Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Les 28 et 29 avril, c'est la troisième édition du Printemps de Caudéran (Bordeaux). Au menu : animations sur la nature, le jardin, ateliers de bouturage ou musique végétale (!). Un programme éclectique à retrouver sur www.bordeaux.fr/e149093

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/18 | Pêche et coquillage interdits sur le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Ce jeudi, la préfecture de la Gironde a prononcé une interdiction temporaire de la pêche et de la consommation de coquillages (sauf les huîtres) dans le secteur Aval du Bassin d'Arcachon. Cette décision fait suite à des analyses effectuées par le réseau de surveillance de l'IFREMER, qui ont révélé "la contamination des moules, en provenance du banc d’Arguin et des passes, par les toxines lipophiles". Quant-à-savoir jusqu'à quand cette mesure sera effective, la préfecture précise qu'elle sera levée "dès lors que les analyses établiront la bonne qualité sanitaire des coquillages dans cette zone".

  • 26/04/18 | Pas de court-jus pour la Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Dans un bilan de productivité dévoilé ce mardi, l'antenne régionale d'RTE (filiale d'EDF) a dévoilé les chiffres du bilan électrique de la Nouvelle Aquitaine en 2017. Conclusion : avec 2,5 TWh, elle est la première région productrice d'énergie solaire en France, sa production d'énergie éolienne a bondi de 30% (1,2 TWh), la part du renouvelable atteint le seuil de 10% de la production régionale (5,3 TWh). D'ici 2022, RTE prévoit d'investir près de 550M€ pour l'amélioration du réseau régional dont la production annuelle, toutes filières confondues, "a dépassé de plus d’un tiers la consommation régionale en 2017".

  • 25/04/18 | Les logiciels libres à la une en novembre

    Lire

    Les 6 et 7 novembre, le pôle de compétences en logiciels libres Aquinetic (basé à Pessac) organise une nouvelle manifestation professionnelle d'envergure internationale autour du logiciel libre: B-Boost. Avec pour thème «Open Digital Transformation», l'évènement s'articulera autour des notions d'expertise (90 conférences sur 2 jours) et de business (30 stands d'entreprises Open-source de Nouvelle-Aquitaine et de toute la France). Appuyé par de nombreux acteurs nationaux et locaux, le pôle vient d'obtenir un soutien de 75 000€ voté par les élus régionaux ce 23 avril pour l'organisation de ce rendez-vous.

  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | ALPC: de la région au monde, difficile situation pour l'agriculture

12/03/2016 | La Chambre régionale d'Agriculture Aquitaine Limousin Poitou-Charentes a tenu sa première session ce 11 mars à Gradignan dans les locaux de l'école Bordeaux Sciences Agro

Session chambre régionale d'agriculture ALPC du 11 mars 2015

Les deux-tiers des 150 élus professionnels de chacune des 3 ex Chambres régionales désormais unifiées étaient présents pour cette première session bordelaise. L'occasion d'évoquer, autour de la nouvelle Grande chambre, un certain nombre de dossiers liés à la finalisation de sa mise en place ainsi que le suivi de l'actualité agricole régionale. Dans l'après-midi, la session a pris une tournure très économique, présentant les grandes données de la Région à taille ALPC, avant de prendre le pouls, inquiétant, de la situation agricole mondiale, puis, de faire le focus sur chacune des filières agricoles végétales et animales de la région ALPC. Une journée chargée.

Un peu moins de 150 élus, un budget consolidé de 14M€ et environ 110 agents dont 78 salariés embauchés au 1er janvier (les autres étant des agents mis à disposition). Voilà un premier profil de cette nouvelle Chambre régionale de l'Agriculture ALPC. Une incertitude encore, le lieu de son siège. Dans la matinée, les élus ont voté pour un résultat au final serré : Bordeaux l'emporte sur Limoges, avec deux voix d'avance. Une victoire maigre, qui en l'absence d'un vote obtenu à la majorité absolue, donnera le mot final de l'emplacement du siège au Préfet. Si Bordeaux a pour elle l'atout, notamment d'être la capitale régionale, Limoges, est la ville où la DRAAF, interlocuteur privilégié de la Chambre d'agriculture, pour les questions en lien avec l'Etat, et la PAC, a gardé son siège régional suite à la réforme...

Négociations sur le temps de travailAutre sujet lié à l'organisation du travail au sein de cette nouvelle grande chambre régionale : des commissions et comités d'orientation ont été mis en place à travers vingt thématiques. La différence essentielle ? Les comités d'orientation sont ouverts à d'autres structures. Autre sujet de discussion « interne », la question de la durée du travail des agents des chambres consulaires agricoles. Réforme et mutualisation oblige, il s'agit de mettre les agents de chacune des chambres aux mêmes conditions de travail, ce qui n'est pas le cas actuellement. Une phase de négociation reprise en main au niveau régional et départemental, puisque sur le sujet, l'APCA (le niveau national) semble briller par une situation de blocage, et donc d'absence... « On essaie de négocier établissement par établissement. Nous souhaitons garder les effectifs et les moyens de travail que nous avons sur le territoire, pour ça nous demandons un effort aux salariés de 8 heures de travail, récupérés par le rachat de RTT. L'objectif est d'avoir plus de personnel disponible pour pouvoir effectuer les prestations individuelles auprès des agriculteurs. Des prestations de conseils et de services qui seraient pour les Chambres, une manière de compensation de la baisse de leurs recettes » , explique Dominique Graciet le Président de la Chambre régionale ALPC, qui se donne jusqu'au 31 mars pour aboutir au niveau d'ALPC. A défaut, c'est la loi sur les 35 heures qui s'appliquera. Enfin, dernier point de « cuisine interne » : le lancement du processus de recrutement d'un directeur régional ALPC. Ils étaient 40 en lice, mais d'ici la mi avril, il n'en restera qu'un... dont le bureau sera à Bordeaux.

La BPI, "totalement inopérante"Mais, bien sûr, les questions d'actualité ont également été traitées lors de cette matinée. Parmi elles, le plan de sauvegarde de l'élevage auquel 6600 éleveurs se sont inscrits, mais qui se démarque par un regret pour le Président de la Chambre régionale : « L'absence d'intervention de la Banque Publique d'Investissement. Elle a été totalement inopérante, par manque d'habitude sans doute, et n'a pas été actionnée par le réseau bancaire... » De quoi en effet être amer, puisqu'au niveau national le plan prévoyait qu'elle puisse garantir jusqu'à 500 millions d'euros de crédit bancaire de trésorerie aux entreprises pour faire face à l'ensemble des besoins des éleveurs....
Sur la crise aviaire qui touche la filière palmipède à foie gras, « si 105 M€ ont été promis à la production, et qu'on se prépare à mettre en œuvre les procédures de dédommagement, nous avons quelques inquiétudes sur les délais de paiements. Quant aux acteurs de l'aval, très très peu d'aides sont envisagées, pourtant beaucoup doivent faire face à du chômage technique avec un reste à payer très important. Un effort de la part de l'Etat sur les impôts et taxes serait le bienvenu, mais il n'y a rien pour le moment », constate Dominique Graciet, qui verrait également d'un bon œil, une intervention de la BPI, « pour avoir du cash ne serait que pour payer les éleveurs, lors de la reprise de l'activité...»
Enfin troisième sujet d'actualité, la Fièvre Catarrhale Ovine à propos de laquelle a été mis sur la table une enveloppe 30 M€, « mais dont on ne connaît pas encore les modalités d'application.... » regrette là encore le Président Graciet.

Monde: une « indéniable crise agricole structurelle »Une somme de dossiers, qui outre des sujets sanitaires, se font le reflet régional des crises de production nationales... Celles-ci, elles-même inscrites dans un contexte agricole international bien peu réjouissant, comme l'a démontré l'économiste Thierry Pouch dans une intervention de l'après midi. Une dégradation sur laquelle il pose en réalité, bien plus qu'une conjoncture, le diagnostic d'une « indéniable crise agricole structurelle », aux perspectives peu réjouissantes... Une dégradation qui n'épargne aucun des principaux pays producteurs de l'UE, pas même l'Allemagne. Et les causes sont nombreuses et cumulatives. Parmi elles, la forte dégradation de la croissance de la Chine, l'effondrement des cours du pétrole, qui si il fait baisser le prix à la pompe ici, entraîne dans les pays pétroliers pays jusque-là fortement importateur de céréales, des baisses de budget sur leur importation, ou encore, l'embargo russe « catastrophique », qui a mécaniquement entraîné une forte contraction des débouchés russes, mais également créée une intensification de la concurrence intra-européenne, ouvrant au passage de nouveaux marchés (russes donc) pour des pays tiers comme le Brésil ou Chili...

...et des menacesEt les perspectives présentées par l'économiste n'ont pas rassuré l'assistance des professionnels. Car outre l'addition des ces causes, Thierry Pouch, n'est pas optimiste sur le retour promis du sacro saint « cycle haussier » des produits agricoles. Pire, les négociations transatlantiques en cours entre l'Union européenne et les Etats-Unis, font selon lui peser une menace supplémentaire pour l'agriculture européenne et donc française.
Globalement parlant, les impacts de ce traité pourraient apporter, en volume et en pourcentage, "des gains deux fois plus élevées pour les USA que pour l'UE", et des pertes importantes sur le marché infra-communautaire. Il est notamment évalué qu'au niveau communautaire, et c'est l'exemple le plus fort, la viande rouge pourrait perdre jusqu'à 10% de sa production, là où dans le même temps le gain serait de 6% pour les USA... Mais ce traité n'est pas la seule menace, d'autres négociations sont en cours, notamment avec le MERCOSUR, qui met également la viande en ligne de mire avec un risque de recul d'environ 30% côté européen...
La relative "bonne nouvelle", c'est que, pour l'heure, rien n'est encore signé et les clivages entre les négociateurs restent, semblent-ils, importants.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10222
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Présentation du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine en présence de Pontacq, le bélier mascotte de l'édition 2018 Agriculture | 27/04/2018

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: 40 000 m² d'échange et de découverte

Thierry Vergner, Conseiller Safer, Bertrand Massonie, gérant de la société d'exploitation du Château Perron ( Lalande-de-Pomerol)et Yves Crouvezier, son partenaire au sein d'un bail à métayage de long terme Agriculture | 25/04/2018

Entre opportunité foncière et recherche d'investisseurs extérieurs, la concordance des temps selon la Safer

David et Fabien Prudhomme Agriculture | 25/04/2018

Fabien et David Prudhomme ont su se diversifier et rebondir

Olivia Quillet Agriculture | 24/04/2018

Olivia Quillet éleveuse de poulets bio a relevé le défi: Du Val de Marne en Gironde

nacelle de récolte pour l’arboriculture construite par SOLHEAD Agriculture | 22/04/2018

1er Colloque du Cluster Machinisme

Emilie Moureu, jeune installée dans les Landes (Villenave), sur une surface de 90 ha, en légumes bio plein champ Agriculture | 22/04/2018

Emilie Moureu, productrice de légumes bio plein champ: "l'apprentissage m'a épanouie"

Stéphanie Gressier, directrice de la Safer Dordogne Agriculture | 21/04/2018

Périgueux et Bergerac mitonnent leur projet alimentaire avec l'aide de la Safer

Franck Dubourdieu Agriculture | 19/04/2018

Interview: Franck Dubourdieu, le vin bio avance-t-il vraiment ?

Thomas Singer, 26 ans, jeune installé sur le GAEC familial Des Bois Clairs (Les Eglisottes et Chalaures en Gironde), au côté de son frère David Agriculture | 15/04/2018

Thomas Singer, une histoire de famille et de bovins lait

Ludovic Charbonnier, responsable Marché Agriculture, Forêt et Mer au Crédit Agricole d'Aquitaine Agriculture | 15/04/2018

Interview: Ludovic Charbonnier: le Crédit Agricole entend coller aux nouvelles formes de l'installation

Michel Campagnaud, à 58 ans, prend la direction de la Chambre d'agriculture de la Dordogne Agriculture | 12/04/2018

Michel Campagnaud, nouveau directeur de la chambre d'agriculture de la Dordogne

Les vaches Bordelaises en pâturage Agriculture | 11/04/2018

Le Conservatoire des races Aquitaine et CEVA Santé Animale alliés pour l'agrobiodiversité

Virginie Oyhenart, installée en 2015 sur l'exploitation familiale (ovin lait) à Méharin elle y a développé un atelier de transformation du lait en fromage Agriculture | 08/04/2018

Virginie Oyhenart: du Bleu de brebis au pays de l'Ossau-Iraty

Elevage de poulets en liberté dans Les Landes. Cabane. Agriculture | 08/04/2018

Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine : "Parlons agriculture(s), parlons installation(s)!"

Le 20 mars 2018 à Bordeaux, les responsables du pôle de compétitivité spécialisé dans l'agriculture et l'agroalimentaire ont font le point sur l'année écoulée « menée tambour battant ». Agriculture | 20/03/2018

Agri Sud-Ouest Innovation: l'année de tous les développements