Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Chroniques de l'agronome par Opaline Lysiak

11/05/2012 | Florine Guelet en stage de Bordeaux-Sciences Agro à Limoux, au coeur du vignoble, y cultive le goût de la biodiversité

Chroniques de l'agronome

Voilà déjà deux mois que les futurs ingénieurs agronomes de l’école Bordeaux Sciences Agro, ont commencé leur stage de fin d’études. C’est une période suffisamment longue pour prendre du recul par rapport à leur mission. C’est avec Florine Guelet, en stage à Limoux (Languedoc Roussillon) que nous entamons les Chroniques de l’Agronome, série de rencontres avec ceux qui demain, contribueront, par leurs multiples métiers et plus ou moins directement, à relever le défi de nourrir la planète…

Voilà déjà deux mois que les futurs ingénieurs agronomes de l’école Bordeaux Sciences Agro, ont commencé leur stage de fin d’études. C’est une période suffisamment longue pour prendre du recul par rapport à leur mission. C’est avec Florine Guelet, en stage à Limoux (Languedoc Roussillon) que nous entamons les Chroniques de l’Agronome, série de rencontres avec ceux qui demain, contribueront, par leurs multiples métiers et plus ou moins directement, à relever le défi de nourrir la planète…

 « L’agriculture est le premier facteur anthropique qui influence la biodiversité ! » me lance Florine, avant même que j’ai pu formellement entamer l’interview. C’est vrai, quand on y pense : lorsque l’on regarde défiler le paysage, en train ou en voiture, la place qu’y occupent les champs, les prairies, est pour nous évidente. Aussi, très peu de gens font le lien entre la place de l’agriculture dans le paysage et la situation de la biodiversité. C’est ce constat qui a guidé la recherche de stage de fin d’études de Florine : « 70% du paysage français est agricole. Nous avions déjà travaillé sur le thème de la biodiversité en milieu agricole en troisième année, et cela m’avait plu. En plus, je souhaitais faire de la recherche appliquée, dans l’objectif de faire éventuellement une thèse ». Elle s’est donc engagée pendant 6 mois au sein de la cellule VITINNOV, adossée à Bordeaux Sciences Agro, l’école où elle s’est spécialisée en Gestion Intégrée des Agrosystèmes et des Paysages (option GIAP).  L’équipe de Vitinnov coordonne entre autres le projet européen Life + Biodivine, dont l’objectif est de mesurer la biodiversité par des méthodes adaptées, et voir quelle est l’influence des aménagements paysagers sur celle-ci.  Le projet est né de la rencontre de l’équipe de Maarten Van Helden, enseignant chercheur à Bordeaux Sciences Agro, avec l’équipe du Pôle National Durable de l’Institut de la Vigne et du Vin, dirigée par Joël Rochard.

« Il y a deux volets dans Biodivine, précise Florine. La recherche appliquée d’une part et les actions d’autre part, principalement l’aménagement des parcelles pour favoriser la biodiversité. Pour le moment on en est toujours au premier volet pour lequel sept sites pilotes ont été choisis en Europe, parmi lesquels celui du vignoble Limouxin ». Florine a donc quitté sa Bretagne natale pour Limoux, où elle doit étudier l’influence du paysage sur la biodiversité en milieu viticole. L’indicateur choisi, qui est le même pour tous les relevés du projet, est la diversité des arthropodes, l’embranchement qui possède le plus d’espèces et d’individus de tout le règne animal. En plus, les arthropodes sont très sensibles aux facteurs extérieurs ; un faible changement dans l’environnement peut entraîner une grande variation de leur diversité et leur nombre. Bref, un excellent indicateur de mesure de la biodiversité. Sur le terrain, ce sont principalement les insectes et arachnides que Florine analysera : « le vignoble Limouxin compte 7800 hectares. J’ai choisi de répartir sur cette surface 25 pièges, dans des parcelles viticoles que j’aurai choisies en faisant varier au maximum le paysage qui les entoure, pour pouvoir faire le lien entre les individus que j’aurai piégés et le paysage ».

Sur le terrain

Concrètement, comment s’organise une semaine « type » ? Tous les lundis, de 7h à 19h, Florine est sur le terrain : elle fait le tour de ses parcelles pour récupérer le contenu de ses pièges… qu’elle analysera tout le reste de la semaine, au laboratoire. Plus tard, lorsqu’elle aura une idée de ses résultats, elle pourra commencer à intervenir auprès des viticulteurs. « Comme le projet existe depuis quelques années, les viticulteurs le connaissent. Ils sont déjà un peu sensibilisés à la problématique. Mais en leur montrant les résultats de mes recherches, j’espère leur faire comprendre à quel point la biodiversité est importante en tant que telle, et surtout, pour eux ! Le paysage viticole est un écosystème, et  au final, s’ils adaptent leurs pratiques afin de préserver la biodiversité, cela diminuera par exemple la pression d’insectes ravageurs » explique la jeune bretonne. Finalement Florine est très satisfaite de son stage : un thème qu’elle adore, une partie terrain, du contact avec le milieu viticole… « C’est vraiment ce que je veux faire plus tard ! Ce stage m’apporte énormément d’indépendance et d’autonomie. Je suis impressionnée par les compétences que j’exerce, en animation et en communication. Par exemple, on n’a pas l’occasion, en école d’ingénieur, d’interagir avec les professionnels et d’adapter notre discours à l’interlocuteur. En fait… improviser, ça s’entraîne ! ».

Raisin sur le gâteau, ce ne sont pas seulement des compétences que Florine récolte, mais des bouteilles… Les professionnels sont généreux, et certains journalistes d’Aqui! auront eu l’occasion de déguster la fameuse Blanquette de Limoux, dans les coulisses...

Opaline Lysiak
Par Opaline Lysiak

Crédit Photo : Opaline Lysiak

Partager sur Facebook
Vu par vous
1829
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr