Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/21 | 2022 : 129ème édition du Concours Général Agricole

    Lire

    Après avoir été annulé en 2021, le Concours Général Agricole fait son retour ! Sa finale se tiendra du 26 février au 6 mars 2022 dans le cadre du Salon de l'Agriculture de Paris. Le Concours des Produits est ouvert pour distinguer le meilleur de la production française : eaux de vie, huîtres, produits laitiers, charcuteries, confitures, jus de fruits, bières… A partir du 2 novembre, les inscriptions seront aussi ouvertes pour le Concours Vins et se clôtureront le 13 décembre. Des phases amont du CGA organisée en région par les Chambres d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

  • 20/10/21 | Un jardin en automne à Mont-de-Marsan

    Lire

    Le 23 octobre, la Ville de Mont-de-Marsan organise la 3ème édition d'"Un jardin en automne" sur le thème du zéro déchet. Au cours de cette journée, les habitants pourront se retrouver pour échanger sur le jardinage, sur leurs expériences et leur savoir-faire. Les Montois assisteront également à des animations, des démonstrations de greffes et des ateliers ludiques pour les petits et les grands. Le programme complet de cette journée est à découvrir sur le site de la Ville

  • 20/10/21 | « L'Europe commence ici » à Grand Angoulême

    Lire

    Grand Angoulême vient de lancer un appel à propositions « L'Europe commence ici ». Cet appel à proposition a pour objectif de contribuer au dynamisme et à l'ouverture à l'Europe des acteurs et habitants, d'accompagner les acteurs dans l'émergence d'initiatives européennes nouvelles mais aussi de participer à la valorisation des savoirs et savoir-faire. Les dossiers doivent être déposés avant le 7 novembre. Toutes les informations sont disponibles sur le site de Grand Angoulême

  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Dominique Graciet : "il faut créer de nouveaux modes de concertation"

09/01/2019 | Lors de ses voeux, le président de la Chambre régionale d'agriculture a dressé un état des lieux de l'agriculture régionale et plaide pour une meilleure concertation.

1

En ce début d'année 2018, Dominique Graciet, président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, et candidat à sa propre succession à la Chambre d'agriculture des Landes a fait le bilan économique des productions agricoles. L'élevage, tant en bovins qu'en lait, demeure un sujet de fort inquiétude. Il fonde quelques espoirs sur la loi agriculture et alimentation qui devrait mettre fin à la pratique des prix abusivement bas. Dominique Graciet a aussi plaidé pour un meilleur dialogue et souhaite que soient développés de nouveaux modes de concertation en amont de tout projet agricole.

Le sujet des gilets jaunes s'est inévitablement invité dans les voeux à la presse de Dominique Graciet, le président de la Chambre d'agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, organisés ce mardi à Bordeaux.  Ce dernier,  candidat à sa propre succession dans les Landes, a fait un tour d'horizon de l'actualité. Le bilan économique des produits festifs est bien meilleur que l'an dernier, même si la profession espérait encore mieux mais les expéditions ont été retardées et impactées par le mouvement des gilets jaunes, alors que début décembre avait été bon. Si la filière volailles et canards semble voir le bout du tunnel et affiche davantage de sérénité, après les deux crises d'influenza aviaire et la mise en place des mesures de biosécurité, il n'en est pas de même pour toutes des productions. La viticulture a connu une année assez exceptionnelle malgré quelques épisodes de grêle.
Dominique Graciet évoque une "année agricole en demi teinte avec un excés d'eau en début de cycle et une sécheresse qui est arrivée derrière". L'élevage  demeure un fort sujet d'inquiétude et l'actuel président de la Chambre régionale fonde quelques espoirs sur la loi agriculture et alimentation, promulguée le 30 octobre; notamment sur les ordonnances destinées à mettre fin aux pratiques de prix abusivement bas de la grande distribution et à entamer une véritable construction des prix pour que les exploitants puissent avoir un revenu digne. Le projet de texte prend enfin en compte les coûts de production. 
La loi Egalim apporte aussi quelques inquiétudes, notamment sur la question de la séparation de la vente et du conseil des phytosanitaires auprès des agriculteurs. "D'un côté, on demande aux entreprises agroalimentaires de progresser en valeur ajoutée  et de mettre en place des cahiers des charges à faire respecter par les agriculteurs et on leur sort simultanément le contrôle des produits qui sont en mise en place. Chaque entreprise devra faire un choix, soit elle fait le conseil, soit elle vend des produits phytosanitaires. Le danger, c'est le risque de surcoût avec l'interdiction de remises et de rabais sur les produits phytosanitaires. On est un peu dans l'expectative et on sera vigilant la dessus. Et surtout  il s'agira de savoir si la valeur ajoutée sur le marché paie réellement les surcoûts que l'on nous demande pour avoir une agriculture plus propre, plus en phase avec le bien être animal et les attentes de la société," indique Dominique Graciet. Parmi les satisfactions, la chambre régionale est parvenue à avoir un budget qui a été revu à la hausse et qui permet de réaliser des investissements. Dominique Graciet se prononce pour  un budget à hauteur de 100 millions d'euros  pour financer les adaptations futures : le budget est passé de 53 à 70 millions d'euros. 

Créer des ressources en eau supplémentaires 

L'actuel président de la chambre régionale plaide également  pour la création de ressources supplémentaires en eau, pour faire des substitutions par rapport à des pompages. Suite à la réunion du 10 décembre avec la Région, des avancées considérables ont été obtenues : enveloppe FEADER de 8 à 10 millions d'euros pour financer des projets en Nouvelle-Aquitaine, notamment dans les Deux-Sèvres et des besoins en eau sur la région sur la période 2019-2024 , financements de projets  de type "petites hydrauliques agricoles / réserves collinaires et réseaux collectifs. Le Conseil régional a voté une enveloppe de 3 millions d'euros par an pour financer l'ensemble des projets hydrauliques, somme qui s'ajoute aux crédits FEADER. Dominique Graciet, profite du sujet de l'eau pour souligner que le dialogue doit être amélioré avec les Verts et plus largement  avec tous les contradicteurs. "Il faut d'abord recommencer à se parler pour envisager l'avenir ensemble", a t-il souligné. Ce sujet de l'eau, crucial pour le développement des projets agricoles, devrait conduire la future chambre régionale à créer de nouveaux modes de concertation avec la société.

Réconcilier le projet agricole avec son environnement 

 "En Nouvelle-Aquitaine, nous sommes sans doute, moins avancés sur ce sujet que dans d'autres régions mais aujourd'hui, mais nous avons commencé à y travailler. Il est essentiel que soient développés des nouveaux modes de concertation avec la société, que ce soit pour le développement de l'élevage, les ressources en eau, les moyens de production d'énergie. L'énergie verte, elle est déjà combattue par le voisinage et par les Verts, on marche sur la tête. il y a une qualité de dialogue qui n'est pas au rendez-vous. Nos méthodes de concertation n'ont sans doute pas été suffisamment anticipées. Aujourd'hui, les visites de fermes, cela ne suffit plus et nous devons réconcilier le projet agricole avant son environnement immédiat . Nous devons regagner la confiance du  proche voisinage, " martèle Dominique Graciet. C'est un vaste chantier qui s'annonce, sans doute le plus important pour les années à venir en Nouvelle-Aquitaine, première région agricole d'Europe. Le président de la chambre  régionale évoque quelques pistes : travailler notamment plus directement avec les nouvelles EPCI ou communautés de communes. Certaines sont demandeurs de préserver un espace agricole et des productions de proximité. Avoir un interlocuteur de la chambre départementale d'agriculture auprès de chaque EPCI, envisager une contractualisation, font partie des idées les plus sérieuses pour améliorer l'acceptabilité sociétale de chaque projet agricole, le tout bien sûr en cohérence avec le futur projet agricole territorial des cinq ans à venir.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12577
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr