Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Chroniques de l'agronome: Opaline Lysiak du Parc du Gâtinais au lycée de Saint-Yriex la Perche

16/04/2013 | Opaline Lysiak recevait il y a quelques jours à Bordeaux Sciences Agro son diplôme; occasion de l'entendre évoquer sa propre " Chronique" et son nouveau métier

Opaline Lysiak

"Bordeaux Sciences Agro" sur le campus bordelais est un haut lieu de la formation pour les jeunes que passionne l'agronomie, la biologie, les métiers de l'agriculture... étudiants pour qui, désormais, développement économique rime, naturellement, avec développement durable. Rencontrée lors d'un salon régional de l'agriculture où elle mit en évidence, outre sa curiosité, un vrai talent d'écriture, Opaline proposa à Aqui.fr d'y tenir une "Chronique de l'Agronome", une jolie occasion de conjuguer son goût des mots et la présentation de quelques stages originaux dévolus à ses ami(e)s étudiant(e)s. Son tour est venu et Opaline évoque, ici, sa belle mission au sein du Parc du Gâtinais et...ses premiers pas de jeune prof au lycée de Saint-Yriex la Perche en Limousin.

@qui! -  Que s'est-il passé depuis que tu as terminé ta scolarité à Bordeaux-Sciences Agro?
Opaline Lysiak
- J'ai commencé un stage début mars 2012, dans le Parc naturel régional du Gâtinais français. Les premiers parcs ont été crées en 1969; aujourd'hui il en existe quarante huit! Les principales missions d'un Parc régional c'est, bien sûr, de préserver l'environnement mais aussi de développer économiquement une région en éduquant au développement durable. Petit rappel: dans la cadre de la mission développement économique il existe une marque Parc qui est un signe de qualité. Et dans cette marque il y a différentes règles à respecter pour créer un produit. C'est une marque unique que l'on ne trouve que dans les parcs naturels ; c'est comme cela qu'il existe en France plus de 300 produits, services, savoir faire "marqués"

@! - Revenons au Parc du Gâtinais. Quelles étaient tes missions particulières?
O.L. - Je devais m'atteler à trois produits: la poule du Gâtinais, le miel du Gâtinais et le cresson. Il s'agissait, ainsi, de créer le cahier des charges pour la marque volaille de race Gâtinaise, produit du parc naturel, d'entreprendre un travail avec des éleveurs qui n'étaient plus qu'au nombre de trois. Savoir comment produire, quelles règles respecter pour pouvoir obtenir la marque. Des règles environnementales notamment, par exemple la gestion des déchets sur l'exploitation, l'alimentation des animaux, l'espace pour chaque poule en extérieur et, entre autre, le nombre de jours qu'elle doivent y passer .... Autre caractéristique importante: sur le plan commercial la vente directe est privilégiée. Le gros de mon travail (70%) je l'ai consacré à la poule du Gâtinais.

Le miel du Gâtinais et le cresson bénéficiaient, eux, déjà, d'une marque mais il fallait remettre à jour le cahier des charges existant depuis douze ans. Pour le cresson beaucoup de producteurs avaient cessé leur activité car c'est une filière en détresse; il s'agissait de mettre à jour un cahier des charges pour participer à la relance de la production. Quant au miel, là-aussi, une actualisation était nécessaire destinée à tous les produits de la ruche; les apiculteurs  produisent aussi de la gelée royale. Il s'agissait également de contribuer à l'organisation de la filière et voir comment les producteurs pouvaient s'entre-aider.

Ce stage a duré de mars 2012 au 28 août. J'ai rendu mon rapport de stage le 28 août;.. et une semaine plus tard j'entrais au Lycée La Faye de Saint Yriex la Perche, en Haute-Vienne, comme professeur d'agronomie.

@! -  Tu passes donc, sans transition, de la poule et du miel du Gâtinais aux lycéens. Comment en es tu arrivée là?
O.L
- D'abord il faut faire un peu d'histoire et rappeler comment j' y suis entrée. Dès la première année à l'Enita ( devenue Bordeaux Sciences Agro) on peut devenir fonctionnaire. Pour cela il faut cocher une case... et terminer parmi les premiers du concours, ce qui m'est arrivé. J'étais contente ... Ainsi j'étais payée pendant mes études, au smic, et en échange je dois trois ans à l'Etat. 80% des postes ouverts sont des postes de professeurs mais 20% peuvent être chargés de mission, de projet. J'ai choisi l'enseignement.

@! - Tu as franchi le pas sans véritable formation pédagogique
O.L -  Sept postes ont été proposés en février 2012. Le poste de Saint Yriex la Perche m'a été proposé. J'ai vingt heures de cours par semaine; j'enseigne l'agronomie, la biologie de la quatrième à la terminale. Dans ce lycée les options concernent tout ce qui est agro-équipement, matériel de l'agriculture et productions animales. J'enseigne à une centaine d'élèves dont deux filles. C'est dur car je n'ai pas vraiment de méthode pédagogique mais c'est quelque part aussi un avantage car je ne suis pas formatée.

Avec les quatrième j'y arrive mieux : leur niveau en agronomie et biologie est plus faible; je peux mettre toute mon énergie dans la pédagogie alors que pour les classes de terminale et de première mon travail de recherche est important et j'ai moins de temps à consacrer à la pédagogie.

@! - A vingt quatre ans voilà un challenge formidable , passer presque sans transition des études à l'enseignement... Qu'est ce que cela t'apprend sur ces jeunes?
O.L. -  C'est passionnant. J'y prends beaucoup de plaisir. J'ai beaucoup de surprises; tous les jours c'est différent, il n'y a aucune routine; j'apprends à ne pas casser leur créativité. Copier les bons côtés des profs qu'on a eus et éviter les cotés des profs qui nous ont enfoncés. Aujourd'hui, l'école casse la créativité de certains élèves qui ne sont pas forcément dans le moule. Il faut réussir aussi à gérer un groupe hétérogène, tenir compte des handicaps. Il y a aujourd'hui 15% de dyslexiques dans l'enseignement agricole. Cela m'apprend à être patiente. Les élèves m'apprennent beaucoup sur l'agro-équipement. La plupart des élèves sont contre le bio tout simplement parce que leurs parents ont des modes de productions très anciens en Limousin. Mais il arrive que je vois des étoiles dans les yeux des élèves; alors je me dis: "tu as réussi à leur faire passer quelque chose. Actuellement nous sommes sur un projet "Observatoire participatif du vers de terre". L'idée c'est de faire sortir ces vers de terre du sol avec un mélange d'eau et de moutarde. C'est un projet national de science participative ou comment faire participer le citoyen, jardinier, agriculteur, lycéen pour comparer la quantité de vers de terre dans le sol. Les vers de terre dégradent la matière organique, la rendent assimilable aux plantes et aérent le sol. On peut aisément les faire sortir: ce sont de bons indicateurs  d'un sol en bonne santé. J'ai décidé de faire participer trois classes à ce projet. Recette: sur un mètre carré il faut dans un arrosoir de dix litres d'eau verser un pot de moutarde de 300 grammes mélanger et arroser....  On attend que les vers de terre sortent; on les compte et mesure la diversité. Il faut trois fois un mètre carré sur une parcelle; on compare des sols qui ont hébergé des cultures différentes un sol qui a reçu des pesticides pendant dix ans, un sol qui a été labouré ou pas, une prairie totalement naturelle et on voit ce que ça donne. Le temps des résultats n'est pas encore venu mais il est attendu.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1920
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
nacelle de récolte pour l’arboriculture construite par SOLHEAD Agriculture | 22/04/2018

1er Colloque du Cluster Machinisme

Emilie Moureu, jeune installée dans les Landes (Villenave), sur une surface de 90 ha, en légumes bio plein champ Agriculture | 22/04/2018

Emilie Moureu, productrice de légumes bio plein champ: "l'apprentissage m'a épanouie"

Stéphanie Gressier, directrice de la Safer Dordogne Agriculture | 21/04/2018

Périgueux et Bergerac mitonnent leur projet alimentaire avec l'aide de la Safer

Franck Dubourdieu Agriculture | 19/04/2018

Interview: Franck Dubourdieu, le vin bio avance-t-il vraiment ?

Thomas Singer, 26 ans, jeune installé sur le GAEC familial Des Bois Clairs (Les Eglisottes et Chalaures en Gironde), au côté de son frère David Agriculture | 15/04/2018

Thomas Singer, une histoire de famille et de bovins lait

Ludovic Charbonnier, responsable Marché Agriculture, Forêt et Mer au Crédit Agricole d'Aquitaine Agriculture | 15/04/2018

Interview: Ludovic Charbonnier: le Crédit Agricole entend coller aux nouvelles formes de l'installation

Michel Campagnaud, à 58 ans, prend la direction de la Chambre d'agriculture de la Dordogne Agriculture | 12/04/2018

Michel Campagnaud, nouveau directeur de la chambre d'agriculture de la Dordogne

Les vaches Bordelaises en pâturage Agriculture | 11/04/2018

Le Conservatoire des races Aquitaine et CEVA Santé Animale alliés pour l'agrobiodiversité

Virginie Oyhenart, installée en 2015 sur l'exploitation familiale (ovin lait) à Méharin elle y a développé un atelier de transformation du lait en fromage Agriculture | 08/04/2018

Virginie Oyhenart: du Bleu de brebis au pays de l'Ossau-Iraty

Elevage de poulets en liberté dans Les Landes. Cabane. Agriculture | 08/04/2018

Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine : "Parlons agriculture(s), parlons installation(s)!"

Le 20 mars 2018 à Bordeaux, les responsables du pôle de compétitivité spécialisé dans l'agriculture et l'agroalimentaire ont font le point sur l'année écoulée « menée tambour battant ». Agriculture | 20/03/2018

Agri Sud-Ouest Innovation: l'année de tous les développements

Foire agricole de Nérac 24 mars Agriculture | 20/03/2018

L’évolution du travail du sol au cœur de le 2ème Foire agricole de Nérac

Le président de la chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Dominique Graciet (à g.) a présenté ce mardi 13 mars son nouveau directeur général, Olivier Degos  Agriculture | 14/03/2018

La grande mission du nouveau directeur de la chambre régionale d’agriculture

Fayotte pour Blond'Aqui entourée de ses parrains et marraines de l'association Blonde Berceau de race 64, du CDC animation et de l'Office de tourisme de Sauveterre de Béarn Agriculture | 13/03/2018

Une marque et une égérie pour les Blondes d'Aquitaine des Pyrénées-Atlantiques

La quinzaine de l'élevage bovin laitier en PA - GAEC Vignes Rousses Agriculture | 10/03/2018

L'amélioration de la performance, planche de salut de la filière bovin lait ?