Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : Le PS de Dordogne dépose un recours devant le tribunal administratif après l'élection sur le canton de Perigueux 1. Le 27 juin, Laurent Mossion(LR) et Florence Borgella ont devancé de 19 voix le binôme socialiste composé d'Anne Marchand et Emeric Lavitola

05/07/21 : Le Port d'Agen bénéficie d'un nouveau ponton. A cette occasion, il sera inauguré le 6 juillet prochain en présence du président de la Région Nouvelle-Aquitaine ainsi que les partenaires touristiques du territoire.

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

01/07/21 : Ce samedi 3 juillet, à l'occasion de la 17ème édition de la Nuit des Musées, le Château de Pau propose aux visiteurs de découvrir un parcours ludique sur le thème de la nature dans les oeuvres. Entrée gratuite de 19h30 à 22h30.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/21 | Un Atlas de la biodiversité communale réalisé par Grand Poitiers

    Lire

    La Communauté urbaine de Grand Poitiers a été retenue pour réaliser un Atlas de la biodiversité communale. Cet Atlas va permettre d’établir une cartographie des enjeux de biodiversité et d’en tirer les enseignements afin de les intégrer dans les politiques publiques locales. Ce projet débute en ce mois de juillet pour une durée de 2 ans et il va permettre notamment de mieux tenir compte des enjeux liés à la biodiversité dans les différents projets et programmes de Grand Poitiers.

  • 23/07/21 | La Maison Rouge de Biarritz remet son prix littéraire

    Lire

    Créé en 2019, le prix littéraire Maison Rouge Biarritz récompense l’audace, l’originalité et la créativité d’un ouvrage. Pour cette 3ème édition, 12 livres ont été sélectionnés le 17 juillet dernier par le Président du jury Philippe Djian, entouré de Frédéric Beigbeder, Isabelle Carré, Claude Nori, Isabelle Hupert et la lauréate 2020 Dorothée Janin notamment. Le lauréat 2021 se verra remettre son prix le 25 août prochain.

  • 22/07/21 | Le Département de la Gironde recrute des médecins

    Lire

    Le Département de la Gironde vient de lancer un appel à recrutement pour compléter l’exercice des médecins par des activités de santé publique au travers de consultations médicales dédiées aux enfants de moins de 6 ans, des actions de prévention et de prise en charge des enfants en danger ou encore des consultations en santé sexuelle. Le Département propose également une mission d’accompagnement santé adultes pour les personnes dont les problématiques de santé peuvent être un frein à l’insertion.

  • 22/07/21 | Les interventions en été pour tapage nocturne explosent en Dordogne

    Lire

    Les gendarmes de la Dordogne sont intervenus 171 fois l'été 2019 pour "tapage nocturne". Ce nombre a augmenté de 59% pendant l'été 2020 avec 272 interventions. Les secteurs du département où se sont concentrés les appels sont le Sarladais avec 33 % des interventions et Périgueux avec 30 %. Pour la gendarmerie de la Dordogne, ce phénomène est dû à un relâchement après le confinement strict du printemps 2020.

  • 21/07/21 | Plus de 60 600 jeunes néo-aquitains bénéficiaires du Plan de relance

    Lire

    Lancé en septembre 2020, l'Etat a fait le point à fin juin du déploiement de son plan de relance (France relance) sur les territoires. En Nouvelle-Aquitaine, sur la question de l'insertion professionnel des jeunes le plan « 1 jeune, 1 solution » a permis de financer ou soutenir, 19 761 primes à l’embauche, 37 978 contrats d’apprentissage et 2874 aides aux contrats de professionnalisation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Assises de l'Origine, entre traditions et innovations

26/05/2017 | Incontournable rendez-vous du Salon de l'Agriculture, les Assises de l'Origine ont tenu leur 19ème édition. Au menu, SIQO, traditions et innovations.

19ème Assises de l'Origine sur le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine

Face aux nouvelles urgences climatiques, sociétales et sanitaires, l'agriculture et l'agroalimentaire parient sur l'innovation. Une innovation, qui est aussi bien sûr vecteur de croissance des marchés et des entreprises. Pourtant, la valorisation de la qualité des produits passe aussi souvent par des Signes d'Identification de la Qualité et d'Origine, SIQO, multiples et variés, dont les cahiers des charges se font le reflet, à l'inverse, de pratiques agricoles et culinaires parfois ancestrales. C'est sur la manière de concilier cet antagonisme apparent entre respect de la tradition et impératif d'innovation, que les Assises de l'Origine, ont choisi de s'interroger ce mercredi, avec de nombreux témoignages à l'appui.

Au fil des interventions de la matinée, entre professionnels, chercheurs et politiques, dont Simona Caselli, Ministre de l'Agriculture d'Emilie-Romagne, c'est la temporalité, qui ressort comme une des notions clefs de ces échanges. En effet, entre des SIQO qui s'appuient dans le temps long, sur des cahiers des charges constitutifs de la stabilisations des modes de production, et des contraintes extérieures nouvelles pouvant déstabiliser ce qui est prévue dans les réglementations, la conciliation n'est pas toujours chose évidente. D'autant qu'à ces deux rythmes parallèles, un troisième temps est à prendre en compte : le temps administratif de la validation des cahiers des charges (entre 15 à 20 ans) et de leur modification. Quand le mariage entre SIQO et innovations est envisagé pour mieux répondre à des questions telles que la protection de l'environnement, les crises sanitaires ou encore « simplement » une meilleure adaptation au marché face à la concurrence, ce n'est donc pas sans une certaine anticipation, ou à tout le moins réactivité, que les choses doivent -devraient- être mises en place.
C'est en tout cas dans ce sens que s'est exprimé Dominique Forget, de l'INRA Bordeaux, encourageant les ODG viticoles, à réfléchir dès aujourd'hui à l'ouverture des cahiers des charges aux cépages résistants à l'oïdium et au mildiou. Des cépages sur lesquelles les recherches avancent à bon pas grâce à des travaux conduits depuis déjà plusieurs années. Le chercheur de l'INRA a ainsi expliqué que l'incorporation d'un pourcentage réduit (4% des volumes) de ces nouveaux cépages ne génère pas d'incidence sur les qualités gustatives du vin... mais permettrait par exemple en bordure de parcelle ou à proximité de zones dite sensibles (écoles par exemple) de diminuer le nombre de traitements annuels d'une quinzaine à seulement deux.

« Pour l'heure, on fonctionne avec des dérogations temporaires » Chantal Brèthes, présidente de la PALSO, dont la filière des palmipède à foie gras fait face à la double crise sanitaire, exprime aussi ce double impératif d'urgence à réagir, tout en ne sacrifiant rien à la tradition. Si elle rappelle que sur des aspects techniques, dont les logements et le bien-être des animaux, le cahier des charges a déjà su évoluer, sur le sanitaire, c'est une certaine prudence voire un questionnement qu'elle exprime. « Pour l'heure, on fonctionne avec des dérogations temporaires. Pour ce qui sera du définitif, c'est plus compliqué tant qu'on n'a pas de visibilité sur la réglementation qui être prise. Quoiqu'il en soit, il faut arriver à protéger les animaux dans ces périodes. On parle de mise à l'abri des animaux, de l'alimentation, j'espère qu'on n'ira pas jusque-là mais qu'on trouvera une innovation pour nous protéger sur ces périodes pour être plus réactif ou d'avantage dans l'anticipation face à ce type de virus. »
Des innovations techniques que l'AOP du Parmigiano Reggiano a également su intégrer dans son cahier des charges avec pour seul critère final de leur intégration ou de leur refus « la qualité sensorielle du produit », explique Fabrice Gour, chargé de promotion de l'AOP en France. Ont ainsi par exemple été inclus, la climatisation des caves d'affinage ou encore la mise en place de plus large bac d'écrémage ou le contrôle électronique de température.
Mais l'innovation, parfois, est aussi dans les esprits. C'est ce dont a témoigné Gérard Delcoustal, le Président de l’Organisme de Défense et de Gestion du Pruneau d’Agen. Ici l'innovation s'est faite dans le choix d'intégrer dans le cahier des charges une distinction dans l'utilisation des calibres des fruits, en intégrant l'utilisation industrielle des produits. Celle-ci est désormais permise pour les petits calibres de fruits, qui sont du même coup sortis de la commercialisation des Pruneaux d'Agen IGP, tout en permettant d'afficher les SIQO « Purneaux d'Agen » sur la vente de yaourts, fars, ou autres produits transformés.

INAO et démarche agro-écologieMais cette question de l'intégration de l'innovation par l'évolution des cahiers, n'est pas qu'à la seule initiative ascendante des filières et des métiers vers l'INAO, gendarme du respect des cahiers des charges de qualité. En effet, l'Institut National des Appellations d'Origine, entre lui aussi dans une démarche de prise en compte de l'agro-écologie, innovation s'il en est, du point de vue de l'impact environnemental des productions. Selon, Bernard Angelras, Président de la Commission Environnement de l’INAO et Président de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), ces mesures, pré-établi par l'INAO, seront ainsi plus facilement intégrées aux cahiers des charges des ODG en faisant la demande. Si pour l'heure la démarche est achevée concernant les ODG viticoles, chacune des filières représentées à l'INAO, va pouvoir bénéficier d'une telle démarche. A elles ensuite de s'en saisr ou pas. Les réunions se poursuivent filière par filière dès le début du mois de juin.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
109651
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr