Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du PS de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux. Ce rassemblement est devenu au fil des heures un "Front républicain"

19/02/19 : Concert du pianiste Fazil Say à l'Auditorium de l'Opéra de Bordeaux les 21 et 22 février. Au programme : le Concerto n° 21 de Mozart mais aussi sous la direction musicale de Paul Daniel, l'ONBA jouera la nouvelle symphonie du pianiste baptisée "Hope"

18/02/19 : Dans la nuit de samedi et dimanche 500 hectares sont partis en fumées au dessus des vallées de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Saint-Etienne de Baigorry, premiers résultats récurrents des écobuages traditionnels. Ils ont été interdits jusqu'à ce jour.

18/02/19 : La ville de Poitiers appelle à un rassemblement contre l'antisémitisme et le racisme le mardi 19 février à 19h place Leclerc.

18/02/19 : Charente-Maritime : Saint-Jean-d'Angély organise son grand débat national le vendredi 1er mars à 18h, salle Aliénor-d’Aquitaine. Cette réunion d’initiative locale aura pour thème « Vers une nouvelle ruralité », en présence du député J-P Ardouin.

18/02/19 : Charente : Frédérique Bredin, Présidente du CNC, se rendra au Pôle Image Magelis à Angoulême demain, pour aborder notamment les questions du crédit d’impôt international qui favorise les tournages de films étrangers en France.

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/02/19 | P-A : attention maximale au ski

    Lire

    Alors que la saison de ski bat son plein, les services de l'État se mobilisent. Ainsi, ces derniers lancent la campagne "Pour que la montagne reste un plaisir", dédiée à la sécurité sur les pistes et les règles de bonne conduite à respecter sur les domaines skiables. La Préfecture des Pyrénées Atlantiques organise dans ce cadre deux journées de prévention les 20 et 21 février sur le domaine skiable de Gourette. Les journées sont ouvertes aux skieurs de tous âges.

  • 20/02/19 | Convention entre les Deux-Sèvres et Ciments Calcia SAS

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres et la société Ciments Calcia SAS viennent de signer une convention pour l'aménagement d'accès à une future carrière d'argile, la carrière d'Amailloux sur la RN 149. La société Ciments Calcia SAS est ainsi chargée des travaux qui consistent en l'aménagement d'un giratoire et d'une route d'accès à la carrière, au niveau de la RD 327 et de la RN 149.

  • 20/02/19 | EDF simplifie la vie

    Lire

    EDF lance IZY by EDF, une plateforme permettant d’accéder aux services du quotidien. Que ce soit pour des petits travaux ou des projets de rénovation plus importants, IZY by EDF s’adresse à tous, particuliers comme professionnels. Présent dans 8 agglomérations en France, ce service arrive à Bordeaux et dans ses alentours. Un accompagnement gratuit à chaque étape du projet est proposé par IZY au travers de ses conseillers spécialisés. Plus d'infos

  • 20/02/19 | BMQ : deux porte-paroles nommés

    Lire

    L'association Bordeaux Métropole des Quartiers s'est réunie le vendredi 15 février dernier. Le séminaire était organisé dans le but de définir la marche à suivre pour les semaines à venir. BMQ a ainsi décidé d'amplifier son travail de fond, annonçant l'arrivée cet été d'un ouvrage sur les grands enjeux de la métropole. L'association a également nommé deux nouveaux porte paroles. Il s'agit de l'avocate Anne Cadiot-Feidt, et de Marc Langlois, fondateur du cabinet de conseil DOO.

  • 20/02/19 | 2ème édition du mois de la reliure à Pau

    Lire

    La Bibliothèque Patrimoniale de Pau propose 4 rendez-vous en mars à l'Usine des Tramways pour faire découvrir à tous l'art de la reliure. Après le succès de la 1ère édition, cette année le but est de découvrir les étapes de fabrication d'un livre et les techniques de réparation des œuvres abîmées. Les samedis 2, 9, 16 et 23 mars dès 15 h, des activités et visites seront ainsi organisées. Inscriptions au 05 59 98 78 23 ou par mail à patrimoines@agglo-pau.fr. Places limitées à 15 par séance, 10 pour le 23 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis : cap sur les activités et segments stratégiques

11/12/2018 | Entre transformation du Pôle Agricole et recentrage sur les activités à haute valeur ajoutée, Euralis tient (le bon) équilibre, en attendant la réalisation d'ambitions plus fortes encore pour 2019

Pierre Couderc, DG du groupe coopératif Euralis, et Christian Pèes, son Président

Si parmi les chiffres de l'exercice 2017-2018, Christian Pèes, le président du groupe coopératif Euralis veut garder l'oeil sur l'EBITDA, acronyme complexe de ce qu'est selon le dirigeant : « la photographie de la performance économique opérationnelle de la coopérative », à plus de 51 M€ et en hausse constante depuis 4 ans, il n'empêche que le résultat net du groupe s'affiche négatif à -26 M€. Deux chiffres qui mettent en avant deux réalités de la coopérative : d'une part son recentrage sur des activités et segments stratégiques les plus rentables, et d'autre part, l'impact du plan de restructuration de son pôle alimentaire, entamé en début d'année dernière, entraînant la fermeture de 2 sites et la réduction ou transformation d'activité de 4 autres sites. Une restructuration nécessitant un plan d'investissement de 45 M€ sur 3 ans, qui contribue à creuser ce résultat net, face à un résultat d'exploitation (29 M€) en progression de 3 M€ . Le chiffre d'affaire (1,4 Mds €) quant à lui reste stable par rapport à 2017. Côté stratégie la Coopérative basée à Lescar (64), dirigé par Pierre Couderc, n'oublie pas non plus de parier sur l'innovation et l'international.

Parmi les faits marquants de la coopérative Euralis sur l'exercice clos au 31 août dernier, figure en première place « le Plan de transformation du pôle alimentaire, qui vise à concentrer nos activités sur nos marques et segments les plus rentables » détaille Pierre Couderc. Un plan qui comprend d'une part la fermeture des sites de Brives (19) (transformation de canards) et Dunkerque (59) (plats cuisinés), et l'investissement sur d'autres sites. Parmi eux, l'usine de Maubourguet (65) pour en faire, avec 4 M€ investis, « le site de référence sur la production de Foie gras frais et transformé à destination de la grande distribution » (sous la marque Montfort) et le site de Sarlat, aménager en un centre de création culinaire autour du foie gras et du canard, visant à la production de petite série « d'excellence » et à haute valeur ajoutée, principalement pour la marque Rougié (1 M€ d'investissement). Autre site concerné par les investissements : le site "amiral" pour les produits boucher charcutier traiteur et frais emballé d'Yffignac (22) pour les marques Stevalen et Qualité Traiteur. Ici 5 M€ sont mis dans ce projet qui va permettre « la modernisation des équipements et l'extension du site industriel » en parallèle de l'abandon de l'activité Salade traiteur grande distribution aux marges jugées insuffisantes.
Au total, une transformation de grande ampleur, qui ne se fait pas sans conséquence sur les personnels puisque à date, 281 postes sont concernés au niveau national entre aide au départ volontaire, reclassement en interne, formation de reconversion, ou départ forcé « qui pour l'heure, n'a concerné qu'une seule personne », précise le Directeur du Groupe coopératif, mais l'heure n'est pas encore au bilan, les différentes procédures étant encore en cours.

Volonté d'innovation

Autre élément marquant de l'année écoulée sur les productions animales : le renforcement de la biosécurité post grippe aviaire, qui a là encore impacté la coopérative. 8 M€ ont en effet été mis sur la table pour participer auprès des élevages et abattoirs à la mise en place de ces nouvelles normes dont la conséquence, notamment le passage en bande unique, est la diminution du nombre de canards produits passant de 9 à 7 M par an. Mais, c'est une occasion pour la filière, et donc pour la coopérative de produire des animaux plus rentables, autrement dit plus chers pour le consommateur « d'environ 35% par rapport à 2015 » estime Pierre Couderc. Une augmentation des prix que Christian Pées estime nécessaire : « c'était indispensable car sur la grande distribution, avant les crises, nous perdions de l'argent ». Une considération d'ailleurs largement partagée par l'ensemble de la filière palmipèdes à foie gras. Cela dit, l'an dernier, « avec 6 millions de canards produits, il nous manquait encore un peu de production à Noël, ce qui ne sera pas le cas cette année, donc l'offre et la demande pourront se rencontrer de façon plus libre », tempère le directeur général.
Mais les consommateurs pourront aussi découvrir de nouveaux produits signe de la volonté d'innovation d'Euralis. Une innovation portée par un budget qui repart à la hausse tant en R&D (27 M€) qu'en marketing (22 M€), même s'il n'atteint pas encore les ambitions initiales reconnaît le directeur général. Côté innovation produits, place donc, par exemple aux escalopes de foie gras surgelées déjà dorées, au soufflés gonflés qui ne s’essoufflent plus avant le service ou encore à l'étonnant foie gras mi-cuit au chorizo...

A la conquête du marché russe
Mais l'innovation c'est aussi sur le pôle semence qu'elle se joue, avec « le classement dans le top 10 des variétés européennes des semences de tournesol ES bella ou encore, côté maïs, le lancement de la 2ème génération de Danté tropicaux ayant permis, au delà de ses gains technique, des gains de part de marchés à la coopérative sur un marché pourtant déjà très concurrentiel », se satisfait le Présidetn Pèes. Sur l'activité semence, qui représente 194 M€ de chiffre d'affaires, le grand projet à l'oeuvre au sein de la coopérative est l'accélération du développement des activités en Russie, « tant sur la distribution commerciale que sur la démonstration de la force agronomique de nos productions », poursuit Christian Pèes. « Cette année nous avons doublé notre effort en passant de 25 à 47 collaborateurs sur place et en développant des alliance avec plus de 25 distributeurs que nous gérons en direct. Nous avons également 3 partenaires et des exploitations qui produisent pour nous avec au total une centaine d'hectare en essai de production de semence. Le marché de la Russie représente à lui seul un marché de 8 M ha de tournesol ; or Euralis, possède déjà 20% des parts de marché sur la France et 25% en Espagne... Nous sommes assez proche de la saturation des espaces... Nous souhaitons donc affirmer notre présence sur ce marché russe, qui pèse par ailleurs aussi 6 M ha sur le le maïs » expose-t-il. Si le projet avance pas à pas, l'objectif à terme est bien de parvenir à implanter une usine de semence en Russie à l'image de l'implantation ukrainienne réussie de la coopérative au berceau béarnais.

 Des filières qui répondent aux attentes de la société... et des adhérents

Enfin, sur son pole agricole, le résultat d'Euralis est en recul de 2%, malgré des récoltes d'automne marquées par de bons rendements en volume (+11%) et en qualité. Mais la collecte d'été a quant à elle subi de mauvaises conditions climatologiques, entraînant sur le terrain « des impasses de traitements, et près de 3000 ha non semés », note le président. Au total une récolte moindre et de faible qualité sur les céréales à paille, doublée d'une activité viticole pénalisée par les effets du gel du mois d'avril 2017 et d'une forte pluviométrie. En parallèle Christian Pées maintient les engagements de la coopérative « à investir et développer les filières qui répondent aux attentes de la société », à l'image de l'usine de soja sans OGM implantée depuis près d'un an à Vic-en-Bigorre à destination des filières locales, ou encore les corners « La table de producteurs » qui développent les circuits cours pour 450 producteurs adhérents à la coopérative au sein des magasins Points verts. Un magasin entièrement dédié à ce débouché (qui représente actuellement 7 M€ de CA) devrait d'ailleurs voir le jour en 2019. De la même manière par le biais des productions contractuelles (notamment en volailles, bovins, légumes), mais aussi par la recherche de solutions agronomiques limitant le besoin en eau et en intrants, Christian Pèes renouvelle l'engagement et « l'objectif premier de la coopérative de développer des productions à valeur ajoutées pour les 12000 agriculteurs accompagnés par la coopératives dont 7000 coopérateurs ».

Autant de chiffres, de stratégies et d'ambitions proposés à l’approbation de l'ensemble des coopérateurs, lors de l'assemblée générale du groupe coopératif le 8 février prochain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
La filière ovine continue d'attirer les jeunes agriculteurs puisqu'en 2018, elle compte encore une fois le plus grand nombre d'installations dans les Pyrénées-Atlantiques Agriculture | 17/02/2019

Installation agricole. Les Pyrénées-Atlantiques gardent la dynamique

ean-Philippe Granger a été réélu ce 15 février à la tête de la chambre d'agriculture de la Dordogne Agriculture | 15/02/2019

Jean-Philippe Granger, réélu à la tête de la chambre d'agriculture de la Dordogne

Salon Agriculture Paris Agriculture | 13/02/2019

Salon de l'Agriculture de Paris : la Nouvelle-Aquitaine veut sa "révolution verte"

Le nouveau paysage électoral Agriculture | 07/02/2019

Elections Chambre agriculture : nouvelles victoires pour la CR en Nouvelle-Aquitaine

François Feugier Agriculture | 07/02/2019

5ème concours Agrinove : Innovez en agriculture !

SIA 2016 PHOTO ARCHIVE RAYMOND GIRARDI AU CENTRE Agriculture | 06/02/2019

SIA 2019 : « une vitrine » pour le Lot-et-Garonne

Rachel Lagière est la première agricultrice a géré une micro-ferme, rive droite à Bordeaux. Agriculture | 31/01/2019

Rachel Lagière, l’heureuse agricultrice élue pour la micro-ferme de Floirac

Fraises Dordogne Agriculture | 31/01/2019

L'Europe d'Aqui! : vers une fraise "zéro traitement" en Dordogne

Les JA64 lors du forum installation Agriculture | 27/01/2019

Forum de l’installation : le syndicat des Jeunes Agriculteurs excelle dans la communication avec les lycéens.

Logo de la Chambre d'Agriculture Agriculture | 22/01/2019

Cinq candidats à l’élection de la Chambre d’agriculture 17

Grégoire Gilger, directeur opérationnel de l’EPF Nouvelle-Aquitaine, Patrice Coutin, Président directeur général Safer Poitou-Charentes, Laurence Rouède, Présidente du conseil d’administration de l’EPF de Nouvelle-Aquitaine, Francis Massé, Président direc Agriculture | 21/01/2019

L’EPF et la Safer main dans la main

Randal et Juanita Agriculture | 21/01/2019

Les Agron'Hommes d'Opaline Lysiak: S’inspirer d’une ferme Australienne pour faire l’agroécologie en France

L'Anefa des Pyrénées-Atlantiques Agriculture | 21/01/2019

L’Anefa des Pyrénées-Atlantiques dévoile son livret et ses 1480 emplois agricoles saisonniers.

Vignoble girondin Agriculture | 21/01/2019

Elections Chambre agriculture : en Gironde, 3 listes en présence

Serge Bousquet-Cassagne président de la Chambre d'agriculture 47 Agriculture | 13/01/2019

Elections Chambre d’agriculture 47 : du sang neuf sur les listes