aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/05/17 : La Rochelle met ses drapeaux en berne aujourd'hui en hommage aux victimes des attentats de Manchester.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Coopération viticole: fusion dans l'Entre-deux-Mers

24/02/2016 | Ce jeudi 25 février, les Caves de Rauzan et de Nérigean, signeront l'accord portant fusion des deux caves coopératives jusque-là voisines.

De g à d: Roland Fossat, président de la cave de Nérigean, sa directrice, Géralde Reynaud, Denis Baro, Président des Caves de Rauzan et son directeur Philippe Hébrard

La cérémonie des signatures organisée ce jeudi à Rauzan, est en réalité avant tout symbolique puisque, votée par les viticulteurs adhérents des deux caves coopératives le 26 janvier dernier, avec près de 90 % des voix, la fusion est non seulement déjà validée et actée mais aussi rétroactive au 1er septembre dernier. « Une fusion est un moment important dans la vie d'une cave », comme l'a signalé Denis Baro, Président des Caves de Rauzan. Un moment qui valait bien une conférence de presse de présentation de cette opération et des enjeux désormais portés par la « nouvelle » cave qui aurait pu s'appeler Rozan-Grangeneuve-Nérigean, mais plus efficacement baptisée « Les Caves de Rauzan ». Une présentation faite aux journalistes par Philippe Hébrard, directeur des caves de Rauzan, son Président, ainsi que Roland Fossat, président de la cave de Nérigean, et sa directrice, Géralde Reynaud.

Même si la cave de Nérigean était bien plus petite que sa grande voisine de Rauzan, qui fait partie des poids lourds coopératifs viticoles girondins en général et en appellation Bordeaux en particulier, ce n'est pas pour un quelconque urgence de restructuration que la fusion s'est faite. Son président Roland Fossat insiste, sous le regard approbateur de Denis Baro, « la cave de Nérigean était performante, en situation économique saine et même en croissance puisque sur les 10 dernières années, elle a vu ses surfaces augmenter ». Mais avec un point de fragilité tout de même « plus de 50% de sa production partait pour un seul et unique client. Le risque aurait était gros, s'il nous laissait tomber». La fusion relève donc davantage « d'une stratégie globale d'entreprise » que d'une contrainte économique ou financière, complète Denis Baro, qui voit aussi le signe « d'une structuration du paysage viticole bordelais ». D'ailleurs, « aucune restructuration ou fermeture n'est envisagée, confirme le Directeur des Caves de Rauzan, on conserve l'ensemble des emplois permanents, le site de vinification, et la boutique ».

Une série d'additions à sommes positivesUne fusion donc comme une série d'additions, à sommes positives. Pour Les Caves de Rauzan fusionnées ce sont donc: 400 viticulteurs adhérents (330 pour Rauzan + 70 pour Nérigean), 3510 ha (2 900 + 613), 45 emplois permanents (soit un peu plus de 55 ETP, si on ajoute les saisonniers), 3 sites de vinification (2 pour les caves de Rauzan – Grangeneuve, issue d'une précédente fusion en 2008 + 1 pour la cave de Nérigean) et un potentiel de production maximum ( dans les meilleures années) de 190 000 hectolitres de vin.
Pour Philippe Hébrard, un des premiers avantages de la fusion, et notamment pour les viticulteurs adhérents, est évident : « qui dit plus de surfaces, dit plus de potentiel volumique, donc un meilleur amortissement des charges, donc une meilleure rémunération pour nos adhérents... et donc plus d'attractivité pour la cave coopérative, et donc, de nouveaux, potentiellement plus de surfaces, etc... » Un cercle vertueux déjà testé et validé par la Cave à partir de 2008, date d'une première fusion entre la cave de Rauzan et celle de Grangeneuve. « Depuis cette fusion, nous avons gagné 350 ha supplémentaires, et donc le volume qui correspond. Notre chiffre d'affaires augmente régulièrement (25% en 5 ans), et la rémunération de la vendange a progressé en moyenne de 7% par an sur les 5 dernières années. Bien sûr, tempère-t-il, tout n'est pas lié aux charges, le marché a aussi eu son effet... mais c'est un tout. »

365.000€ d'investissement sur 3 ans L'autre avantage stratégique de cette fusion selon le directeur, est aussi commercial, car « plus nous avons de volumes à vendre, plus nous avons un poids commercial qui favorise la valorisation de nos produits. Le rapport de force est différent avec les négociants, d'autant que nous n'avons pas de client spot, le plus important représente 10% de nos volumes. Si nous ne trouvons pas d'accord sur les prix, nous pouvons tout à fait nous passer d'eux, et ils le savent ». Un atout commercial important, d'autant que le vrac, représente 83% de la commercialisation de la Cave.
A cela s'ajoute une création de valeur ajoutée grâce à la possibilité de la cave de produire un « profil produit » répondant aux demandes du marché. En effet, grâce à un investissement technique d'analyse, « nous pouvons identifier des profils produits au niveau des parcelles permettant d'identifier une quinzaine de potentiels aromatiques, que l'on peut ainsi classer et accorder les uns aux autres pour répondre au mieux, aux demandes des clients. » Des investissements dont vont désormais pouvoir bénéficier les viticulteurs de la cave de Nérigean. Un investissement de 365 000€ sur 3 ans a d'ores et déjà été voté par le nouveau bureau « fusionné » des Caves de Rauzan. Autre apport de la cave basée à Rauzan: une performance en terme de responsabilité sociétale de l'entreprise élevée (certifiée AFAQ 26 000) qui va également être mise en oeuvre sur Nérigean.

Le Noble une nouvelle marque pour les Caves de RauzanDes avantages qui sont bien réciproques puisque du côté de la Cave de Rauzan-Grangeneuve, outre l'espace géographique désormais important couvert par la structure, à savoir tout l'Entre-deux-Mers, à l'exception d'une zone limitrophe du Lot-et-Garonne, la coopérative voit s'ajouter une nouvelle marque « à son catalogue » : Le Noble. Une marque dont le Directeur des Caves de Rauzan envisage déjà l'exploitation dans les magasins de la Cave ainsi qu'une valorisation de toute la gamme à l'export, espérant passé d'une production de 30 000 à 150 voire 200 000 bouteilles.
Enfin dernière conséquence induite par cette fusion : une implication plus forte des Caves de Rauzan au sein de Terre de vignerons, une union de production et de commercialisation qui regroupe une quinzaine de caves coopératives viticoles. En effet, les deux caves désormais fusionnées y avaient toutes deux des parts. Là encore, une addition à somme plus que positive qui permet aux Caves de Rauzan, d'en devenir le plus gros actionnaires... et ainsi avoir une plus forte capacité à impulser une démarche de valorisation pour une structure qui « jusque-là visait davantage la quantité que la valeur », estime le dynamique Phillippe Hébrard, bien décidé là aussi, à changer les choses.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7548
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Gloron | 25/02/2016

La fusion des caves ne peut-être que profitable pour contré la concurence d'autres pays producteurs de vins, de gros volumes permettent d'avoir plus de poids dans la vente.

Mr Gloron
http://www.tractoriste.com

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr