières, que « l'innovation correspondra au marché, et que le transfert de technologie vers les utilisateurs, se fera bel et bien », un gage de succès en quelque sorte, synthétise Gilles Brianceau.

Autant d'innovations ou de méthodes nouvelles d'ores et déjà existantes et appliquées qui laissent grandes ouvertes les portes de l'agriculture de demain. Parmi les pistes mis en avant ce jeudi mais commençant d'ores et déjà à être explorée : les solutions de biocontrôles, visant à lutter contre les insectes ou les champignons sans recourir au pesticide de synthèse . C'est ce que tant à développer la start-up de Laurent de Castro, « Immunrise », grâce à l'identification d'une souche de micro-algue permettant de lutter contre un certain nombre de champignons, notamment sur le blé et la vigne... Outre le bio contrôle, Pierre Bougault, directeur territorial Aquitaine du Pôle de compétitivité Agri sud ouest innovation évoque des initiatives prometteuses qui semblent prendre forme du côté du big data, et du numérique au sens large, de la robotique, et enfin de la génétique et de la sélection variétale animale ou végétale...
Des pistes finalement déjà creusées, mais qui n'ont pas fini de révéler leurs potentiels mais auxquels il ne faut pas oublier selon Olivier Le Gall, Directeur général délégué de l'Inra, « l'innovation autour des technologies organisationnelles, bien qu'elles soient plus dures à valoriser... » . Celui-ci souligne par ailleurs que l'innovation doit aussi être sur la performance sociale : « on aura beau avoir une agriculture hyper high-tech, l'agriculture n'existera plus si on a plus d'agriculteurs. L'innovation doit donc permettre à l'agriculteur d'être socialement valorisé, et d'avoir un mode de vie, ne permettant pas de causer ou de creuser de rupture entre rural et urbain ».
Au total, comme l'a conclu Alain Rousset, il s'agit, par la collaboration et les relations transverses, telles qu'a tenté de les insuffler ce premier forum,  de « passer d'une agriculture de compensation à une agriculture d'innovation, permettant de retrouver une chaîne de valeurs confisquée aux agriculteurs, notamment, par la grande distribution ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr