Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Bassin d’Arcachon : de jeunes ostréiculteurs prennent la relève

08/05/2018 | Jeune ostréiculteur installé sur le Bassin d'Arcachon, Benjamin Livert a créé sa société «Chai BinBin!», le 10 avril dernier grâce à un financement du Crédit Agricole et un prêt d'honneur attribué par Initiative Périgord.

chai binbin une

Benjamin Livert, 28 ans, a trouvé le bonheur en tant qu’ostréiculteur sur le Bassin d'Arcachon. Une orientation professionnelle à laquelle il dit être arrivé « par hasard », mais dans laquelle ce jeune entrepreneur s'investit totalement. Créée en avril dernier, son entreprise « Chai BinBin ! » a pu prendre son essor grâce à un financement du Crédit Agricole ainsi qu'un prêt d'honneur accordé par Initiative Périgord, après examen de son dossier. Une aide globale de 151 000€ qui lui a permis de lancer son activité. Ostréiculteur, un métier difficile, mais aussi un métier de passion dans lequel le jeune homme, installé à Andernos, entend bien prospérer, malgré les nombreux aléas que connaît la profession.

A l'écouter, il serait venu à l'ostréiculture « par hasard ». Étrange, pour un métier aussi difficile que celui-ci ; mais force est de constater que, dans le cas présent, l'adage populaire qui affirme que le hasard fait bien les choses, semble avoir eu raison. Car, après plusieurs années à se forger une expérience professionnelle chez des pairs plus âgés, Benjamin Livert vient de monter son entreprise sur le port ostréicole d'Andernos. Une nouvelle étape dans un parcours, il est vrai atypique, puisque rien ne prédestinait ce natif d’Angoulême, à embrasser la profession d'ostréiculteur. Un léger accueil que le destin n'allait pas tarder à rectifier en le faisant venir sur le Bassin pour une saison en tant que serveur au restaurant andernosien « L'atelier ». Un établissement tenu par deux ostréiculteurs, avec lesquels, durant deux ans, il découvre le métier, avant d'enchaîner durant le même laps de temps chez Perlostréa -toujours à Andernos-, pour « apprendre le métier de A à Z ». Deux ans de plus à « L'atelier », comme chef de production et le voilà fin prêt à voler de ses propres ailes. Un rêve qu'il concrétise le 10 avril dernier en reprenant une petite entreprise voisine qu'il rebaptise « Chai BinBin ! ». Au programme, bien sûr, l'élevage des huîtres (la traditionnelle creuse japonaise, mais aussi un peu de triploïdes, (« un tiers de la production, pour l'instant »), mais aussi, la vente sur les marchés (« à Andernos le dimanche matin et à Lège-Cap-ferret le samedi »), ainsi qu'à sa cabane sur le port ostréicole d'Andernos où des dégustations sont aussi proposées.

Le prêt d'honneur : une nouvelle opportunité pour les jeunes ostréiculteurs

Désormais à la tête d'une entreprise comprenant 70 ares de parcs (qu'il espère porter à 90 ares d'ici cinq ans), des installations à terre, du matériel de production et un stock d'huîtres, Benjamin Livert a bénéficié d'une opportunité encore méconnue pour son financement: celle du prêt d'honneur. Une aide financière (prêt à taux zéro pouvant aller jusqu'à 20 000 €) proposée en Nouvelle-Aquitaine, à tous les porteurs de projets ayant une activité agricole et ne pouvant notamment pas bénéficier des traditionnelles aides nationales à l'installation. « Ce qui est précisément le cas des ostréiculteurs depuis le 1er janvier 2016 », note Olivier Chapoulie, Chef du Département Installation Transmission à la Chambre d'Agriculture de la Gironde. Une restriction qui rend ce prêt particulièrement attractif pour ces professionnels : « en 2017, sur 25 dossiers, 10 ou 11 concernaient l'ostréiculture », poursuit-il. Bien qu'encadré par de strictes conditions d'obtention (dont l'obligation de souscrire un emprunt bancaire au moins égal au montant du prêt d’honneur), ce type de financement présente de réels avantages. « l'un des intérêts réside, pour les banques, dans le fait de partager les risques. Pour le banquier, c'est une somme qu'il n'a pas besoin de prêter et pour le candidat, ce peut être l'amorce d'un prêt bancaire ; la validation du projet par les membres du comité du prêt d'honneur pouvant contribuer à convaincre la banque », note le Responsable. Des aménagements possibles au niveau du remboursement et un taux d'intérêt défiant toute concurrence : autant d'avantages qui facilitent l'installation de l’entrepreneur. « L'objectif étant de lui permettre de mettre toutes les chances de son côté. En 2015, début du prêt d'honneur dans le département, nous avons reçu quatre dossiers, puis en 2016 et 2017 : 25 chaque année. Le dispositif semble avoir trouvé son public en Gironde », conclut-il.

 chai binbin bis

Un naissain de jeunes entreprises

Outre des aides au financement, un solide encadrement facilite la réussite du nouvel entrepreneur. « J'ai été accompagné dans toutes mes démarches et j'ai pu suivre une formation dispensée par le GRETA sur tous les aspects du métier de patron ostréicole », précise Benjamin Livert. Fan de sa ville d'adoption, « belle et très bien située car moins loin que le Cap-Ferret, (elle) attire et retient de nombreux bordelais avec des animations tout au long de l'année », le jeune ostréiculteur prise aussi la solidarité entre professionnels et l'attractivité du métier pour les jeunes : « aujourd'hui, la plupart des cabanes sur Andernos ont été rachetées par des jeunes. La moyenne d'âge des chefs d'entreprises est de 28-30 ans et l'âge d'installation est de 25-26 ans », précise-t-il. Une activité qui demeure cependant minoritaire à Andernos avec une dizaine de patrons ostréicoles. Malgré la rudesse et des aléas du métier (« les périodes comme le mois de mai sont très compliquées pour gérer les stocks d'huîtres. On subit des pertes importantes. A cause du pollen et des changements de température de l'eau, la semaine dernière, j'ai dû jeter 100 kg d'huîtres marchandes »), il reste positif et envisage de passer de 6 à 12 tonnes d'huîtres dans les 2-3 premières années d'exploitation, avant de monter à 15 tonnes à partir de la 4em année. Trois tonnes supplémentaires qui seraient consacrées à la vente en gros aux autres ostréiculteurs. Outre l'extension de ses parcs, le développement de la vente en ligne fait également partie de ses projets phares (il expédie déjà ses coquillages vers Nice en 24h avec Chronopost). Et depuis peu, sa cabane (port ostréicole d'Andernos, 2em darse, N°41) est ouverte le week-end pour des dégustations et le sera tout l'été. Des réservations en dehors de ces périodes sont aussi possibles (benjamin.livert@hotmail.fr/06 77 19 07 27).

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11987
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr