Soutenez aqui.fr : devenez aquinaute !
Aidez nous, par vos dons, à développer Aqui.fr et à renforcer une information indépendante et pluraliste en Aquitaine et bien au delà

21/11/14 : Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Maison des femmes de Bordeaux organise une rencontre/débat qui aura lieu le 25 novembre à 18h30 au Centre Hâ 32 sur le thème des Violences conjugales.+ d'info

20/11/14 : L'assemblée nationale a entériné en seconde lecture le découpage qui prévoit une carte de France en 13 régions dont Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin. Et ce malgré la vive opposition de l'Alsace qui entendait rester dans son périmètre actuel.

19/11/14 : Pont d'Aquitaine : fermeture de 21h00 à 6h00 du mercredi 19 novembre au vendredi 21. Ainsi, la rocade A630 et le pont d’Aquitaine seront fermés à la circulation dans les deux sens de circulation entre les échangeurs n°2 (Croix Rouge) et n°4a (Labarde).

18/11/14 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour accompagne, avec le soutien du groupe Total, la création d'une Ecole supérieure de pétrole et des métiers associés en Côte d'Ivoire. Celle-ci aura une vocation régionale en Afrique de l'Ouest.

18/11/14 : 3ème journée Fruits et Légumes du Lot-et-Garonne Producteurs - Transformateurs - Du champ à l'usine le jeudi 20 novembre à la Chambre d'Agriculture de Lot-et-Garonne de 9h à 18h.

18/11/14 : « Refusons la précarité ; ensemble prenons notre avenir en main ». C'est le thème d'un débat organisé par le MJCF47 avec notamment Hugo Pompougnac sec. national des étudiants communistes le 19 novembre à 20h salle Picasso à Agen.

18/11/14 : Le parc national des Pyrénées figure sur la liste verte de l'UICN, qui définit l’excellence dans la gestion d’espaces naturels protégés, et rassemble 23 aires protégées exemplaires du monde entier. Il réunit 55 000 espèces animales et 4000 en flore.

18/11/14 : 400 millions d'euros. C'est ce que pourrait coûter le déploiement de la fibre optique chez les particuliers en Gironde, hors Communauté Urbaine. Le chantier, qui devrait durer 20 ans, bénéficierait à 410 000 foyers du département.

18/11/14 : Résultats en hausse pour l'aéroport de Mérignac : en octobre, il a enregistré une hausse de 12,5% du trafic passager. Les vols internationaux, eux, progressent de plus de 27%, une croissance supérieure aux autres grands aéroports de la région.

17/11/14 : Le service des bus de Chronoplus qui désservent les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz et Bidart sera perturbé tout la journée par un mouvement de grève. Consulter son fonctionnement sur internet: http://www.chronoplus.eu/perturbation/

16/11/14 : Cette année, Lurrama à Biarritz a battu tous ses records d'affluence et pourrait même entrer dans un livre des records. Lors de son repas réunissant une dizaine de chefs du Pays basque et de Savoie, elle a servi 850 repas.

16/11/14 : Le député socialiste David Habib, tête de la liste d'opposition à Pau, devrait annoncer lundi qu'il quitte le conseil municipal, indique "La République des Pyrénées". Le parlementaire occupera en janvier la 2e vice-présidence de l'Assemblée nationale.

14/11/14 : Un ouvrage intitulé "Signé Fébus, comte de Foix et prince de Béarn", réalisé sous la direction de Véronique Lamazou-Duplan, maître de conférence en histoire, a été édité par l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, et Somogy Editions d'art.

14/11/14 : Des courts métrages de qualité entièrement tournés dans les Pyrénées seront présentés lors du festival Ride Pyrénées Film qui se déroulera les samedi 15 et dimanche 16 novembre au Palais Beaumont, à Pau.+ d'info

13/11/14 : Fête de la Rose en Lot-et-Garonne le 16 novembre, salle de la Manoque, à Tonneins. Deux débats auront lieu : un à 10h sur l'avenir du département et un à 11h sur « L'accord de libre échange UE-USA » avec le secrétaire d'Etat Matthias Fekl.

12/11/14 : Top 1 des destinations du département 64,le Petit train de la Rhûne a terminé une superbe saison avec le transport de 328 000 voyageurs. Ce joyau historique de 1926 sera choyé pendant son hibernation avant de reprendre le rail aux vacances de février

12/11/14 : Après trois ans passés en Périgord, Jacques Billant, préfet de la Dordogne, a été nommé aujourd’hui en Conseil des ministres préfet de la région Guadeloupe. Il sera remplacé en Dordogne par Christophe Bay, 51 ans, préfet de l’Aube depuis 2011.

12/11/14 : Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat chargée du numérique, a annoncé avoir retenu l'agglomération Bordelaise parmi les premières métropoles French Tech.

12/11/14 : Les Salons Vivons 2014, qui se sont terminés hier, ont été un succès pour les organisateurs. 79 844 visiteurs se sont pressés pour découvrir les 6 thématiques proposées, soit 7% de plus que l'an dernier.

11/11/14 : Les gens du voyage sont arrivés par dizaines le 11 novembre sur la commune de Saint-Vincent de Paul (33) pour s'installer, illégalement. Les gendarmes sont intervenus et après 1h de négociation, ils ont été placés sur un aire dédiée aux gens du voyage.


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/14 | Mathieu Bergé président de l'Association du grand littoral atlantique

    Lire

    L’Association du grand littoral atlantique (Aglia), qui regroupe les régions riveraines du golfe de Gascogne, a désigné le Basque Mathieu Bergé pour succéder à sa tête à Adeline L’Honen, maire de Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique). Ce Bayonnais de 38 ans, est depuis 2012 responsable des questions pêche, conchyliculture, aquaculture et ports au Conseil régional d’Aquitaine, où il avait succédé à Sylviane Alaux, élue députée.Conseiller régional en 2010, sur la liste d’Alain Rousset, Mathieu Bergé est conseiller municipal d’opposition à Bayonne.

  • 20/11/14 | Les avocats bayonnais menacent de bloquer les audiences pénales

    Lire

    Hier en début d'après-midi, une centaine d'avocats bayonnais ont manifesté devant le Palais de justice contre le projet de loi sur les professions juridiques règlementées proposée par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Leur porte-parole Me Violante,a indiqué que s'ils ne se faisaient pas entendre, ils bloqueraient les audiences pénales de ce vendredi.

  • 20/11/14 | Anglet: un couple emporté par une vague à la Chambre d'Amour

    Lire

    Cette noyade qui s'est produite cette nuit vers 2h30 à Anglet, n'est pas sans rappeler la triste légende de la Chambre d'Amour. Un jeune couple était assis à la cinquième marche de l'escalier qui jouxte Lagunak et mène à la plage du VVF quand une vague les a surpris. Si l'homme a pu en réchapper la jeune femme de 26 ans, a été emportée. L'hélicoptère de la gendarmerie, à l'aide d'une caméra thermique, a repéré la malheureuse à 600 mètres au large. Une fois de plus c'est une de ces déferlantes de plus en plus nombreuses qui est à l'origine du drame.

  • 20/11/14 | Des automates remplacent les agents des parc relais

    Lire

    Mauvaise nouvelle pour les 90 employés dont 30 à temps plein des treize parcs relais de l'agglomération bordelaise. A partir du 1er janvier prochain, ils seront remplacés par... des automates. Keolis, l'entreprise en charge des transports publics de la future métropole, a expliqué vouloir "faire évoluer les parcs relais et proposer aux agents des offres de reclassement". Les salariés de Phone Régie, exploitant sous-traitant des parcs pourraient prochainement manifester pour défendre leurs postes.

  • 20/11/14 | Lascaux 3 attendue à Paris au printemps prochain

    Lire

    Actuellement présentée à Bruxelles jusqu'en mars, Lascaux 3 va rejoindre la capitale du 13 mai au 30 août 2015. Le fac-similé itinérant de la célèbre grotte Périgourdine va se déployer sur 1500 mètres carrés au Parc des expositions de la porte de Versailles. Une importante communication sur le tourisme en Dordogne et les produits accompagnera l’exposition. Lascaux 3 s’installera ensuite à Genève, toujours dans un parc des expositions, Palexpo, du 8 octobre 2015 au 31 janvier 2016.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agriculture: Des Assises régionales de l’installation critiques et constructives

14/06/2013 | Si elle n'est pas un échec, la politique de l'installation connaît de nombreuses limites. Les Assises régionales de l'installation les ont mis à jour pour mieux les dépasser

Hervé Durand, DRAAF, Jean-Pierre Raynaud,vice président du Conseil régional d'Aquitaine en charge de l'Agriculture, Thierry Mazet, Directeur  Agriculture, Agroalimentaire, Forêt et Mer au Conseil régional

Ce vendredi 14 juin a eu lieu le grand rendez-vous régional de l’installation agricole. Syndicats, chambres d’agriculture, CUMA, coopératives, SAFER, mais aussi services de l’Etat et de la Région ont échangé une journée durant sur les freins actuels et les améliorations pouvant être apportées à la politique de l’installation agricole. Un temps de travail riche, intense et particulièrement constructif dont la synthèse, rédigée par la Direction régionale de l'Agriculture (DRAAF) et la Région, sera versée aux contributions des Assises nationales organisées en juillet. Une synthèse aussi très précieuse pour une remise à plat des dispositifs, nombreux, existant dans la région.

C’est sans complaisance ni langue de bois qu’a été livré dans la matinée, le résultat d’un audit d’évaluation de l’ensemble des dispositifs d’installation existant en Aquitaine. Réalisé par deux cabinets indépendants, le total est impressionnant: initiatives privées et publiques confondues, que ce soit sur l’accompagnement préalable, l’accès au foncier, l’accompagnement dans la réalisation du projet ou encore dans l’aide au financement, ce ne sont pas moins de 82 instruments qui ont été listés! L’ensemble des 1054 nouveaux installés en Aquitaine en 2012 (880 en 2011) auraient donc dû trouver leur bonheur dans cet éventail d'outils pour faciliter leur installation. Pourtant, rien n’est moins sûr. Pour preuve, sur l’aide nationale (et principale) baptisée Dispositif Jeunes Agriculteurs (DJA), seuls 30% des nouveaux installés l’ont mobilisée. Deux raisons principales à cela : soit le porteur de projet a plus de 40 ans et ne peut donc plus s’en prévaloir, soit il n’a pas la qualification agricole requise.
Pourtant, désormais, le vivier des nouveaux arrivants en agriculture sont des personnes qui s’installent hors cadre familial et dans ceux-là beaucoup ont de pus de 40 ans ou sont «mal» diplômés. Au total, 40% des installations agricoles sont le fait de personnes de plus 40 ans, autant  dire, autant de non candidats à la DJA…

Clivage entre DJA et sans DJAOr, il se trouve que la DJA, outre une aide à l’investissement, donne aussi accès à un accompagnement technique, à un suivi post-installation ainsi qu’à des facilités d’accès à un grand nombre de dispositifs financiers, quand elle n’est pas objectivement un critère d’accès à d’autres aides publiques ou privées. En bref, celui qui s’installe avec la DJA, le fait dans de meilleures conditions que celui qui tente l’exercice sans DJA. Pour preuve, «les installations des moins de 40 ans bénéficiant de la DJA ont un taux d’arrêt nettement inférieur (6%) à ceux qui n’ont pas eu accès à cette aide (20% d’arrêt) ». Un clivage qui correspond très souvent au clivage entre installations dans le cadre familial et hors cadre familial. Ces dernières cumulent donc, le plus souvent, une plus grande difficulté à accéder aux aides à l’investissement, doublée d’un difficile accés au foncier, qui se pose un peu moins à ceux qui prennent la suite familiale…
Pourtant, malgré l’existence de 82 outils visant une installation facilitée, et l’investissement annuel moyen de 12M€ consacré en aides directes à la politique d’installation en Aquitaine, l’efficacité et l’efficience de ces dispositifs n’est pas toujours au rendez-vous. Beaucoup de volontaires à l’installation restent encore au bord de la route. En effet, seul 1% des engagements réalisés sont réservés au public sans DJA, et seuls 4% des engagements sont réservés aux installations hors cadre familial. Autant dire un vrai paradoxe, entre les besoins exprimés, le nombre d’installations qu’ils représentent et les moyens mis en oeuvre pour les accompagner.

Accompagnement de "tous les projets d'installation viables"Au regard des ces constats, ces Assises régionales ont permis de dégager des orientations et de grands principes pour dépasser le limites actuelles. En premier lieu, concernant les cibles de la future politique d’installation, un accompagnement de «tous les projets d’installations viables» est fortement souhaité, qu’ils soient hors cadre familial, en installation progressive, ou sur des zones à enjeux. Dans le même ordre d’idée, un accès à la DJA devrait être favorisé en repoussant la limite d’âge, et en simplifiant le dispositif.
Sur l’accompagnement en lui-même a été retenu le principe d’«un lieu d’entrée unique et ouvert à tous» assurant notamment une information exhaustive et une mise en réseau des différents intervenants. Est également proposé un accompagnement personnalisé de tous les candidats, ainsi que le développement d’un suivi post-installation. Sur les outils financiers, outre le maintien du dispositif de l’aide d’Etat, les Assises régionales proposent «une plus grande complémentarité et cohérence entre les financeurs», «une modularité des aides» au regard du public ou des filières, un développement des mécanismes d’ingénierie financière ou encore un soutien aux collectifs (CUMA, installation en société, etc..).
Enfin pour l’accès au foncier, une réévaluation des règles d’urbanisme semble s’imposer, notamment en matière de préservation des terres agricoles. Est également préconisé un régime de l’accès au foncier amélioré et plus de transparent, le développement du portage du foncier et un effort en direction de la transmission. Au total, une politique de l’installation renouvelée et actualisée dont la gouvernance serait assurée à un triple niveau. D’abord, un cadrage national de la politique, puis un comité régional associant l’ensemble des acteurs pour mettre en place une stratégie régionale, et une cohérence des actions et enfin, un accueil et accompagnement de proximité qui se ferait au niveau départemental, tout comme l’instruction des dossiers.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3402
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

Pierre Lafargue éleveur installé à Doazit dans les Landes, nous explique les motivations de son engagement dans le groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 23/11/2014

Coopération agricole: 2. L'engagement coopératif... de passion et de conviction

Olivier Sentou, adhérent à la coopérative Maïsadour, agriculteur à Renung dans les Landes Agriculture | 23/11/2014

Coopération agricole: 1. Voyages en Aquitaine

Une serre en verre Agriculture | 20/11/2014

Agri Abri Aquitaine fête ses 20 ans

Marie Brunel, dans le petit magasin de vente directe de la ferme à Castillon-de-Castets Agriculture | 16/11/2014

Reportage: Le portage foncier, un coup de pouce pour un nouveau départ... agricole

Le secteur du vin a notamment subi une forte hausse de la production en 2014 Agriculture | 18/11/2014

Conjoncture agricole en Aquitaine 2014 : "Des chiffres à nuancer"

Lurrama 2014 Agriculture | 15/11/2014

Lurrama, la ferme du bonheur est à Biarritz

Le président d'Euralis dénonce "le torrents d'erreurs" déversé sur le monde paysan Agriculture | 13/11/2014

Le président d’Euralis dénonce le « torrent d’erreurs » déversé sur le monde paysan

Le vignoble de Duras Agriculture | 12/11/2014

Vin : L'IVBD, une interprofession commune pour les vins de Duras et de Bergerac

Chantal Brèthes et Bernard Tauzia au centre de la tribunelors de l'assemblée générale des OPMaïsadour volailles de chair et palmipèdesa Agriculture | 05/11/2014

Production, marché et communication, l'heure est au dynamisme pour les poulets et canards de Maïsadour

Mobilisation FDSEA JA 47 à Agen Agriculture | 05/11/2014

Manifestation FDSEA JA : forte mobilisation en Aquitaine

Les Durand père et fils dans leurs vergers de noyers en compagnie de Pierre Léonard Agriculture | 31/10/2014

Agriculture : En Dordogne, des dossiers à l'installation dans l'impasse

La station de lavage permet une diminution de la main d'oeuvre Agriculture | 29/10/2014

Quatre producteurs de noix périgourdins mutualisent leurs matériels de récolte

La FDSEA et les JA mobilisés le 5 novembre Agriculture | 29/10/2014

En Lot-et-Garonne, mobilisation de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs le 5 novembre

La Coop Cerno a 30 ans et réunit 500 producteurs de noix du Sud Ouest Agriculture | 26/10/2014

La coop Cerno, un des premiers opérateurs français sur le marché de la noix

Le fonds agricole Initiative Périgord est a coeur des débats du séminaire agricole de Sarlat Agriculture | 24/10/2014

L'installation en agriculture sans DJA, ça marche en Dordogne

Les vétérinaires enfourchent leurs chevaux de bataille Agriculture | 24/10/2014

Les vétérinaires enfourchent leurs chevaux de bataille

Rencontres professionnelles agri bio dans les cantines Agriculture | 23/10/2014

En Lot-et-Garonne, dans les collèges, consommer bio et local pour manger sain et équilibré !

Les agriculteurs ont manifesté à Périgueux mardi Agriculture | 15/10/2014

Le coup de colère des agriculteurs Périgourdins en guise d'avertissement

Jean-Philippe Granger, président de la chambre d'agriculture de la Dordogne en discussion avec le sénateur Cazeau sur le projet de loi de finances Agriculture | 11/10/2014

La chambre d'agriculture de la Dordogne s'inquiète du projet de la loi de finances

Débat forum: ''Agriculture écologiquement intensive et monoculture de maïs: rêve ou réalité?'' Agriculture | 10/10/2014

Agriculture Ecologiquement intensive et monoculture de maïs: «plus une démarche qu'une recette»