Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

09/01/19 : Un incendie volontaire a été découvert ce matin à la sous-préfecture de Lesparre-Médoc. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts ne permettent pas l'ouverture des services au public ce matin.

09/01/19 : Les services de la préfecture de la Vienne seront temporairement fermés le 11 janvier de 11h à 13h40 ; les services de la sous-préfecture de Châtellerault de 10h à 14h30 et ceux de la sous-préfecture de Montmorillon à compter de 10h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/19 | 14ème salon du livre ancien le 20 janvier à Bordeaux

    Lire

    L’ALAM (Association Les Amis du Livre ancien et moderne) et le SNBB (Syndicat national des Bouquinistes et des Brocanteurs) organisent, le dimanche 20 janvier de 10h à 19h, son traditionnel Salon du livre ancien, salle capitulaire de la cour Marly, à Bordeaux. Collectionneurs, chineurs, bibliophiles, amateurs, promeneurs, curieux, jeunes et moins jeunes sont attendus pour découvrir des éditions rares, BD anciennes, cartonnages des romans de Jules Verne, vieux papiers, gravures, etc…

  • 15/01/19 | Nuit de la lecture 2019 à Pessac et Libourne

    Lire

    Les villes de Pessac et Libourne proposent une soirée autour de la lecture le samedi 19 janvier à partir de 18 h 00. Cet événement participatif invite les habitants et les acteurs associatifs ou institutionnels à partager des lectures sélectionnées dans la langue de leur choix. Les textes seront lus dans leur langue d'origine, puis en français. Animations gratuites et entrée libre. Pessac : bibliothèque Pablo Neruda, 16bis allée des Mimosas. Libourne : médiathèque Condorcet, place des Recollets.

  • 15/01/19 | Le Salon des Voyages de Poitiers pour choisir vos vacances

    Lire

    Le 19 janvier, l’aéroport de Poitiers-Biard accueille en partenariat avec le département de la Vienne et Grand Poitiers le Salon des Voyages. L’occasion de découvrir les nouvelles destinations proposées par le tour-opérateur Top of Travel mais aussi les nombreuses animations. Vous pourrez par ex essayer un simulateur de vol à voile sur le stand du département et voyager dans le temps avec l’application 3D Poitiers Evolution grâce à un casque de réalité virtuelle sur le stand de Grand Poitiers.

  • 15/01/19 | Emploi : +0,2 % en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    L’URSSAF vient de publier les chiffres du 3e trimestre 2018 pour la Nouvelle-Aquitaine. Malgré une croissance ralentie pour le deuxième trimestre consécutif, 2 500 emplois ont été créés sur la période, pour une progression de 0,2 %. Le principal bassin d’emploi demeure la Gironde, avec 0,6 % d’emplois supplémentaires. Sur l’année, l’augmentation d’emplois néo-aquitains (1,4 %) reste supérieure au chiffre national (1,1 %).

  • 14/01/19 | Dassault Mérignac conforté par le programme Rafale 4

    Lire

    Réaction d'Alain Anziani, maire de Mérignac vice-président de la métropole, à l'annonce faite à Dassault Mérignac, en présence d'Eric Trappier son président, par la ministre des Armées, Florence Parly, d'un nouveau programme Rafale 4 : « Cette modernisation du Rafale confortera les activités de Dassault qui emploie à Mérignac 1400 personnes mais aussi celle des sous-traitants, soit au total 5.000 salariés ; elle renforce notre industrie aéronautique dans le monde. » Le site de Mérignac va du coup se développer avec un nouveau hangar.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Après la grêle, les viticulteurs et agriculteurs bordelais s'organisent

30/05/2018 | Suite aux orages de grêle du 26 mai qui a endommagé vignes et cultures, une réunion de crise a eu lieu mardi à Saint-Christoly de Blaye. Il y avait du monde.

La réunion de crise organisée par la chambre d'agriculture a fait salle comble

L'estimation des dégâts dans les cultures et dans les vignes suite aux orages de grêle du samedi 26 mai prendra encore quelques jours. Mais depuis le lendemain de ces intempéries, la profession agricole et particulièrement la filière viticole, s'organise pour venir en aide aux sinistrés. Ce mardi après-midi, une réunion de crise était organisée par la chambre d'agriculture en présence des responsables de plusieurs syndicats viticoles à Saint-Christoly- de Blaye, une des commune du Blayais les plus touchées. L ’occasion d’évoquer les premières mesures à prendre, y compris techniques.

Initialement la réunion publique destinée aux viticulteurs et agricuteurs touchés par l'épisode de grêle du samedi 26 mai devait se tenir à la mairie de Saint-Christoly-de Blaye, au coeur du Blayais. Au vu du nombre de personnes présentes, elle a finalement  lieu dans une salle municipale pleine à craquer. Les visages sont marqués, tirés. Certains sont présents pour se soutenir, pour échanger face à un nouveau drame causé par dame nature. Majoritairement, on trouve beaucoup de viticulteurs, du Blayais, de l'appellation Côtes de Bourg, les deux secteurs les plus touchés par cet orage de grêle. Le décompte des dégâts est en cours . Les secteurs du Blayais et des côtes de Bourg sont les touchés : sur les côtes de Blaye, les premières estimations font état de 2500 hectares touchés sur les 4000 de l’appellation dont un millier d’hectares à 100 %. Sur les côtes de Bourg, les pertes  de récolte devraient être autour de 40 % : 2500 ha sur les 6000 de l’appellation sont impactés à 80 %. Globalement, 5 % du vignoble bordelais est touché, mais pour ceux qui l'ont subi , c'est un désastre.
Jessica Aubert, jeune viticultrice sur la commune, sur une propriété de 8 ha en biodynamie n'est pas assurée contre le risque de grêle : "nous avons vite compris samedi que ce serait la catastrophe. J'ai déjà vécu la grêle en 2009, avec mon père et l'an dernier,  le gel où nous avons perdu 80 % de la récolte. Là, on estime nos pertes proches de 100 %.  La grêle, c'est pire que le gel. Nos bois sont détruits sur de nombreuses parcelles, on se croirait au coeur de l'hiver."  

Dispositifs de soutien et préconisations techniques

La réunion d'hier après-midi était destinée à la fois à recueillir la parole des vignerons et agriculteurs sinistrés et à leurs présenter les différents dispositifs d'accompagnements et les mesures fiscales et sociales, devenues malheureusement courantes en cas d'intempéries :  dégrèvement de taxe sur le foncier non bâti, chômage partiel pour les salariés, reports de cotisation MSA, prise en charge des intérêts d’emprunt, mise en place d'échéancier. Des conseillers viticoles de la chambre d'agricuture ont également présenté les préconisations en termes de traitement phytosanitaire et de taille post-grêle avec une démonstration sur le terrain. Tout va dépendre bien sûr des conditions météorologiques et le beau temps sera le meilleur cicatrisant. "Il n'y pas de produit miracle. Pour intervenir dans les vignes, il faut des feuilles. Quand il n'y en a plus, cela ne sert pas à grand chose, rappelle Bruno Samie, conseiller viticole. "Pourtant, il ne faut pas abandonner toute intervention de protection et veiller particulièrement aux jeunes plantes. La question de la taille a aussi été débattue : certaines compagnies d'assurance ne veulent pas que des travaux de taille soient réalisés avant le passage d'experts, pour les vignerons qui sont assurés. La FDSEA de la Gironde met en place une cellule d'entraide pour la main d'oeuvre pour la vigne (notamment pour la taille), et un appel aux dons de fourrage pour l'élevage.

La vigne n'est pas le seule filière agricole touchée : dans les secteurs du Bougeais et du Blayais,  l'élevage, le maraîchage et les productions d'asperges sont très impactés. Un éleveur fait entendre sa voix dans la salle : "nous n'avons plus de fourrages, tout est détruit." Une réunion en préfecture avec les services de l'Etat et l'ensemble de la profession agricole est programmée le 6 juin pour faire le point des disposiifs d'accompagnement et mesures de soutien aux viticulteurs et agriculteurs.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3431
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr