Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/19 | Convention Région-ADI, "peut mieux faire" selon le CESER

    Lire

    La Région propose, lors de sa prochaine plénière d’amplifier sa collaboration avec l'Agence de Développement et d'Innovation via une convention triennale d’objectifs et de moyens. Dans son récent avis sur cette convention, le CESER "regrette que les questions de lutte contre les discriminations, pour l’égalité et la promotion de la santé au travail et la nécessité d’une transition vers une économie circulaire soient totalement absentes" et encourage le Conseil régional et ADI à plus d'éco-socio conditionnalités auprès des entreprises que la Région soutient. Il appelle aussi ADI à plus de visibilité auprès des TPE et PME.

  • 19/06/19 | Garorock s’invite dans les gares de Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Pour sa 8ème année, Le Festival Garorock s’expose dans les gares d’Agen, Bordeaux et Poitiers. Témoignant de l’ambiance festive et conviviale du festival marmandais, des photographies grand format s’affichent sur les façades et les espaces d’attentes de ces trois lieux de passage. Avec plus de 100 000 personnes attendues du 27 au 30 juin, Garorock bénéficie d’une programmation des plus alléchantes remplie de grands noms internationaux. Un rendez-vous à ne pas manquer en Nouvelle-Aquitaine !

  • 19/06/19 | Un futur Pentathlon des Muses à La Rochelle

    Lire

    Pour la première année en Charente-Maritime, les quatre acteurs institutionnels du sport en Charente-Maritime s'associent pour organiser un premier « Pentathlon des Muses » en 2019. Dans cette optique ils ont lancé un premier appel à initiatives auprès des clubs sportifs et des associations socio-éducatives. Le projet « Pentathlon des Muses – premières olympiades de la citoyenneté sportive » s'inscrit dans le cadre des initiatives citoyennes de soutien aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

  • 18/06/19 | La Région au Pays basque au soutien d'espèces uniques

    Lire

    Nicolas Thierry, Groupe écologiste et citoyen, vice-président chargé de l’environnement et de la biodiversité au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine se rendra ce jeudi à Esterençuby pour soutenir le programme de sauvegarde de deux espèces animales exclusivement présentes au Pays basque: la grenouille des Pyrénées et la vipère de Séoane.Il sera accompagné par Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale EELV, du Pays basque et présidente de la commission agriculture. L’association Cistude Nature assurera cette visite, en Navarre puis en Forêt en forêt d'Iraty

  • 18/06/19 | Pessac lutte contre les "piscines de rue"

    Lire

    Le maire de Pessac, Franck Raynal, a déposé plainte contre X pour dénoncer le "street-pooling" ou l'ouverture de bornes à incendie pour se rafraîchir lors des périodes de chaleurs. "Des ouvertures intempestives sur plusieurs quartiers ont entraîné une réduction du débit d’eau chez de nombreux particuliers, et, pour certains, une coupure de 30 minutes", précise la mairie, qui a édité un flyer de prévention et ouvert deux aires de rafraichissement. Dans un appel à la vigilance, Franck Raynal affirme que "la répression n’est pas exclue, les personnes identifiées feront l’objet de sanctions".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Echanges autour de la pêche entre Parcs Marins et pêcheurs

06/06/2019 | Des pêcheurs et personnels du Parc Marin d’Iroise sont venus en Charente-Maritime observer les pratiques locales.

Les agents et pêcheurs du Parc Marins d'Iroise ont rencontré des pêcheurs de La Côtinière ce lundi

Ils viennent juste de sortir de l’Observatoire Pelagis, à La Rochelle, ce mercredi midi, où ils ont découvert les captures accidentelles de cétacés. « Chez nous, c’est plutôt les phoques », commente un pêcheur. Ce rendez-vous était leur dernier de ces trois jours de découvertes des techniques de pêche et des problématiques maritimes de la Charente-Maritime, à l’invitation du Parc Marin de la Gironde et de la Mer des pertuis. Trois jours denses mais « intéressants » qui les a fait arpenter le département de l’estuaire à La Rochelle, en passant par l’île d’Oléron.

« C’est bien de voir comment ça se passe ailleurs, pour sa culture personnelle », exlique Marc, un pêcheur de l’Iroise. « Les problématiques environnementales, de quotats, les techniques de pêche, sont très différentes des nôtres », observe Erwann Quemeneur, chargé de mission au comité départemental de pêche du Finistère. « Il y a une saisonnalité plus marquée ici : les pêcheurs savent quand utiliser quel matériel en fonction des mois de l’année. Nous, on s’adapte au jour le jour : rien que par rapport au coefficient de marée, on peut changer de métier du tout au tout », poursuit Xavier, un autre pêcheur d’Iroise. Avec les mains, ils évoquent en riant, et avec un poil d’envie, la taille « énorme » des poissons qu’ils ont vu à la criée du port de La Côtinière en cette période de pêche au maigre, eux qui sont plutôt habitués à la langouste, au homard, à l’araignée et à la sole.

« Nous, on a très peu de valorisation de produit », observent-ils, notant l’existence de plusieurs conserveries. « On n’a pas de criée, pas de marché local. On travaille essentiellement avec des mareyeurs en direct, tout part à Rungis ou en national, alors qu’ici, il y a un réseau local, une partie de la production reste ici ». Les pêcheurs ont été également frappés par l’esprit collectif des pêcheurs locaux. « Ils partent tous ensemble du port», ont-ils constaté, notant également une solidarité avec les anciens ou les pêcheurs blessés, qu’ils ont rencontrés dans un atelier de réparation de filets et matériels de pêche mis en place sur Oléron.  « Il y a une vraie dynamique ici », constate  Erwann Quemeneur,  « il y a des choses transposables chez nous ».  Il verrait bien une variante finistérienne du modèle charentais de revente et de revalorisation de la pêche locale, tout en craignant que les habitudes bretonnes ne soient un peu trop ancrées.

Des idées reprises des deux côtés de l'Atlantique

Si la délégation du Parc Marin de l’Iroise repart avec quelques idées charentaises, jusqu’à présent ce sont plutôt les Bretons qui ont inspiré pêcheurs et personnels du Parc Marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis. Cette visite faisait suite à une autre, effectuée en 2017 par une délégation du Parc Marin de l’estuaire en Iroise. « L’idée de départ, c’était de montrer au personnel du parc et aux pêcheurs locaux comment fonctionne un parc marin, celui de l’Iroise étant le premier constitué en France, et de montrer aux professionnels de la mer qu’il existait une bonne interaction entre pêcheurs et Parc Marin », explique Yohan Weiller, chargé de mission pêches et cultures marines au Parc Marin de l’estuaire.

Les pêcheurs de l’Iroise admettent volontiers que les premiers contacts avec le Parc n’ont pas été faciles : « Au début, on était méfiant. On craignait que ça n’apporte que des interdictions et des limitations ». Pour garder la main sur l’évolution de leur activité, ils ont choisi de siéger au Parc Marin. Même s’ils restent minoritaires (6 pêcheurs sur 72 membres), ils affirment qu’aucune décision concernant la pêche n’a été prise sans leur avis, et parlent aujourd’hui d’une « concertation constante ». Parmi les mesures mises en place d’un commun accord : une charte professionnelle avec une dizaine de mesures environnementales à respecter concernant la pollution, le ramassage des déchets ou la protection de la ressource. Ils ont été également mis dans la boucle de recherches scientifiques, notamment avec l’Ifremer – une balise GPS relevant la salinité et la profondeur a également été installée sur des embarcations en vue de fournir des données au Parc. « Au final, ce n’est pas contraignant », observent les pêcheurs qui aimeraient s’impliquer davantage, aussi bien sur le volet recherche que sur la préservation de la ressource.  De son côté, le Parc Marin observe qu’ils sont même devenus forces de propositions.

Du côté des Charentais-Maritimes, la visite en Iroise avait permis de déboucher sur la mise en application d’outils permettant une meilleure connaissance de la ressource halieutique local, an particulier du maigre. « Là-bas, nous avions regardé ce qu’ils faisaient concernant les algues et le homard, et les mesures de gestions de ressources mise en place », explique Yohan Weiller. Prochainement, le Parc Marin de l’estuaire va lancer une expérimentation avec un chalut à grande ouverture verticale pour dresser un état des lieux des nourriceries en mer. Encore une autre idée « piquée » aux Bretons de l’Iroise.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
1695
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr