aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Maïsadour: Des Rencontres agronomiques plus en plus pratico-pratiques

15/09/2015 | Pour sa 4ème édition des Rencontres Agronomique, le Groupe Coopératif Maïsadour, a musclé le dispositif avec 7 ateliers d'expertise à disposition des visiteurs.

Sur l'atelier capital sol, 5 carottes de terre issues des 5 agrosites de la coopérative Maïsadour.

Ce 11 septembre, le principe des « Rencontres Agronomiques », organisées par le Groupe Coopératif Maïsadour à destination de ses agriculteurs adhérents est resté le même que les éditions précédentes : l'accueil des adhérents sur un des cinq sites où sont expérimentés, en partenariat avec des agriculteurs volontaires, des pratiques agronomiques innovantes. L'occasion pour la coopérative, de revenir sur les travaux mis en place sur les parcelles d'expérimentation, et de faire le point sur les résultats. Mais, cette année, sur l'agrosite de Souprosse, les participants aux rencontres ont pu s'intéresser à sept ateliers thématiques leur permettant, au delà des strictes expérimentations, de bénéficier de conseils et informations d'un réseau de partenaires du groupe.

Ces rencontres s'affirment chaque année un peu plus comme un temps fort de la vie de la coopérative, avec à chaque édition des développements nouveaux. Et les adhérents ne s'y trompent pas, ils viennent nombreux y assister, et ouverts cette année à des jeunes en formation agricole. L'occasion pour eux de mesurer les résultats des expérimentations agronomiques menées depuis 2010 sur les cinq agrosites du programme, représentatifs des principales zones pédo-climatiques du territoire de culture du maïs dans le Sud Ouest.
Avec un recul de 5 ans sur ces expérimentations, les résultats obtenus par le service agronomie de la coopérative, en collaboration avec les exploitants volontaires, permettent désormais d'assurer une certaine fiabilité et donc aussi le début de la duplication des pratiques les plus intéressantes, au sein des exploitations des adhérents à la coopérative. Un déploiement progressif qui nécessitera plus encore un temps de pédagogie et d'échanges autour de ces agro-expérimentations, et des nouvelles références que l'observation de leur résultats permet d'apporter dans la gestion d'une exploitation.

Atelier Capital sol, lors des rencontres agronomiques 2015, organisées par la Coopérative Maïsadour

Comparaisons des systèmes de travail de sol Et en la matière, les six des sept ateliers mis en place à l'occasion de ces rencontres agronomiques préfiguraient les différents postes de conseils pouvant être apportés par la coopérative et ses partenaires (Arvalis, In Vivo, es laboratoire Galys ou encore, Maïsadour Semences), dans cet esprit de déploiement de pratiques agronomiques nouvelles.
Dans l'ordre, le premier atelier a permis de rappeler, l'indispensable notion, en agronomie, de « capital sol » permettant de dresser, par l'observation et l'analyse, la carte d'identité du sol sur lequel l'exploitant va travailler. Une fois connu le type de sol, son historique, ses points forts ou ses faiblesses dans son aptitude à produire, vient l'étape du travail du sol. S'appuyant sur les résultats des expérimentations, les intervenants de ce deuxième atelier, ont réalisé des comparaisons des systèmes de travail de sol et des répercussions sur la fertilité, en fonction des différents types de sol étudié sur les agrosites...
Mais, au delà du choix entre labour, strip till ou encore technique culturale simplifiée, un troisième atelier proposait un focus sur les bioactivateurs. Même si pour l'heure, leurs performances, restent encore un peu aléatoires, et mal comprises, ils nourrissent de grands espoirs en termes de qualité des récoltes, d'amélioration de la croissance ou encore meilleures rentabilités, en permettant notamment de réduire les doses d'engrais chimiques.

Communication 2.0, et résolument multicanaleS'agissant de culture, difficile d'éluder la question de l'eau... Un atelier était donc consacré à la présentation de deux services d'aides à la décision développés, pour l'un, afin de piloter et raisonner l'irrigation sur une exploitation à partir du bilan hydrique de la parcelle en temps réel (Irré-Lis par Arvalis) et pour l'autre (Précosem par Maïsadour Semences), afin d'optimiser la date de semi ; la précocité ou encore pour mettre en place des techniques d'esquive face au stress hydrique...
Eu égard, notamment, aux nouvelles réglementations PAC, encourageant les systèmes d'inter-culture, mais aussi de leur bénéfice agronomique possible, un cinquième atelier dressait les atouts et inconvénients des rotations culturales, dévoilant aussi pour les exploitants tentés par l'exercice les ordres et fréquences de rotation conseillées au regard des cultures en place. Enfin, c'est sur la biodiversité, et plus particulièrement sur un partenariat passé entre Maïsadour et l'Association de développement de l'apiculture en Aquitaine que se consacrait l'atelier 6.
Le dernier atelier était quant à lui tourné sur les modes de communication et d'échanges entre la coopérative et ses agriculteurs, et le développement poussé d'une communication 2.0, et résolument multicanale. Une nouvelle démonstration de la modernité agricole, à l'image de ce drone qui survolait la parcelle le 11 septembre. Présent pour « simplement » filmer ces rencontres, il était le symbole que dans un futur sans doute pas si lointain, ces petits engins bourrés de technologies, prendront eux aussi leur part dans la gestion des exploitations au quotidien. Un drone survolant les champs de maïs, une image à laquelle il faudra s'habituer.

Le drone qui a survolé les 4ème Rencontres agronomiques

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1208
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr