aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Blonde d'Aquitaine et Bazadaise: opération séduction réussie à la Foire de Salamanque

11/09/2013 | Pour la Blonde, comme pour la Bazadaise, la Foire de Salamanque est incontournable pour la promotion de leur race au delà des Pyrénées

Une Blonde d'Aquitaine espagnole, prête à concourrir au Concours national de la Race sur la Foire de Salamanque

Le 8 septembre AGROMAQ, la Foire agricole de Salamanque, organisait une journée dédiée à l'Aquitaine. Un moment important qui marque le renforcement constant du partenariat établi entre l'agriculture de la province de Salamanque et l'Aquitaine. Mais au delà de l'évènement, c'est bien le renforcement des échanges et donc de la présence des races de chez nous dans les élevages de Castille-et-Léon et de l'Espagne entière dont il est question. L'effort porte principalement sur la Blonde d'Aquitaine et la Bazadaise. Si depuis 30 ans la Blonde gagne du terrain de manière visible, la Bazadaise quant elle ne demande qu'à renforcer son implantation sur la péninsule ibérique et a déjà quelques adeptes.

Les Blonde et les Bazadaise à l'accent espagnol, Javier Rodriguez Fernandez, vétérinaire de son état, peut en parler. Cela fait 20 ans qu'il travaille avec l'Aquitaine pour aider au développement de ces races sur le sol espagnol de Cantabrie, où il habite, mais aussi plus globalement sur l'ensemble du territoire castillan. Il est d'ailleurs le Secrétaire national de la race Bazadaise en Espagne. Mais sur cette race, il y a encore du travail à faire, «l'Espagne compte au total une petite dizaine de troupeaux qui rassemblent environ 300 mères», précise le vétérinaire, et c'est la Province de la Cantabrie, qui est en tête de peloton avec 5 troupeaux.

Convaincre les éleveurs

Le jeune teauraux bazadais venu du lycée agricole de Bazas, désormais madrilène

Il faut dire que dans ce coin du Nord ouest de l'Espagne, «ce qui intéresse beaucoup les éleveurs espagnols avec les Bazadaises ce sont les croisements. Elles ont des velages faciles, et du point de vue de la conformation bouchère, la bazadaise apporte un meilleure rendement à la Tudanca», explique Javier Rodriguez. En effet, la race locale de Cantabrie, voit ses fesses et ses cuisses s'arrondir quand son arbre généalogique contient quelques rameaux de Bazadaise...
Et pour convaincre plus encore les éleveurs espagnols de tous les atouts de la belle grise, Excellence Bazadaise, l'organisme de sélection de la race est venu cette année avec 2 jeunes animaux du lycée de Bazas, un taureau et une génisse. Bien sûr pour Emile Ribatet, Président de l'Organisme de sélection, l'idéal serait de parvenir à implanter la race pure. Mais pour ça il faut y aller par étape. «Nous devons arriver à implanter quelques animaux dans les élevages pour que les éleveurs voisins puissent les voir et constater de leurs yeux leur facilité d'élevage et leurs qualités bouchères». Preuve que la Bazadaise une fois implantée séduit, les 2 animaux partis de Bazas pour Salamanque resteront en Espagne, un couple d'éleveurs du côté de Madrid, lancé dans l'élevage de bazadaise depuis moins d'un an, s'en sont portés acquéreurs pour déjà agrandir leur troupeau. A ce rythme, les voisins s'y mettront certainement bientôt...

Blondes: "nette amélioration de la race" en Espagne

Philippe Basta, Président de l'OS Blonde d'Aquitaine et Emile Ribatet président de l'OS Bazadaise

La Blonde d'Aquitaine quant à elle, a quelques longueurs d'avance sur la discrète Bazadaise. Qualifiée devant la presse de « «Ferrrari» de la vache» par le Président de la Députation de Salamanque, son développement en Espagne reste un des objectifs forts des professionnels de l'agriculture d'Aquitaine. «Depuis une trentaine d'années que les échanges se font, la race commence à bien s'implanter en Espagne», concède Philippe Basta, le Président de l'OS Blond. Au delà du nombre de têtes c'est la qualité des animaux sur la Foire qui le frappe. «C'est la troisième fois que je viens en tant que Président de l'OS pour promouvoir notre race, et cette année l'amélioration est très nette par rapport aux 2 dernières années!» s'étonne-t-il. Et pour cause, les éleveurs espagnols de Blonde d'Aquitaine se structurent pour un meilleur accompagnement du développement de la race, explique-t-il. Et la Blonde s'impose en tant que race pure. « L'Espagne utilise beaucoup l'insémination artificielle avec des taureaux testés en France selon le schéma de sélection français. Résultat, leur troupeaux sont en constante progression».
Une progression que les experts ont pu apprécier lors du Concours national espagnol de Blonde d'Aquitaine organisé sur la Foire à l'occasion de la journée de l'Aquitaine. En guise de clin d'oeil au savoir-faire français, les juges, pour l'occasion étaient des français. Quant aux affaires, sans donner de chiffes, «le business commence à se développer énormément. A Salamanque, beaucoup d'éleveurs espagnols viennent nous voir et achètent ensuite. Et ça reste vraie, même dans le contexte de crise que connaît l'Espagne, qui est plus fort encore qu'en France. C'est une bonne chose pour nous».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1134
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr