Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile

05/10/2018 | Ce 4 octobre, la coopérative Maïsadour se livrait à une avant-première: la présentation de Prox'Silo, un prototype de silo mobile pour la collecte des céréales après récolte

Ancienne et nouvelle génératoin de silo de collecte présentée par M. Prugue (Maïsadour) sur le site de Casteignos-Souslens dans les Landes

Et si désormais ce n'était plus l'agriculteur qui apportait sa récolte à la collecte mais la collecte qui venait à l'agriculteur ? Tel est à terme l'objectif du nouveau Prox'Silo en cours d'expérimentation dans la Chalosse landaise. Ce jeudi matin, une première démonstration était proposée aux adhérents de la coopérative à Casteignos-Souslens (40) sur le site de l'actuel site de collecte. Une innovation réalisée dans un étroit partenariat entre la société Pérard, constructeur de matériel agricole, et Maïsadour. Au-delà de la praticité pour les agriculteurs, l'innovation dévoilée jeudi matin, une première européenne, veut répondre au triple défi de la compétitivité, de la qualité et de la proximité avec les adhérents dans un contexte agricole en forte évolution.

« A terme, dans les 3 ans peut-être, ce système de collecte mobile doit être généralisé dans nos campagnes », estime Michel Prugue, Président du groupe coopératif Maïsadour. « Nous pensons nous doter assez rapidement d'une dizaine de Prox'Silo sur notre territoire confirme Michel Montet, directeur des productions végétales. Une ambition forte pour le premier collecteur européen de maïs qu'est la coopérative et qui s'inscrit pleinement dans son plan d'action pour 2020 entre performance et proximité de ses adhérents. Car du macro au micro, de la planète au champ, le pas n'est pas si grand pour la coopérative landaise.

Des outils vieillissants et coûteux...
Or, sur la culture céréalière plusieurs éléments doivent être pris en compte rappelle Michel Prugue : « d'abord en raison des aléas climatiques, les variations annuelles des volumes récoltés sont de plus en plus fortes »; ensuite les mesures de verdissement de la PAC entraînent « une rotation des cultures de plus en plus importante, ce qui amène à diminuer la production de maïs, qui lui-même connaît une diversité croissante de semences spéciales impactant d'autant plus la taille des surfaces en maïs standard ». Enfin, troisième élément interne à la Coopérative « afin de préserver le maillage territorial de la coopérative, il faut réussir à maîtriser nos charges et avoir des flux optimisés ». Pour Daniel Peyraube, Vice-président de Maïsadour en charge des Céréales et Agrofournitures, « la coopérative doit répondre au besoin de collecter les céréales où qu'elles se trouvent en cherchant les meilleures synergies en terme de proximité de collecte ».
En d'autres termes, synthétise le directeur général Philippe Carré, « pour s'adapter au mieux aux défis qui sont devant nous en termes de production, de compétitivité et de proximité, il faut aussi que les équipements s'adaptent ». Et notamment les équipements de collecte. D'autant que ceux-ci sont par ailleurs « vieillissants et coûteux, datant pour la plupart datant des années 80 et 90, et ayant jusque-là peu connu d'évolutions », complète Michel Montet.

...en un outil intelligent, interactif et connecté
Autant de défis que le silo mobile semble à son échelle, combler. D'abord « avec Prox'Silo, c'est le silo qui vient à l'adhérent et pas l'inverse, avec les mêmes fonctionnalités qu'un point de collecte classique ». En d'autres termes ce silo, qui se déplace à vide, tracté par un tracteur, mais sans convoi agricole exceptionnel, permet non seulement de réceptionner les céréales (avec une capacité totale de 65 tonnes), de peser la ou les récoltes réceptionnées mais aussi grâce à un fourgon « agréage » qui l'accompagne, de connaître immédiatement la qualité de la récolte en terme d'humidité et d'impureté.
Si le prototype est actuellement en test de fonctionnement immobile, sur le site du silo traditionnel de Casteignos-Souslens, pour la récolte de maïs en cours (soit une vingtaine de jours selon la météo), il n'est pas dédié à une seule culture, contrairement aux installations actuelles. Le même engin peut donc réceptionner et mesurer tant du maïs standard que spécial ou encore du tournesol... Une polyvalence bienvenue en terme de rentabilité du matériel. Autre point fort selon le constructeur et la coopérative, sa rapidité de chargement des céréales. Un silo classique charge en environ 110 tonnes par heure quand le nouveau Prox'Silo grimpe à 500 tonnes par heure...
A l'heure du lancement de l'activité de ce prototype, l'objectif clairement affiché ici est avant tout de permettre aux agriculteurs adhérents du coin « de commencer à s'approprier la machine, et à donner leur avis sur son efficacité à l'usage et sur d'éventuelles améliorations à apporter », indiquent les responsables friands de ce retour terrain avant tout plan de déploiement à plus grande échelle. En ce qui concerne les améliorations, le constructeur et Maïsadour ne manquent pas d'idées puisqu'il est d'ores et déjà prévu que grâce à des capteurs adaptés, le silo mobile une fois le dispositif officiellement lancé, pourra transmettre ses données de collecte en temps réel aux opérateurs en charge du pilotage de l'activité. Autant dire la transformation d'un réseau de collecte vieillissant en un outil intelligent, interactif et connecté.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9122
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques