aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Chroniques de l'Agronome: Quentin imagine l'avenir de la vallée de la Vézère

25/11/2012 | Opaline Lysiak, ingénieur agronome fraîche émoulue de Bordeaux Sciences Agro a opté pour l'enseignement...Elle reprend pour Aqui.fr ses " Chroniques de l'Agronome".

Quentin Laurent

Quentin Laurent a grandi à Pau et effectué son cursus d’ingénieur agronome à Bordeaux. Il est ensuite monté un peu plus au Nord pour s’installer à Périgueux, sollicité pour six mois de stage à la Chambre d’Agriculture de Dordogne.

« Je me plais bien dans le Périgord : c’est bucolique, champêtre, les paysages de la région sont très variés : un patrimoine architectural incroyable, on trouve un château à chaque coin de rue, la gastronomie est réputée… C’est un ensemble de petites choses qui font le charme de cette région ! » explique Quentin. « Malgré tout, mes montagnes béarnaises me manquent. Du coup, comme les sols de Dordogne, calcaires, sont de vrais gruyères – comptez simplement le nombre de grottes et gouffres à visiter – j’occupe mes week-ends en faisant de la spéléologie. A défaut de pouvoir grimper je me suis dit que j’allais descendre ! »

Dessiner des futursAu-delà de l’attrait pour la région, c’est aussi (et heureusement !) la thématique de stage qui attirait particulièrement le jeune homme : élaborer une méthodologie pour que la Chambre d’Agriculture puisse mener des diagnostics territoriaux agricoles. « Tu prends un territoire, tu le regardes sous toutes ses facettes et tu essayes de voir ce qu’il va devenir. Tu dessines des futurs qui ne verront peut-être jamais le jour mais au moins tu les conçois. On croise de nombreuses problématiques : agriculture, paysage, tourisme, urbanisation…avec toutes leurs contradictions». Quentin impressionne par sa capacité à illustrer des concepts complexes avec des phrases simples. Très jeune déjà, il dessinait de grandes cartes et s’amusait à y indiquer le relief, construisait les villages. « En grandissant j’ai vu peu à peu, avec inquiétude, la campagne mitée par ce qu’on appelle couramment les « boîtes à sucre » : ces pavillons modernes, symptômes d’une urbanisation « à l’économie », qui dénature les territoires en les privant de leur identité.

Au travers de sa mission, Quentin met les compétences qu’il a acquises durant sa formation au service d’une cause qu’il défend. Concrètement, Quentin travaille au pôle environnement et territoire de la Chambre d’Agriculture, qui est associée à l’élaboration des documents d’urbanisme. Quentin précise : « elle donne son avis, par exemple pour décider si une parcelle agricole sera conservée ou non ». A l’issue de son stage, Quentin a produit un guide méthodologique qui explique pas à pas comment réaliser un diagnostic agricole de territoire. « J’ai testé ma méthodologie sur la vallée de la Vézère, explique Quentin. Cette rivière traverse le Périgord noir… et est traversée par des enjeux importants et variés : la vallée pourrait être classée grand site de France, un outil pour les territoires qui sentent qu’ils pourraient être victimes de leur attractivité ; il faut fixer des règles au niveau architectural, paysager et touristique. Mais des contraintes nombreuses sont envisagées pour le monde agricole si ce projet aboutit. La Chambre d’Agriculture craint que la vallée soit privée de perspectives de développement agricole». A titre d’exemple, les démarches administratives pour construire un bâtiment en site classé sont très lourdes pour l’exploitant. Ainsi, Quentin a évalué l’impact potentiel du projet de classement sur l’agriculture… mais pas seulement : « il y aura par ricochet un impact sur le tourisme, car le canevas de productions est la source de la diversité des paysages de la région : c’est un facteur primordial d’attractivité ! »

En termes de formation initiale, si l’option Gestion des Espaces Agricoles (GEA) a répondu à ses attentes, Quentin a quelques propositions à faire à son école, Bordeaux Sciences Agro. « Pour la partie environnement, pédologie et paysage, on est impeccablement formés. En revanche, j’ai plus de mal à comprendre les jeux d’acteurs car la maîtrise de ces aspects est rattachée à l’option Gestion Durable des Territoires Ruraux (GDTR) ». En d’autres termes, pour le jeune palois, le bilan est clair : les options GEA et GDTR ont tout à gagner à fusionner.

Pour Quentin, le tourisme ne peut se passer des agriculteurs en vallée de Vézère. Quentin résume les entretiens qu’il a réalisés : « les exploitants ont un rôle essentiel à jouer en mettant en avant la multifonctionnalité de l’agriculture. Ils doivent être accompagnés dans leurs décisions pour faire des aménagements intégrés au paysage. Si l’on met trop de contraintes aux agriculteurs sans les aider, ils disparaîtront, et avec eux les paysages typiques de la vallée. L’accompagnement est essentiel. En respectant ces principes, le progrès se fera… lentement ».

Une vraie missionDepuis, Quentin n’a pas quitté Périgueux. Il poursuit à la Chambre d’Agriculture la mission qu’il avait débutée en stage. La DREAL a missionné la Chambre pour élargir l’étude à l’ensemble du périmètre du projet Grand Site, soit 33 communes et plus de 150 agriculteurs. En plus d’un diagnostic territorial agricole élargit, la Chambre remettra notamment à la DREAL, en février, des données chiffrées sur la santé économique des exploitations et leur capacité à faire face aux surcoûts qui seraient générés par les contraintes paysagères imposées dans le périmètre de projet grand site. Afin de mieux prendre en compte l’activité agricole dans le projet Grand Site, une liste de revendications sera également proposée.

Opaline Lysiak
Par Opaline Lysiak

Crédit Photo : Quentin Laurent

Partager sur Facebook
Vu par vous
409
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr