Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

01/10/20 : Conçue pour la plateforme web de France TV, Girlsquad est une fiction audiovisuelle pour adolescents de 10x22 minutes. Accompagné par le BAT 40, le tournage a débuté le 24 septembre et s’étale sur 25 jours entre Dax, Seignosse et Capbreton.

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/10/20 | Une trentaine d'agents du ministère de l'économie rejoindront Bergerac en 2021

    Lire

    Entre 25 et 30 agents du ministère de l'Economie vont rejoindre le service des impôts de Bergerac. La décision a été annoncée ce 30 septembre. Ces fonctionnaires appartiennent au service de l'appui à la publicité foncière. Ils rejoindront la Dordogne en septembre 2021. La mairie va les accueillir et favoriser l'intégration des fonctionnaires qui viendront sur la base du volontariat. C'est une décision prise dans un plus large plan de redistribution des moyens de l'Etat dans les villes moyennes.

  • 01/10/20 | Le Championnat de tir aux armes préhistoriques se tient au Musée des Tumulus

    Lire

    Les 3 et 4 octobre, le Musée des Tumulus à Bougon dans les Deux-Sèvres accueille la 32ème manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Au programme de ce week-end, le public pourra observer des démonstrations de tir à l’arc préhistorique ou de tir à la sarbacane mais aussi voir l’épreuve de tir au propulseur préhistorique. L’entrée est gratuite le samedi.

  • 01/10/20 | Extension du port du masque à La Rochelle

    Lire

    En juillet, le maire de La Rochelle avait pris un arrêté pour obliger le port du masque en centre-ville - toujours en vigueur. Le préfet du 17 vient de prendre un nouvel arrêté pour étendre la mesure à l'ensemble de l'agglomération rochelaise, à partir du 1er octobre. Sont concernés les marchés, alimentaires ou non; les établissements scolaires et universitaires dans un périmètre de 50 m, entre 7h et 19h ; les centres commerciaux et leurs abords, parking inclus ; tous les lieux publics clos.

  • 01/10/20 | Les rassemblements de plus de 30 personnes interdits en Charente et en Vienne

    Lire

    En Charente et dans la Vienne, les rassemblements de plus de 30 personnes dans des lieux recevant du public sont désormais interdits jusqu'au 12 octobre. La raison? Les deux départements viennent de passer en "zone d'alerte", selon la nouvelle classification Covid de l'Etat, qui signale une forte activité du virus. Les arrêtés préfectoraux ciblent en particulier les "évènements festifs" - fêtes locales, de familles ou étudiantes. L'activité professionnelle ou associative n'est pas concernée.

  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Chambre d’agriculture de Charente-Maritime : les nouvelles orientations pour 2025

25/11/2019 | Le conseil de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime s’est réuni le 22 novembre à La Rochelle autour de ses projets à l’horizon 2025

Stales au Salon Balade à la Ferme en 2017

C’était leur premier conseil depuis les élections de la Chambre, en mars. Les élus se sont réunis pour débattre des prochaines orientations à mettre en place entre 2020 et 2025. La Chambre veut notamment lancer un « plan stratégique agricole départemental » qui intégrera l’accompagnement des agriculteurs tout au long de leur carrière, de l’installation à la transmission en fin de carrière, en passant par ses mutations économiques en cours de parcours. L’ « agri-bashing » a également été au cœur des débats de cette session.

« Le plan stratégique agricole » se devra d’être une déclinaison départementale d’un plan national, lancé par la plus haute instance des Chambres d’agriculture, celle de Paris. Ce plan d’actions repose sur trois grands thèmes : « accompagner l’agriculteur dans ses transitions économiques, sociétales et climatiques » ; « créer plus de valeur dans les territoires » ; « faire dialoguer agriculture et société ».  La Chambre de Charente-Maritime a donc lancé une réflexion sur ses applications locales. Comme elle a déjà mis en place un dispositif pour accompagner les agriculteurs dans la transmission et l’installation, il lui reste à échafauder un plan d’actions pour les accompagner dans les mutations de leur exploitation : vers la bio, le circuit-court, la méthanisation, le solaire, etc. A l’instar de la transmission/installation, la Chambre compte dédier un service spécifique à ce suivi.  « On va également s’appuyer sur les collectivités locales. Pour les circuits-courts, on travaille déjà avec le dispositif du Département (« Plus de 17 dans l’assiette », NDLR) pour favoriser les débouchés, notamment sur la restauration scolaire, les boutiques ou des marchés fermiers. Et on voit des agriculteurs s’installer en petite surface et en vente directe », rappelle le président de la Chambre Luc Servant. « On s’engage à aller rencontrer les exploitants et à mettre en place un conseil stratégique pour leur donner des outils pour aller vers cette transition, les accompagner de manière individuelle ou collective, en les mettant aussi en lien avec les dispositifs départementaux ou régionaux qui suivent ce type de projets », poursuit le président, insistant sur le fait qu’en matière de transition, « il n’y a pas un modèle mais des modèles, chaque exploitation doit évoluer de manière différente, en fonction de ses spécificités ». Il constate d’ailleurs que si les plus jeunes s’y mettent facilement, le frein pour sauter le pas chez les anciens est plus lié à un manque de connaissance et des difficultés à se projeter qu’un réel manque de motivation.

Accompagner vers les nouveaux modèles

Pour aider les agriculteurs à aller vers de nouveaux modèles, y compris complémentaires à l’existant, la Chambre s’appuie sur des fermes pilotes - de la méthanisation à la réduction des intrants – pour proposer des solutions concrètes. Objectif : leur permettre de « faire des économies en maintenant le niveau de production. » La Chambre compte solliciter les collectivités locales pour qu’elles accompagnent également ces mutations dans le cadre d’un projet de territoire, par exemple d’agro-tourisme, de développement du circuit-court ou d’énergies en agro-foresterie. Le développement de l’un doit s’accompagner de celui de l’autre. « Les collectivités sont en recherche d’une valeur ajoutée de leur agriculture de leur territoire », assure le directeur de la Chambre Pol Lefebvre.

Renouer le dialogue avec la population

Concernant le volet « faire dialoguer agriculture et société », la Chambre 17 planche également sur plusieurs pistes. Objectif : lutter contre l’ « agri-bashing ». Le phénomène n’est pas nouveau mais « Les agriculteurs ont toujours l’impression d’être montré du doigts et villipendés pour leurs pratiques agricoles, quel que soit le type d’agriculture », note Luc Servant. A travers « le plan stratégique agricole », la Chambre compte leur fournir des « outils de communication pour dialoguer avec le public ».  Cela passe notamment par des formations à la vidéo et aux réseaux sociaux, afin qu’ils deviennent leurs propres ambassadeurs. Ou des accompagnements pour organiser des marchés fermiers ou des portes ouvertes à la ferme. « Nous avons l’exemple récent d’un agriculteur de La Jarne, qui nous a appelé parce que c’était compliqué avec le voisinage et qu’il ne savait plus quoi faire », relate Luc Servant, «  On a organisé avec lui une journée porte ouverte de sa ferme, quelques riverains sont venus, il leur a fait visiter, leur a expliqué son travail, les gens étaient intéressés ».  Les salons comme Balade à la ferme restent également un vecteur essentiel de communication vers le grand public sur lesquels la Chambre compte s’appuyer. Le prochain Balade à la ferme se tiendra début décembre 2020 à La Rochelle.

La fusion des chambres, quelle suite ?

D’un côté, la mise en commun de services entre la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et celle des Deux-Sèvres va se poursuivre.  De l’autre, la Chambre 17/79 réfléchit avec la Chambre régionale à des mutualisations de moyens sans perdre son indépendance sur les actions de terrain : sur la communication à l’échelle régionale, l’administratif, les ressources humaines et les finances. « Le suivi des agriculteurs restera local », assure Pol Lefebvre. Une réflexion est engagée sur l’aspect juridique de la structure et de sa gouvernance légale.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8077
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr