Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Covid-19 : Les Chambres d’agriculture aux côtés des agriculteurs

23/03/2020 | Malgré leur fermeture, les Chambres d’agriculture tentent d’accompagner au mieux les agriculteurs…

Covid-19 : Les Chambres d’agriculture aux côtés des agriculteurs

Comme un grand nombre de secteurs d’activités, le monde agricole redoute un impact économique du Covid-19. Du reste, l'agriculture commence à ressentir les effets de la pandémie. Malgré leur fermeture, les douze Chambres d’agriculture du territoire néo-aquitain tentent d’accompagner au mieux les agriculteurs au quotidien. Pour cela, elles communiquent à tour de bras sur leur site internet, sur les réseaux sociaux ou par voie de communiqué de presse. La Coordination rurale, elle, de son côté a décidé de prendre sa plume pour écrire au ministre de tutelle Didier Guillaume…

« Notre mission est essentielle, vitale : nous devons continuer à veiller à la sécurisation de la chaine d'approvisionnement, afin que les Français puissent accéder à une nourriture tracée, saine, sûre et durable ». Telle était la communication de Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation le 12 mars dernier, adressée aux agents des différentes instances agricoles, suite à l'annonce faite par le Président Emmanuel Macron concernant les mesures à prendre pour faire face à l'épidémie.
Depuis, le confinement a été décrété. Et les Chambres d’agriculture n’ont pu que suivre les préconisations émises par le Chef de l’Etat. Si les salariés des Chambres sont donc invités à rester chez eux, en revanche, sur leur site, les Chambres tiennent à rassurer les agriculteurs grâce à une rubrique « nous vous accompagnons » à l’image de la Chambre d’agriculture de Corrèze où il est possible de lire : « à compter du lundi 16 mars, le site de Puy Pinçon et les antennes de la Chambre d’agriculture de la Corrèze sont fermés au public. Afin de garantir les missions de services publics, les procédures seront au maximum – et dans la mesure du possible - dématérialisées (sous forme informatique ou postale). Cas particulier des missions de services publics relatives à l’identification ou aux passeports : dans l'attente de précisions, nous maintenons un effectif réduit pour garantir le suivi des demandes. Pour toute demande, nous vous invitons vivement à prendre contact avec le service dédié par téléphone ou par mail : 05 55 21 55 54 - identification@correze.chambagri.fr

L’agritourisme en question
La plupart d’entre elles mettent en avant la réglementation pour tous les agriculteurs pratiquant l'agritourisme comme la Chambre d’agriculture de la Gironde qui explique dans le détail les autorisations et interdictions de la filière : « Au regard de la situation sanitaire exceptionnelle que nous vivons actuellement, voici ce que nous pouvons communiquer à la date du jeudi 19 mars 2020 impactant les activités d'agritourisme. Conformément à l’arrêté du 15 mars et l’arrêté du 16 mars, les activités suivantes sont suspendues au moins jusqu’au 15 avril prochain : les activités de restauration, toutes les activités de loisirs : visite de ferme, fermes équestres, location de salle… Toutes les activités d’hébergements touristiques (y compris camping) et autre hébergement de courte durée, sauf lorsqu’il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier (ex : location d’un mobile-home à une personne qui n’a pas d’autre domicile). Ce qui est autorisé : la vente de produits alimentaires, les points de vente à la ferme et points de vente collectifs entre agriculteurs peuvent rester ouverts au même titre que les commerces de détail de fruits et légumes en appliquant les mesures de bon sens. Les marchés sont autorisés par l’Etat mais les mairies peuvent décider de les interdire. Il convient de vous rapprocher de votre municipalité pour connaître les mesures décidées ».
Aussi, pour répondre à tous types d’interrogations, des foires aux questions sont proposées sur les différents sites. Ainsi, sur celui de la Chambre d’agriculture de Charente, un onglet y est dédié.  Par exemple pour les déplacements des exploitants agricoles, il est écrit que « vous devez pouvoir présenter les originaux des documents suivants à chaque contrôle : autorisation de dérogation journalière datée du jour même, attestation MSA, que vous pouvez télécharger sur le site de la MSA ainsi que des papiers d'identité ».

L’agriculture continue à assurer notre alimentation
Afin de rassurer les agriculteurs, Luc Servant, le président de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime, a tenu à préciser que « malgré la situation exceptionnelle, l’agriculture et toutes les filières de l’agro-alimentaire de Charente-Maritime continueront à assurer la production et la distribution des produits alimentaires, pour une alimentation de qualité pour tous. (…)
Non seulement il faut poursuivre la collecte, la transformation et la distribution des produits agricoles, mais il faut aussi assurer les récoltes à venir avec une période de travaux intense qui arrive du fait du retard considérable pris suite à plusieurs mois de pluviométrie exceptionnelle. La nécessité d’avoir chez nous une agriculture forte et diversifiée apparait plus que jamais fondamentale dans ces périodes de crises. La garantie d’un approvisionnement local ne peut que rassurer des citoyens inquiets sur leur santé et sur leurs conditions de vie des jours à venir. »
Comme en direction des personnels de santé, la Chambre d’agriculture tient également à rendre hommage au monde agricole « Nous devons remercier collectivement l’ensemble des actifs du secteur agricole et agroalimentaire qui continuent d’assurer la production et l’approvisionnement de biens alimentaires dans cette période inédite ! Les semaines à venir vont être difficiles mais l’agriculture sera présente au côté des citoyens. Cela montre la nécessité d’une agriculture locale forte qui permet d’établir de vrais liens de confiance entre les citoyens, les consommateurs et les agriculteurs ».

Les élus de la Chambre au service des agriculteurs
Même démarche pour d’autres Chambres comme celle de la Vienne qui par le biais d’un communiqué rappelle qu’« au-delà des dispositifs d'accompagnement mis en œuvre par le Gouvernement pour aider les entreprises en difficulté, et face à cette situation exceptionnelle, l’ensemble des élus et des collaborateurs de la Chambre d’agriculture de la Vienne se tient à la disposition de tout agriculteur qui rencontrerait des difficultés particulières dans le cadre de cette pandémie. Grâce à l’effort et la mobilisation de tous, nous espérons que cette crise sanitaire inédite sera maîtrisée le plus rapidement possible ».

La CR prend la plume
En Lot-et-Garonne, le syndicat agricole majoritaire la Coordination rurale qui détient la Chambre d'agriculture vient d’écrire au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation une lettre de « demande urgente d'engagements en faveur des agriculteurs pour se relever de la crise COVID-19 ». Voici des extraits de cette missive signée Pascal Béteille le président de la CR47 :
« Nous avons besoin d'engagements forts immédiatement. La situation est trop grave pour se contenter de petites mesures. Les remontées de terrain sont déjà catastrophiques tant au niveau des conditions de travail (main d’œuvre quasi indisponible) que de la vente de notre production. Concrètement, les marchés de denrées périssables sont quasiment à l'arrêt. En parallèle, les étals continuent de proposer des aliments produits à l'étranger. Cette situation révolte la profession ; c'est totalement intolérable en cette période si difficile. On ne peut pas nous demander de produire pour ne pas vendre ensuite. Les investissements et charges des agriculteurs sont colossaux. En Lot-et-Garonne, nous avons une multitude de producteurs. Du lait à la viande en passant par les produits maraîchers, fruitiers, etc. tous sont unanimes. Nous courons vers une crise économique sans précédent et certainement vers la faillite. Les agriculteurs, déjà en grande difficulté avant cette crise, ne s'en relèveront pas sans engagements forts et immédiats de votre part. (..)
Des consignes gouvernementales doivent être formulées et imposées immédiatement à tous les services et fournisseurs cités ci-dessus. Vous ne pouvez pas nous demander de produire sans garantir notre survie. Le moral des agriculteurs se dégrade de plus en plus chaque jour. Vos engagements aujourd'hui assureront notre survie demain. Monsieur le Ministre, l'inquiétude et l'incertitude gagnent les agriculteurs. Les Députés de la République doivent s'emparer immédiatement du sujet. Pour certains d'entre nous, les producteurs maraîchers notamment, nous n'avons pas une semaine à attendre sans que l'on ne coure à la catastrophe. Si l’agriculture est en danger, toutes les productions qui s’en rapprochent et s’y raccrochent le sont aussi (pépinières, horticulture, etc.). Celles-ci devront bénéficier des mêmes mesures. Le Président de la République s'est engagé à payer et à ne laisser personne sur le côté. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : XC/CD47

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
13127
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr