Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

  • 22/10/21 | Renouvellement de la flote SNCM : une 1ère étape à Gujan-Mestras

    Lire

    Mercredi 20 octobre à Gujan-Mestras (33), le Chantier Naval Couach a procédé à la mise à l'eau du premier NSH1 (Navire de Sauvetage Hauturier de type 1) de la nouvelle flotte des Sauveteurs en Mer de la SNSM dont l'identité visuelle est signée Philippe Starck. Le navire entre désormais en phase d'essais en mer avant sa livraison à la station SNSM de l'Herbaudière (85) en décembre 2021. Objectif de ces essais : confirmer les performances (vitesse, manœuvrabilité, équipement et sécurité) et ses qualités générales du navire.

  • 22/10/21 | Un herbicide alternatif au glyphosate à Layrac

    Lire

    Innovi, dans le Lot-et-Garonne, est un laboratoire d'expérimentation qui intervient dans l'ensemble des écosystèmes ayant une influence sur la santé. Il a développé, au cours de ces dernières années, ses compétences dans le domaine de la nutrition des plantes, et souhaite aujourd'hui développer un herbicide naturel qui pourrait se substituer au glyphosate. Pour l'aider dans son développement, il bénéficie du soutien de la Région et de BPI France.

  • 22/10/21 | Lormont passe à 30 km/h

    Lire

    A Lormont, dès le mois de novembre, la vitesse de circulation ne dépassera pas les 30 km/h sur la quasi totalité de la commune, à l’exception des grands axes structurants maintenus à 50 km/h. Objectif selon la municipalité: "renforcer la sécurité, donner plus de place aux autres modes de transports, limiter les accidents et de ce fait, améliorer le confort de tous les usagers". Les panneaux de signalisation verticaux vont être supprimés, laissant place à un marquage au sol sous forme d’ellipses 30 et 50. Un bilan sera réalisé à l’issue de la première année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agroforesterie et Viticulture marchent ensemble au Domaine Emile Grelier

09/07/2020 | Un couple, une oeuvre de vie...

1

"De doux rêveurs on est passé à précurseurs". Ces mots de Delphine Vinet qui, main dans la main, avec son époux Benoît, veille à la bonne marche du Domaine Émile Grelier à Lapouyade, en nord Gironde, résument bien plus que la conduite d'un vignoble pas comme les autres: une véritable œuvre de vie. Car, il leur fallait assurément beaucoup de conviction préalable, un socle de connaissances nécessaires, l'amour de la terre et le leur, propre, qui irradie ceux qui les approchent et viennent, souvent de très loin, découvrir que viticulture et agroforesterie pouvaient faire bon ménage.

Benoît avait travaillé, au sein d'une exploitation en viticulture bio ou la biodynamie, avec parfois ces rudes apprentissages, était une ouverture vers les choix que le couple allait faire. Celui de créer, en 2002, ex-nihilo, sur 8 hectares de prairie, au sol argileux, un petit vignoble en agroforesterie. Une entreprise où, le rappelle Benoît, « nous avons l'ambition de travailler de manière écologique et bienveillante » Traduction : dans un démarche où le paysan, qui se réclame volontiers du fameux « bon sens », va conduire la culture de la vigne en recherchant à jouer avec la nature et le vivant pour en faire des alliés plutôt que de les combattre. A « Emile Grelier » la biodiversité n'est pas un vain mot.

 

Benoît Vinet au coeur des vignes avec sa stagiaire Lisa Rocherieu Rodriguez qu'il accueille en woofing

D'abord, parce qu'ici, quelques 400 arbres ont été plantés au cœur de la vigne, et des haies autour, parce que l'on ne laboure pas mais cultive, entre rangs, un couvert végétal que l'on travaille en surface avec des semis réguliers; parce qu'on a creusé deux petites mares, parce que les chauves-souris sont invitées, dans les nichoirs qu'on leur a installés, à être des auxiliaires du viticulteur dans la lutte contre les papillons et le ver de la grappe, parce que le hérisson et les chouettes chevêches relâchés et hébergés vont jouer les prédateurs d'insectes, des petits rongeurs et autres limaces...

Les Vinet ont eu l'habileté de se faire accompagner, entre autres, ici, par la LPO ou Cistude Nature, en étant le premier vignoble français à avoir signé une charte de la biodiversité de proximité. Et de rechercher de nombreux partenariats qui, outre l'apport d'informations et de notoriété qui en découlent, en font une manière de laboratoire pour des organismes qui cherchent, dans le cadre du plan « Vitiforest », à évaluer la pertinence des systèmes agro-forestiers, en milieu viticole. Et leur valent aussi d'être lauréats de la Fondation pour une Agriculture Durable ou du Concours national "Arbres d'Avenir" pour l'agroforesterie.

N'allons pas croire, pour autant, que les façons culturales, en usage au cœur de la vigne elle-même, participeraient d'une révolution permanente, suscitant dans les vignobles alentour quelques regards condescendants. Benoît Vinet et son épouse ont eu, d'emblée, l'ambition de créer un vin de qualité: choix exclusif du cépage merlot porté par des portes-greffe adaptés à la nature des sols, très forte densité à 6600 pieds à l'hectare, taille en « cordon de Royat » jugée plus qualitative que la taille Guyot et qui offre, en effet à l'oeil, en ces jours d'été très favorables à leur croissance, de jolies grappes, plus petites et bien étalées. Celles-ci, conjuguées avec un palissage élevé, c'est à dire un feuillage abondant et maintenu, par refus du traditionnel rognage de la cime des rameaux, au profit d'un tressage manuel, permettent selon notre viticuteur des maturités optimales. La jeune Lisa qui vient de décrocher son BTS d'oenologie et a fait ses gammes, en stage au Domaine de Grelier, sait ce qu'il en est et s'y adonne avec entrain...

Et le vin naturellement bio dans tout cela? Il est pour l'essentiel vinifié au sein de la Cave coopérative de Tutiac dont le vignoble est adhérent ce qui, d'emblée l'a dispensé, d'un investissement trop lourd. Evidemment comme, pour d'autres, les Vinet ont la faculté de récupérer une partie de leur Bordeaux Supérieur.

La nature reprend ses droits dans la vigne du domaine de Grelier à Lapouyade. L'herbe n'est pas tondue, des arbres sont plantés sur les rangs... des techniques de l'agroforesterie qui s'appliquent à la viticulture

Ne croyons pas non plus que l'engagement revendiqué par Delphine et Benoît Vinet, et soutenu par nombre d'organismes, parmi lesquels on compte aussi l'INRA de Dijon ou l'IFV, les dispensent de faire œuvre de pédagogie heureuse. C'est tout le contraire. Et va ! Chaque deuxième dimanche du mois pour les « Dimanches découverte », pour l'accueil des jeunes scolaires, l'été, en chantier nature, pour la participation à divers événements nationaux, de la Semaine des alternatives aux pesticides … à la Nuit des chauves-souris.

La Possiblerie: un nouveau défi

Cette volonté d'inscrire leur parcours professionnel dans le courant des idées et des valeurs de partage propres à l'agroforesterie a poussé les Vinet à se lancer un nouveau défi. Mais, cette fois, ils commencent à le relever au sein du groupe des 106... 106 ?...le nombre des membres de la Société civile créée pour l'occasion, un collectif qui a racheté une propriété à « la Bardonne » de 12 hectares dont 7 en vigne, loués à Benoît avec un chai attenant à une belle maison paysanne de Gironde. Le lieu, plus qu'un nom, « La Possiblerie », a l'ambition d'être une philosophie, selon le mot de Delphine « l'expression d'un collectif engagé pour la construction d'un espace paysan collaboratif en faveur du changement ». « Les Amis de la Possiblerie » ont retardé quelque peu leur Assemblée générale prévue en avril pour cause de covid mais, déjà, Jérôme un ami brasseur vient d'y commencer une activité et accueille le visiteur dans son atelier avec empressement. D'autres locations doivent suivre, en particulier pour du maraîchage sur les quelques 4 hectares de terres nues de la propriété.

Benoît, de son côté, dans le chai de la Bardonne s'est fait le plaisir évident de vinifier deux petites cuvées, l'une « le rosé de Lisa » de 20019, un « Vin de France » … et de la Possiblerie dont le nom est un joli hommage à notre jeune diplômée d'oenologie et un Bordeaux Supérieur Rouge » qui, l'un et l'autre, dans le rapport qualité-prix son tout à fait recommandables.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21248
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr