Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/09/18 : Nuit européenne des chercheur(e)s vendredi 28 septembre de 18h30 à minuit. A cette occasion, Cap Sciences proposent de partager avec plus de 50 chercheurs, 1001 histoires sur la magie de leur métier, au travers de récits, de jeux, de mises en scène…

25/09/18 : Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, animera le comité de ligne Ter 32 Bordeaux - Arcachon le lundi 1er octobre à 17h45 à la Maison des arts de Gujan-Mestras.

25/09/18 : Le 26 septembre, la Coordination Rurale 47 sera mobilisée devant l’abattoir de volailles de Bazas pour « défendre les éleveurs face aux mensonges des associations véganes qui organisent à nouveau, cette année, une veillée devant cet abattoir ».

25/09/18 : Avec l’appui de la DRAC, la CCI Bordeaux Gironde restaure les toitures du Palais de la Bourse. Un chantier d’une durée de 3 ans et d’un montant de 3,7 millions d’€. Début des travaux : septembre 2018. Surface à restaurer : 7 000 m2.

25/09/18 : Le Crédit Agricole d’Aquitaine organise un Café de la création le 4 octobre baptisé le Pitch de la création. « Vous avez un projet ? Pitchez-le et repartez avec votre financement » le 4 octobre de 9h à 11h30 au Campus des Bassins à Flot à Bordeaux.

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

  • 24/09/18 | Le désamiantage du Signal à Soulac se prépare

    Lire

    Les travaux préalables au désamiantage de l'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer qui menace de s'effondrer,ont débuté mercredi 19 septembre afin de conforter la dune par un apport de sable et de mettre en sécurité le bâtiment pour permettre l’intervention des entreprises en toute sécurité. Les premiers travaux dureront une dizaine de jours, et en plusieurs étapes dont la protection des espèces floristiques. Ces travaux seront intégralement financés par l’État ainsi que les travaux de désamiantage de l’immeuble qui seront menés en début d’année prochaine.

  • 24/09/18 | La brigade "loup" missionnée dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Conformément à son engagement pris le 20 septembre, lors de sa venue à Pau, François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a missionné la brigade mobile d’intervention spécialisée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour remédier aux attaques de troupeaux par le loup hybride en vallée d’Ossau. "La mission sera préparée la semaine prochaine avec les maires et bergers. Des équipes seront sur place la semaine suivante pour une période d’une quinzaine de jours", annonce la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

  • 24/09/18 | La Gironde informe sur la fibre optique

    Lire

    A l'occasion du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Gironde à travers le plan "Gironde Haut Méga" visant à raccorder, d'ici 2014, "410 000 logements, entreprises, services publics et collectivités à un réseau public de fibre optique", le département lance officiellement une nouvelle phase de réunions publiques d'information. Ces dernières démarreront le 24 septembre à Avensan et se termineront notamment à Cadillac et Cestas les 2 et 3 octobre prochain. Pour retrouver l'ensemble des dates, des horaires et des lieux de ces réunions, rendez-vous sur www.girondehautmega.fr.

  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Compétition foncière: la CDFR des Landes s'attaque aux friches

22/04/2016 | Les Conférences Départementales du Foncier Rural, organisées par la SAFER Aquitaine se suivent mais ne se ressemblent pas. Ce 18 avril, le rendez-vous était landais.

La 9ème CDFR landaise s'est tenu le 18 avril dernier dans les locaux du siège du groupe coopératif maïsadour à Haut Mauco

La compétition foncière, et les solutions pour la pacifier, étaient dans les Landes ce lundi, tout comme en Gironde le 5 avril dernier, au cœur des échanges entre les acteurs du foncier qu'ils soient agriculteurs, élus ou encore notaires. Mais les situations d'un département à l'autre divergent. Certes la pertes de foncier agricole et la progression de l'artificialisation sont des phénomènes communs aux deux départements, mais pas dans les mêmes proportions, ni d'ailleurs exactement pour les mêmes causes. Au titre des espaces agricoles disparus, les friches et les solutions pour permettre à ces espaces abandonnés de redevenir productifs, a, plus qu'en Gironde, motivé une partie des échanges landais.

S'appuyant sur une enquête Terri Lucas couvrant la période 2006-2014, Jacky Bonotaux de la DRAAF Aquitaine, observe que sur le presque million d'hectares que couvre le département des Landes, la surface des sols artificialisés (65 000 ha) est moindre que la moyenne nationale. Par comparaison, sa voisine Girondine certes un peu plus grande, en compte pratiquement le double soit 135 000 ha.
Si le taux des sols artificialisés est moindre, cela n'empêche pas qu'entre 2006 et 2014, la croissance de l'artificialisation landaise (+ 7000 ha) est supérieure à la moyenne nationale. Une artificialisation en hausse de 14%, qui se démarque d'autant plus que si, en règle générale, « ailleurs, c'est le bâti qui augmente, ici dans les Landes, ce sont les routes et axes de communication qui font grimper le curseur, et pour cause : création  de l'A65 Langon-Pau, contournement d'Aire-sur-l'Adour, de Lacanau, de Dax,...
Côté espaces agricoles, la baisse enregistrée, de 4000 ha, « reste dans la fourchette nationale », indique le statisticien, quand la baisse des espaces naturels est importante : -3000 ha, due en partie à la tempête klauss, même si la perte de forêt (80% de ces 3000 ha) a été en partie compensé par des friches agricoles, explique Jacky Bonoteau. Des zones de friches propices, sans doute, à une artificialisation future puisque sur les 7000 ha d'espaces artificialisés entre 2006 et 2014, 6000 ha proviennent des espaces naturels qui couvrent donc non seulement la forêt mais aussi les friches.

Vers un inventaire des friches dans les LandesDes friches au sujet desquelles la Commission Départemantale pour la Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers des Landes, commence à se mobiliser. Si la loi oblige les CDPENAF de tous les départements à présenter tous les 5 ans un inventaire des terres considérées comme des friches pouvant retrouver une destination agricole ou forestière, peu d'entre elles, s'y sont encore risquées. Elles ne savent pas trop par où s'y prendre, témoigne Pierre Pouget Directeur de la SAFER Aquitaine. Dans les Landes, à l'inverse, « ce travail sur les friches est un des points forts de la commission départementale », affirme François Leviste, chef de service Aménagement et habitat à la DDTM des Landes. Il a d'ores et déjà été créé un groupe de travail et une méthodologie entre les membres de la CDPENAF, afin d'établir un classement sur la nature des friches, qui peuvent être tant agricoles qu'urbaines, industrielles ou forestières.
Quant à a mise en œuvre concrète de ce travail, il se fera auprès de deux territoires tests que sont la Communauté de communes d'Aire-sur-l'Adour et la Communauté d'agglomération de Dax, dans le cadre de leur Plan Local d'Urbanisme Intercommunal. «Dans ce cadre, un certain nombre de réunions et rencontres sont prévues avec les intervenants, ainsi que des visites de terrain, pour voir si tous les éléments préalablement communiqués tiennent la route », explique le François Leviste. Autrement dit, une méthodologie est en marche... peut être inspirera-t-elle d'autres Commissions toujours dans le tâtonnement sur le sujet ?

Redonner un sursis productif aux friches agricolesUn sujet des friches qui est d'importance, puisqu'en 10 ans, « entre 2000 et 2010, l'agriculture a perdu 100 000 ha : 50% de ces terres agricoles ont été artificialisés et les 50 000 ha restant sont devenus des friches », rappelle Pierre Pouget.
L'occasion également pour lui de présenter aux acteurs landais une autre initiative, à l'origine plus politique mais réalisée en partenariat avec la chambre d'agriculture de lot-et-garonne et la SAFER concernant l'agglomération d'Agen. Comme décrit dans notre article du 16 mars dernier, cette opération partenariale vise à recenser les friches agricoles de l'agglomération pour pouvoir, pour un temps au moins, les remettre en culture en les confiant à des agriculteurs via des conventions de mise à disposition. Un dispositif SAFER de 12 ans maximum, permettant une «sous location » des terres, avec la SAFER comme intermédiaire, et mettant en oeuvre des conditions plus souples pour le propriétaire que le traditionnel fermage agricole. « Un exemple de reconquête volontariste au plus près du terrain! » s'enthousiasme-t-il. Un exemple aussi de prise de conscience de part et d'autre du foncier agricole, que c'est dans la collaboration et l'entente que la compétition foncière laisse place à une meilleure compréhension des enjeux en présence.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : SAFER AA

Partager sur Facebook
Vu par vous
22168
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr