Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Entre colère et initiatives, l'environnement au cœur de la rentrée de l'agriculture Aquitaine

11/09/2014 | Ce 11 septembre, Dominique Graciet Président de la Chambre d'agriculture d'Aquitaine a évoqué l'actualité agricole régionale à l'occasion de sa conférence de presse de rentrée.

Dominique Graciet, Président de la Chambre Régionale d'Agriculture et Brérengère Gouhier, Chargée de mission CRAA

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine (CRAA) le revendique: «Les agriculteurs sont les premiers écologues de la société. On travaille tous les jours avec l'écologie vivante». Une affirmation en lien avec les questions environnementales longuement abordées lors de sa conférence de presse de rentrée. Une thématique tout autant source de colère, concernant la nouvelle extension selon lui «injustifiée» des zones vulnérables, que de projets nouveaux à travers le lancement d'un programme d'actions lié à la biodiversité. Autre projet lancé en ce début d'année par la CRAA en partenariat avec le Conseil régional, la mise en place d'un réseau régional de l'innovation.

C'est d'abord par un retour sur le bilan de l'année passée que Dominique Graciet a débuté sa conférence de presse. Et le constat est là: en 2013, le revenu agricole est enregistré à la baisse. Une baisse de 22% au niveau national qui touche plus fortement encore l'Aquitaine avec une dégringolade de 66,1% des revenus agricoles entre 2012 et 2013. Outre la baisse des prix des produits, notamment en grandes cultures, et la hausse des entrants, «l'érosion des revenus en Aquitaine s'explique beaucoup par des problèmes liés aux intempéries» analyse Dominique Graciet. Les orages de grêle ont en effet provoqué des pertes de 30 à 40% des volumes des cultures, et, en Gironde, où le revenu annuel moyen a enregistré une chute de 92,6%, c'est la coulure, elle aussi liée à une météo capricieuse, qui a fait le plus de dégâts. En effet, en 2013, la viticulture n'enregistrait qu'une demie-récolte, en comparaison des moyennes annuelles précédentes.

Colère mêlée d'un sentiment injusticeAutre nouvelle désagréable pour Dominique Graciet en cette rentrée 2014: le nouveau périmètre des zones vulnérables aux nitrates, sur lequel «l'Etat refuse d'ouvrir toute discussion», regrette-t-il, en colère. En Aquitaine, ce sont 593 communes qui sont désormais inclues par le zonage (contre 441 précédemment) soit au total entre 11000 et 15000 élevages. Concrètement, le classement en zone vulnérable contraint les exploitants concernés à respecter un calendrier d'épandage plus strict, les obligeant ainsi à stocker le fumier sur des durées longues de 9 à 10 mois, et donc à augmenter leurs capacités de stockage de ce fumier. Des investissements, de l'ordre de 60 à 80 M€, vont donc devoir être faits dans les élevages aquitains, et ce, avant le 1er octobre 2016, date d'échéance de la mise en conformité. «De quoi accélérer la cessation d'activité de nombreux élevages» s'indigne Dominique Graciet.
Une indignation qui s'appuie aussi sur le fait que, selon lui, cet élargissement du zonage «ne se base sur aucune justification scientifique ou agronomique». Bien que l'objectif de cette réglementation nitrate est de diminuer le risque d'eutrophisation des cours d'eau et du littoral, Dominique Graciet soutient quant à lui qu'«il n'a jamais été scientifiquement prouvé que les nitrates sont à l'origine de l'eutrophisation. Aucune étude n'a jamais été faite sur ce phénomène!».
Autre raison de son exaspération: l'Aquitaine, qui est une des régions les plus concernées par l'extension des zones vulnérables, présente un taux de concentration de nitrate dans l'eau de 8,9 mg/l, donc déjà inférieur à la moyenne nationale qui atteint quant à elle les 13,9 mg/l. Une colère mêlée d'un sentiment d'injustice qui pose des rapports plus que tendus entre les agriculteurs et l'Etat et plus particulièrement sa direction régionale de l'environnement. Et Dominique Graciet ne mâche pas ses mots, «la seule raison de cette mesure est politique. C'est un travail de sape du Ministère de l'environnement sans raison environnementale établie!».

"Faire exister la biodiversité"Autre dossier évoqué devant la presse, par Bérengère Gouhier, chargée de mission à la CRAA: la mise en place d'un réseau régional de l'innovation, afin de capter, par une meilleure organisation, de nouveaux budgets au profit de la recherche et de l'innovation agricole. «L'idée est de décloisonner les métiers de la recherche, de l'innovation et de l'expérimentation, ainsi que les filières, afin de parvenir à monter des projets multi-filières innovants au service des exploitations agricoles régionales», explique la jeune femme. Ce réseau animé par un comité de pilotage en cours de constitution devrait ainsi permettre la mise en place d'une méthode de repérage de l'innovation, la diffusion de cette innovation au plus grand nombre, mais aussi, par exemple, un inventaire des besoins issus des exploitations à faire remonter aux chercheurs. Outre la CRAA et le Conseil régional, le comité de pilotage devrait inclure l'Inra, Bordeaux Sciences Agro, Irstea, ou encore Agri Sud-Ouest Innovation. Agriculture de précision ou autonomie protéique et fourragère des élevages pourraient faire partie des premières thématiques traitées par ce réseau.
Enfin, dans un dernier point, Dominique Graciet est revenu sur la mise en place d'un programme d'actions partagé entre agriculteurs, forestiers, apiculteurs et chasseurs afin de «faire exister la biodiversité sur l'ensemble du territoire». L'idée ici est de réaliser un inventaire des pratiques favorables au maintien de la biodiversité, et proposer des politiques en faveur du développement de ces pratiques sur des terrains non productifs, soit «des dizaines de milliers d'hectares», précise Le président de la Chambre Régionale. Parmi elles, notamment, les jachères faunistiques et floristiques, la plantation de haies ou encore le maintien de certaines espèces. Des propositions qui auront vocation à exister dans le cadre de l'Agence régionale de la Biodiversité.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3036
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr