Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/20 : Forts orages attendus en cette fin de samedi 15 août et une partie de la nuit avec Gironde, Dordogne, Charente et Charente-Maritime, Vienne, Haute-Vienne et Deux-Sèvres en vigilance orange

14/08/20 : Charente-Maritime : après Saint-Denis d'Oléron, Le Château et Fouras, le préfet vient de prendre un arrêté pour imposer le port de masque sur l'île de Ré, à Saintes et à Saint-Georges d'Oléron.

13/08/20 : Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, va proposer au vote lors de la prochaine plénière, une aide de 30 000 euros pour la population libanaise.

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/20 | Une passerelle pour les piétons et les vélos à Bordeaux

    Lire

    Dans le cadre du projet de mise à 2*3 voies de la rocade bordelaise, une passerelle assurant la continuité des cheminements piétons et cyclables vient d’être mise en service. Longue de 200 mètres, la passerelle franchit le lac de Bordeaux. Cet ouvrage de 5,5M d’euros s’inscrit dans la volonté de l’État et de Bordeaux Métropole, co-financeurs du projet, de promouvoir les circulations douces.

  • 15/08/20 | Covid-19 : Le préfet de la Corrèze rend le port du masque obligatoire

    Lire

    En raison de l’affluence touristique dans les communes de Collonges-la-Rouge et de Turenne, et des difficultés de respecter les règles de distanciation, le port du masque sera obligatoire tous les jours, jusqu’au 14 septembre, entre 10h00 et 20h00. La liste des lieux concernés par l’obligation de port du masque pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Les contrôles seront renforcés dans les prochains jours, et pourront donner lieu à une amende de 135 € en cas de non-respect de cette obligation.

  • 14/08/20 | Roselyne Bachelot au Prix Maison rouge de Biarritz

    Lire

    La ministre de la Culture Roselyne Bachelot sera présente ce vendredi soir à la remise du Prix Maison rouge à Biarritz, créé l'an dernier à l'initiative de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffert. Les membres du jury, présidé par l'écrivain et scénariste Philippe Djian, d'Isabelle Carré à Diane Ducret, ont un point commun: leur passion du Pays Basque où la plupart résident, qu'ils veulent doter d'un prix littéraire. Depuis des années, la nouvelle ministre de la Culture a toujours inscrit Biarritz au programme de ses vacances estivales.

  • 14/08/20 | Le devoir de vacances de Bruno Lemaire au Pays basque

    Lire

    L'an dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, depuis son maison de vacances de Saint-Pée-sur Nivelle au Pays basque avait visité deux entreprises à Ascain. Cette année, son devoir de vacances consistait à se rendre, ce jeudi matin au poste frontière de Biriatou à une dizaine de kilomètres pour aller à la rencontre des douaniers. Et confirmer aussi, en présence des caméras d'infos en continu le plan de relance qu'il présentera en fin du mois. Ce ministre en matière de com ne s'économise pas. Même pendant ses vacances.

  • 14/08/20 | Rendez-vous le 15 août à Lacanau pour célébrer la traditionnelle « Fête de la mer »

    Lire

    Au programme : recueillement et hommage aux disparus en mer lors d’une messe en plein-air en compagnie des familles, sauveteurs, pêcheurs et surfeurs, puis dépôt de gerbe de fleurs dans l’océan, sur fond sonore des bandas et autres groupes de musique. Une journée de commémoration, mais aussi de festivités grâce aux animations et concerts proposés par la station littorale de Lacanau. Rendez-vous samedi 15 août à 19h00 au large de la plage de Lacanau.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Circuits courts et agritourisme: Bienvenue à la Ferme 64 accélère !

06/07/2020 | Ce 2 juillet, les membres de l'association Bienvenue à la Ferme 64 se sont réunis sur la Ferme Agerria à Saint-Martin d'Arberroue au pays basque pour leur assemblée générale.

Assemblée générale Bienvenue à la Ferme 64 - 2 juillet 2020 à Saint-Martin d'Arberroue

Retardée de quelques mois en raison du confinement lié à la crise sanitaire, les producteurs de l'association Bienvenue à la Ferme 64 ont enfin pu tenir leur assemblée générale ce jeudi 2 juillet côté basque du département, à Saint-Martin d'Arberroue. Sur la ferme Agerria tenue par Bernadette et Jean-Claude Pochelu, ont ainsi été présentés les projets de l'association, nombreux, ainsi qu'un focus sur le « slow tourism », nouvelle forme de tourisme répondant en réalité avec ce que propose depuis plusieurs années déjà la centaine de producteurs adhérents de l'association, à travers la vente de leurs produits fermiers, des visites découvertes ou autres animations autour de la ferme ainsi que l'hébergement à la ferme en gîtes ou chambres d'hôtes, ou bien encore, la mise à disposition sur l'exploitation d'aires de camping et caravaning. Un tourisme tranquille et une relation de proximité avec les consommateurs que l'association compte bien développer dès cette année.

Un des grands projets de l'année de l'association Bienvenue à la ferme 64, c'est celui du Drive fermier, déjà évoqué sur Aqui, il y a quelques semaines. Né d'une initiative réussie de la Chambre d'agriculture lors de la période de confinement, ce projet vise à l'installation désormais pérenne d'un Drive sur le site de la chambre d'agriculture de Pau. Objectif : permettre aux producteurs adhérents de l'association de trouver un nouveau débouché commercial et une nouvelle clientèle urbaine pour la vente de leur production.

Au-delà de ce drive et de la création du local de réception des commandes qui l'accompagne, c'est une nouvelle démarche numérique qui se met en place pour l'association. En effet, au-delà du site de commande en ligne pour les clients du Drive fermier de Pau, une véritable plate-forme numérique est en cours de conception, car celle-ci permettra aussi le développement de drive fermier au sein même des exploitations Bienvenue à la Ferme des Pyrénées-Atlantiques qui le souhaite. « Intégrant également un module de gestion commerciale, ils pourront développer leurs ventes et mieux gérer notamment leur relation clients », explique Laurence Batby, animatrice du réseau en charge de l'agritourisme à la Chambre d'agriculture 64. Un outil dont la vocation sera également, via un autre module, de permettre le développement de la relation des adhérents avec la clientèle professionnelle, autrement dit le développement des circuits courts pour les pros, aussi !

Vers des magasins de producteurs labellisés "Bienvenue à la Ferme"
Mais sur le front du « développement commercial » et du rapprochement des producteurs des bassins de consommation, Bienvenue à la Ferme a un autre projet le département, confie Baptiste Carrère, vice président de l'association. « On est en train de travailler sur la charte de labellisation « Bienvenue à la Ferme » de magasins de producteurs ». Une nouvelle étape qui permettrait de regrouper en un seul lieu les productions de plusieurs adhérents. Une petite révolution de plus pour les adhérents qui devrait voir le jour dans le département en 2021 selon le jeune homme producteur de canards à Malaussane, lui même déjà engagé dans le magasin de producteurs « Ferm'envie » sur l'agglomération paloise.
Autant d'initiatives nouvelles sur les circuits-courts perçues par Gérard Poublan, président de l'association et son vice-président, comme « une dynamique qui se relance » pour le réseau fermier basque et béarnais. Travaillant à travers ces projets au développement de la marque, et à de nouvelles opportunités commerciales pour les producteurs, l'espoir est aussi d'augmenter le nombre d'adhérents en créant davantage de liens avec les consommateurs mais et entre les producteurs eux-mêmes.

Un agritourisme façon "Bienvenue à la Ferme" : responsable et tranquille
C'est aussi sur le collectif que l'association veut parier pour développer un agritourisme façon « Bienvenue à la ferme ». A travers la présence d'Olivier Bessy, responsable du master Tourisme à l'Université Pau Pays de l'Adour, les participants à l'assemblée générale ont eu l'opportunité de constater que les services et activités qu'ils proposent entrent en adéquation avec les attentes des « nouveaux » touristes, et plus encore après le confinement lié au COVID 19. « Un touriste davantage dans la quête de sens, plus curieux et plus responsable... Qui cherche à se déconnecter pour mieux se retrouver ». Entre éco-tourisme et « slow tourism », c'est donc l'ambition de l'association de travailler à une plus grande mise en relation des uns et des autres, ainsi qu'avec leur territoire. « Il faut que l'on imagine des partenariats, entre par exemple un agriculteur qui a un gîte, un autre qui a un magasin, un troisième qui propose des visites, et que chacun valorise ce que proposent les autres et les activités (y compris non fermières) qui peuvent se trouver sur un même territoire. Il faut vraiment que l'on essaie de s'axer sur une logique de coopération », pointe le vice-président.

Une ambition qui nécessite aussi de travailler avec les collectivités, selon Laurence Batby. « Les fermes s'insèrent dans un territoire et en renforcent l'attractivité, mais l'inverse est aussi vrai. Il nous faut donc aller plus loin que l'accueil à la ferme chacun dans son coin. Il nous faut être plus attractifs, améliorer l'offre des prestations en organisant des complémentarités entre les producteurs et les acteurs locaux. L'idée est de donner envie aux gens de rester sur un territoire donné plus longtemps en permettant d'en découvrir plusieurs acteurs et plusieurs aspects ». Le tout bien sûr en prenant son temps, et, selon le Président Georges Poublan, en montrant aux visiteurs que « les adhérents Bienvenue à la Ferme, cherchent à développer une agriculture un peu différente de celles de nos parents. Une agriculture qui non seulement nourrit la population, mais qui est aussi en contact directe avec eux ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3458
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr