aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/01/17 : Un projet d'implantation de huit éoliennes (investissement: 24 millions d'euros) dans la vallée d'Ostibarret, dans la région d'Iholdy au Pays basque est menacé de ne jamais voir le jour. La raison? La présence de trois espèces protégées de vautours.

20/01/17 : L'accès à la station de ski de fond du Somport par la RN 134 sera possible le samedi 21 janvier à partir de 12 h, dans les Pyrénées-Atlantiques. La route menant au col du Somport sera en effet rouverte à partir des Forges d'Abel.

20/01/17 : La mortalité routière est en hausse en Charente-Maritime, avec 59 décès dans des accidents de la route en 2016. Le préfet du département Eric Jalon a donc décidé de faire de la sécurité routière la grande cause départementale de l'année 2017.

20/01/17 : La délinquance est en baisse en Charente-Maritime, selon le TGI et la Prefecture 17 : les vols avec violence sont en recul de 12%, de 17% avec arme(s), et les violences à caractère non crapuleux de -5%. Les vols de voiture ont augmenté de 7%.

19/01/17 : Alain Rousset a posé la 1ère pierre du Centre de Formation des Apprentis à La Rochelle. La Région investit 11 M€ dans la construction et l'équipement de ce site, en partenariat avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Charente-Maritime.

17/01/17 : Dans un courrier adressé à Dominique Bussereau, la ministre de la santé Marisol Touraine donne son aval au centre hospitalier de Royan (Vaux-sur-Mer) pour la construction d'un bâtiment en vue d'accueillir un IRM spécialisé en ostéo articulaire.

17/01/17 : La RN 134 a été rouverte à la circulation en vallée d'Aspe, ce mardi, par le préfet des Pyrénées-Atlantiques. Si l'accès au tunnel du Somport est rétabli, ce n'est par contre pas le cas de celui menant au col du Somport.

17/01/17 : Le plan "grand froid" est de nouveau activé en Charente-Maritime, depuis hier soir. Des températures allant jusqu'à -10 degrés étant attendues la nuit d'ici vendredi. Les 175places supplémentaires créées lors de la 1re vague de froid sont maintenues.

16/01/17 : En raison de la météo et du risque d'avalanche, la RN 134 est fermée aux poids lourds en vallée d'Aspe (64) dans le sens France-Espagne à partir de Gurmençon, et aux véhicules légers à partir d'Urdos. L'accès au col et au tunnel du Somport est fermé.

16/01/17 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED vous invite à vivre une soirée à l'heure allemande, le vendredi 27 janvier à la Maison de l’Europe à Agen. Une soirée présentée par Katharina, une jeune allemande en service volontaire européen

16/01/17 : A l’occasion des soldes, l’Agglomération d’Agen et Keolis Agen proposent le ticket de bus illimité à 1,20€ la journée le samedi 21 Janvier.

15/01/17 : Les acteurs de la filière bio de la Nouvelle-Aquitaine vont se réunir pour la 1ere fois dans le cadre d'un forum, qui se tiendra jeudi 19 à Saint-Jean-d'Angely, en Charente-Maritime. Objectif: faire avancer le développement économique du territoire.

14/01/17 : Le Bergerac Périgord football club jouera son 16e de finale de coupe de France contre le RC Lens le mardi 31 janvier à 18 heures. Le président Christophe Fauvel l'a confirmé sur son compte Twitter. Le lieu de la rencontre n'est toujours pas connu.

13/01/17 : Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle est attendu à Périgueux le 26 janvier. Il tiendra une réunion publique à la salle de la Filature, à partir de 19 h 30. Le candidat est soutenu par le Parti de Gauche et le Parti Communiste.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/01/17 | Deux nouvelles gares de desserte sur la ligne La Rochelle-Poitiers

    Lire

    Deux nouvelles gares, à La Jarie et à Aigrefeuille-Le Thou, ont été inaugurées jeudi. Après avoir été fermées en 1987 et 1993, ces deux dessertes de la ligne La Rochelle-Poitiers, via Niort, ont été rouvertes à l'occasion d'une réhabilitation des voies par la SNCF pour des relèvements de vitesse de TGV. La Région, les agglomérations de La Rochelle et de l'Aunis, le Département et l'Europe ont investi 7,1M€ pour la création des quais et l'aménagement des abords, dont des parkings.

  • 19/01/17 | Le plan grand froid à Périgueux

    Lire

    La Préfecture de la Dordogne a activé le plan grand froid. A Périgueux, en plus des 54 places d'hébergement déjà existantes, un centre d'hébergement d'urgence de nuit est prévu salle du Rio. Il est équipé de lits, couvertures, d’un point hygiène, de tables sur lesquelles sont mises à disposition les boissons chaudes. La Croix Rouge y met à disposition 50 lits et y assure l'accueil et la surveillance. Les places sont attribuées par le « 115 » en fonction des remontées des appels reçus et des maraudes.

  • 19/01/17 | Bûche d'Hiver: appel "Grand Froid"

    Lire

    Née il y a 40 ans la Bûche d'hiver( 73 Av Thiers Bordeaux) vient en aide à quelques 500 familles en Gironde et a besoin de soutien pour son dispositif "grand froid" qui permet aux services sociaux et associations partenaires d'obtenir une réponse à des dossiers urgents et aux fournisseurs (gaz en cuve, fuel, bois, charbon) d'être réglés afin qu'il n'y ait pas de coupure dans le chauffage ou qu'elle soit la plus courte possible. Dans une partie de la Gironde et le sud Charente Maritime, la Bûche peut livrer du bois de chauffage, grâce au partenariat avec la tonnellerie Nadalié depuis 5 ans. Déduction fiscale 75% du don

  • 18/01/17 | Compensations environnementales LGV et A65: le Sénat enquête

    Lire

    Depuis fin 2016, une Commission d'enquête du Sénat se penche sur les mesures de compensation des atteintes à la biodiversité sur des grandes infrastructures. Sont notamment étudiés par cette Commission présidée par Chantal Jouanno, le suivi des mesures mises en oeuvre dans le cadre de la construction de l'A65 et de la LGV Tours-Bordeaux. Deux infrastructures pour lesquelles le Préfet de région Pierre Dartout sera auditionné la semaine prochaine. Objectif de cette commission d'enquête: apprécier l'efficacité et surtout l'effectivité du système de mesures compensatoires existant.

  • 17/01/17 | Saisie record de civelles braconnées

    Lire

    Les douanes d’Arcachon ont intercepté dans la nuit du 16 au 17 janvier au péage de Saugnacq-et-Muret un convoi provenant d’Espagne avec à son bord 520 kg de civelles braconnées pour une expédition vers la Thaïlande. La cargaison évaluée à 600 000 euros a été remise aux services des Affaires maritimes de la DDTM de la Gironde qui ont procédé à leur remise à l’eau en coopération avec les services de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). Espèce migratoire en voie de disparition, l’alevin de l’anguille est classé espèce vulnérable par l’Union européenne et par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Agriculture innovante : les bons mots pour le dire

28/06/2014 | Agriculture de précision, ferme DEPHY, biomasse, agroforesterie... de quoi s'agit-il exactement ? Le glossaire de l'agriculture innovante vous le détaille

L'innovation est le souci de tous. Ici, diffusion des agro-expérimentations menées par la coopérative Maïsadour auprès des ses adhérents

Pour répondre aux grands défis, environnementaux, sociétaux mais aussi énergétiques et productifs, de notre époque, l'agriculture dans sa globalité s'adapte et innove. Nouveaux outils, nouvelles pratiques, nouveaux concepts.... et avec eux, tout un vocabulaire qui se développe. De nouveaux termes, souvent «à la mode», dont on ne sait pas toujours précisément ce qu'ils désignent et que l'on utilise parfois un peu à tort et à travers... Voici donc un glossaire, non exhaustif, élaboré par la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine, qui vous guidera dans les concepts à connaître quand on s'intéresse à une agriculture innovante et d'avenir. Innovation, triple performance, agroécologie ou biodiversité fonctionnelle n'auront plus de secret pour vous.

Agroécologie : ce concept est apparu dés les années 30 et a connu une inflation des travaux scientifiques dans les années 80. Sa définition a ainsi évolué au fil des ans, vers une approche transdisciplinaire. L’agroécologie privilégie les approches systémiques et est basée sur 2 principes fondateurs : accroître la biodiversité fonctionnelle et renforcer les régulations biologiques. Les systèmes agroécologiques sont caractérisés par la recherche de diversification, d’autonomie et de complémentarité entre productions. Ils bénéficient ainsi d’une meilleure durabilité et se montrent plus résistants aux aléas.

Agroforesterie : née de la nécessité de résoudre les questions d’érosion, l’agroforesterie joue sur les couverts permanents pour réduire le travail du sol. Dans sa définition large, l’agroforesterie associe sur un même espace des arbres et des cultures. Des arbres qui peuvent être de diverses formes : isolés, en petit groupe ou linéaires, situés en bord de champ ou au sein même de la parcelle cultivée. Des arbres qui produisent (bois, fruits, fourrage, etc.) en complément de la culture agricole et qui protègent (brise-vent, ombrage, qualité de l’eau, zone refuge pour auxiliaires, etc.).

Agriculture de précision : vise une gestion modulée des intrants (semences, eau d'irrigation, engrais, fongicides, herbicides, insecticides...) afin d'adapter aux caractéristiques hétérogènes d'une parcelle l'ensemble des travaux agricoles : travail du sol, semis, apports d'engrais, protection des cultures, irrigation... L'agriculture de précision s'appuie sur l'association de nouvelles technologies telles que la localisation géographique par satellite (GPS) et la micro-informatique.

Autonomie alimentaire : mesure le degré d’indépendance d’une exploitation ou d’un territoire vis-à-vis de l’extérieur pour l’alimentation de son bétail. Elle peut être de plusieurs ordres : autonomie alimentaire globale, autonomie fourragère ou encore autonomie en concentrés, dont les concentrés protéiques.

Biodiversité : la biodiversité se compose de 3 composants structurels principaux, les diversités génétiques, spécifiques et écosystémiques et d’un composant fonctionnel capital, les interactions au sein des 3 premiers composants et entre composants. L’état de santé de la biodiversité peut être évalué en considérant l’abondance – nombre total d’individus - et la diversité – nombre d’espèces ou de groupes d’espèces distincts. On peut aussi utiliser les traits écologiques (caractéristiques) des espèces présentes pour mesurer le bon état de la biodiversité.

Les haies réservoir de biodiversité, parfois fonctionnelle si elle est bien étudiée... (crédits: Conservatoire végétal régional d'Aquitaine)

Biodiversité fonctionnelle : même si en écologie, toutes les espèces ont leur place dans l’écosystème et y trouvent une fonction et une utilité, une distinction est généralement faite, notamment dans les agrosystèmes, entre organismes dits «nuisibles» (ravageurs, pathogènes, adventices) et ceux considérés comme utiles car pourvoyeurs de services écologiques (pollinisateurs, ennemis naturels de ravageurs, décomposeurs). Ils constituent la biodiversité fonctionnelle.

Biomasse : ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale. Les principales valorisations énergétiques de la biomasse sont : les biocarburants pour le transport (produits essentiellement à partir de céréales, de sucre, d’oléagineux et d’huiles usagées) ; le chauffage domestique (alimenté au bois) ; et la combustion de bois et de déchets dans des centrales produisant de l’électricité, de la chaleur ou les deux.

DEPHY Ecophyto : Ecophyto est un plan piloté par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, découlant d’une initiative lancée en 2008 à la suite du Grenelle Environnement. Il vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante. Action majeure du plan Ecophyto, le réseau des fermes DEPHY vise à expérimenter des techniques économes en produits phytopharmaceutiques en développant des méthodes innovantes.

Innovation : une nouveauté – produit ou service, technique de production ou organisation – générant une valeur ajoutée au bénéfice des entreprises agricoles, des filières et des territoires, pouvant être issue d’initiative de terrain, des entreprises agricoles, des collectivités territoriales, des avancées de la recherche, etc. et qui fait l’objet d’une diffusion.

Méthanisation : technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène (réaction en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie). Les déchets méthanisés peuvent être d’origine agro-industrielle, agricole, municipale. Leur dégradation aboutit à la production de digestat (produit humide riche en matière organique partiellement stabilisée) mais aussi de biogaz (mélange gazeux saturé en eau à la sortie du digesteur et composé d’environ 50% à 70% de méthane (CH4), de 20% à 50% de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S)). Ce biogaz peut être valorisé par la production de chaleur et/ou d’électricité, il peut aussi être utilisé en tant que carburant véhicule ou bien, injecté, une fois épuré, dans le réseau de gaz naturel. Quant au digestat, après une phase de maturation par compostage, ses caractéristiques agronomiques et paramètres d’innocuité sont généralement proches de celles d’un compost.

L'innovation c'est aussi la technologie de pointe au service de l'agriculture. Ici OZ, (Naio Technologies) le robot de maraîchage autonome qui circule et désherbe entre les rangées, récompensé lors du concours de l'innovation du SIAD 2014)

Pâturage dynamique : consiste à concentrer le cheptel sur de petits paddocks, afin d’optimiser au mieux la productivité de l’herbe au stade feuillu. Le pâturage dynamique est basé sur 2 principes : la croissance de la plante et l’aspect digestibilité. Pour trouver le bon équilibre, il faut respecter un temps de reprise pour la plante (avant de remettre les animaux sur une parcelle), qui ne soit ni trop rapide ni trop tardif, afin de ne pas perdre en productivité. Cette technique permet en même temps de réduire les coûts de production.

Régulations biologiques : relations naturelles entre populations (ex : plante cultivée / prédateur / auxiliaire) permettant de gérer des bio-agresseurs afin de préserver les cultures des ravageurs. Pour évoquer la lutte biologique, on parle souvent de PBI - Protection Biologique Intégrée. La PBI se caractérise par le maintien d’un équilibre entre les auxiliaires et les ravageurs sur la culture protégée

Système de Management Environnemental (SME) : outil de gestion de l’entreprise et de la collectivité, décrit par des normes ISO 14001 et ISO 14004, qui lui permet de s’organiser de manière à réduire et maîtriser ses impacts sur l’environnement. Il inscrit l’engagement d’amélioration environnementale de l’entreprise ou de la collectivité dans la durée en lui permettant de se perfectionner continuellement.

Les principaux objectifs du SME sont de :
- Respecter la réglementation avec un dépassement des objectifs initiaux
- Maîtriser les risques pour le site
- Maîtriser les coûts déchets par des économies d'énergie et de matière première
- Améliorer la performance du système de gestion avec l'introduction d'un nouvel angle critique
- Se différencier par rapport à la concurrence
- Valoriser l'image de l'entreprise
- Communiquer de manière transparente vis-à-vis du personnel, des riverains, des clients, des assureurs, etc.

Triple performance : on parle souvent de double performance – économique et environnementale – mais dans ce cas on oublie le 3ème pilier du développement durable : le social. D'où l'utilité de présenter ici le concept de triple performance. Il s’agit de systèmes permettant, en plus de la préservation de l’environnement, de concilier la performance économique et sociale de l’exploitation. Cela implique de réfléchir à des pratiques agroécologiques, tout en tenant compte de leur impact sur le revenu de l’exploitation (rendements ? débouchés ? temps de travail ?) et sur les conditions de travail et l’intégration de l’exploitation dans son territoire (humainement, paysagèrement, etc.).

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3949
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr