Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/20 | Clément Chambaud capture les « Nuits d’Estuaire »

    Lire

    Autodidacte passionné, le photographe professionnel Clément Chambaud met en valeur, à la lueur des étoiles, des paysages emblématiques de la Charente-Maritime et de la Gironde, faisant de l’Estuaire de la région et de l’océan Atlantique, ses véritables terrains de jeu. Il révèle au grand jour la beauté cachée dans les nuits les plus sombres de l'été. Suivez sa passion pour la nature, et contemplez le spectacle grandiose qu'offrent les astres. Une belle exposition, à découvrir dans la salle d’exposition du phare de Cordouan depuis le 1er août jusqu’au 1er novembre 2020.

  • 13/08/20 | Campings : une fréquentation en baisse en Poitou-Charentes

    Lire

    La Fédération de l'hôtellerie de plein air a réalisé en juillet une enquête de fréquentation des campings en juillet auprès de ses adhérents. Les taux d’occupation avoisinent les 50%, et 67% en locatif. En comparaison à juillet 2019, c'est une baisse de 20% de la clientèle française et de 50% de la clientèle étrangère. L’île de Ré semble moins touchée alors que les territoires intérieurs - Charente, Deux-Sèvres et Vienne - enregistrent un taux d’occupation de leurs campings plus faible.

  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Capr’inov : portrait d’un éleveur fermier lauréat du concours fromages

29/11/2018 | Aurélien Chevreau a gagné 7 des 240 médailles du concours de produits laitiers caprins transformés

Aurelien Chevreau est éleveur fermier caprin dans les Deux-Sèvres

Il avait présenté aux jurés de cette 7e édition de Capr’Inov la plupart des produits laitiers de sa ferme de Saint-Marc-la-Lande (79). Bien lui en aura pris, sa ferme a remporté 7 médailles, 3 d’argent et 4 de bronze, pour ses crottins, yaourts, bûches, tomes, Mothais-sur-feuille et pour son fromage « la surprise du chanteloup » en chèvre frais. Une jolie victoire pour cet exploitant installé seulement depuis fin 2014.

Chez les Chevreau, la ferme est une histoire de famille, ou plutôt de couple.  Dans leur vie d’avant, Aurélien Chevreau était salarié dans l’exploitation de melons d’un de ses oncles ; son épouse, secrétaire comptable dans un élevage bovin. Une envie commune de monter leur propre entreprise les a poussés vers la création de leur propre élevage. Originaires de Vendée, ils ont trouvé dans les Deux-Sèvres des terres pour s’installer et monter de toute pièce leur projet. « L’idée de départ, c’était d’avoir une exploitation autonome et donc de transformer nous-mêmes notre production pour pouvoir la vendre », explique Aurélien Chevreau, pour qui le fonctionnement en circuit-court est une autre garantie d’autonomie. L’élevage laitier s’impose comme une évidence. Le choix de l’animal vient dans un second temps : « C’est ma femme qui a choisi la chèvre, avec laquelle elle se sentait plus d’affinités qu’avec les bovins. Pour moi, l’animal n’avait pas trop d’importance, l’essentiel était que je puisse transformer le lait ». Aurélien Chevreau, lui, a plutôt des affinités pour le fromage, un produit qu’il adore aussi bien consommer que fabriquer. Il passe tout de même un an à se former avec Les Chevriers de Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre de la formation continue, puis auprès d’autres éleveurs fermiers de sa connaissance.

Quatre métiers, chacun son rôle

Le couple s’installe en novembre 2014 à Saint-Marc-la-Lande, et démarre sa production en février 2015. Sur l’exploitation, chacun occupe un rôle bien défini : « Elle s’occupe de la partie élevage des chèvres et de la reproduction, ainsi que de l’administratif, tandis que je me consacre à la transformation et à la vente de nos produits », explique Aurélien Chevreau, « Avoir chacun notre rôle et une fonction indépendante de l’autre, c’était un besoin important que nous avions identifié dès notre construction de projet ». Aujourd’hui, le couple possède 380 chèvres en lactation et transforme près de 25 000 litres de lait par an en une dizaine de produits laitiers : de la tome, des fromages de chèvre frais et secs à différents affinages, de la brique, du carré, et le fameux fromage deux-sévrien, le Mottais-sur-feuille. Depuis peu, Aurélien fabrique aussi des yaourts nature et à la confiture, dont il a présenté deux variantes au concours Capr’Inov.

Le bouche-à-oreille fonctionne

Tous les produits sont vendus en direct dans la boutique de la ferme, ainsi que sur les marchés de producteurs locaux. On les trouve également chez quelques revendeurs dans un périmètre de 60, 70km autour de Saint-Marc. « Je n’ai même pas eu besoin de démarcher, le bouche-à-oreille à fonctionné et les gens sont venus me chercher », s’étonne encore Aurélien Chevreau, qui constate une forte demande, en particulier sur les yaourts. « Les enfants aiment ça, y compris la viande de chèvre », constate Aurélien Chevreau, qui vend également un peu de viande caprine, y compris des saucissons. Ils fournissent d’ailleurs le collège de Mazières-en-Gâtine en produits laitiers, ainsi que la cantine de leur village. Aujourd’hui, les Chevreau aimeraient continuer à développer leur réseau commercial en circuit court. « Mais pour ça on aurait besoin de main d’œuvre et c’est difficile de trouver des jeunes motivés ». Avis aux amateurs.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12305
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr