aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | L'Aquitaine renforce son soutien à l'installation en agriculture

20/02/2015 | Avec l'aide de l'Europe, la Région Aquitaine lance de nouveaux dispositifs pour la compétitivité du secteur agricole aquitain. En première ligne, une politique de l'installation renforcée

L'Aquitaine renforce son soutien à l'installation en agriculture

«Après une année 2014 de transition, 2015 va être l'année de la mise en place réelle des nouvelles responsabilités de la Région en tant qu'autorité de gestion des fonds du 2ème pilier de la Politique agricole commune», affirme Jean-Pierre Raynaud Vice-président du Conseil régional en charge de l'agriculture et de l'agroalimentaire. De nouvelles responsabilités, qui permettent dès ce mois de février le lancement de nouveaux dispositifs régionaux en faveur de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Au nombre de ces nouveaux outils, la Région fait une place toute particulière à l'installation des jeunes agriculteurs à laquelle sera consacrée 12M€ par an.

«La région a une volonté forte de soutenir l'installation des jeunes agriculteurs» assure Jean-Pierre Raynaud. Et pour cause, bien que première région en termes d'emploi agricole, et deuxième pour le nombre d'exploitations, la dynamique des installations inquiète. « En 10 ans, le nombre d'installations a diminué de 17% » constate le Vice-président. Mais, au delà d'une dynamique en berne, il s'agit également de prendre en compte et d'appuyer les nouveaux profils des candidats à l'installation qui sont, pour 50% d'entre eux, des jeunes s'installant hors cadre familial. De la même manière il s'agit pour Jean-Pierre Raynaud de favoriser les installations d'exploitations génératrices de valeur ajoutée et d'emplois, et durables du point de vue environnemental. Autant de considérations sur les besoins et enjeux issues d'une large concertation avec les acteurs régionaux de la filière, organisée notamment à l'occasion des assises régionales de l'installation en 2013.

En pratique le Conseil régional a désormais mis au point un parcours unique ouvert à tous, avec un seul point d'entrée dans chaque département: le Point Accueil Installation et Transmission, localisé dans les Chambres d'agriculture. L'idée étant ici de rendre plus lisible le parcours du candidat avec un accompagnement « sur mesure » pour chaque agriculteur, en fonction de son profil et de son projet.

DJA modulée et prêt d'honneurTrois outils principaux pourront ainsi être mis en oeuvre pour soutenir les projets d'installation. Le premier d'entre eux, et le plus traditionnel aussi, reste la DJA ou Dotation Jeune Agriculteur, dont l'accès promet-on, sera facilité aux jeunes hors cadre familiaux. Cette DJA est le seul outil qui permet une dotation en capital de l'Union européenne. En outre le Conseil régional, qui compte bien garder cette voie comme mode d'accès principal à l'installation, proposera des modulations de 20% au regard du profil du candidat ou de son projet. Les hors cadre familiaux pourront ainsi en bénéficier, tout comme les installations sur des exploitations en Agriculture Biologique, en certification environnementale ou encore dans le cadre d'un groupement d'intérêt économique et environnemental. Une modulation de 20% est également accordée si l'exploitation répond à différents critères (au moins 3) porteurs de valeur ajoutée ou de création d'emploi, comme le matériel acquis en CUMA, la production sous signe de qualité et d'origine, ou encore la reprise d'une activité de vente directe. Enfin, afin d'encourager les exploitants à s'assurer, la DJA pourra être modulée de 15% si le candidat à l'installation s'engage dans un dispositif assurantiel.

Le deuxième outil créé par la région est destiné aux candidats non éligibles à la DJA (principalement les plus de 40 ans) et reprend un système expérimenté avec succès depuis 4 ans en Dordogne : les prêts d'honneur. Ces candidats pourront en effet bénéficier de prêts pouvant aller jusqu'à 20 000 € financés par la Région et les Départements en partenarait avec le réseau France Initiative. Un prêt à taux 0 sur 5 ans, attribué aux candidats ayant un projet d'installation fiable et viable. « Une vraie nouveauté dans la politique du Conseil régional », commente Jean-Pierre Raynaud.
Enfin le troisième outils lancé ce mois-ci tient en un accompagnement dans la durée du jeune installé, tant en amont de son installation que dans les années qui suivent afin de renforcer le plus possible la pérennité des nouvelles installations.

Des harmonisations mais pas de politique unique pour la grande régionA noter tout de même, dans cette nouvelle politique de l'installation, que la participation de la Région au financement des taux d'intérêt du dispositif de portage mis en place par la Safer, a été revu à la baisse. En effet, d'un financement de 10 ans maximum, le Conseil régional a réduit la voilure de sa participation à une durée de 5 ans. Un dispositif qui a un succès certain mais aussi un coût non négligeable pour la collectivité. "Il s'agit d'avoir un meilleur rapport entre la dépense publique et l'efficacité des outils", précise Jean-Pierre Raynaud qui ajoute par ailleurs que d'autres modalités d'accompagnement à l'accès au foncier sont en discussion avec la SAFER et les structures professionnelles. Les filières ou caves coopératives, par exemple, ont en effet, selon le vice-président "pris conscience de leur intérêt collectif à participer aux outils de l'installation".

Au total, en 2015, ce sont 12M € qui seront consacrés à cette nouvelle politique régionale de l'installation. Une politique sur laquelle, la Région, à travers les fonds européens, se place en véritable chef de file. Seul bémol de ce coup de pouce européen sur l'installation, et plus globalement sur l'agriculture : l'impossibilité de mettre en place, à compter de janvier 2016, une politique agricole unique au sein de la future grande région. «Nous travaillons sur l'harmonisation de nos dispositifs autant que faire ce peut" assure Jean-Pierre Raynaud, mais les financements et validations européens de ces outils, ont été décidés avant la fusion des régions, et c'est donc sur les engagements pris par chaque région, qu'il faudra rendre des comptes de manière séparées à la Commission européenne.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6237
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr