Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

15/01/2021 |

Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour

Il l'avait promis la veille, lors de ses vœux à la presse. Alain Rousset s'est rendu ce jeudi dans les Landes à la rencontre de la filière avicole et palmipède, lors d'une réunion organisée au siège du groupe coopératif Maïsadour, à Haut-Mauco. A l'ordre du jour bien sûr, le virus H5N8, et les désastres terribles qu'il cause au sein des élevages landais qui comptent désormais plus de 220 foyers et une quarantaine de suspicion. Un temps d'écoute et d'échange sur une situation sanitaire devenue incontrôlable pour cerner l'urgence immédiate et tenter de commencer, un peu, à éclairer l'avenir.

Après déjà deux fortes épizooties en 2016 et 2017, c'est la troisième fois que la filière est touchée, avec un virus H5N8, à la vitesse de propagation cinq à six fois plus rapide que les précédents. Si de bonnes résolutions avaient été prises en 2017, avec notamment la création d'un Cluster (décidément le mot résonne mal...) Biosécurité, et un renforcement des mesures éponymes au sein des exploitations, sur les transports des animaux, ou encore par une cartographie des exploitations, la crise, violente et ravageuse, est malgré tout à nouveau présente dans le département.

Explorer toutes les pistes
L'enjeu de la rencontre de ce jeudi 14 janvier à Haut-Mauco : « avoir une discussion sereine et libre avec la filière, en complément des contacts réguliers que la Région a avec les responsables professionnels » a ainsi indiqué Alain Rousset à la sortie de la réunion.
« C'est la troisième crise en 5 ans, et demain, il y aura d'autres crises sanitaires. Tout ça doit faire l'objet de recherche et de réflexion, je demande à ce qu'on sorte des certitudes ». Pour le Président de région toutes les pistes sont à explorer, « avec humilité ». Et de lister : « Faut-il mettre à l'abri des animaux, quand on sait que les oiseaux migrateurs vont arriver ? Baisser les densités sur les élevages durant certaine période ? Posons nous la question du vaccin aussi. Il aura des conséquences sur l'export, faut-il alors cibler certains élevages, certaines zones ou bien encore certaines périodes de l'année ? ... Les solutions ne seront pas univoques » assure-il.
Quoiqu'il en soit des choix stratégiques à venir sur les « modèles » d'exploitations, « il faut des outils pérennes pour la filière. Des fonds particuliers sont à mettre en oeuvre pour accompagner les éleveurs dans ces transitions, que ce soit des fonds de capital risque ou un système assurantiel...» insiste le Président.

En tout cas, dans l'urgence actuelle, ce qui révolte le président du département des Landes, Xavier Fortinon, bien sûr présent lors de la rencontre, c'est la lenteur des dépeuplements au sein des foyers infectieux, « on a toujours un temps de retard de 15 jours sur le virus, ce n'est pas acceptable !». Quant à l'avenir, faut selon lui « que le moyens soient adaptés pour répondre le plus rapidement possible à un système d'alerte précoce. Dès que les premiers cas sont repérés en Europe du Nord, il faut avoir des moyens positionnés sur le territoire prêt à se déployer, un peu à l'image de notre dispositif de lutte contre les incendies en forêt, illustre-t-il. »

"Que chacun puisse exister dans son modèle"
Si Michel Prugue, Président du groupe coopératif Maïsadour, s'accorde avec le Président de région sur « l'absence de certitude » quant aux solutions d'avenir, c'est « l’immédiateté » qui pour l'heure le travaille avec au cœur « la dimension humaine de la crise » à savoir la question des salariés de la filière mais aussi celle des éleveurs dont les exploitations sont soient directement touchée par le virus, soit dépeuplées par prévention.

Sur l'avenir les questions sont nombreuses : « il faut un débat sur le modèle de production et sur comment à partir de ce modèle ont peut parvenir à stopper immédiatement le virus ». Un sujet déjà posé sur la table en 2017 mais qui se heurte à plusieurs difficultés à commencer par le visage multiple de la filière : des coopérateurs, des producteurs indépendants, des circuits longs, des circuits courts, sans oublier l'âge du capitaine. « Même si on met des moyens d'accompagnement pour aller vers une transition du modèle, ce n'est pas dit que l'éleveur proche de la retraite soit prêt à des investissements sur son exploitation... », soulève Michel Prugue rejoint en cela par Marie-Hélène Cazaubon, présidente de la Chambre d'agriculture des Landes, et Chantal Brethes, Présidente du PALSO. « En soi, changer de modèle prend du temps et peut inquiéter les éleveurs ». Autre point qu'il soulève : « il faut aussi que ces transitions correspondent aux attentes du marchés, à la fin c'est le consommateur qui est juge ».

Si chacun s'accorde sur le fait qu'il faudra avoir des débats sur le modèle d'exploitation, l'objectif n'est pas non plus assurent-ils d'opposer les différents modèles existants, « sinon on ne donnera pas de perspective à la filière », diagnostique le Président Fortinon. Marie-Hélène Cazaubon approuve. « Il y a là de nombreux sujets à discuter par tous les éleveurs pour que chacun puisse exister dans son modèle, mais sans perdre de vue qu'en matière de sécurisation de la filière, ce que fait individuellement un agriculteur, impacte son environnement et donc les agriculteurs voisins. Aujourd'hui nous sommes dans l'urgence sanitaire absolue, mais demain, il faudra discuter ensemble »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3598
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Louis et Alexis avec leurs porcs Agriculture | 17/05/2021

Louis Boutteaud et Alexis Bonnet développent leur ferme rêvée : "un nouveau modèle est possible"

La 4e édition de la Journée Installation Transmission se tiendra le 18 mai à partir de 10h sur agriweb.tv Agriculture | 14/05/2021

Journée Installation Transmission : " Agriculteur, ça s'apprend ? "

Amandine et Emmanuel Cantet se sont reconvertis ensemble à l'élevage caprin et ovin. Une nouvelle aventure professionnelle et familiale Agriculture | 14/05/2021

Amandine et Emmanuel Cantet : La reconversion agricole en couple, "être conscient de ce que l'on fait, y croire et foncer !"

Florian Derboule s’est formé dans eux lycées agricoles, il voulait »aller voir ailleurs » Agriculture | 13/05/2021

Florian Derboule : le bonheur de vivre et travailler sur la terre de son enfance

Maxime Kovalski est éleveur bovin allaitant à Marcillac-la-Croisille en Corrèze, suite à une reconversion Agriculture | 12/05/2021

Maxime Kovalski : Des TP à l’élevage bovin, un rêve de gosse devenu réalité

Rémy Ferret, installé en cultures végétales à Condezaygues en Lot-et-Garonne - La Ferme de Lamothe Agriculture | 11/05/2021

Rémy Ferret : le fils d'éleveur devenu maraîcher

Adeline Métayer 24 ans, viticultrice à Birac en AOC Cognac, cur petite champagne Agriculture | 07/05/2021

Adeline Métayer, viticultrice en AOC Cognac: "Fière d'être jeune, d'être une fille et de faire ce métier !"

L'équipe organisatrice du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Au centre le président Dominique Graciet Agriculture | 07/05/2021

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: maintenir le dialogue entre le monde agricole et le grand public

Image d'illustration : une Blonde d'Aquitaine, prête à concourrir Agriculture | 07/05/2021

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2021 : les bovins resteront à l'étable

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été Agriculture | 06/05/2021

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

Julie Beaupoux, ancienne psychologue devenue éleveuse de porc à Liniers dans la Vienne Agriculture | 30/04/2021

Julie Beaupoux, de la psychologie... à la Cochonnerie !

La récolte de Golden du Limousin de Loïc Kammerer sauvée du gel grâce à l'aspersion Agriculture | 28/04/2021

La glace face au gel pour protéger les pommiers

Jérôme ORVAIN Agriculture | 28/04/2021

Tribune libre : Pour une PAC régionale en faveur de l’agriculture biologique

Les premiers semis de l'automne prochain sont déjà prêts Agriculture | 22/04/2021

Au Thou, la ferme Arozooar mise sur l’indépendance agricole

Représentants du monde agricole et élus, se sont retrouvés à Monein sur les vignes de Vincent Bétouret, touchées par le gel le 7 avril dernier Agriculture | 21/04/2021

Face au gel, prévenir plutôt que guérir