aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Coopération agricole: 4. Coopérative et adhérent, co-acteurs sur l'expérimentation agronomique

25/11/2014 | A Renung, les frères Christophe et Bertrand de Javel font partie de "l'équipe" des agro-expérimentateurs de Maïsadour pour une agriculture raisonnée.

Agro expérimentation chez Bertrand et Christophe de Javel à Renung, lors des rencontres agronomiques en 2012

Conscient des enjeux sociétaux et environnementaux qui pèsent sur l'agriculture, le groupe coopératif Maïsadour a lancé, il y 4 ans, des expérimentations agronomiques à taille réelle, dans les champs d'agriculteurs adhérents volontaires. Sur le département des Landes, cinq sites d' «agro expérimentation» ont ainsi été mis en place sur des parcelles représentatives de cinq types de sol du territoire. Objectif: chercher dans la durée, le ou les systèmes de culture permettant la plus grande valorisation de leur fertilité naturelle. Bertrand et Christophe de Javel, «toujours à la recherche de ce qui se fait en matière d'amélioration de la qualité des sols», font partie de ces agriculteurs volontaires. Et pour cause, lorsque leur coopérative leur a proposé de participer, sur 2 ha, à ces «agro expérimentations», cela faisait déjà 10 ans, qu'ils étaient, de leur propre initiative, entrés dans une démarche d'«agriculture de préservation des sols», comme ils disent.

Par ces agro expérimentations, l'objectif de la coopérative est d'étudier et de diffuser au sein de ces adhérents de nouvelles pratiques culturales raisonnées permettant de répondre à des impératifs environnementaux et économiques autour de trois axes de travail principaux : le travail du sol, le désherbage, et les bioactivateurs. Objectif: améliorer la structure et la qualité du sol, ainsi que sa fertilité.

"Aller plus loin dans notre démarche"Sur le travail du sol, Bertrand et Christophe de Javel sont des fervents défenseurs du non labours, un mode de culture qu'ils ont mis en place sur leur exploitation dès l'an 2000, «depuis on décompacte, on déchaume et on sème». Il étaient d'ailleurs les premiers dans le secteur de Renung à se lancer. Avec l'arrivée des agro-expérimentations de Maïsadour, auxquelles ils sont totalement associés dans leur mise en oeuvre, ils utilisent désormais, via un entrepreneur, un strip till; un matériel agricole qui ne travaille que la ligne de semis. «C'est un outils qui existait mais qui était trop cher pour que nous puissions l'utiliser sur nos cultures. Avec l'agro expérimentation, nous avons pu aller plus loin dans notre démarche en testant cet outil». Et ils sont tellement convaincus par ce matériel, qu'ils expérimentent désormais le strip till à leur compte, sur une parcelle d'une dizaine d'hectares au delà des 2 ha mis en agro-expérimentation.
Non seulement «ça limite l'impact sur la structure du sol, mais le strip till affiche en effet de très bons résultats, 10 quintaux d'écart par rapport au TCS (Techniques Culturales Simplifiées, ndlr)» assurent les deux frères. Et, à leur propre étonnement, «même quand il pleut des trombes, ça ne part pas avec l'eau!» assurent-ils. Autre exemple de travail cher aux frères de Javel, également repris sur l'agro site, les engrais verts qui «permettent de préserver le sol, de l'aérer grâçe aux racines, tout en amenant de la matière organique et de l'azote de manière naturelle», autant dire aussi des économies, en termes d'apports extérieurs.

Christophe et Bertrand de Javel, agriculteur adhérent Maïsadour

Une dynamique agronomiqueMais, sur les 2ha de l'agro-site, Bertrand et Christophe, s'ils ont le goût de l'expérimentation dans l'âme, ne sont pas seuls à mener ces recherches. Ils sont accompagnés de près par le service Agronomie de la coopérative. «Nous avons un cahier des charges avec toutes les étapes bien détaillées de l'expérimentation. Et le technicien agronome, est tout le temps sur le site. Il suit les essais de près, de la mise en place du semis, au développement de la culture. Il suit aussi notre parcelle «strip till» qui est hors agro-expérimentation», explique Bertrand de Javel. Un suivi technique qui ne se mesure pas seulement sur la réussite ou l'échec de la culture. C'est toute une batterie d'indicateurs techniques qui est mobilisée, pour un etat des lieux précis et comparable sur plusieurs années. Car en effet, engagés à l'origine pour 3 ou 4 ans, «les expérimentations devraient être prolongés jusqu'à 7 peut être même 9 ans», exultent, ravis, les deux agriculteurs.
Quant à la coopérative, au-delà de l'accompagnement sur site, les agro-expérimentations ont permis la mise en place d'une véritable dynamique agronomique en son sein. L'agro-site de Renung, tout comme les autres agro-sites Maïsadour, est souvent l'objet de visites, soit de partenaires du groupe coopératif, soit des techniciens, soit encore des autres adhérents à travers l'organisation annuelle de «rencontres agronomiques». Un rendez-vous qui connaît d'ailleurs chaque année toujours plus de succès.

"Un travail à diffuser largement"Une communication qui ne dérange pas les propriétaires de la parcelle, bien au contraire. «C'est un travail très intéressant, il faudrait même le diffuser plus largement encore. Je pense notamment aux techniciens, ils viennent souvent pour vendre leur produit par grosse quantité. Nous, on le voit bien, sur la partie le désherbage de l'expérimentation: en diminuant les doses, on s’aperçoit que ça marche tout aussi bien. C'est un sujet sur lequel, il faut vraiment plus de conseils aux agriculteurs».
Un échange d'informations et d'expériences qui se fait aussi entre les agriculteurs agro-expérimentateurs, d'autant qu'en parallèle de ces agro expérimentation, il existe également des groupes de travail auxquels participent également des adhérents volontaires à utiliser sur leur cultures sur un certain nombre de nouveaux outils tels que le strip till, ou encore, les techniques alternative de désherbage. «On y dresse un compte rendu des cultures, les problèmes rencontrés, les choses à faire évoluer, etc... on nous organise aussi des déplacements sur des salons agricoles pour échanger sur ces thèmes».

Présentation du strip till, lors de la rencontre agronomique, organisée à Renung en septembre 2012

Quant à l'avenir, post expérimentation, Christophe et Bertrand de Javel, le reconnaissent volontiers : «il serait logique dans notre démarche d'agriculture de préservation des sols de se doter d'un strip till, d'autant que c'est une sacrée simplification du travail», mais la question du prix freine considérablement les ardeurs.
Leur espoir : «de plus en plus de fabricants s'y mettent, à l'issue des neuf ans d'expérimentation, il existera peut être du matériel d'occasion... »

Lire aussi:
Coopération agricole: 1. Voyages en Aquitaine
Coopération agricole: 2. L'engagement coopératif... de passion et de conviction
Coopération agricole: 3. Installation, diversification, modernisation: la coopérative, une alliée sur la durée

A suivre: 5. En Lot-et-Garonne, Terres du Sud, une coopérative agricole innovante

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Groupe Coopératif Maïsadour et Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3854
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr