Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile

05/10/2018 | Ce 4 octobre, la coopérative Maïsadour se livrait à une avant-première: la présentation de Prox'Silo, un prototype de silo mobile pour la collecte des céréales après récolte

Ancienne et nouvelle génératoin de silo de collecte présentée par M. Prugue (Maïsadour) sur le site de Casteignos-Souslens dans les Landes

Et si désormais ce n'était plus l'agriculteur qui apportait sa récolte à la collecte mais la collecte qui venait à l'agriculteur ? Tel est à terme l'objectif du nouveau Prox'Silo en cours d'expérimentation dans la Chalosse landaise. Ce jeudi matin, une première démonstration était proposée aux adhérents de la coopérative à Casteignos-Souslens (40) sur le site de l'actuel site de collecte. Une innovation réalisée dans un étroit partenariat entre la société Pérard, constructeur de matériel agricole, et Maïsadour. Au-delà de la praticité pour les agriculteurs, l'innovation dévoilée jeudi matin, une première européenne, veut répondre au triple défi de la compétitivité, de la qualité et de la proximité avec les adhérents dans un contexte agricole en forte évolution.

« A terme, dans les 3 ans peut-être, ce système de collecte mobile doit être généralisé dans nos campagnes », estime Michel Prugue, Président du groupe coopératif Maïsadour. « Nous pensons nous doter assez rapidement d'une dizaine de Prox'Silo sur notre territoire confirme Michel Montet, directeur des productions végétales. Une ambition forte pour le premier collecteur européen de maïs qu'est la coopérative et qui s'inscrit pleinement dans son plan d'action pour 2020 entre performance et proximité de ses adhérents. Car du macro au micro, de la planète au champ, le pas n'est pas si grand pour la coopérative landaise.

Des outils vieillissants et coûteux...
Or, sur la culture céréalière plusieurs éléments doivent être pris en compte rappelle Michel Prugue : « d'abord en raison des aléas climatiques, les variations annuelles des volumes récoltés sont de plus en plus fortes »; ensuite les mesures de verdissement de la PAC entraînent « une rotation des cultures de plus en plus importante, ce qui amène à diminuer la production de maïs, qui lui-même connaît une diversité croissante de semences spéciales impactant d'autant plus la taille des surfaces en maïs standard ». Enfin, troisième élément interne à la Coopérative « afin de préserver le maillage territorial de la coopérative, il faut réussir à maîtriser nos charges et avoir des flux optimisés ». Pour Daniel Peyraube, Vice-président de Maïsadour en charge des Céréales et Agrofournitures, « la coopérative doit répondre au besoin de collecter les céréales où qu'elles se trouvent en cherchant les meilleures synergies en terme de proximité de collecte ».
En d'autres termes, synthétise le directeur général Philippe Carré, « pour s'adapter au mieux aux défis qui sont devant nous en termes de production, de compétitivité et de proximité, il faut aussi que les équipements s'adaptent ». Et notamment les équipements de collecte. D'autant que ceux-ci sont par ailleurs « vieillissants et coûteux, datant pour la plupart datant des années 80 et 90, et ayant jusque-là peu connu d'évolutions », complète Michel Montet.

...en un outil intelligent, interactif et connecté
Autant de défis que le silo mobile semble à son échelle, combler. D'abord « avec Prox'Silo, c'est le silo qui vient à l'adhérent et pas l'inverse, avec les mêmes fonctionnalités qu'un point de collecte classique ». En d'autres termes ce silo, qui se déplace à vide, tracté par un tracteur, mais sans convoi agricole exceptionnel, permet non seulement de réceptionner les céréales (avec une capacité totale de 65 tonnes), de peser la ou les récoltes réceptionnées mais aussi grâce à un fourgon « agréage » qui l'accompagne, de connaître immédiatement la qualité de la récolte en terme d'humidité et d'impureté.
Si le prototype est actuellement en test de fonctionnement immobile, sur le site du silo traditionnel de Casteignos-Souslens, pour la récolte de maïs en cours (soit une vingtaine de jours selon la météo), il n'est pas dédié à une seule culture, contrairement aux installations actuelles. Le même engin peut donc réceptionner et mesurer tant du maïs standard que spécial ou encore du tournesol... Une polyvalence bienvenue en terme de rentabilité du matériel. Autre point fort selon le constructeur et la coopérative, sa rapidité de chargement des céréales. Un silo classique charge en environ 110 tonnes par heure quand le nouveau Prox'Silo grimpe à 500 tonnes par heure...
A l'heure du lancement de l'activité de ce prototype, l'objectif clairement affiché ici est avant tout de permettre aux agriculteurs adhérents du coin « de commencer à s'approprier la machine, et à donner leur avis sur son efficacité à l'usage et sur d'éventuelles améliorations à apporter », indiquent les responsables friands de ce retour terrain avant tout plan de déploiement à plus grande échelle. En ce qui concerne les améliorations, le constructeur et Maïsadour ne manquent pas d'idées puisqu'il est d'ores et déjà prévu que grâce à des capteurs adaptés, le silo mobile une fois le dispositif officiellement lancé, pourra transmettre ses données de collecte en temps réel aux opérateurs en charge du pilotage de l'activité. Autant dire la transformation d'un réseau de collecte vieillissant en un outil intelligent, interactif et connecté.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr