Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/21 | Aéroport de Bordeaux : Décès de Pascal Personne

    Lire

    En poste depuis 2004, c’est pour "impératifs de santé" que Pascal Personne a démissioné de ses fonctions de Président du Directoire et de directeur de l'Aéroport de Bordeaux au 14 janvier. On apprend ce vendredi sa disparition. "Un homme de convictions et de dialogue qui par sa vision et son engagement aura marqué de son empreinte la plate-forme aéroportuaire pour la hisser dans le haut du tableau des aéroports français", lui rend hommage Patrick Seguin, Président de la CCI Bordeaux Gironde. Sous sa direction, l'aéroport sera passé de 3M de passagers à près de 8M et aura vu se créé le terminal Billi dédié au low cost.

  • 22/01/21 | Bayonne: accès au complexe sportif de la Floride éclairé dès 6h30!

    Lire

    La période de couvre-feu ne rend plus accessible les installations sportives municipales bayonnaises à partir de 17h30. Afin de permettre à ce public de pratiquer une activité sportive, en dehors des heures de travail, la Ville de Bayonne a décidé d'ouvrir et d'éclairer le terrain de rugby en synthétique et la piste d'athlétisme du complexe de la Floride, dès 6h30 le matin. Il sera donc possible aux adeptes de la course à pied de s'adonner à leur activité sur un site adapté et éclairé 7 jours sur 7 pendant toute la période du couvre-feu dès samedi 23 janvier.

  • 22/01/21 | Signature d'une convention entre la Région et la CCI

    Lire

    Ce jeudi, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine, ont signé une convention cadre de partenariat pour le développement économique des entreprises néo-aquitaines. Le but : anticiper et accompagner les transitions régionales numériques, écologiques et énergétiques. Mais aussi d’apporter un soutien aux entreprises qui souffrent de la crise, poursuivre le renforcement les filières régionales prioritaires ou encore améliorer la performance industrielle des entreprises régionales et déployer le dispositif "usine du futur".

  • 22/01/21 | Bayonne: malgré la crise le concours de l'affiche des fêtes 2021

    Lire

    Malgré la crise sanitaire actuelle, pour assurer le respect du calendrier de la création de l’affiche des Fêtes de Bayonne 2021, la Ville invite les auteurs graphiques professionnels ou étudiants, à participer au concours annuel. En effet, les Fêtes de Bayonne sont programmées du mercredi 28 juillet au dimanche 1er août 2021, sous réserve d’une évolution favorable de la situation. Les modalités du concours se trouvent sur le site: affichedesfetes.bayonne.fr Chaque dossier devra être transmis exclusivement par courriel à communication@bayonne.fr d'ici le 29janvier.

  • 22/01/21 | Hébergement d'urgence en Gironde: la préfète fait le point

    Lire

    Lors de ses vœux à la presse la Préfète Fabienne Buccio a voulu réagir aux critiques disant « ici ou là » que « l'Etat exerce mal ou pas assez sa compétence en la matière ». Elle a ainsi rappelé que la Gironde compte 4010 places d'hébergements ouvertes à l'année, « soit le double qu'il y a 5 ans », et 275 places temporaires « ouvertes au fil des besoins ». « Des places qui ne sont pas dans une tension particulière » a-t-elle souligner. Par ailleurs elle a aussi annoncer l'ouverture en avril d'un nouveau centre d'accueil pour la grande marginalité. Porté par l'association Le Prado 30 places y seront ouvertes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Circuit court, bio et insertion sociale, le modèle agricole qui fait mouche à Le Thou (17)

19/08/2020 | Au Thou (17), l'association Arozoaar fait de l'insertion par l'agriculture bio. Un modèle conforté par la crise

Association Arozoaar, Fabienne Pouyadou

C’est un écrin de verdure au beau milieu de l’Aunis, en Charente-Maritime. A Le Thou, des agriculteurs ont replanté des haies, permettant à ces plaines agricoles de retrouver ses bocages d’antan. C’est ici que Fabienne Pouyadou a monté sa ferme associative, Arozoaar, en 2017. Rattachée au réseau Les Jardins de Cocagne, cette structure d’insertion mise sur une activité en agriculture bio, locale et de saison pour remettre le pied à l’étrier à des demandeurs d’emplois. A l’instar d’autres structures en circuit-court, le confinement a permis de faire évoluer l’association, autant en terme de production que de projets sociaux.

« Cette crise a validé doublement notre modèle et nous a conforté dans notre mission, autant sur le plan social que sur notre système de circuit court », analyse sa fondatrice Fabienne Pouyadou. Les consommateurs, en premier lieu, sont restés fidèles au rendez-vous, et même au-delà de ses espérances. Début 2020, l’association fournissait environ 150 paniers de fruits et légumes bio à ses quelques trois cent adhérents. « Pendant le confinement, on recevait des appels quotidiens de personnes qui voulaient venir nous acheter des produits en direct. C’était très frustrant de devoir leur dire non mais on n’avait pas le choix. Nous fonctionnons sur abonnement pour pouvoir anticiper nos plantations à chaque saison, de façon à produire juste ce dont nous avons besoins pour nos clients (1). De plus, avec le Covid, on était obligé de mettre en place un système de collecte différent : on préparait les paniers en amont, qu’on stockait dans le hangar, les gens passaient les récupérer à différents horaires. Tout était fait de sorte que personne ne se croise », explique la directrice de la structure. Ces refus n’ont pas entamé pour autant la motivation d’une quarantaine d’entre eux, désormais inscrits sur liste d’attente. « On les intègre petit à petit dans nos plannings de production », assure Fabienne. Pour elle, la prise de conscience du grand public sur l’intérêt du bio et du circuit-court ne date pas d’hier, mais la crise l’a accentué.

Les salariés en insertion cultivent et ont aussi en charge la confection des paniers hebdomadaires

 En plus du travail de la terre, les salariés en insertion s'occupent de la préparation des paniers pour les clients.

Du côté de la ferme, le confinement a permis de mettre le doigt sur les limites de son modèle. « D’ordinaire, on reçoit de Bretagne quelques milliers de plans une fois tous les quinze jours, qui représentent la production des mois à venir. A partir de mars, le trafic routier et les transports étaient tellement perturbés qu’on craignait à chaque fois de ne pas recevoir notre cargaison. Sans ça, on aurait été en difficulté. La situation nous a permis de nous rendre compte que nous n’étions pas aussi autonomes qu’on le croyait », relate Fabienne. L’association a décidé depuis de produire ses propres plans. Une grande serre destinée à les abriter est en cours de montage. Pour financer son projet, la fondatrice d’Arozaar est retournée solliciter collectivités locales et partenaires privés qui l’avaient aidé en 2017 : Région, Département, CdC de l’Aunis, ville du Thou, mais aussi diverses fondations d’entreprises comme celles d’EDF ou de Léa Nature. L’objectif est de sortir ses premiers plans cet hiver. « A moyen terme, on compte également fournir quelques maraîchers du secteur et  ponctuellement, quelques particuliers », poursuit Fabienne. Les actuels locaux administratifs étant dans un préfabriqué, la directrice a également un projet de local en dur, pour une capacité d’accueil de 20 personnes, avec vestiaires, sanitaires et bureaux.

 Le montage des nouvelles serres pour accueillir la production de plans

Le montage des nouvelles serres pour abriter les plans a débuté en juillet. Philippe Marciniak (à gauche), ex-agriculteur qui a aidé à la mise en place de la production en 2017, est venu en renfort.

Sur le volet social, l’association a également dû s’adapter, et ressort grandie de l’expérience.  En plus de réorganiser ses plannings et la répartition des salariés sur les terres et sous les serres, l’association a dû racheter des outils pour éviter les passages de mains en mains. « La forte demande et la nécessité de s’adapter aux gestes barrières ont renforcé l’esprit d’équipe et le sentiment d’utilité de notre travail », analyse l’agricultrice, qui a reçu avec surprise des appels de consommateurs prêts à donner un coup de main bénévolement. « Aujourd’hui, on sait qu’on peut adapter notre système de distribution si besoin, ça fonctionne. Mais on a aussi mené une enquête auprès de nos adhérents, et 75% trouvent important le contact humain. L’idée du chantier d’insertion leur plaît, ils veulent soutenir la mission sociale, partager avec les salariés. D’ailleurs, notre courrier hebdomadaire les intéresse : ils aiment savoir d’où viennent nos personnels et ce qu’ils deviennent après ». L’association fonctionne avec 14 à 16 salariés en insertion et 5 permanents ; un chef de culture, deux salariés permanents et un encadrant socioprofessionnel.  Si Arozoaar n’a pas pu recruter les sept saisonniers dont elle avait besoin en avril, les recrutements ont repris progressivement à partir de mi-mai. 

Un panier pour un foyer, en saison estivale

Un panier pour un foyer, en saison estivale. Le jardin produit une cinquantaine de variétés de légumes et quelques fruits (non arboricoles); melons, pastèques et fraises. 

Les demandeurs d’emploi viennent principalement des bassins de vie de l’Aunis, de La Rochelle et de Rochefort. Ils arrivent au Jardin de Cocagne via Pole emploi, sur lettre de motivation et entretien d’embauche. « C’est le travail en équipe et de la terre qui les attire ici », explique Fabienne, qui les reçoit individuellement avant, puis à la fin de leur contrat. Si elle ne sait pas toujours ce qu’ils deviennent à l’issue de leur passage dans sa structure, elle n’y voit que du positif : « Même s’ils ne décrochent pas un emploi stable derrière, je peux dire que psychologiquement, ils vont beaucoup mieux, et pour cette seule raison, c’est une victoire. Ils sont nombreux à arriver ici dégoutés du monde du travail avec des expériences humaines déplorables, du harcèlement, des échecs… ». La recette de ce succès ? « On implique les salariés dans les prises de décision de l’entreprise. Ca donne du sens à leur mission et ça leur permet de reprendre confiance en eux et dans le monde du travail ». Fabienne souligne n’enregistrer aucune défection de salariés en hiver. Pour continuer à fédérer ses salariés, la directrice permet à ses salariés de bénéficier d’un panier hebdomadaire à un tarif avantageux le temps de leur contrat. Ecoutant ceux qui souhaitaient continuer à en bénéficier après leur passage au Thou, l’agricultrice à intégré ce mois d’août sa structure au programme Paniers Solidaires. Ce dispositif permet à des familles à faibles revenus d’accéder aux paniers bios produits par les Jardins Cocagne à un prix solidaire, sur une période de 3 à 12 mois. « Pour moi, le social et l’agriculture bio en circuit court, ce sont deux notions indissociables », conclut-elle.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
14079
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Luc Servant, Président de la Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 21/01/2021

Agriculture néo-aquitaine : "Des signes qui permettent de sourire" pour 2021, selon Luc Servant

Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »