Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

21/05/19 : Vendredi 24 mai à 20h30, le Zénith de Pau propose une grande soirée dédiée au chant lors de laquelle neuf chœurs palois interprèteront un répertoire riche et varié alliant musique sacrée, variété, jazz, chants traditionnels ou encore musique du monde.+ d'info

21/05/19 : Le port Atlantique de La Rochelle organise une journée "Port Ouvert" dimanche 16 juin, de 10h à 19h. Une occasion d'en savoir plus sur ses activités, à travers des animations et des visites guidées, notamment de navires et de rencontres avec des pro.

21/05/19 : En raison du pont de l'Ascension, la préfecture de la Dordogne et les sous préfectures de Bergerac, Nontron, Sarlat ainsi que la plupart des services de l'état (DDCSPP, DDT, DIRECCTE, DREAL, Anciens combattants...) seront fermés le vendredi 21 mai.

21/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h à la mairie d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

20/05/19 : Ultimatum lancé par les pruniculteurs de la CR47 à l’ensemble des transformateurs "afin qu'ils trouvent un compromis sur un prix satisfaisant pour conforter les producteurs, ou bien ceux-ci les obligeront à le faire dans un avenir proche."

20/05/19 : Suite à l’incendie de samedi soir dans le parking des salinières, le tram C est interrompu entre les stations Quinconces et Gare Saint-Jean. Le C ne reprendra qu’après la levée de doute sur l’état de la structure de la dalle où circule le tramway.

20/05/19 : La section Gironde de l’Ostau Occitan crée une rencontre bimensuelle sur la culture et la langue occitanes à Bordeaux. Rdv au café associatif Le Petit Grain, le mardi de 18h45 à 20h30. Ce 21 mai: "Chansons traditionnelles occitanes de diverses régions"

19/05/19 : Le gros incendie qui s'est déclaré samedi à Bordeaux dans le parking des Salinières a mobilisé plus de 100 pompiers et 50 véhicules, nécessité l'évacuation des riverains et va avoir pour conséquence l'interruption de trafic sur la ligne C du tramway

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/19 | Opération "Serres ouvertes" ouverte!

    Lire

    Ce 22 mai donne le coup d’envoi de la 4ème édition des Serres ouvertes! En Nouvelle-Aquitaine, les serres Tom d’Aqui à Parentis-en-Born (40), la SCEA Courtebotte à Meilhan-sur-Garonne (47), la Serre des Granges à Virazeil (47) et les Serres de Lapouyade à Lapouyade (33) ouvrent leurs portes, aux scolaires (du 22 au 24 mai) puis au grand public (les 24 et 25 mai). Au menu: parcours pédagogiques, ponctués de dégustations, à la découverte des métiers et savoir-faire des producteurs de tomates et concombres. Inscription sur www.tomates-de-france.com

  • 22/05/19 | Mont-de-Marsan: extinction des feux à 23h30

    Lire

    A Mont-de-Marsan, l'extinction de l’éclairage public entre 23h30 et 5h du matin, a notamment pour objectifs de réduire les consommations et dépenses énergétiques, participer à la protection des écosystèmes en diminuant la pollution lumineuse, augmenter la durée de vie des matériels et de leur maintenance, et sensibiliser la population à la problématique énergétique. Dans les quartiers éteints (48 postes) la consommation électrique a diminué annuellement de 52% en moyenne. Engagée depuis 2013, une 4ème phase de déploiement est en cours dans certains quartiers du Beillet et de Saint-Médard.

  • 22/05/19 | Angoulême : la deuxième édition d'Immersity annoncée !

    Lire

    Le Pôle Image Magélis d'Angoulême a dévoilé la date d'Immersity 2019 le 20 mai dernier. Ainsi, l'évènement mettant à l'honneur l'immersion sous toutes ses formes (animation, narration immersive, réalité virtuelle, etc.) se déroule du 9 au 11 octobre prochain à Angoulême. A noter également, la nomination de Mathieu Gayet en tant que nouveau responsable éditorial de l'évènement. Le spécialiste des narrations immersives et de la réalité virtuelle succède à Voyelle Acker.

  • 22/05/19 | Audubon : après l'exposition, le site internet

    Lire

    Après une exposition en 2017 au musée des Beaux-Arts dont Aqui! s'était fait l'écho, le travail du naturaliste Jean-Jacques Audubon (1785-1851) est, depuis ce week-end, visible sur internet: www.dessins-audubon.fr La Société des Sciences Naturelles de Charente-Maritime a fait numériser les 131 œuvres de l'artiste réalisées entre 1802 et 1806 dont elle est dépositaire. La collection avait été retrouvée dans les années 1990 parmi des documents laissés par le fondateur du musée Charles d'Orbigny.

  • 22/05/19 | Les Pyrénées-Atlantiques lutte contre la tuberculose bovine

    Lire

    Si la France est «officiellement indemne de tuberculose bovine», elle reste présente dans de rares élevages. Dans les Pyrénées-Atlantiques de nouveaux arrêtés préfectoraux portant déclaration d’infection de la faune sauvage dans le département, définissent d’une part les zones de surveillance et les mesures de biosécurité des élevages et d’autre part, la possibilité de chasses particulières pour piéger les blaireaux (non piégeables normalement) et les faire analyser pour rechercher le germe responsable de la maladie. Les blaireaux peuvent en effet contaminer les bovins près des points d’abreuvement ou d’alimentation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile

05/10/2018 | Ce 4 octobre, la coopérative Maïsadour se livrait à une avant-première: la présentation de Prox'Silo, un prototype de silo mobile pour la collecte des céréales après récolte

Ancienne et nouvelle génératoin de silo de collecte présentée par M. Prugue (Maïsadour) sur le site de Casteignos-Souslens dans les Landes

Et si désormais ce n'était plus l'agriculteur qui apportait sa récolte à la collecte mais la collecte qui venait à l'agriculteur ? Tel est à terme l'objectif du nouveau Prox'Silo en cours d'expérimentation dans la Chalosse landaise. Ce jeudi matin, une première démonstration était proposée aux adhérents de la coopérative à Casteignos-Souslens (40) sur le site de l'actuel site de collecte. Une innovation réalisée dans un étroit partenariat entre la société Pérard, constructeur de matériel agricole, et Maïsadour. Au-delà de la praticité pour les agriculteurs, l'innovation dévoilée jeudi matin, une première européenne, veut répondre au triple défi de la compétitivité, de la qualité et de la proximité avec les adhérents dans un contexte agricole en forte évolution.

« A terme, dans les 3 ans peut-être, ce système de collecte mobile doit être généralisé dans nos campagnes », estime Michel Prugue, Président du groupe coopératif Maïsadour. « Nous pensons nous doter assez rapidement d'une dizaine de Prox'Silo sur notre territoire confirme Michel Montet, directeur des productions végétales. Une ambition forte pour le premier collecteur européen de maïs qu'est la coopérative et qui s'inscrit pleinement dans son plan d'action pour 2020 entre performance et proximité de ses adhérents. Car du macro au micro, de la planète au champ, le pas n'est pas si grand pour la coopérative landaise.

Des outils vieillissants et coûteux...
Or, sur la culture céréalière plusieurs éléments doivent être pris en compte rappelle Michel Prugue : « d'abord en raison des aléas climatiques, les variations annuelles des volumes récoltés sont de plus en plus fortes »; ensuite les mesures de verdissement de la PAC entraînent « une rotation des cultures de plus en plus importante, ce qui amène à diminuer la production de maïs, qui lui-même connaît une diversité croissante de semences spéciales impactant d'autant plus la taille des surfaces en maïs standard ». Enfin, troisième élément interne à la Coopérative « afin de préserver le maillage territorial de la coopérative, il faut réussir à maîtriser nos charges et avoir des flux optimisés ». Pour Daniel Peyraube, Vice-président de Maïsadour en charge des Céréales et Agrofournitures, « la coopérative doit répondre au besoin de collecter les céréales où qu'elles se trouvent en cherchant les meilleures synergies en terme de proximité de collecte ».
En d'autres termes, synthétise le directeur général Philippe Carré, « pour s'adapter au mieux aux défis qui sont devant nous en termes de production, de compétitivité et de proximité, il faut aussi que les équipements s'adaptent ». Et notamment les équipements de collecte. D'autant que ceux-ci sont par ailleurs « vieillissants et coûteux, datant pour la plupart datant des années 80 et 90, et ayant jusque-là peu connu d'évolutions », complète Michel Montet.

...en un outil intelligent, interactif et connecté
Autant de défis que le silo mobile semble à son échelle, combler. D'abord « avec Prox'Silo, c'est le silo qui vient à l'adhérent et pas l'inverse, avec les mêmes fonctionnalités qu'un point de collecte classique ». En d'autres termes ce silo, qui se déplace à vide, tracté par un tracteur, mais sans convoi agricole exceptionnel, permet non seulement de réceptionner les céréales (avec une capacité totale de 65 tonnes), de peser la ou les récoltes réceptionnées mais aussi grâce à un fourgon « agréage » qui l'accompagne, de connaître immédiatement la qualité de la récolte en terme d'humidité et d'impureté.
Si le prototype est actuellement en test de fonctionnement immobile, sur le site du silo traditionnel de Casteignos-Souslens, pour la récolte de maïs en cours (soit une vingtaine de jours selon la météo), il n'est pas dédié à une seule culture, contrairement aux installations actuelles. Le même engin peut donc réceptionner et mesurer tant du maïs standard que spécial ou encore du tournesol... Une polyvalence bienvenue en terme de rentabilité du matériel. Autre point fort selon le constructeur et la coopérative, sa rapidité de chargement des céréales. Un silo classique charge en environ 110 tonnes par heure quand le nouveau Prox'Silo grimpe à 500 tonnes par heure...
A l'heure du lancement de l'activité de ce prototype, l'objectif clairement affiché ici est avant tout de permettre aux agriculteurs adhérents du coin « de commencer à s'approprier la machine, et à donner leur avis sur son efficacité à l'usage et sur d'éventuelles améliorations à apporter », indiquent les responsables friands de ce retour terrain avant tout plan de déploiement à plus grande échelle. En ce qui concerne les améliorations, le constructeur et Maïsadour ne manquent pas d'idées puisqu'il est d'ores et déjà prévu que grâce à des capteurs adaptés, le silo mobile une fois le dispositif officiellement lancé, pourra transmettre ses données de collecte en temps réel aux opérateurs en charge du pilotage de l'activité. Autant dire la transformation d'un réseau de collecte vieillissant en un outil intelligent, interactif et connecté.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6651
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Dominique Graciet, Bruno Millet et Jean-Pierre Raynaud ont présenté Divine. Agriculture | 22/05/2019

Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine : une Divine année 2019 !

La boucherie Sarthou à Lons participe à l'opération Made in Viande Agriculture | 22/05/2019

"Made in viande" rétablit le dialogue entre consommateurs et professionnels

Lors de l'inauguration d'Agrobio Périgord Agriculture | 22/05/2019

Pour ses 30 ans, Agrobio Périgord veut rendre la Dordogne encore plus bio

Ostréiculteurs au travail Agriculture | 21/05/2019

Gironde : 800 000€ pour les filières agricoles et aquacoles

Oenphinée Cécile Dulimbert Agriculture | 21/05/2019

Start-Up à succès : Oenphinée, le "devin" du vin

Portrait GAEC Reymond Agriculture | 20/05/2019

A Neuvic en Corrèze, la famille Reymond voit la vie en Bleu

Lenaïc Lecrenais, jeune agriculteur installé depuis 2016 au sein de l'EARL Les Ruchers du Born à Pontenx-les-Forges dans les Landes Agriculture | 17/05/2019

Lénaïc Lecrenais, une installation entre passion, partage et engagement pour l'apiculture professionnelle

Julien Blanquet éleveur transhumant d'ânesses laitières bio à Lescun (64) Agriculture | 17/05/2019

Julien Blanquet ou une installation sur un marché de niche: le lait d'ânesses bio

À 29 ans, Arnaud Loret a racheté 33% du GAEC familial et a investi dans une quarantaine d'hectares Agriculture | 16/05/2019

Parcours de vie d'Arnaud Loret : quand un ingénieur en agriculture devient agriculteur

André Faugère, propriétaire à Arbis Agriculture | 16/05/2019

Gironde: lendemains de gel, « une estimation précise à la fin du mois »

Jérémy Houdeline a acheté de nouvelles terres et de nouveaux bâtiments pour s'installer et agrandir le troupeau familial de brebis Agriculture | 16/05/2019

Jérémy Houdeline : l’exemple d’une installation en COPP, un fermage nouvelle formule

Benjamin Rode Agriculture | 15/05/2019

« Pour s’installer, faut pas lâcher ! » Benjamin Rode jeune agriculteur nouvellement installé

Patrice Geoffron professeur de Sciences-Economiques Agriculture | 14/05/2019

Changement climatique « Le mythe des futurs eldorados »

20ème Vinexpo du 13 au 16 mai au Parc des expos de Bordeaux Agriculture | 14/05/2019

« Un Vinexpo d’exception ! » Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux Gironde

ors de la signature de la convention entre le président de la Chambre d'agriculture et celui de la MSA Agriculture | 09/05/2019

En Dordogne, la MSA et la Chambre d'agriculture s'unissent pour faciliter la transmission des exploitations