Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | En Dordogne, la Safer a un rôle déterminant dans la préservation du foncier agricole

24/05/2019 | En 2018, le marché foncier rural enregistre une hausse de 10 % des surfaces mises sur le marché et de + 8 % en valeur. Les non agriculteurs dominent les achats.

 En 2018, il s'est vendu en Dordogne près de 16 000 ha en zone rurale pour un montant total de 550 millions d'€

La Safer Aquitaine-Atlantique tenait cette semaine conférence départementale à Périgueux sur le thème : "venez expérimenter la démocratie foncière en Dordogne avec l'illustration de situations concrètes. Le but était de faire mieux comprendre qu'il n'était pas facile d'arbitrer du foncier rural et quelles sont les missions de la Safer. La première est de maintenir et développer une agriculture dynamique et diversifiée. En 2018, il s'est vendu près de 16 000 ha en zone rurale pour un montant total de 550 millions d'€. Le marché non agricole domine même si le marché agricole progresse.

En Dordogne, la Safer, a choisi une manière originale lors de sa conférence départementale de faire comprendre la problématique du foncier rural, qui constitue bien souvent un enjeu majeur pour la préservation d'une agriculture dynamique et diversifiée. "A travers plusieurs exemples et des profils différents d'acquéreurs, nous avons demandé aux participants quels choix feraient ils s'ils étaient amenés à sièger en commission technique, souligne Stéphanie Gressier, la directrice départementale de la Safer. "L'objectif était aussi de démontrer qu'il n'était pas toujours facile d'arbitrer du foncier face à des situations concrètes. On a tenté de leur faire toucher du doigt que la confrontation de points de vue pouvait aller dans le sens d'un compromis ou d'une décision qui n'était pas celle envisagée au départ et que les résultats des choix étaient plus souvent techniques que politiques," poursuit Stéphanie Gressier. L'occasion de réaffirmer que la Safer était un outil de démocratie foncière, car l'organisme amène au coeur des territoires la problématique des choix. "On est face à de l'humain. Cette démocratie foncière, avec des personnes qui siègent dans les commissions cantonales, de manière bénévole, permet de ne pas s'enfermer dans des certitudes, de pas s'isoler, et de connaître ses voisins agriculteurs, qui n'ont pas plus les profils d'il y a une vingtaine d'années, estime la responsable départementale. Cette conférence départementale fut l'occasion de réaffirmer la mission première de la Safer : celle de maintenir et de développer une agriculture dynamique et diversifiée.

Marché foncier rural en hausse
En Dordogne, la marché foncier rural poursuit sa progression pour la troisième année consécutive. En 2018, il s'est vendu près de 16 000 ha en zone rurale, soit une hausse de 10 % par rapport à 2017,  pour un montant total de 550 millions d'€ , soit une progression  en valeur de 8 %. Le marché foncier agricole a représenté un peu plus du tiers des transactions avec 6000 hectares et enregistre une hausse de 2 % des surfaces vendues et de 8 %  du montant total des ventes. "40 % de ventes du foncier agricole vont à des non agriculteurs. C'est important surtout par rapport à des départements très agricoles. Il s'agit souvent de propriétés d'agrément. L'impact sur le climat et les paysages ne sera  pas le même au terme de quelques années, explique Stéphanie Gressier. 

Le soutien à l'installation agricole 
En 2018, les acquisitions de la Safer ont représenté un peu moins de 1300 hectares, l'équivalent de 20 % du marché foncier agricole pour un montant de 13, 7 millions d'euros. 70 % des acquisitions concernent des lots inférieurs à 10 ha. Le nombre de préemptions de la Safer, est en forte diminution, moins de 10 % des cas, les transactions à l'amiable étant largement privilégiées. 1 247 ha ont été attribués en 2018, pour 210 candidats  dont 154  ont été retenus. 61% des surfaces ont été destinées à l'installation de nouveaux agriculteurs et 26 % pour de la consolidation d'exploitations. Si au fil des ans, les missions de la Safer ont évolué, une des priorités demeure le renouvellement des générations en agriculture. Sans l'intervention de la Safer, bon nombre de nouveaux exploitants, dont les hors cadre familiaux devenus majoritaires, ne pourraient pas s'installer. Parmi les outils destinés à favoriser l'installation de jeunes, il y a le portage foncier. La Safer achète le foncier et le met à disposition de jeunes exploitants en contrepartie d'un loyer : 14 nouveaux exploitants ont pu ainsi bénéficier de cet outil en partenariat avec les collectivités. Le foncier stocké a représenté 254 ha pour 1, 113 M€.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16150
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr