Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/10/20 | Pont de l'île de Ré : pas de tarif préférentiel pour les Charentais-Maritimes

    Lire

    Arlésienne du territoire, la question de faire un tarif préférentiel pour les habitants du 17 est revenu sur la table lors de la session d'automne du Département ce lundi, suite aux revendications d'une association locale. Le vice-président Lionel Quillet a mis un terme au débat en rappelant que la question avait été tranchée il y a quelques années par le Conseil constitutionnel: le pont n'étant pas financé par les impôts, et par soucis d'équité, le tarif doit être le même pour tout le monde.

  • 27/10/20 | Un Challenge Positif en Charente

    Lire

    La technopole Eurekatech et Grand Angoulême lance la 1ère édition du Challenge Positif qui a pour but de faire émerger des projets innovants à impact positif pour le territoire. Gratuit et ouvert à tous, ce challenge s’adresse aux entreprises et à tous ceux et celles qui ont une idée de projet mais aussi à tous ceux qui souhaitent contribuer en proposant leurs compétences. Le projet retenu bénéficiera d’une dotation de 5 000 €. Les projets sont à déposer avant le 12 novembre sur le site d'Eurekatech

  • 27/10/20 | Covid-19 : la Charente-Maritime bientôt en vulnérabilité élevée

    Lire

    "Nous avons dépassé la semaine dernière la barre critique des 70 cas pour 100 000", a annoncé le préfet 17 ce 26 octobre. Selon l'ARS, le taux de positivité progresse : 5,1 la semaine du 12 au 18 octobre contre 2,8 quinze jours plus tôt. Une quarantaine de personnes seraient actuellement hospitalisée pour cause de Covid-19. Il ne resterait que 5 lits de réanimation disponible. S'il reste le moins touché de Nouvelle-Aquitaine, le département devrait passer sous peu en "vulnérabilité élevée".

  • 27/10/20 | Limoges et sa métropole veulent accueillir un nouvel établissement pénitentiaire

    Lire

    Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole et Emile Roger Lombertie ont adressé un courrier commun au Ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, pour lui proposer d’accueillir un nouvel établissement pénitentiaire sur le territoire. Actuellement, la Maison d’Arrêt de Limoges dispose de 58 places... pour un taux d’occupation de 150 %. Ils proposent donc au ministre la mise à disposition de foncier susceptible d’accueillir une telle opération.

  • 27/10/20 | La Région investit dans la détection du Covid19 dans les eaux usées

    Lire

    En juillet, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une enveloppe de 200 000 euros pour accompagner les laboratoires départementaux dans l’investissement de matériel pour la réalisation d’analyses dans les eaux des stations d’épuration en zone touristique. Pour permettre la poursuite de ces travaux, une aide de 27 412 euros vient d’être allouée en faveur du syndicat mixte Qualyse de Champdeniers dans les Deux-Sèvres afin de leur permettre l’achat d’une ultracentrifugeuse et d’un agitateur.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agroforesterie et Viticulture marchent ensemble au Domaine Emile Grelier

09/07/2020 | Un couple, une oeuvre de vie...

Benoît et Delphine Vinet au coeur du Domaine Emile Grelier à Lapouyade en Gironde

"De doux rêveurs on est passé à précurseurs". Ces mots de Delphine Vinet qui, main dans la main, avec son époux Benoît, veille à la bonne marche du Domaine Émile Grelier à Lapouyade, en nord Gironde, résument bien plus que la conduite d'un vignoble pas comme les autres: une véritable œuvre de vie. Car, il leur fallait assurément beaucoup de conviction préalable, un socle de connaissances nécessaires, l'amour de la terre et le leur, propre, qui irradie ceux qui les approchent et viennent, souvent de très loin, découvrir que viticulture et agroforesterie pouvaient faire bon ménage.

Benoît avait travaillé, au sein d'une exploitation en viticulture bio ou la biodynamie, avec parfois ces rudes apprentissages, était une ouverture vers les choix que le couple allait faire. Celui de créer, en 2002, ex-nihilo, sur 8 hectares de prairie, au sol argileux, un petit vignoble en agroforesterie. Une entreprise où, le rappelle Benoît, « nous avons l'ambition de travailler de manière écologique et bienveillante » Traduction : dans un démarche où le paysan, qui se réclame volontiers du fameux « bon sens », va conduire la culture de la vigne en recherchant à jouer avec la nature et le vivant pour en faire des alliés plutôt que de les combattre. A « Emile Grelier » la biodiversité n'est pas un vain mot.

 

Benoît Vinet au coeur des vignes avec sa stagiaire Lisa Rocherieu Rodriguez qu'il accueille en woofing

D'abord, parce qu'ici, quelques 400 arbres ont été plantés au cœur de la vigne, et des haies autour, parce que l'on ne laboure pas mais cultive, entre rangs, un couvert végétal que l'on travaille en surface avec des semis réguliers; parce qu'on a creusé deux petites mares, parce que les chauves-souris sont invitées, dans les nichoirs qu'on leur a installés, à être des auxiliaires du viticulteur dans la lutte contre les papillons et le ver de la grappe, parce que le hérisson et les chouettes chevêches relâchés et hébergés vont jouer les prédateurs d'insectes, des petits rongeurs et autres limaces...

Les Vinet ont eu l'habileté de se faire accompagner, entre autres, ici, par la LPO ou Cistude Nature, en étant le premier vignoble français à avoir signé une charte de la biodiversité de proximité. Et de rechercher de nombreux partenariats qui, outre l'apport d'informations et de notoriété qui en découlent, en font une manière de laboratoire pour des organismes qui cherchent, dans le cadre du plan « Vitiforest », à évaluer la pertinence des systèmes agro-forestiers, en milieu viticole. Et leur valent aussi d'être lauréats de la Fondation pour une Agriculture Durable ou du Concours national "Arbres d'Avenir" pour l'agroforesterie.

N'allons pas croire, pour autant, que les façons culturales, en usage au cœur de la vigne elle-même, participeraient d'une révolution permanente, suscitant dans les vignobles alentour quelques regards condescendants. Benoît Vinet et son épouse ont eu, d'emblée, l'ambition de créer un vin de qualité: choix exclusif du cépage merlot porté par des portes-greffe adaptés à la nature des sols, très forte densité à 6600 pieds à l'hectare, taille en « cordon de Royat » jugée plus qualitative que la taille Guyot et qui offre, en effet à l'oeil, en ces jours d'été très favorables à leur croissance, de jolies grappes, plus petites et bien étalées. Celles-ci, conjuguées avec un palissage élevé, c'est à dire un feuillage abondant et maintenu, par refus du traditionnel rognage de la cime des rameaux, au profit d'un tressage manuel, permettent selon notre viticuteur des maturités optimales. La jeune Lisa qui vient de décrocher son BTS d'oenologie et a fait ses gammes, en stage au Domaine de Grelier, sait ce qu'il en est et s'y adonne avec entrain...

Et le vin naturellement bio dans tout cela? Il est pour l'essentiel vinifié au sein de la Cave coopérative de Tutiac dont le vignoble est adhérent ce qui, d'emblée l'a dispensé, d'un investissement trop lourd. Evidemment comme, pour d'autres, les Vinet ont la faculté de récupérer une partie de leur Bordeaux Supérieur.

La nature reprend ses droits dans la vigne du domaine de Grelier à Lapouyade. L'herbe n'est pas tondue, des arbres sont plantés sur les rangs... des techniques de l'agroforesterie qui s'appliquent à la viticulture

Ne croyons pas non plus que l'engagement revendiqué par Delphine et Benoît Vinet, et soutenu par nombre d'organismes, parmi lesquels on compte aussi l'INRA de Dijon ou l'IFV, les dispensent de faire œuvre de pédagogie heureuse. C'est tout le contraire. Et va ! Chaque deuxième dimanche du mois pour les « Dimanches découverte », pour l'accueil des jeunes scolaires, l'été, en chantier nature, pour la participation à divers événements nationaux, de la Semaine des alternatives aux pesticides … à la Nuit des chauves-souris.

La Possiblerie: un nouveau défi

Cette volonté d'inscrire leur parcours professionnel dans le courant des idées et des valeurs de partage propres à l'agroforesterie a poussé les Vinet à se lancer un nouveau défi. Mais, cette fois, ils commencent à le relever au sein du groupe des 106... 106 ?...le nombre des membres de la Société civile créée pour l'occasion, un collectif qui a racheté une propriété à « la Bardonne » de 12 hectares dont 7 en vigne, loués à Benoît avec un chai attenant à une belle maison paysanne de Gironde. Le lieu, plus qu'un nom, « La Possiblerie », a l'ambition d'être une philosophie, selon le mot de Delphine « l'expression d'un collectif engagé pour la construction d'un espace paysan collaboratif en faveur du changement ». « Les Amis de la Possiblerie » ont retardé quelque peu leur Assemblée générale prévue en avril pour cause de covid mais, déjà, Jérôme un ami brasseur vient d'y commencer une activité et accueille le visiteur dans son atelier avec empressement. D'autres locations doivent suivre, en particulier pour du maraîchage sur les quelques 4 hectares de terres nues de la propriété.

Benoît, de son côté, dans le chai de la Bardonne s'est fait le plaisir évident de vinifier deux petites cuvées, l'une « le rosé de Lisa » de 20019, un « Vin de France » … et de la Possiblerie dont le nom est un joli hommage à notre jeune diplômée d'oenologie et un Bordeaux Supérieur Rouge » qui, l'un et l'autre, dans le rapport qualité-prix son tout à fait recommandables.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
17854
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest

Pierre Courdurié en train de travailler le raisin en fermentation Agriculture | 25/09/2020

Vendanges : rencontre avec Pierre Courdurié, vigneron à Saint-Christophe-des-Bardes

Le périgourdin Didier Gouraud à la tête d'Interbev Nouvelle Aquitaine Agriculture | 20/09/2020

Le périgourdin, Didier Gouraud, à la tête de la filière viande en Nouvelle-Aquitaine

Safer Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 17/09/2020

La Safer tire son bilan régional

Anthony Brun dans sonexploitation de Saint-Bonnet sur Gironde Agriculture | 17/09/2020

Vendanges : le terroir de cognac sauve les meubles

Anne Fichet au milieu de ses fleurs Agriculture | 11/09/2020

De la plante à l'hydrolat, l'agriculture dans le respect du vivant chez Anne Fichet à Saint-Savinien (17)

Quelques unes des génisses que Joël Sillac présentera lors du Concours national Bazadais 2020 à Vieux Boucau Agriculture | 08/09/2020

Retour en terres landaises pour le concours national Bazadais !