aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Canards gras : un nouveau vide sanitaire jusqu'au 28 mai et toujours l'inquiétude et parfois la colère

03/04/2017 | Les producteurs de Chalosse et d'ailleurs pourront réintégrer des canards à partir du 29 mai

Canards

Du 17 avril au 28 mai, il n'y aura plus aucun canard ni aucune oie dans 1.134 communes du Sud-Ouest, des Landes au Gers, des Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Atlantiques et à la Haute-Garonne, et ce, dans « les zones concentrant de nombreux foyers et où des abattages préventifs ont été effectués conjointement à des interdictions de mise en place ». Six semaines de vide, presque comme l'an passé, pour éradiquer la grippe aviaire et retrouver des magrets frais dès septembre. En attendant le pacte pour la filière gras le 13 avril au ministère, les inquiétudes ne se tassent pas chez les éleveurs.

Les bâtiments vidés devront être entièrement nettoyés et désinfectés et les déjections animales évacuées des exploitations par les producteurs qui devront s'engager sur l'honneur à un respect strict des règles de biosécurité, avant tout retour de canetons. L'accent sera particulièrement mis sur le nettoyage et la désinfection des véhicules servant à transporter les animaux qui subiront de nouveaux tests de dépistage au cours de leur vie.
Si le Cifog (interprofession du foie gras) s'est félicité d'un calendrier qui permet « de voir le bout du tunnel », les petits producteurs sont plus circonspects. « Ce vide sanitaire vient un peu tard et il est un peu long, note Serge Mora, président du Modef Landes (exploitants familiaux) : des gaveurs qui ont dû arrêter depuis décembre ne pourront pas reprendre leur activité avant la mi-août, ça fait deux-tiers d'année sans travailler, or un paysan n'a pas vocation à être intermittent du spectacle !»

Quel approvisionnement en canetons ?Plus remontés sont les Canards en Colère : « quand on sait comment a été indemnisé le vide l'an dernier, on est en droit d'être en colère, tout le monde a perdu des sous, ils ont mis des pansements sur une hémorragie depuis le début, l'an passé on s'est retrouvé en slip, cette année ce sera à poil », estime Lionel Candelon, co-président de cette petite association, convoqué au tribunal pour avoir bâché des radars lors d'une opération coup de poing. Pendant ce temps, assure-t-il, les industriels écoulent, eux, leur stock de foie gras des pays de l'Est...

Autre souci, l'approvisionnement en heure des élevages en canetons car la quasi-totalité des reproducteurs de la zone, notamment dans les Landes, a été abattue... Et il n'est pas impossible qu'au-delà des arrivées de Vendée, quelques filières soient ravitaillées en animaux d'importation, craint-on.
Reste aussi les questions de la bande unique (canards de même âge dans une exploitation) et du confinement pendant les périodes sensibles de migrations de mi-novembre à mi-janvier. Le pacte qui doit être présenté au ministère le 13 avril devrait permettre le non-confinement dans les petits élevages autarciques produisant de A à Z sur leur site, croit savoir M. Mora, mais « il a fallu beaucoup batailler ». Le Modef avec la Confédération paysanne et la Maison du palmipède ont d'ailleurs lancé un pétition déjà signée par plus de 30.000 personnes (dont des députés EELV ou PCF et le critique gastronomique Perico Legasse) pour défendre l'élevage de plein air, gage d'« une production de qualité, respectueuse de l’Homme et de l’environnement ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
11362
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr