Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Clément Bozec: Naissance et vie d'un jeune agriculteur bio

13/08/2017 | A seulement 23 ans, Clément Bozec gère ses terres de céréales et de semences potagères bio à Lacépède en Lot-et-Garonne

Clément Bozec

Il s’est installé à Lacépède en Lot-et-Garonne il y a un an de cela, à tout juste 22 ans. Et pourtant, Clément Bozec ne se destinait pas du tout à un avenir champêtre. En effet, une fois son bac ST2SS en poche, Clément se dirige vers le secteur médical, infirmier en particulier. Mais après six mois d’expérience en bloc opératoire, c’est le déclic ! « Je me suis dit à ce moment-là que je ne voulais pas du tout poursuivre dans cette voie ! », se rappelle-t-il. Même si la pilule est difficile à avaler pour ses parents, Clément engage un virage à 360° pour prendre donc le chemin de l’agriculture. « J’ai toujours été intéressé par le bio », confie-t-il.

Ce jeune homme n’a « pas froid aux yeux » comme il se plaît à le dire. Clément Bozec n’a que 23 ans mais est déjà son propre patron. Il s’est lancé dans l’agriculture par passion et un peu par « folie », selon lui. Mais il ne s’est pas dirigé dans le métier sans un apprentissage théorique et pratique qu'il a souhaité suivre au sein du BTS du lycée agricole de Sainte-Livrade. Parallèlement à cet enseignement théorique, ce jeune apprenti agriculteur fait ses armes chez un céréalier de Lacépède et « change de patron au bout de six mois pour tenter le maraîchage bio à Granges sur Lot ». Entrepreneur agricole Mais ce qui trotte dans la tête de Clément c’est l’entreprenariat. « Dans la vie faut tenter ! » tel est son let motif. En 2016, il commence son projet tout seul. Il cherche activement un champ « un endroit isolé pour éviter tout risque d’hybridation et muni d’une ressource en eau ». Mais avant de se lancer, Clément Bozec doit suivre un stage obligatoire de 21h auprès de la SAFER de Lot-et-Garonne, la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural. La SAFER permet à tout porteur de projet viable - qu'il soit agricole, artisanal, de service, résidentiel ou environnemental - de s'installer en milieu rural. « Les projets doivent être en cohérence avec les politiques locales et répondre à l'intérêt général », précise cette société. Il rencontre également un conseiller de la SAFER afin de monter avec lui son projet d’installation. « Le conseiller m’a bien épaulé même si un rapport de force s’est quelque peu installé entre nous ». En effet, son projet était chiffré à hauteur de 400.000€. « Après révision, nous avons réussi à l’abaisser à 200.000€ ». Une COPP avec la SAFER Clément Bozec a ainsi signé une COPP, une Convention d’Occupation Provisoire et Précaire. Et en voici son fonctionnement. Le propriétaire confie à la Safer la gestion de son bien pour une durée déterminée (d’une à six années, éventuellement renouvelable). La Safer recherche un exploitant avec lequel elle conclut une Convention d’Occupation Précaire et Provisoire (sorte de « bail Safer »). Elle dresse un état des lieux, met éventuellement en place un cahier des charges, collecte la redevance convenue payée par l’exploitant bénéficiaire de la Convention d’Occupation Précaire et Provisoire, reverse une somme convenue au propriétaire et prend en charge toutes les formalités. Aujourd’hui, grâce à cette convention, Clément Bozec a pu reprendre les terres de son premier maître d’apprentissage à Lacépède où il cultive céréales et semences potagères bio. Une ambition : rentrer dans le Biau Germe Mais Clément Bozec est un homme engagé. Ainsi, partisan du bio, il décide de promouvoir sa passion à travers le GIE Biau Germe situé à Montpezat d’Agenais. Ce groupement d'agriculteurs du Lot-et-Garonne, des coteaux de l'Agenais, rassemble des paysans d'horizons divers. « Nous mettons en commun nos forces et notre expérience du travail de la terre pour produire des semences bio ». Intégrer le Biau Germe était un rêve pour Clément Bozec. « Depuis plusieurs années je souhaitais m’y investir, car j’adhère à 100% à la philosophe de ce GIE ». Le Biau Germe : « l’humain au centre de l’entreprise ! » Le Biau Germe est un GIE qui regroupe dix fermes. « La production des semences est réalisée sur un ensemble de dix fermes situées dans un rayon de 20 km autour de Montpezat d'Agenais. Chaque producteur est responsable d'un certain nombre des variétés de légumes, fleurs, plantes aromatiques et engrais verts proposés dans notre catalogue ». Aussi, dès la fin de l’été, chaque membre rejoint le bâtiment du Biau Germe pour le nettoyage des graines, les tests de germination, l’ensachage, l’expédition des commandes, le secrétariat et la comptabilité. « Notre production de semences est ainsi gérée et mise à votre disposition par l'ensemble des personnes engagées ». Du bloc opératoire au GIE Biau Germe, pour Clément Bozec son adrénaline c’est bel et bien le bien-être de l’autre.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Clément Bozec

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16495
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr