Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/21 : L’arrondissement de Nontron (24) aura bientôt un nouveau représentant de l’État. Par décret du président de la République en date du mercredi 16 juin, Pierre Bressolles a été nommé au poste de sous-préfet. Il remplace Nathalie Lasserre.

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

  • 18/06/21 | Gan a sa voie verte

    Lire

    La commune de Gan dans les Pyrénées-Atlantiques souhaite achever la réalisation de la voie verte de la vallée d’Ossau traversant son bourg. Les aménagements concernent les revêtements en dur, la sécurisation, la plantations et la signalisation. La continuité de cette voie verte sera assurée par le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques qui procède actuellement aux études de tracés en site propre pour rejoindre Buzy.

  • 18/06/21 | Deux-Sèvres: La Fromagerie des Gors s’agrandit

    Lire

    A Melle, dans les Deux-Sèvres, la Fromagerie des Gors produit le Chabichou du Poitou et le Mothais sur Feuille. Suite à la reprise de l’entreprise en janvier 2020, son objectif est aujourd’hui d’augmenter sa surface de production afin de répondre à la demande du client. Pour cela, elle va construire une extension de 140 m² à son bâtiment et acquérir des équipements de salage et de lavage.

  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Dominique Graciet : "il faut créer de nouveaux modes de concertation"

09/01/2019 | Lors de ses voeux, le président de la Chambre régionale d'agriculture a dressé un état des lieux de l'agriculture régionale et plaide pour une meilleure concertation.

Dominique Graciet, président de la chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine

En ce début d'année 2018, Dominique Graciet, président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, et candidat à sa propre succession à la Chambre d'agriculture des Landes a fait le bilan économique des productions agricoles. L'élevage, tant en bovins qu'en lait, demeure un sujet de fort inquiétude. Il fonde quelques espoirs sur la loi agriculture et alimentation qui devrait mettre fin à la pratique des prix abusivement bas. Dominique Graciet a aussi plaidé pour un meilleur dialogue et souhaite que soient développés de nouveaux modes de concertation en amont de tout projet agricole.

Le sujet des gilets jaunes s'est inévitablement invité dans les voeux à la presse de Dominique Graciet, le président de la Chambre d'agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, organisés ce mardi à Bordeaux.  Ce dernier,  candidat à sa propre succession dans les Landes, a fait un tour d'horizon de l'actualité. Le bilan économique des produits festifs est bien meilleur que l'an dernier, même si la profession espérait encore mieux mais les expéditions ont été retardées et impactées par le mouvement des gilets jaunes, alors que début décembre avait été bon. Si la filière volailles et canards semble voir le bout du tunnel et affiche davantage de sérénité, après les deux crises d'influenza aviaire et la mise en place des mesures de biosécurité, il n'en est pas de même pour toutes des productions. La viticulture a connu une année assez exceptionnelle malgré quelques épisodes de grêle.
Dominique Graciet évoque une "année agricole en demi teinte avec un excés d'eau en début de cycle et une sécheresse qui est arrivée derrière". L'élevage  demeure un fort sujet d'inquiétude et l'actuel président de la Chambre régionale fonde quelques espoirs sur la loi agriculture et alimentation, promulguée le 30 octobre; notamment sur les ordonnances destinées à mettre fin aux pratiques de prix abusivement bas de la grande distribution et à entamer une véritable construction des prix pour que les exploitants puissent avoir un revenu digne. Le projet de texte prend enfin en compte les coûts de production. 
La loi Egalim apporte aussi quelques inquiétudes, notamment sur la question de la séparation de la vente et du conseil des phytosanitaires auprès des agriculteurs. "D'un côté, on demande aux entreprises agroalimentaires de progresser en valeur ajoutée  et de mettre en place des cahiers des charges à faire respecter par les agriculteurs et on leur sort simultanément le contrôle des produits qui sont en mise en place. Chaque entreprise devra faire un choix, soit elle fait le conseil, soit elle vend des produits phytosanitaires. Le danger, c'est le risque de surcoût avec l'interdiction de remises et de rabais sur les produits phytosanitaires. On est un peu dans l'expectative et on sera vigilant la dessus. Et surtout  il s'agira de savoir si la valeur ajoutée sur le marché paie réellement les surcoûts que l'on nous demande pour avoir une agriculture plus propre, plus en phase avec le bien être animal et les attentes de la société," indique Dominique Graciet. Parmi les satisfactions, la chambre régionale est parvenue à avoir un budget qui a été revu à la hausse et qui permet de réaliser des investissements. Dominique Graciet se prononce pour  un budget à hauteur de 100 millions d'euros  pour financer les adaptations futures : le budget est passé de 53 à 70 millions d'euros. 

Créer des ressources en eau supplémentaires 

L'actuel président de la chambre régionale plaide également  pour la création de ressources supplémentaires en eau, pour faire des substitutions par rapport à des pompages. Suite à la réunion du 10 décembre avec la Région, des avancées considérables ont été obtenues : enveloppe FEADER de 8 à 10 millions d'euros pour financer des projets en Nouvelle-Aquitaine, notamment dans les Deux-Sèvres et des besoins en eau sur la région sur la période 2019-2024 , financements de projets  de type "petites hydrauliques agricoles / réserves collinaires et réseaux collectifs. Le Conseil régional a voté une enveloppe de 3 millions d'euros par an pour financer l'ensemble des projets hydrauliques, somme qui s'ajoute aux crédits FEADER. Dominique Graciet, profite du sujet de l'eau pour souligner que le dialogue doit être amélioré avec les Verts et plus largement  avec tous les contradicteurs. "Il faut d'abord recommencer à se parler pour envisager l'avenir ensemble", a t-il souligné. Ce sujet de l'eau, crucial pour le développement des projets agricoles, devrait conduire la future chambre régionale à créer de nouveaux modes de concertation avec la société.

Réconcilier le projet agricole avec son environnement 

 "En Nouvelle-Aquitaine, nous sommes sans doute, moins avancés sur ce sujet que dans d'autres régions mais aujourd'hui, mais nous avons commencé à y travailler. Il est essentiel que soient développés des nouveaux modes de concertation avec la société, que ce soit pour le développement de l'élevage, les ressources en eau, les moyens de production d'énergie. L'énergie verte, elle est déjà combattue par le voisinage et par les Verts, on marche sur la tête. il y a une qualité de dialogue qui n'est pas au rendez-vous. Nos méthodes de concertation n'ont sans doute pas été suffisamment anticipées. Aujourd'hui, les visites de fermes, cela ne suffit plus et nous devons réconcilier le projet agricole avant son environnement immédiat . Nous devons regagner la confiance du  proche voisinage, " martèle Dominique Graciet. C'est un vaste chantier qui s'annonce, sans doute le plus important pour les années à venir en Nouvelle-Aquitaine, première région agricole d'Europe. Le président de la chambre  régionale évoque quelques pistes : travailler notamment plus directement avec les nouvelles EPCI ou communautés de communes. Certaines sont demandeurs de préserver un espace agricole et des productions de proximité. Avoir un interlocuteur de la chambre départementale d'agriculture auprès de chaque EPCI, envisager une contractualisation, font partie des idées les plus sérieuses pour améliorer l'acceptabilité sociétale de chaque projet agricole, le tout bien sûr en cohérence avec le futur projet agricole territorial des cinq ans à venir.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11871
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Benoit Biteau dans son bureau à Le Gua Agriculture | 28/05/2021

Pourquoi le projet de nouvelle PAC ne convient pas aux écologistes

Une unité de méthanisation à Somain, dans le nord de la France Agriculture | 21/05/2021

La méthanisation, des atouts pour le monde agricole

L'élevage laitier souvent montré du doigt a fait beaucoup d'effort pour réduire l'impact carbone Agriculture | 20/05/2021

Un marché du carbone pour les agriculteurs est en train de naître

Capture d'écran du débat sur le bien-être animal du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 19/05/2021

Bien-être animal : quels exemples en Nouvelle-Aquitaine ?

Débat dans le cadre de la Journée Installaiton - Transmission: Agriculteur, ça s'apprend ? Agriculture | 19/05/2021

Formation et professionnalisation : "donner les clefs pour la meilleure installation possible"

Louis et Alexis avec leurs porcs Agriculture | 17/05/2021

Louis Boutteaud et Alexis Bonnet développent leur ferme rêvée : "un nouveau modèle est possible"

La 4e édition de la Journée Installation Transmission se tiendra le 18 mai à partir de 10h sur agriweb.tv Agriculture | 14/05/2021

Journée Installation Transmission : " Agriculteur, ça s'apprend ? "

Amandine et Emmanuel Cantet se sont reconvertis ensemble à l'élevage caprin et ovin. Une nouvelle aventure professionnelle et familiale Agriculture | 14/05/2021

Amandine et Emmanuel Cantet : La reconversion agricole en couple, "être conscient de ce que l'on fait, y croire et foncer !"

Florian Derboule s’est formé dans eux lycées agricoles, il voulait »aller voir ailleurs » Agriculture | 13/05/2021

Florian Derboule : le bonheur de vivre et travailler sur la terre de son enfance

Maxime Kovalski est éleveur bovin allaitant à Marcillac-la-Croisille en Corrèze, suite à une reconversion Agriculture | 12/05/2021

Maxime Kovalski : Des TP à l’élevage bovin, un rêve de gosse devenu réalité

Rémy Ferret, installé en cultures végétales à Condezaygues en Lot-et-Garonne - La Ferme de Lamothe Agriculture | 11/05/2021

Rémy Ferret : le fils d'éleveur devenu maraîcher

Adeline Métayer 24 ans, viticultrice à Birac en AOC Cognac, cur petite champagne Agriculture | 07/05/2021

Adeline Métayer, viticultrice en AOC Cognac: "Fière d'être jeune, d'être une fille et de faire ce métier !"

L'équipe organisatrice du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Au centre le président Dominique Graciet Agriculture | 07/05/2021

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: maintenir le dialogue entre le monde agricole et le grand public

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été Agriculture | 06/05/2021

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

La récolte de Golden du Limousin de Loïc Kammerer sauvée du gel grâce à l'aspersion Agriculture | 28/04/2021

La glace face au gel pour protéger les pommiers