Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Elections Chambre d’agriculture 47 : du sang neuf sur les listes

13/01/2019 | Patrick Crouzet (confédération paysanne), Raymond Girardi (Modef) et Jean-Luc Poli (FDSEA) ont décidé de laisser la place à la jeune génération pour ce scrutin…

Serge Bousquet-Cassagne président de la Chambre d'agriculture 47

Les électeurs agricoles ont jusqu’au 31 janvier pour désigner leurs représentants consulaires parmi quatre listes. Les résultats seront connus le 6 février. En Lot-et-Garonne, quatre syndicats convoitent la Chambre consulaire, avec de nouvelles têtes pour les porter. Au Modef, Raymond Girardi a laissé sa place à Joël Soulage, exploitant de 40 ans, à la FDSEA-JA Jean-Luc Poli a investi Benjamin Dupin jeune agriculteur de Laplume, du côté de la Confédération paysanne Christian Crouzet a présenté le nouveau chef de file Emmanuel Aze. Enfin, pour la Coordination rurale, syndicat majoritaire, l’actuel président de la Chambre Serge Bousquet-Cassagne, contre toute attente, a décidé de se représenter pour un nouveau mandat…

Modef, FDSEA-JA, Confédération paysanne et Coordination rurale. Comme lors du précédent scrutin, voici les quatre syndicats agricoles qui convoitent la présidence de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne. Les agriculteurs sont invités à élire leurs représentants en votant du 14 au 31 janvier. Pour ce scrutin 2019, trois de ces quatre syndicats ont décidé de faire appel à du sang neuf.
Le Modef, qui a déposé sa liste baptisée « Modef, la voix des paysans mécontents », le 17 décembre dernier a investi Joël Soulage, exploitant de 40 ans à Galapian comme tête de liste. En effet, Raymond Girardi, figure historique de ce mouvement, s’est mis en retrait tout en gardant un rôle de conseiller. 5ème syndicat agricole français, avec seulement 1,47 % des voix lors du scrutin de 2013, plaide pour une politique d’aide au revenu durant les 5 premières années d’installation et une politique de partage du foncier par la SAFER avec un système location-vente. Dégager un revenu pour chaque agriculteur La liste commune Jeunes agriculteurs et FDSEA « Ensemble les Pieds sur Terre » est, elle, emmenée par Benjamin Dupin, agriculteur à Laplume et secrétaire du syndicat des JA. Jean-Luc Poli et Max Aureille ont donc laissé leur place à la jeune génération. Cette liste a pour leitmotiv de défendre une politique d’installation dynamique sur des exploitations familiales à taille humaine dont le but est de dégager un revenu tout en répondant aux exigences de développement durable.
La Confédération paysanne, elle, se présente sous la bannière « Pour un juste revenu ». Christian Crouzet, se positionnant secrétaire départemental du syndicat, est remplacé par le nouveau porte-parole du mouvement Emmanuel Aze, arboriculteur à Saint-Sulpice. « Voter pour la Conf c’est s’opposer au système en place, précise le syndicat mais c’est surtout proposer une approche moderne du développement où l’Humain se retrouve au cœur de nos systèmes, de nos pratiques, de nos territoires ; c’est adhérer à un projet agricole et alimentaire redonnant sens à notre travail et fierté à celles et ceux qui produisent ; c’est affirmer que nous pouvons produire autrement pour vivre mieux sur nos fermes, dans nos villages, et recréer ce lien distendu au fil du temps entre acteurs du territoire ; c’est lutter ensemble pour donner la chance à d’autres paysannes et paysans d’évoluer vers l’agriculture paysanne. » La CR pour "une approche transparente..." Enfin, la Coordination rurale, syndicat majoritaire à la tête de la Chambre d’agriculture, repart en campagne pour ces élections avec comme chef de file l’actuel président de la Chambre, Serge Bousquet-Cassagne, avec la liste « Une équipe qui vous ressemble » où figurent les inconditionnels tels que Patrick Franken et Christian Girardi. En revanche, pas trace notamment de l’ancienne présidente du syndicat Sylvie Girard. « Choisir une Chambre d’agriculture CR, précise le président, c’est opter pour une gestion transparente qui commencera par la suppression des financements au profit d’un syndicat. » Et de poursuivre, « les Chambres doivent s’engager dans la réhabilitation de la vérité, la défense de la profession. À la CR nous défendons le métier d’agriculteur et refusons les contraintes administratives issues de sur-transpositions qui réduisent considérablement notre liberté d’entreprendre.
Vous avez donc jusqu’au 31 janvier pour élire vos représentants de Chambre d’agriculture par voie postale ou via www.jevoteenligne.fr/chambres-agri2019.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : CR47

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11828
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr