aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/16 : Le vendredi 29 juillet, journée de jeûne et de prière, demandée par Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France, à la Cathédrale Saint-Caprais d'Agen, à 18h se déroulera une célébration Eucharistique pour la Paix

26/07/16 : Suite à l'odieux attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annulé une visite qu'il devait effectuer pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent ce mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/07/16 | A Cambo, les sapeurs-pompiers en délicatesse avec leur chef

    Lire

    Insolite: les sapeurs-pompiers de la station thermale de Cambo-les-Bains, au Pays basque, se sont mis en grève pour protester contre leur chef de centre qui ferait preuve de "manque de respect à leur égard". Soulignant que certains de leurs collègues étaient sous anti-dépresseurs. Après brève interruption, les sapeurs-pompiers ont décidé de reprendre leur mouvement. La direction départementale pour sa part, a entamé une enquête. L'incendie couverait-il sous les braises? Toujours est-il que le maire de la ville chère à Edmond Rostand, Laurent Bru, recevra les antagonistes ce jeudi.

  • 26/07/16 | Chômage : + 0,2% en juin en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Fin juin en Nouvelle Aquitaine il y avait 301 563 demandeurs d'emploi (catégorie A) tenus de rechercher un emploi et sans activité: + 0,2 % sur 3 mois (soit +731 personnes), + 0,2 % sur un mois et - 0,3 % sur un an. (France: - 0,2 % sur 3 mois + 0,2 % sur un mois et - 0,7 % sur un an. En Nouvelle Aquitaine, en juin, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,7 % pour les moins de 25 ans (+0,5 % sur un mois et –5,9 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,1 % sur un mois et –0,5 % sur un an) et recule de 0,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus ( +3,7 % sur un an).

  • 26/07/16 | Viticulture : la mort de Denis Dubourdieu

    Lire

    La viticulture bordelaise est en deuil. Denis Dubourdieu qui vient de mourir à 67 ans lui a beaucoup apporté en tant que vigneron lui-même mais aussi qu'oenologue de réputation mondiale. Alain Rousset auprès duquel il avait conçu l'ISSV lui rend hommage "Denis Dubourdieu a transformé les vins de Bordeaux en profondeur. On le surnommait d'ailleurs avec beaucoup d'admiration « le pape du vin blanc » dans le monde entier. La planète vin n'est aujourd'hui plus la même sans lui. Je repense avec émotion à la création de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV), dont il a rédigé le projet et dont il était le directeur.

  • 26/07/16 | Les (bons) chiffres du Big Festival 2016 de Biarritz

    Lire

    Le organisateurs du Big Festival ont livré leurs chiffres de l'édition 2016: 48 500 personnes ont défilé au BiG Village de la Côte des Basque durant 9 jours, 48 concerts ont été donnés sur 3 sites différents. 22 000 personnes étaient présentes au Stade Aguilera sur les deux soirs du BiG Live, 4 000 entrées ont été enregistrées chaque soir à la BiG boîte d'Iraty. Enfin, 280 bénévoles ont prêté main forte pendant toute la durée du festival qui, toujours selon le comité d'organisation a attiré plus de 90 000 festivaliers sur les 9 jours. En somme les chiffres qu'ils espéraient.

  • 26/07/16 | Le Feu d'artifice du 15 août à Biarritz maintenu

    Lire

    La lettre envoyée par un conseiller municipal de Biarritz, Frédéric Domège n'a fait que lever le feu qui couvait sous les cendres et auquel chacun pensait. "Etait-il prudent de maintenir le Feu d'artifice du 15 aoüt, apothéose de la saison en raison de l'état d'urgence et des événements dramatiques de Nice. Le maire de Biarritz, Michel Veunac a apporté sa réponse sans appel:" « Le feu d’artifice du 15 août aura lieu dans des conditions de sécurité définies en collaboration étroite et permanente avec les services de l’Etat.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Entre-Deux-Mers: Après la grêle, la réunion entre viticulteurs et élus "qui allaient forcément décevoir".

06/08/2013 | La réunion pour les viticulteurs et agriculteurs girondins sinistrés par la grêle s'est tenue ce 5 août, avec son lot de témoignages difficiles et de promesses discutées.

Territoires sinistrés par la grêle en Gironde.

La réunion devait durer une heure et se tenir dans les locaux de l'ADAR-URABLT ; deux heures et demie d'échanges ont été nécessaires, de même que l'utilisation du foyer rural pour accueillir les 200 viticulteurs ayant fait le déplacement, parfois de loin. Si le début de l'après-midi avait été consacré à une visite de terrain sinistré du cœur Entre-deux-Mers, la fin de journée devait être studieuse : elle est devenue une tribune où viticulteurs et agriculteurs ont pu exposer leurs situations et leurs grandes inquiétudes, face à des élus concernés mais sans réponses catégoriques.

Côté élus : "Simplifier la tâche"

Elus présents à la réunion d'information pour les viticulteurs sinistrés.

Après un exposé de la situation et des territoires touchés, powerpoint à l'appui, l'heure était à la discussion. Michel Bedecarrax, secrétaire général de la préfecture, a pris la parole pour présenter les différentes mesures administratives auxquelles les viticulteurs pouvaient faire appel, comme les côtisations des MSA. Pour autant, la rumeur est montée dans la salle lorsqu'il a encouragé l'assistance à "prendre contact avec les banques, de les sensibiliser à l'ampleur des dégâts".
Pour Patrick Vasseur, président de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles), l'objectif des élus présents est de "simplifier la tâche" des viticulteurs. Cependant, tous espèrent "que le département soit placé en calamité agricole", "quelque chose que Bercy n'aime pas" souligne Florent Boudié, député de la Gironde ; et beaucoup demandent au Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, de venir constater l'étendue des dégâts par lui-même.

Côté viticulteurs : "C'est de l'enfumage"

200 viticulteurs et agriculteurs sinistrés par la grêle d'août 2013.

Est venue alors le temps des questions de viticulteurs désespérés et parfois en colère. Dominique Techer, président du CAVB (Comité d'action des vignerons de Bordeaux), affirme ainsi que "le train des mesures habituelles est insuffisant et hors de propos" et propose à "l'interprofession qui dort sur un matelas doré […] de mettre dix millions d'euros sur la table". Bernard Farges, président du CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux), répond : impossible. Une intervention d'autant plus décevante que ce dernier avait commencé en indiquant s'être "demandé si cette réunion était une bonne idée : on en sortirait forcément déçus". Phrase répétée et remarquée : "Après votre discours, oui !".
Un ton sombre que les viticulteurs, en attente de réponses et de promesses, ne voulait pas entendre. Fabien Ribeiro, viticulteur, souligne un "besoin de reconnaissance et de considération" : "nous allons nous trouver sous perfusion comme de grands malades", affirme-t-il. Un sentiment que partage un autre viticulteur : "Les mesures que vous venez d'annoncer sont de l'enfumage, elles n'aideront pas les personnes qui sont en mort clinique. Vous nous proposez une mort différenciée."

"Une vraie réponse"Pour Stéphane Defraine, président du syndicat viticole de l'Entre-Deux-Mers, "ce problème de grêle est révélateur d'un problème plus profond qui touche la viticulture". Plus tard, on demande aux viticulteurs présents de moins de 25 ans de se lever : cinq se mettent debout.
Jérôme Despey, président du Conseil Spécial Vin de France Agrimer, voulait revenir à la réalité, indiquant qu'"on peut se faire applaudir en demandant tout, il faut savoir ce qu'on peut et ce qu'on ne peut pas" ; intervention qui a agité le public, qui s'est autorisé plusieurs interventions plus ou moins polies et réfléchies. Le possible : l'accélération dans les dossiers, pour soulager des lourdeurs administratives. Le nécessaire à mettre en place : adapter le système d'assurance au domaine viticole. Envie que partage Jean-Luc Gleyze,vice-président du conseil général, conseiller général de Captieux, qui note qu'il n'est "pas dans la culture agricole d'émarger au RSA" : "ce n'est pas une réponse, une vraie réponse serait de vous permettre de vivre de votre terre".

Si Bernard Artigue, président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde, soulignait qu'il était important de "trouver des solutions qui dépassent les solutions normales", Jean-Luc Gleyze a résumé la situation actuelle : "c'est une situation exceptionnelle, nous mettrons en place des mesures exceptionnelles". Avant d'ajouter,  cependant, "nous ne pouvons pas pour l'instant dire lesquelles".

Laura Jarry
Par Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
464
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires