29/08/14 : Les Régionales et Départementales en juin 2015? C'est à l'étude à Matignon car repoussées en décembre 2015 - ce qu'avait annoncé Hollande - le conseil constitutionnel pourrait censurer l'exécutif pour allongement excessif du mandat des élus départementaux

29/08/14 : François Bayrou a accueilli à Pau Guillaume Pépy, le président de la SNCF.Tous deux ont notamment discuté de la qualité de la desserte de Pau, de la ligne Pau-Canfranc, et de la LGV pour laquelle le maire de Pau ne veut pas signer de chèque en blanc

29/08/14 : Soutien aux communes sinistrées dans l’Entre-deux-mers - Le président du Conseil Général de la Gironde a conduit une délégation d’élus auprès du Préfet afin de solliciter les Fonds Barnier et les Fonds de Solidarité Territoriale (FST)

28/08/14 : Les Pyrénées-Atlantiques dénombraient 29 957 demandeurs d'emploi de catégorie A, fin juillet. Si ce chiffre avait baissé de 1,1% en un mois, il était supérieur de 3,8% à celui constaté un an plus tôt (+6,2% pour les catégories A,B et C confondues).

28/08/14 : L’agence pôle emploi de Bordeaux Mériadeck accompagne le Leclerc Bordeaux Chartrons dans le recrutement d’une soixantaine de personnes. L’objectif : répondre aux besoins en personnel générés par l’agrandissement de la surface de vente de l’enseigne

28/08/14 : Chômage : Fin juillet 2014, 171 634 demandeurs catégorie A en Aquitaine: -0,3%/juin (-505); +4,8% en un an. France: +0,8%/juin; +4,3% en un an). Dordogne (+0,4%), Gironde (+0,2%), Landes(-0,6%), Lot-et-Garonne (-1,8%) et Pyrénées-Atlantiques (-1,1%).

26/08/14 : Retour du landais Alain Vidalies au secrétariat des transports, de la mer et de la pêche, lui qui fut ministre des relations avec le Parlement dans le gouvernement Ayrault

25/08/14 : « Je choisis pour ma part la loyauté à mes idéaux... » C'est en ces termes que dans un courrier à Hollande et Valls Aurélie Filippetti, ministre de la culture a renoncé à un nouveau poste anticipant son éviction probable du gouvernement Valls 2 .

25/08/14 : Dans un communiqué l'Elysée a annoncé que Manuel VALLS avait présenté au Président de la République la démission de son Gouvernement. Celui-ci a renouvelé sa confiance au premier ministre et lui a demandé de constituer un nouveau gouvernement.

25/08/14 : Le seconde période d'inscription à l'université de Pau et des Pays de l'Adour pour l'année 2014-2015 se déroulera du 28 août au 12 septembre. Les inscriptions en master 2e année de l'UFR pluridisciplinaire de Bayonne ont lieu du 15 au 19 septembre.

25/08/14 : A la mi-août, on dénombrait 26 tués et 647 blessés pour un total de 450 accidents survenus depuis le début de l'année dans les Pyrénées-Atlantiques. Le chiffre est rappelé au moment où un radar tronçon va être installé sur la rocade nord de Pau.

23/08/14 : Les Girondins de Bordeaux ont remporté (3-1) leur troisième match de la saison à Nice - buts de Diabaté sur penalty, Maurice Belay et Grégory Sertic - et sont en tête du championnat de Ligue 1.

22/08/14 : Le marché potier de la Bastide-Clairence, au Pays basque, fêtera ses vingt ans les samedi 13 et dimanche 14 septembre. Cinquante professionnels de renom , potiers, céramistes et verriers, participeront à cet événement.

21/08/14 : Assises nationales de l’Énergie à Bordeaux - Élu, chercheur, technicien, financier, citoyen… ont jusqu’au 26 septembre pour soumettre leurs propositions sur le thème : « Transition énergétique : tous concernés, faisons-la ensemble ! » + d'info

20/08/14 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, estime que Alain Juppé "peut faire du bien au pays" s'il est élu président de la République. Lors de la campagne des municipales, François Bayrou avait reçu un soutien actif du maire de Bordeaux.

Journée économie Aquitaine - 11 septembre 2014 - Bordeaux
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 01/09/14 | Le Journal du Périgord, c'est fini

    Lire

    Après plus de 30 ans de belles lignes sur le tourisme, la gastronomie, le Journal du Périgord, devenu il y a peu Périgord Magazine, ne paraîtra plus. Le dernier numéro sort dans quelques jours. André Added, qui avait repris le titre en décembre 2010, a pris la décision d'arrêter en raison du recul des recettes publicitaires qui frappe la presse écrite française et des résultats financiers ne permettant pas de poursuivre. Les 5 salariés permanents et les 3 journalistes pigistes sont licenciés.

  • 31/08/14 | Lascaux IV recrute 40 personnes

    Lire

    Le centre international d'art pariétal Montignac Lascaux recrute une quarantaine de personnes, avec ou sans qualification. L'entreprise Lagarrigue, en charge du gros œuvre, organise le jeudi 11 septembre à partir de 9h30 à la salle des fêtes de Montignac une journée portes ouvertes de recrutements. Parmi les profils recherchés, l'entreprise recrute deux grutiers qualifiés, des chefs d'équipes gros oeuvre, des aides coffreurs. Dix postes sont réservés à des jeunes sans qualification.

  • 29/08/14 | Orages en Entre-deux-mers: les élus sollicitent l'Etat

    Lire

    Suite aux violents orages du 25 juillet sur l'Entre-deux-Mers, une délégation d'élus conduit par Philippe Madrelle, président du département de la Gironde, a rencontré le Préfet de région ce 29 août afin de solliciter le déblocage des Fonds de prévention des risques naturels majeurs (Fonds Barnier) et du Fonds de Solidarité Territoriale (FST). Si le Préfet a validé le principe du lancement d’une étude globale visant à évaluer les risques majeurs sur le territoire du Vallon d’Artolie au titre des Fonds Barnier, les élus s'engagent à lui communiquer, avant le 5 septembre, le résultat des évaluations des dégâts la Communauté de Communes du Vallon d’Artolie afin de débloquer le FST pour leur venir en aide.

  • 28/08/14 | Zones vulnérables : la profession agricole quitte la table

    Lire

    Alors que ce tenait ce 28 août la dernière réunion sur les zones vulnérables avec le Préfet de Bassin Adour-Garonne, les Chambres d'Agriculture ont décidé de quitter la réunion. En cause, «le refus de l'Etat d'ouvrir la discussion sur le nouveau périmètre de la zone vulnérable». Qualifiant les pouvoirs publics comme étant «aveugles, sourds et muets» quant aux conséquences pour les éleveurs, Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale dénonce une «intransigeance écologiste à la française». Près de 21000 agriculteurs aquitains, dont 15000 éleveurs devront investir pour mettre aux normes leurs ateliers d’élevage, "dans une conjoncture mauvaise des revenus des productions animales", alerte-t-il.

  • 27/08/14 | François Bayrou ne croit pas au gouvernement Valls 2

    Lire

    "Je ne crois pas que le nouveau gouvernement ait plus de possibilité de gouverner que n'en avait le précédent" a estimé François Bayrou sur les ondes de France Bleu Béarn. "On ne va pas avoir d'avantage de soutien dans l'opinion, je crains plutôt moins. Pas d'avantage d'assise pour la majorité, je crains plutôt moins. Pas d'avantage de solidarité interne. Ce qui me frappe c'est qu'il y a des mots mais que le réel ne change pas. Et les gens n'en peuvent plus d'avoir des mots sans articulation sur le réel"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Agriculture | Grêle: entre prévision, prévention et réparation, une conférence départementale exceptionnelle pour la viticulture

24/09/2013 | Le 25 octobre, le Conseil général de Gironde devrait voter une enveloppe de 300 000 € à destination de la filière agricole pour l'aider à faire face aux conséquences des grêles du mois d'août.

Conférence vitivincole exceptionnelle au Conseil général, les acteurs étaient là

24 000 ha de vignes grêlées, dont plus de 4700 hectares détruits à plus de 80%. Plus d'un millier d'emplois salariés en jeu, et des pertes directes de production d'environ 160 M€. En quelques chiffres, l'image des dégâts subis par la viticulture girondine cet été. Des conséquences qui mobilisent les acteurs professionnels et élus au nombre desquels le Conseil général de la Gironde. Celui-ci organisait ce 23 septembre une conférence viti-vinicole exceptionnelle pour échanger sur les solutions de prévention et d'assurance à encourager afin que de tels impacts économiques ne se reproduisent plus. L'occasion aussi pour Jean-Luc Gleyze, vice président en charge de l'aménagement économique et solidaire, d'annoncer les intentions du Conseil général pour soutenir les viticulteurs.

Responsables du CIVB, de la chambre d'agriculture, de syndicats d'employeurs et de salariés, jeunes agriculteurs, viticulteurs sinistrés, caves coopératives,... tous les acteurs de la viticulture ont répondu présent à l'invitation lancée par le Conseil général de la Gironde.

L'iodure d'argent pour diminuer la taille des grêlonsAprès avoir rappelé le bilan des orages dévastateurs, et écouté des viticulteurs grandement lésés par ceux-ci, la conférence a donné la parole a divers experts météorologues. Ceux-ci sont revenus sur le déroulé des aléas climatiques du mois d'août, sur les outils de prévision mis en oeuvre ainsi que sur différentes pistes explorées par Météo France pour permettre des prévisions plus fines quant au lieu et à la force de ce type d’événements dans les années à venir.
Pour autant, «prévoir l'orage, n'empêche pas les grêlons de tomber», comme l'a rappelé une viticultrice de l'assistance. C'est pourquoi, il aussi été présenté, comme souvent après des épisodes de grêle, le réseau de l'ANELFA (Association Nationale, d'Etudes et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques). Ce réseau met en place des générateurs de particules d'iodure d'argent, qui allumés en amont de l'orage, agissent au cœur des nuages et permettent, «de diminuer la taille des grêlons, voire, de les transformer en pluie», selon le Professeur physicien Jean Dessens.
Mais pour que ce réseau de générateurs (et de bénévoles qui les allument) soit le plus efficace possible, «ces installations doivent être présentes de manière dense sur tout le département», insiste Alain Leveau, conseiller général et président de l'association au niveau départemental. Equipée de 120 générateurs, la Gironde reste déficitaire sur le sud ouest du département. Une position pourtant cruciale, puisque c'est dans cette zone que se sont formés les orages de cet été, là où selon les experts il aurait fallu davantage traiter à l'iodure d'argent.

Consensus autour d'une assurance incitative

Alain Leveau et Jean-Luc Gleyze

Cela dit, outre le manque d'argent pour financer la création et l'installation de ces générateurs, c'est la difficile accessibilité de cette zone, recouverte de pins qui a été pointée. Il est d'autant plus difficile de trouver un volontaire pour mettre en marche le générateur à tout heure du jour et de la nuit, dès lors que cela s’avérerait nécessaire, en prévision d'orage de grêle.
Des considérations qui semblent avoir convaincu les responsables du CIVB, de la Chambre d'Agriculture et du Conseil général, s'engageant à se mobiliser autour de ce réseau, en réalisant dans un premier temps un audit externe des besoins et des zones déficitaires. Les instances se sont également dites prêtes à se mobiliser auprès de la préfecture pour que celle-ci établisse un protocole normé à destination des pompiers ou gendarmes pour que tous les générateurs soient activés en cas d'alerte grêle.

Pour autant ces seuls générateurs ne pourraient suffire. S'ils peuvent prétendre dans une certaine mesure à diminuer les dégâts, ils ne sont pas la solution miracle face à la grêle. Après la protection de la production, la question de l'assurance est donc apparue comme le volet essentiel de la protection économique des acteurs. En effet, un peu moins de 40% des viticulteurs sont assurés. En présence de représentants des assurances, le sujet a suscité de nombreux débats, même si le consensus d'une assurance incitative, à défaut de pouvoir être obligatoire, semble s'imposer après ce difficile épisode estival. Face au coût souvent mis en avant, plusieurs pistes ont été évoquées. Parmis elles, la mutualisation de l'assurance, l'existence d'une assurance "plancher" pouvant être complétée par les viticulteurs le souhaitant, mais aussi une meilleure information des viticulteurs sur la diversité des prix et des offres assurancielles existantes.

300 000 € jusqu'à la fin de l'année 2013Autre piste suggérée, notamment par les Jeunes agriculteurs, la constitution de volumes complémentaires individuels (VCI), permettant en cas de coup dur, de réguler en quantité et en qualité, une récolte ultérieure déficitaire. Elle permettrait lors d'éventuels prochains aléas de diminuer le risque de perte de marchés par des viticulteurs gravement touchés qui, faute de production suffisante, ne pourraient pas fournir leurs clients.

Enfin, à l'issue des ces échanges riches et nombreux, Jean-Luc Gleyze a annoncé, son intention de présenter aux votes, lors de la plénière du 25 octobre prochain, des mesures de soutien aux agriculteurs (et pas seulement viticulteurs) des communes sinistrées pour un budget de 300 000 € jusqu'à la fin de l'année. Une autre enveloppe «relativement conséquente» sera aussi mise en place lors du vote du budget primitif pour l'année 2014, annonce-t-il. Ces aides pourront prendre la forme soit d'aides à la trésorerie, soit de bonifications de prêts ou de garanties partielles de caution. Pour autant, le Conseil général voulant montrer son attachement à l'assurance, seuls les agriculteurs assurés pourront bénéficier de ces 2 types d'aides, les non assurés quant à eux ne pourront prétendre qu'aux bonifications d'intérêts, à la condition qu'ils souscrivent une assurance dans le même temps.

Lire aussi:
Entre-Deux-Mers: Après la grêle, la réunion entre viticulteurs et élus "qui allaient forcément décevoir"
Xavier Beulin Président de la FNSEA en Dordogne et Gironde auprès des agriculteurs sinistrés
En Gironde, Stéphane Le Foll garantit un accompagnement "au cas par cas" aux viticulteurs sinistrés
Intempéries, PAC,... la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine reste mobilisée
 

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4223
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

lain Rousset Président de la Région Aquitaine, Henri Biès-Péré, Président de la FRSEA Aquitaine et Jean-Pierre Raynaud, Vice président de la région Aquitaine en charge de l'Agriculture Agriculture | 25/08/2014

Rentrée de la FRSEA Aquitaine: la nouvelle carte des zones vulnérables agace et inquiète

L'agroforesterie revient à la mode Agriculture | 17/08/2014

L'agroforesterie, une nouvelle voie pour une agriculture plus durable

Magali Moreno du service de remplacement Agriculture | 13/08/2014

En Lot-et-Garonne, des agriculteurs remplacés en cas de congés ou d'arrêt

Les cinq partenaires réunis à la chambre d'agriculture 47 à Agen Agriculture | 31/07/2014

En Lot-et-Garonne, lancement d'un projet européen par la Chambre d'Agriculture pour l'emploi et la formation

Vinitech sifel, du 2 au 4 décembre 2014 Agriculture | 29/07/2014

Le Salon Vinitech-Sifel s'annonce (déjà) sous de bons auspices

Débat entre Philippe Mangin, Président de Coop de France et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine Agriculture | 10/07/2014

La réforme des régions: "une nécessité" pour les coopératives agricoles

Les JA de la Dordogne organisent Terre en fête le 27 juillet à Saint Astier Agriculture | 23/07/2014

Les jeunes agriculteurs de Dordogne fêtent l'agriculture

Il faut parler de tout, même de ce qui fâche Agriculture | 16/07/2014

Le préfet de région s'en va aux champs

Marc Gastambide, ancien commissaire à la DATAR, Henri Tandonnet, Sénateur de Lot-et-Garonne, Jean-Philippe Granger, Président de la chambre d'agriculture de Dordogne et Jérémy Fraysse, Président des JA de Lot-et-Garonne Agriculture | 07/07/2014

Protection du foncier agricole, l'AG de la SOGAP pointe des lacunes dans les nouvelles lois

Saubole : une chaudière biomasse pour se libérer du fuel Agriculture | 02/07/2014

Saubole (64) : une chaudière biomasse pour se libérer du fuel

L'innovation est le souci de tous. Ici, diffusion des agro-expérimentations menées par la coopérative Maïsadour auprès des ses adhérents Agriculture | 28/06/2014

Agriculture innovante : les bons mots pour le dire

Bérénice Gouhier, Bernard Artigue et Laurent Bernos Agriculture | 27/06/2014

Innov'action: "les agriculteurs parlent aux agriculteurs"

Cap sur l'agriculture durable avec la Fada Agriculture | 27/06/2014

Remise du prix de la fondation pour une agriculture durable en Aquitaine

Rencontres «Stratégie d’adaptation aux changements climatiques de l’agriculture et de la forêt» à Bordeau Sciences Agro, le 19 juin 2014 Agriculture | 20/06/2014

Adaptation au changement climatique: les acteurs agricoles et forestiers en appellent à la recherche et au pragmatisme

Jérôme Cinel et Philippe Lassalle Saint Jean, les Directeur et Président Arbio Aquitaine Agriculture | 18/06/2014

Le plan Ambition Bio 2017 présenté aux acteurs de la bio aquitaine

Patrick Jouy et ses jardins suspendus Agriculture | 16/06/2014

En Lot-et-Garonne, des jardins suspendus pour de meilleures conditions de travail

Les organisateurs du festival agricole périgourdin qui a lieu le 28 juin Agriculture | 12/06/2014

Dordogne: Elevage et territoire, le premier rendez vous des professionnels de l'agriculture

Franck Brosset, en tribune, pour présenter Thematik'agri 2020 Agriculture | 10/06/2014

En Lot-et-Garonne, lancement de Thématik'Agri 2020 !